Évelyne Renaud-Garabedian

Evelyne Renaud-Garabedian est une femme volontaire et de volonté.

Issue d’une famille d’immigrés arméniens, elle réalise ses études de droit à Paris. Initialement destinée au barreau, elle se tourne finalement vers le monde de l’entreprise qui l’oblige à relever des défis continuellement.

Très vite, ses qualités de dirigeante l’ont distinguée, et elle est parvenue à la direction générale d’un groupe de sociétés spécialisées dans l’immobilier commercial et d’entreprise. Evelyne Renaud-Garabedian développe ensuite ses activités sur le bassin méditerranéen, en introduisant de grandes enseignes françaises dans plusieurs pays de la partie orientale de ce bassin. Les développements récents de son activité professionnelle l’ont menée vers l’hôtellerie internationale.

C’est donc son métier qui lui a permis de nouer des contacts approfondis avec nos compatriotes résidant hors de France, dont elle a mesuré les attentes. Elle a participé à la création de l’Alliance Solidaire des Français de l’Étranger et a orienté ses premières actions. Désireuse d’incarner un relai transpartisan au service de nos compatriotes établis à l’étranger, elle présente sa candidature à l’élection sénatoriale de septembre 2017 et devient à cette date Sénateur des Français établis hors de France. En accord avec son parcours, elle siège au sein de la commission économique du Sénat.

De quel parti est Evelyne Renaud-Garabedian ?

Du nôtre ! L’Alliance Solidaire des Français de l’Etranger, dont la mission est la défense exclusive des intérêts des Français de l’étranger.

Evelyne Renaud-Garabedian était en 2ème position sur la liste ASFE présentée en septembre 2017 et menée par Jean-Pierre Bansard.

Un rattachement obligatoire

Toutefois, un ou deux élus ne suffisent pas à former un groupe politique – qu’il faut distinguer d’un parti politique – dans une assemblée parlementaire. Il faut au minimum 10 sénateurs pour créer un groupe politique au Sénat. Evelyne Renaud-Garabedian s’est donc rattachée à un groupe politique existant.

C’est ainsi qu’elle s’est rattachée administrativement – le degré le plus faible – au groupe sénatorial majoritaire « Les Républicains ». Il existe en effet trois types de liens unissant un parlementaire à un groupe : être membre, apparenté, ou simplement rattaché administrativement. Ce rattachement est nécessaire pour un certain nombre de raisons, comme les moyens mis à disposition du parlementaire, la distribution du temps de parole en hémicycle, etc. Il existe certes quelques non-inscrits, mais ils correspondent généralement à des parlementaires d’extrême-droite qui doivent également se réunir pour les mêmes raisons qu’évoquées ci-dessus. Evelyne Renaud-Garabedian conserve son entière liberté de vote.

Notre ligne est la suivante : chaque personne qui sera élue sur une liste ASFE pourra se rattacher au groupe parlementaire de son choixen fonction de sa sensibilité politique, et œuvrera de là où elle se trouve pour l’intérêt des Français de l’étranger, tout en respectant l’ensemble des opinions des personnes constituant notre mouvement, diversité qui fait la richesse de l’ASFE.