Prise en charge du handicap à l’étranger

handicap prise en charge

Télécharger la fiche PDF

En application du principe de territorialité, les Français résidant à l’étranger ne peuvent bénéficier de toutes les prestations du système social français. Toutefois le Ministère des Affaires étrangères a développé un système d’aides sociales à destination des expatriés en situation de handicap comparables à celles servies en France.

Les aides financières

Les Français résidant dans un des pays de l’Espace économique européen peuvent bénéficier des allocations prévues dans leur pays de résidence.

Hors Europe, l’aide sociale aux Français résidant hors du territoire national est dispensée par les postes consulaires, après avis du Conseil Consulaire, réuni en formation « protection et action sociale ». Les Conseils consulaires proposent l’attribution d’allocation d’aides. Ces demandes sont ensuite transmises à la direction des Français de l’étranger et de l’administration consulaire (service des français à l’étranger – sous-direction de l’expatriation, de la scolarisation et de l’action sociale) en fin d’année, avec leurs propositions budgétaires. Les décisions d’attribution sont prises après avis de la commission nationale permanente pour la protection sociale des Français de l’étranger.

Allocation adulte handicapé (AAH)

Conditions :
Cette allocation est attribuée aux adultes d’au moins 20 ans, de nationalité française, titulaire d’une carte mobilité inclusion mention invalidité présentant un taux d’invalidité permanent égal ou supérieur à 80%, régulièrement inscrits au registre des Français établis hors de France et disposant de revenus personnels inférieurs au « taux de base » des allocations.

Montant :
Le « taux de base » des allocations est fixé, chaque année, en euros pour chaque poste, en fonction du niveau de vie local et de l’évolution du taux de change combiné à l’inflation constatée, après avis de la commission permanente de la protection sociale de Français de l’étranger
L’allocation versée est par principe différentielle, les ressources personnelles éventuelles des bénéficiaires ainsi que les avantages dont ils pourraient bénéficier, venant en déduction du « taux de base » des allocations.

Allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH)

Conditions :
Cette allocation est accordée aux personnes (ou à l’organisme) qui assument la charge effective d’un enfant d’un adolescent  âgé de moins de 20 ans, titulaire d’une carte mobilité inclusion mention invalidité ou d’une attestation de la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées, présentant un taux d’incapacité permanent d’au moins 50% et régulièrement inscrits au registre mondial des Français établis hors de France.

Montant :
Cette allocation n’est pas soumise à condition de ressources de la part de la personne en charge de l’enfant, sous réserve qu’elle ne bénéficie pas déjà, pour cet enfant d’une aide du pays de résidence, de son entreprise, ou sous une autre forme de l’Etat français.

Une allocation complémentaire peut être attribuée aux adultes et enfants handicapés nécessitant le recours à l’assistance d’une tierce personne pour accomplir les actes essentiels de la vie quotidienne, à condition que la sous mention « besoin d’accompagnement » ou «cécité » soit indiquée sur la carte mobilité inclusion mention invalidité.

La carte de mobilité inclusion CMI

Depuis le 1 janvier 2017, la carte mobilité inclusion (CMI) a progressivement remplacé les cartes de stationnement, d’invalidité et de priorité délivrées aux personnes en situation de handicap. La CMI peut porter une ou plusieurs des mentions en fonctions de la situation et des besoins de la personne : CMI stationnement, CMI priorité, CMI invalidité. La CMI n’est pas délivrée aux invalides de guerre qui conservent le bénéfice de la carte de stationnement. L’attribution de la carte mobilité inclusion peut se faire pour une durée déterminée entre 1 et 10 ans selon la situation.

Les Français résidant hors de France doivent déposer leur demande de CMI auprès de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) de leur dernier lieu de résidence en France, soit auprès de la MDHP de Paris, soit à défaut, auprès de la MDHP du département de leur choix via le poste diplomatique ou consulaire de la circonscription consulaire dont ils dépendent. Un certificat médical complété par l’un des médecins-conseils du Consulat Général du pays de résidence     est nécessaire à l’établissement d’un dossier de demande. Le délai d’obtention de cette carte auprès de la MDPH s’établit entre 6 mois et 9 mois. Monsieur Bansard a attiré l’attention de Madame la Secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées sur ces délais, bien plus longs que ceux constatés sur le territoire national, lui demandant quels moyens seront mis en œuvre pour les raccourcir.

Scolarisation des enfants en situation de handicap

En complément d’une bourse déjà accordée au titre des frais de scolarité, il existe un dispositif d’aide à la scolarisation des élèves en situation de handicap, la bourse ASESH. Il   s’agit d’une aide spécifique destinée à couvrir la rémunération de l’accompagnant en classe (AVS),   recruté et rémunéré par la famille. La demande de pour un élève en situation de handicap  est étudiée par le poste diplomatique ou consulaire, sous réserve de produire une évaluation des besoins de compensation par une Maison départementale des  personnes  handicapées (MDPH). Le niveau de couverture de la rémunération de l’accompagnant sera décidé par l’AEFE, en fonction des possibilités budgétaires, après examen de quatre documents :

  • conclusion d’une MDPH chargée d’évaluer les besoins de compensation,
  • projet personnalisé de scolarisation (PPS),
  • autorisation de présence d’un accompagnant dans l’établissement,
  • contrat de travail de droit local signé entre les parents et l’accompagnant

Pour plus d’informations, vous pouvez vous consulter le rapport réalisé par Anne Boulo et Guy Savery de la Commission des Affaires Sociales de l’Assemblée des Français de l’étranger (AFE) rédigé en mars 2018. (lien ici)

 

Télécharger la fiche PDF

86 commentaires

  1. Salut tout le monde voilà je suis maman d une jeune fille de 18 ans qui a la paralysie du plexus brachial depuis sa naissance elle a l atteinte total avec le syndrome de Claude Bernard j ai tous fais pour qu’ elle parviens jusqu en france mais j ai pas pu obtenir de visa à l age de 6 ans elle a été opéré en Italie par le docteur Antonio landi mais sa main est toujour paralysie je veux que ma fille retrouvé l usage de sa main en moins 50 pour cent pour qu’ elle puisse s habiller se coiffer toute seul j ai une question est ce que vous pouvez faire venir ma fille jusqu en france je sais que il ya de bon medecins si oui comment puis je l emmener jusqu a vous j attend votre réponse avec impatience merci de me repondre

    1. Chère madame,
      Il existe en France une procédure spécifique qui a été instaurée pour les demandes de visa déposées afin de recevoir des soins en France dans un établissement hospitalier avec une prise en charge personnelle ou par un organisme privé et pour un éventuel accompagnateur. Il est nécessaire de se rapprocher du Consulat de France de votre pays de résidence pour plus d’information concernant le dossier à constituer.
      Il est probable qu’il vous soit demandé :
      – un formulaire de demande de visa de court séjour
      – un passeport en cours de validité
      – un justificatif d’hébergement en France pour la période hors hospitalisation
      – un devis prévisionnel des frais d’hospitalisation établi par le service des frais de séjour de l’établissement
      – une attestation de versement préalable du montant du devis, prise en charge financière du malade, émanant d’un organisme de prévoyance de son pays, de toute autre entité solvable (mutuelle, compagnie d’assurances, association), de l’Etat étranger
      – un dossier médical avec certificats médicaux descriptifs récents de la maladie, accompagnés le cas échéant de leur traduction, sous pli fermé adressé au chef du service hospitalier devant accueillir le malade
      – accord écrit de l’établissement pour l’admission du malade, signé du chef du service qui doit accueillir le malade
      – attestation de la délégation provinciale à la santé indiquant que le malade ne peut pas recevoir sur place les soins appropriés à son état.
      – Un certificat médical délivré par le médecin agréé par l’Ambassade de France (CMS)
      – Réservation d’avion aller-retour
      – Assurance voyage couvrant les frais médicaux et de rapatriement
      Très respectueusement,
      L’equipe ASFE

    2. Bonsoir je suis d origine tunisienne née en France avec un handicap des pieds bots
      Mon père a eu sa retraite est inous sommes retournés en Tunisie est ce que j’ ai le droit à des aides ou pension pour handicape
      Merci de repondre
      Je suis née 1979 et celibataire

      1. Bonjour Sakal,

        Cela dépend de votre nationalité : si vous êtes français, vous pouvez vous adresser au Consulat de votre circonscription, sinon il faudra vous tourner vers les autorités tunisiennes.

  2. Bonjour. Le rectorat de Clermont- Ferrand a été condamné il y a plus de deux ans à me restituer ma pension d´invalidité, mais refuse d´obtempérer. Le consulat se dit incapable de m´aider. A qui dois-je m´adresser? Merci.

    1. Madame,

      Nous allons entrer en contact avec vous par mail dans l’espoir de pouvoir vous guider dans vos démarches.

      Respectueusement,

      L’équipe ASFE

  3. Bonjour ma belle Fille est nee cerebral palsy et en France Elle etait reconnue 80% handicappee de facon permanents depuis son Alyah en 2013 Le Bituah leumi lui a accorde que 65% Elle ne peut pas travailler difficulte dans Le langage et problemes moteurs Mon fils a un salaire tres bas ILS ont un bebe de 2 ans et sont dans une situation precaire ILS sont francais tous les deux et sont inscrits a tel aviv

  4. Bonjour,

    Ma petite fille de 10 mois vit sous assistance respiratoire mécanique depuis sa naissance, dûe a une laringotraqueomalasie sévère qui l’asphyxie des qu’on lui retire le ventilateur.
    Elle souffre aussi du syndrome du cimeterre qui empêche le sang d’irriguer correctement son corps et ralentit son développement.
    Elle souffre aussi de Microphtalmie a l’oeil gauche et Microtie à l’oreille droite.
    Elle est prostrée dans un lit d’hôpital et prise en charge pour la laringotraqueomalasie, mais pour le reste, aucune prise en charge n’existe depuis le Pérou ou nous vivons avec mon épouse.
    Quelles démarches devons nous effectuer pour pouvoir revenir une aide quelle qu’elle soit s’il vous plaît ?

    Bien cordialement,

    Julien Persil

    1. Bonjour je suis un jeune tétraplégique incomplet de 23 ans et 4 ans après mon accident je décide de partir faire un voyage de plusieurs mois en Australie. Le problème étant que j’ai besoin de matériel médical mal remboursé si je souscris à la caisse des français à l’étranger et la CPAM veut me couper mes droits si je pars. Comment puis je me faire rembourser mon matériel médical à l’étranger s’il vous plaît ?
      Cordialement

      1. Bonjour Pistre,

        Si votre voyage est temporaire, vous restez assuré à la caisse de sécurité sociale française à notre connaissance. Vous pouvez souscrire une assurance médicale spécialisée mais si vous souscrivez à la CFE, vous renoncez à vos droits en France et devenez non-résident.

      2. Bonjour, je suis en France depuis 1975.
        De nationalité française, je suis infirmière.
        Cette année j ai fait la connaissance de la cousine de mon mari defiente mentale. Elle vie au Maroc. J ai remarqué qu elle était laissee de côté, voir mm on l’a cachait devant les gens. Elle a un déficit mentale, mais je me suis aperçue qu il étaient minime et qu elle avait des capacités énormes si on l’a prends en charge. Elle n est pas du tout stimulée, laissée seule à son ennui
        Elle est adulte

        Svp je suis en France, j aimerai aider cette personne qui pourrait faire pleins de choses et non cachées comme un être sans potentiel.
        Aidez moi svp , comment puis je lui restituer se dignité auxquelles toute personne a le droit.
        Puis je l accueillir en France ? Peut elle bénéficie d une
        allocation ? Et d une prise en charge pluridisciplinaire ?
        Svp aidez moi ,merci de votre réponse.

        1. Bonjour Sadik,

          Il nous faudrait des précisions. Dans quelle ville du Maroc réside la cousine de votre mari ?
          Je vous invite à nous écrire à contact@alliancesolidaire.org en nous donnant plus de détails.
          Nous tâcherons de vous orienter vers un conseiller des français de l’étranger qui pourra vous répondre précisément sur les démarches à suivre pour l’aider.

          L’équipe ASFE

  5. Bonjour

    Je suis expatrié aux usa et ma fille de 4 ans est nėe avec une oreille en moins et est donc sourde d un côté.( microtie)
    Je voudrais savoir si je peux recevoir une aide et surtout à qui m adresser concernant la prise en charge de son handicap?
    Consulat ?

    Je vous remercie .

    Cordialement

    1. Bonjour David,

      L’allocation pour l’éducation de l’enfant handicapé peut lui être attribuée si elle est titulaire d’une carte d’invalidité en cours de validité ou d’une notification d’une MDPH d’incapacité d’au moins 50%. Le service social du consulat de France le plus proche de votre lieu de résidence peut vous accompagner dans cette démarche.

  6. Bonjour, je vie en Algérie et je suis parent d’un enfant autiste âgé de 9 ans. J’ai monté un dossier de mdph et je voudrais savoir le délais d’attente. Merci

    1. Bonjour,
      Les délais d’attente sont en général assez longs (2-3 mois) et ont été encore plus ralentis depuis la crise sanitaire. Nous espérons que vous recevrez une réponse brièvement.

  7. Bonjour,
    Mon fils perçoit la aah et je voudrais savoir si il était possible qu’il parte avec moi vivre en Espagne car je dois m’occuper de ma mère très âgée et lui ne peut pas rester seul en France.
    Merci

    1. Bonjour,
      Vous devez absolument signaler votre déménagement à l’étranger auprès de la MDPH car les aides proviennent de deux budgets différents, pour les personnes vivant à l’étranger elles dépendent du ministère des Affaires étrangères. Il également redéposer une demande auprès du consulat. Si votre enfant était éligible aux aides en France, les critères sont les mêmes à l’étranger il n’y a donc pas de raison qu’il ne continue pas à les toucher, il faut toutefois bien préparer votre départ.
      Si vous rencontrez des difficultés, n’hésitez pas à nous écrire à l’adresse suivante contact@alliancesolidaire.org

  8. Bonjour

    Ma fille autiste Française de 7 ans part chez sa grande mère au Bénin pour les vacances et commencera l’école là-bas en septembre 2021 . Nous avons déjà un dossier de la MDPH en cours de validé reconnu entre 50 et 80 % mais qui expire dans quelque mois .
    Je voudrais savoir s’il faut déposer le dossier de renouvellement avant le départ ou s’il faut déposer le dossier sur place au près du consulat de France au bénin .
    Si l’on l’inscrit dans une école Française sur place es ce que les droits de la MDHP couvrira les différents frais de scolarité ,AVS ,l’orthophoniste , la psychomotricien .
    Cordialement

    1. Bonjour,
      Nous vous recommandons de renouveler votre dossier dès à présent en précisant bien à la MDPH que votre fille va déménager au Bénin afin qu’elle reçoive ses aides dès son arrivée. Concernant les aides à la scolarisation, bourse et aide AVS, la première campagne de bourses scolaire est déjà expirée, vous devrez donc déposer un dossier à votre arrivée qui sera examiné lors de la seconde commission qui se déroulera au mois de septembre 2021.

  9. Bonjour
    Tout d’abord merci de prendre le temps de nous lire et nous répondre.
    Mon fils de 9 ans fera sa rentrée de septembre dans une école française en Algérie il est autiste et est notifié par la mdph handicapé entre 50% et 80% avec carte CMI.
    Nous percevons aussi la pch aidant familial versée par le conseil départemental (mais notifié par la mdph) et ce jusqu’en 2024.
    Mon fils pourra t il bénéficier de ses aides une fois en Algérie. Là bas nous devrons payer tous les soins(orthophoniste psychomotricité et ergothérapeute)par nos propres moyens.
    Nous sommes perdus
    Mille mercis

    1. Bonjour,
      Votre enfant peut bénéficier de l’allocation éducation enfant handicapé (AEEH) ainsi que d’une aide pour mettre en place une AVS si c’est un élève boursier. Vous devez avertir la MDPH de votre déménagement à l’étranger. Vous devrez vous inscrire au plus vite sur le registre de votre consulat et déposer une demande pour ces aides. Le lien ci dessous vous redirigera vers la page dédiée du consulat général de Alger et comporte (en bas de page) les pièces à fournir ainsi que le formulaire à remplir.
      https://alger.consulfrance.org/Aide-aux-personnes-agees-handicapees

  10. Bonjour ma fille est née d’une athrésie de l’oesophage .elle ne peut aller a l’école car jugé trop dangereux pour elle .donc elle percoit la Aeeh avec un complement de niveau 5 .et la pch pour ma part du fait que je la garde a domicile.
    Nous devons demenager au caire pour le travail de mon conjoint .je souhaite savoir si ses droits seront maintenus et a quel hauteur .
    Je vous remercie par avance

  11. Je suis reconnu personnes handicapées à 80% avec fauteuil roulant électrique.
    Pour moins souffrir physiquement il me faut une température minimale de 23% .
    Existe t il des recours exceptionnelles pour pouvoir recevoir encore mes prestations à l’étranger ?
    Merci

    1. Bonjour,

      Vous pouvez faire une demande d’Allocation Adulte handicapée (AAH) qui est attribuée aux adultes d’au moins 20 ans, de nationalité française, titulaire d’une carte mobilité inclusion mention invalidité présentant un taux d’invalidité permanent égal ou supérieur à 80%. Il faut aussi être régulièrement inscrits au registre des Français établis hors de France et disposant de revenus personnels inférieurs au « taux de base » des allocations ou inférieurs au double du taux si mariés, non séparés ou vivant maritalement.

  12. Bonjours
    Mon neveu agé de 27 ans avec un handicap intellectuelle de 83% reçoit une aide par le gouvernement Espagnol, actuellement il est dans une residence privée depuis 2 ans, son etat de santé sait dégradé, je voudrais savoir si je le prend a ma charge existe tíl une aide de la part du gouvernement Français.
    En Espagne je l’ai demandé au servive social et il m’on repondu avec une reponse negative.
    Merci

    1. Bonjour,

      En Europe, c’est le pays de résidence qui peut fournir une aide pour les personnes en situation de handicap. L’Allocation Adulte Handicapée n’est pas distribuée dans les pays européens. Dans votre cas, c’est l’Espagne qui pourrait donc vous fournir une aide à la prise en charge de votre neveu : peut-être faut-il voir avec d’autres acteurs : communauté autonome, municipalité, Etat etc ?

  13. Bonjour,
    Quid des pensions d’invalidité de la sécurité sociale ? Sont-elles transférables au sein de l’Union Européenne ou dois-je faire réévaluer mon handicap et solliciter l’équivalent dans le pays où je vais résider de façon permanente (l’Espagne en l’occurrence). Les informations sur le site de la CPAM ne sont pas claires sur le fait si oui ou non on conserve cette pension en allant vivre ailleurs… Merci d’avance !

    1. Bonjour Geelen,

      La France permet de continuer à percevoir sa pension d’invalidité tout en résidant à l’étranger, notamment quand il s’agit d’un pays de l’Union Européenne. Vous devez cependant en informer votre CPAM et remplir le formulaire E121/S1 qui est nominatif; La CPAM contrôlera votre situation médicale et administrative à l’étranger alors veillez à noter des coordonnées valables pour effectuer vos déclarations trimestrielles sous peine de suspension.

      https://www.ameli.fr/paris/assure/droits-demarches/europe-international/protection-sociale-etranger/titulaires-de-pension-dinvalidite-residant-letranger

  14. Bonjour

    Je suis la maman d’un enfant autiste sévère non verbal , nous allons déménager pour la Belgique cette année , actuellement il est bénéficiaire de la PCH ainsi que de l’aeeh dans certains articles il est dit que l’ont peut toujours bénéficier de ses aides si
    « Les prestations versées en France au titre du handicap (allocation adulte handicapé, allocation d’éducation enfant handicapé, prestation de compensation du handicap) sont conditionnées à la résidence du bénéficiaire en France. Leur versement est donc suspendu lors d’un déménagement à l’étranger à l’exception de trois cas très précis : poursuite d’études, apprentissage d’une langue étrangère ou formation professionnelle.» ( vue sur le site diplomatie.gouv.fr)
    Mon enfant sera donc en poursuite d’étude puisqu’il sera scolarisé ? Et en Belgique pour déclencher les aides c’est uniquement quand j’aurais un emploi alors je voudrais savoir si il pourra bien continuer à percevoir la PCH et l’aeeh en attendant que la Belgique prenne le relais

    1. Bonjour Sabrina,

      Merci beaucoup pour votre question. Nous avons lu la même disposition que vous, et effectivement, il apparait que cela pourrait s’appliquer à votre fils dans le cadre du déménagement. Pour être sûr d’avoir la même interprétation des textes, votre Sénateur Jean-Pierre Bansard a demandé au ministère des précisions. Nous vous tenons au courant dès que nous aurons eu des informations supplémentaires.

      Je vous joins la question écrite : https://alliancesolidaire.org/2022/03/30/versement-de-prestations-au-titre-du-handicap-pour-les-francais-etablis-hors-de-france/

  15. Bonjour,
    Maman d’une jeune fille de 11 ans actuellement en IME en France, nous devons déménager en Inde pour la rentrée prochaine.
    Afin de scolariser ma fille dans un établissement ordinaire français, nous souhaitons qu’elle ait une AVS, également mis en avant par la directrice.
    J’ai connaissance du fait que c’est à la famille de trouver et de rémunérer l’AVS. Je souhaite donc savoir comment trouver une AVS, Y a t’il un site ressource pour obtenir ces informations?

    Bien cordialement

    1. Bonjour Migeon,

      Vous pouvez demander au Consulat de France le plus proche de la ville où vous vous installez s’ils ont une liste de personnes à vous recommander. Préférez comme interlocuteur le service des affaires sociales du Consulat. Pourriez-vous nous faire un retour de leur réponse ? Nous posons la question par la voie de l’un de nos sénateurs, au ministère concerné.

  16. Bonjour
    Pour raison familiale, je souhaite partir dans un pays de l’ Eu hors sol français.
    Je bénéficie de l’aah ainsi que d’une pension d’invalidité et mon enfant de l’aeeh.
    Est-il possible de garder ses droits et pensions et si oui comment.
    J’ai un taux compris entre 70 et 80%.
    De plus comment cela se passe pour les soins et leurs prises en charge.
    Merci.
    Cdt
    Clémence

    1. Bonjour Clémence,

      Vous pourrez demander ces pensions dès votre arrivée dans le pays concerné, auprès du poste consulaire affilié à votre circonscription. Il existe plusieurs types de pensions et d’allocations adaptées à votre situation, que vous retrouverez dans l’article suivant : https://alliancesolidaire.org/2022/03/30/prise-en-charge-du-handicap-a-letranger-2/

      Concernant la prise en charge de vos soins, celle ci devrait être effective après une souscription à une caisse d’assurance maladie qui prend en charge les expatriés (comme la CFE), qui adaptera alors sa cotisation à votre situation de Handicap.

  17. Bonjour,
    Mon fils est porteur d’un handicap et bénéficie de l’aeeh . Mon époux militaire a été muté au Gabon .
    Le consulat nous a accordé l’allocation pour son handicap qui vient pallier la perte de l’AEEH .
    Le gestionnaire dd mon mari souhaite lui diminuer sa Majoration Familiale à l’étranger qui elle est octroyé.

    ( Il cite le : Modifié par DÉCRET n°2014-832 du 22 juillet 2014-art. 3
    Le militaire qui a au moins un enfant à charge peut prétendre
    aux majorations familiales qui tiennent compte en outre des
    frais de scolarité des établissements français
    d’enseignement primaire et secondaire de référence au sein
    du pays ou de la zone d’affectation des agents.
    Le montant des majorations familiales est obtenu par
    l’application d’un coefficient au montant du traitement brut
    soumis à retenue pour pension afférent à l’indice brut 585.
    Les majorations familiales sont fixées selon trois tranches
    d’âge par pays ou par localité.
    Les coefficients applicables pour chaque enfant à charge
    sont prévus, pour chaque pays, par l’arrêté conjoint du
    ministre chargé du budget et du ministre des affaires
    étrangères pris pour l’application du troisième alinéa de
    l’article 8 du décret du 28 mars 1967 susvisé.
    Votre avis
    En cas de changement dans la situation de famille du
    militaire au cours d’un mois, les majorations familiales sont
    dues pour le mois entier.
    Les majorations familiales sont attribuées, quel que soit le
    lieu de résidence des enfants, déduction faite des avantages
    de même nature dont peut bénéficier l’agent ou son conjoint
    ou son partenaire au titre des mêmes enfants et qui sont dus
    au titre de la législation ou de la réglementation française ou
    de tout accord communautaire ou international. Les
    majorations familiales ne peuvent être cumulées avec le
    supplément familial de traitement ou de solde versé en
    France, soit au militaire, soit à son conjoint ou à son
    partenaire au titre des mêmes enfants.)

    Le gestionnaire précise que Pour l’AEEH, même si elle peut être perçue auprès du consulat, cette allocation n’est pas cumulable avec les majorations familiales à l’étranger (MFE).

    Je souhaiterai avoir dés précisions car il me semble pour ma part que que ce sont deux allocations bien distinctes et nom de même nature. Et je m’étonne de voir la MFE emputée du montant de l’allocation pour mon enfant handicapé versée par le consulat.

    Merci par avance .

    1. Bonjour Steph,

      Le décret cité par le gestionnaire de votre mari semble mentionner qu’une déduction peut être faite « des avantages de même nature dont peut bénéficier l’agent ou son conjoint ou son partenaire au titre des mêmes enfants ». La nature peut être considérée comme similaire si elle a pour but de subventionner le même besoin.

      Nous vous conseillons de vous rapprocher du service des allocations de votre consulat, qui pourra vous préciser si ces deux allocations peuvent fonctionner en même temps.

  18. Bonjour. Nous souhaitons partir vivre au qatar. Mes 3 enfants atteint du maladie génétique touche aeeh et ses compléments avec avs a l’école.
    J’ai contacté mdph pour savoir si ils continuent a toucher aeeh et son compléments. Ils mont dit qu’ils savent pas et que la caf qui verse .
    Pour les 2 grand sa prend fin dans 2 ans et le petit dans un ans.
    Que dois je faire

    1. Bonjour Bouabid,

      Normalement, les allocations AEEH sont exportables lorsqu’un français part résider à l’étranger.
      Concernant le renouvellement de ces allocations, il faudra directement voir avec le consulat français au Qatar une fois que vous serez installés là bas. Les consulats et ambassades possèdes des services sociaux en charge du reversement de ces allocations.

    2. Je suis handicap suite AVG j’ai 2 enfants 11 et 13 ans j’ai aucun source de vie j’ai besoin d’aide au moins un emploi je réside en Tunisie j’ai u. Permis de conduire je suîs technicien en bureautique et informatique j’ai reçu mon diplôme a belfôrt

  19. Bonjour,
    Mon fils est polyhandicapé a plus de 80 % et perçoit l’AAH et est en MAS. Mais je souhaiterai déménager au Portugal car je dois m’occuper de ma maman.
    Est ce qu’il peut percevoir son AAH au Portugal sachant qu’ il sera peut être dans un institut aussi ?
    Merci pour votre réponse

    1. Bonjour,

      En Europe, c’est le pays de résidence qui peut fournir une aide pour les personnes en situation de handicap. L’Allocation Adulte Handicapé n’est pas distribuée dans les pays européens. Dans votre cas, le Portugal serait compétent pour vous fournir une aide à la prise en change de votre fils. Nous vous conseillons de vous rapprocher d’acteurs locaux qui pourront vous aider dans vos démarches (commune, municipalité etc.).

  20. Bonjour, mon fils est français expatrié à l’étranger il est âgé de 13 ans. Il a une Tumeur cérébrale et doit être opéré. Nous n’avons pas d’assurance expatriés. Quelles sont les procédures pour qu’il soit pris en charge et opéré en France? Merci

    1. Bonjour Madame,

      Si vous habitez un pays de l’Union européenne, il est possible de programmer des soins en France.Il faut pour ce faire se procurer le formulaire S2.

      A quoi sert-il ? Le formulaire S2 permet à l’assuré d’un pays membre de l’UE, l’EEE ou de la Suisse de prouver qu’il est autorisé par l’organisme de santé dont il dépend, à recevoir un traitement médical planifié dans un autre Etat membre.

      Dans quelle situation puis-je l’utiliser ? L’autorisation est accordée par l’institution du pays dans lequel vous êtes assuré lorsque les soins figurent parmi les prestations prévues par la législation de l’Etat membre dans lequel vous résidez et que les soins ne peuvent pas être dispensés dans un délai acceptable sur le plan médical, compte tenu de votre état de santé et de l’évolution de la maladie.

      En cas d’accord, l’institution compétente vous délivrera l’attestation S2 que vous devrez présenter au prestataire de soins de l’Etat de séjour.

      Comment seront-pris en charge mes soins ? L’institution compétente supportera la charge du remboursement des frais.

      Si les prestataires de soins ne pratiquent pas le tiers payant dans l’Etat de séjour, vous devez régler directement les frais et adresser ensuite la demande de remboursement à l’institution du lieu de séjour qui procédera au remboursement selon les tarifs qu’elle applique.

      En dehors de l’UE, seule une convention prévoyant la prise en charge des soins en France permettra une couverture.

  21. Bonjour
    Tout d’abord, merci d’avance aux personnes qui auront pris le temps de me lire et de répondre aux questions que je me pose

    Je suis français, vit en France et « possède » l’aah dun taux superieur a 80%, depuis maintenant plusieurs années,

    Je souhaite vivre en coree du sud depuis maintenant plusieurs années, mais ma situation comme vous l’aurez deviné me freine mais ça me pèse lourdement de plus en plus, d’année en année.
    Est il possible de conserver l’aah en allant vivre en coree du sud? Si oui, comment?

    Si non, quelles sont les conditions requises pour demander le semblable d’allocation pour le handicap de la france en coree du sud? Sachant que je suis français, et ne suis jamais été domicilé en Corée. Je précise ceci parce que pour obtenir l’aah en France il faut déjà être Français et résider depuis un moment déjà en France, j’imagine par simple logique que ce doit être le même cas pour la coree

    Je compte beaucoup sur votre aide compétente pour me guider à bien dans mes potentiels future démarche

    1. Bonjour,

      La réponse est dans l’article : hors Union européenne, vous pouvez faire une demande de l’AAH auprès du Consulat de France selon les modalités précisées dans l’article; Cependant, le montant variable n’a rien de comparable à une AAH en France.

  22. Madame, monsieur bonjour,

    Actuellement je perçois une rente ainsi qu’une pension d’invalidité pour mon épilepsie. Nous aimerions nous expatrier en Espagne ou au Portugal d’ici 2 ans. Pouvez vous me donner la démarche à suivre pour continuer à les percevoir ou les perdrai- je au moment de mon expatriation ?.

    Vous remerciant par avance de votre réponse.
    Cordialement

    Anne laure COTTRON

    1. Bonjour Anne-Laure,

      Comme précisé dans l’article, les Français résidant dans un des pays de l’Espace économique européen peuvent bénéficier des allocations prévues dans leur pays de résidence et non plus depuis la France.

  23. Bonjour,
    Je suis de nationalité marocaine et je vie
    J’ai un bébé de 2 ans6 mois qui souffre de l’hydrocephalie dérivée avec une valve opérée à l’âge de 2 mois aujourd’hui je me retrouve face à beaucoup de charges pour le suivi médical et la rééducation comme la prise en charge est difficile au maroc je souhaite avoir de l’aide pour la soigner en france, j’espère vraiment la sauver et je souhaiterais avoir des informations svp sur la possibilité d’avoir un visa pour la France.
    Si j’ai cette possibilité je pourrai travailler ou faire du volontariat ou n’importe pour aider.
    Merci pour le temps ue vous avez consacré à la lecture de mon msg.
    Bonne journée

    1. Bonjour Hafsa,

      Cela est assez rare quand c’est le coût des frais médicaux qui pose problème mais si votre enfant ne peut bénéficier de soins adaptés au Maroc, vous pouvez vous renseigner sur le site de l’assurance maladie quant aux types de visas demandés et aux procédures à mettre en place dans les cas de soins pour un mineur étranger nécessitant un séjour temporaire en France. Attention, cela ne signifie pas pour autant une prise en charge complète des frais de santé.

  24. Bonjour,
    Je suis âgé de 57 ans et je suis enseignant en primaire, détaché auprès de l’AEFE, à Barcelone.
    Je dois acheter 2 appareils auditifs, j’ai une prescription d’un ORL de France mentionnant une surdité moyenne. Je dois absolument m’appareiller car je suis en souffrance au travail.
    On me dit de faire un dossier à la MDPH mais comme je n ‘ai plus d’adresse en France, quelle est la MDPH dont je dépends ?
    Dois je attendre la réponse d’une éventuelle aide ou bien puis déjâ acheter mes 2 appareils en Espagne ?
    Merci pour votre réponse.

  25. Bonjour
    ma fille âgée de 8 ans Française est portant d’un handicap (autisme),nous s’envisageons partir vivre au bénin vu que nous avons une notification de la MDPH (PCH) jusqu en 2031 j’aimerais que faut ‘il faire.
    Merci

    1. Bonjour Bonou,

      Votre enfant peut bénéficier de l’allocation éducation enfant handicapé (AEEH) de la même manière qu’elle en bénéficie en France ainsi que d’une aide pour mettre en place une AVS. Vous devez avertir la MDPH de votre déménagement à l’étranger puis vous inscrire au plus vite sur le registre de votre consulat et déposer une demande pour ces aides. Vous trouverez sur cette page le lien du formulaire à remplir. Si vous rencontrez des difficultés, vous pouvez nous écrire à contact@alliancesoidaire.org

  26. Bonsoir,
    Maman d’une petite fille de 8 ans atteint d’un trouble de l’attention et d’une dysgraphie, nous envisageons de déménager au Portugal pour la rentrée scolaire prochaine.
    A ce jour, son dossier MDPH est en cours de finalisation avant son envoi. La question est de savoir si nous devons notifier quelque part sur le dossier notre projet ? Qi oui a quel endroit ? Et pouvons nous obtenir une aide AEEH même si nous ne sommes pas en France ?
    Vous remerciant par avance de votre retour.

    1. Bonjour Cathia,

      Non ce n’est pas sur la demande de la MDPH que vous devez mentionner votre départ mais après avoir reçu la notification. C’est avec la notification que vous signalerez votre déménagement à la MDPH et une fois inscrits au Registre des Français auprès du Consulat, vous pourrez demander le formulaire correspondant pour faire la demande localement de l’AEEH. Notre conseiller des Français de l’étranger Julien Letartre pourra vous aiguiller si nécessaire julien_letartre@hotmail.com

  27. Bonjour,
    Je suis reconnue travailleur handicapé à 79%
    Je touche une ahh .
    Ma question est la suivante.
    Je prévois de partir vivre en Polynésie française, mais je suis dans le flou total vis à vis de la MDPH, car je ne sais pas si je peux continuer à percevoir et garder celle ci ou si je dois refaire une demande là bas ?

    1. Bonjour Angélique,

      La Polynésie francaise est sur le territoire Français mais déroge de part son statut de collectivité d’outre-mer. Son autonomie est régie par l’article 74 de la Constitution. Concernant le handicap, je vous conseille de contacter directement les services de la Déléguée interministérielle au handicap en Polynésie française : https://www.service-public.pf/handicap/

  28. Bonjour, je suis né en France de nationalité tunisienne avec un titre de séjour français j’aimerais vivre en Tunisie sans abandonner la France pour les démarches administratives puis-je vivre en Tunisie tout en apercevant mon AAH ?

    1. Bonjour Sami,

      Non, vous ne pourrez pas percevoir l’AAH française en étant en Tunisie. Sans nationalité française, vous ne pouvez faire de demandes auprès du consulat de France à l’étranger.

  29. Bonjour,

    Je suis espagnole et résidente en france à Paris depuis 18 ans.J’ai une reconnaissance handicapée RQTH et une carte CIMI.Je vais rentré définitivement en Espagne le mois prochain.Est ce que ma reconnaissance RQTH est reconnue en Espagne ? Qu’elle démarche je dois effectué.Je vous remerci.
    Cdlt

  30. Bonjour
    Je m’appelle MAROU Abdoul Razack, je suis en âge de 26ans et je suis drépanocytaire. Un mal qui est tant soit peu dérangeant et démoralisant. Surtout que je suis contraint d’être limité dans certains domaines.

    Alors ma préoccupation première est ceci: pourrais-je bénéficie d’une aide quelconque qui pourrait beaucoup m’aider,d une
    allocation ? Et d’une prise en charge pluridisciplinaire ?
    Je suis au Bénin précisément à Cotonou.

    Svp aidez moi ,merci de votre réponse.

    1. Bonjour Hassan,

      Non, la prestation de compensation du handicap est conditionnée à la résidence en France sauf pour les étudiants à l’étranger de manière temporaire.

  31. bonsoir
    je suis espanol ,je touche la AAH en France pour le moment .et je voudrai savoir si j’aurai le droit de continuer à la pérsevoir dans un autre pays de l’union europeén.
    je pense aller vivre en belgique avec mes enfants prochainement.
    MERCI

    1. Bonjour Latif,

      Non, de manière général, tout séjour au delà de 3 mois hors de France ne permet plus de bénéficier de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH). Il existe des exceptions pour les personnes qui effectuent un séjour de longue durée hors de France afin de poursuivre leurs études, d’apprendre une langue étrangère.

      Cependant, les personnes hospitalisées à l’étranger ou hébergées dans un établissement médico-social belge peuvent percevoir l’AAH avec l’accord préalable de l’Assurance maladie dans des conditions extrêmement particulières. Je vous invite à vous rapprocher de leurs services.

  32. BONJOUR
    JE SUIS IVOIRO BURKINABE ,je suis atteint de l’épilepsie depuis que j’avais 13ans mais j’arrive a surmonter l’épreuve .
    pouviez vous me permettre d’avoir un visa européen pour poursuive mes étude
    filière espagnol aidez moi svp j’ai le bac A2

  33. Bonjour !
    Suite à un AVC en 2017, mon ami souffre d’handicaps mais n’a jamais rien réclamé.
    De nationalité française, il réside actuellement à l’étranger.
    A-t-il le droit de demander une quelconque aide ?
    Merci à vous

  34. Bonjour, ma fille de 32 ans ,double nationalité france usa, artiste naturalist independante, donc sans domicile fixe, revient de costa rica avec une pathologie de narcolepsie en cour de diagnostic. Elle ne peut plus travailler, peindre ou autre, ni vivre seule car elle peu perdre connaissance avec convulsions genre epilepsie ( mais on nous dit que ce n est pas de l epilepsie) àtout moment( en mangeant, parlant, marchant). Sa soeur est allé la chercher CR et depuis elle est chez nous en Espagne.
    Elle a besoin de retrouver une certaine indépendance financière vu qu elle n a aucun revenu et que nous sommes retraités.
    Doit elle rentré en France pour percevoir une aide?
    Quelle sont les démarches a suivre?
    Merci

    1. Bonjour Sylvie,

      Vous pouvez vous tourner vers le service des aides sociales du consulat de Madrid ou de Barcelone, selon la ville où vous résidez mais de manière général, ils vous redirigeront vers les aides espagnoles. Nous pouvons vous redirigez vers nos conseillers des Français de l’étranger à Madrid ou à Barcelone.

  35. Bjr je suis handicap a 80 pourcent es que c’est possible d avoir l adultes handicapés a Kinshasa car je suis française née a Kinshasa depuis ma maladie je supporte plus de vivre en France seul loin de ma famille je voudrais repartir chez moi mes repose ici c’est plus possible je suis déclaré handicapé a la MDPH je touche déjà la aah a 80 pourcent merci de m aide me diriger ou faire ma demande d aide pour que je reparte vivre dans mon pays persevoir les aide pour ma médication et mes besoins

    1. Bonjour Girard,

      Comme écrit dans l’article ce n’est pas possible de continuer à percevoir l’AAH à l’étranger. Vous pouvez par contre demander au consulat de France localement et auprès des services sociaux de Kinshasa.

  36. Bonjour. Je suis en situation de handicap à 90% je toucherais bientot l allocation adulte handicapé
    J ai un enfant franco mexicain et souhaiterais vivre la moitié de l année au Mexique
    Est ce possible de le faire et ne pas perdre l allocation?

    1. Bonjour Joud,

      L’AAH est conditionnée à votre résidence permanente et stable sur le territoire Français. Les séjours à l’étranger ne doivent pas excéder 3 mois consécutifs au cours de l’année civile.

  37. Bonjour
    Je suis reconnue adulte handicapé avec un taux > 80% par la mdph en France et je suis sur le point de déménager en Suisse. Quels sont mes droits si he pars vivre en Suisse ?

    1. Bonjour Mélanie,

      Il faudra faire une demande d’AAH comme expliqué dans l’article, auprès du consulat français le plus proche. Si vous quittez la France, votre aah actuelle (montant bien plus élevée que celle accordée en consulat) est suspendue. Concernant le système suisse, il doit exister des aides locales : renseignez-vous auprès de votre futur canton, ville etc

  38. Bonjour,

    Mon fils bénéficie d’une AAH maximale en France.
    Si nous partons vivre en Espagne, peut-il faire une demande identique
    et a-t-il droit à quelque chose là-bas, même de moindre importance ?
    Si c’est le cas, quelles en sont les démarches ?
    Merci d’avance.
    Hélène

    1. Bonjour Hélène,

      Vous pourrez faire une demande mais rien de comparable à ce que votre fils touche en France. Il faut voir avec le consulat sur place : toutes les démarches sont en ligne sur le site du consulat de France (Barcelone ou Madrid) selon votre installation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *