L’action politique paralysée par la crise sanitaire ?