Coupe du Monde 2022 : chapeau bas !

La France a perdu son titre de championne du monde de football. Au terme d’un match d’une rare intensité, plein de suspense et à l’issue des tirs aux buts, les Bleus de Deschamps ont cédé face aux Argentins. Cette finale avait mal commencé pour eux, vite menés au score, jusqu’à la 80ème minute. Mbappé réussit alors un pénalty qui réveille l’équipe.

Trois fois, le jeune prodige a marqué quand, pour l’Albiceleste, Messi a inscrit deux fois son nom au tableau d’affichage. Bravo à l’Argentine qui a remporté au Qatar la Coupe du monde pour la troisième fois, ce qu’elle n’était pas parvenue à faire depuis 36 ans. La France a échoué en finale et, pourtant, elle peut garder la tête haute dans la défaite. En 25 ans, elle a obtenu deux titres de championne du monde, disputé quatre finales de Mondial, sans oublier une finale et un sacre européen. Elle est devenue une grande nation de football.

Si ses clubs n’occupent guère le haut de l’affiche sur la scène internationale, ils forment, dès leur plus jeune âge, des joueurs qui comptent parmi les meilleurs. Ainsi apparaissent des champions qui ont pour noms Kylian Mbappé, Antoine Griezmann, Hugo Lloris… Didier Deschamps aussi, l’ancien capitaine des Bleus devenu un entraîneur d’exception. L’un des seuls au monde à avoir gagné le trophée Jules Rimet sur le terrain et comme sélectionneur. Chapeau !

En football, la France est désormais une école de l’excellence. Une fabrique de virtuoses qui n’a plus rien à envier au Brésil, à l’Argentine ou à l’Italie. En un temps où l’on déplore le déclassement de notre pays dans le concert international, ce rayonnement redore un peu notre blason.

Il faut le prendre pour ce qu’il est mais, alors que la déception est grande après cette finale perdue au Qatar, ne boudons pas ce succès. Tel est le principal enseignement pour la France de ce Mondial qui fut passionnant de bout en bout, comme en témoigne le niveau élevé des audiences de télévision. Félicitations au peuple argentin qui, pour mille raisons, avait besoin de cette victoire.

Bonnes fêtes de fin d’année à tous !

L’équipe de l’ASFE

6 commentaires

  1. C’est facile a comprendre pourquoi il y a des champions en France et pas aux USA, alors que les USA ont 4 fois plus d’habitants. Ma fille de 12 ans a joué en Floride dans un club de haut niveau (ECNL regional). Cout de l’inscription : $2800 par an. La, elle joue au Paris FC. Cout de l’inscription : 260 euros. Donc aux USA, il faut que les parents soient de classe aisée pour réussir, alors qu’en France, n’importe qui peut réussir. Il n’y a pas que ce problème financier. En Floride, la ligue est régionale donc j’aurais du conduire ma fille a travers toute la Floride pour les matchs. A Paris, la ligue est a Paris, les filles jouent contre des garcons 1 an plus jeune. En plus, pour les tournois en province, les parents peuvent laisser leur fille voyager avec le coach, les parents n’ont pas a conduire loin comme aux USA.
    Voila, vous comprenez mieux maintenant.

  2. Une très jeune et brillante équipe qui reste tout de même (vice) championne du monde avec un parcours exceptionnel.
    Souvenons-nous des forfaits à la chaîne du fait des blessures de certains de nos plus grands joueurs! Quel match, quel suspens, quel combat, quelle victoire et quelle défaite.
    L’honneur est entièrement sauf, nous n’avons pas gagné mais ils ont tout donné et nous ont fait rêver comme on en rêvait.
    Vive la France, les bleus. Nous sommes très fiers de vous!

  3. on ne peut helas pas condamner DD pour avoir sorti les meilleurs avant la fin de la mi temps..
    il ne pouvait pas prévoir cette,situation là. Il voulait doper l’équipe. mais l’equipe était comme frigorifiee 70 % des passes ratées aucune,attaques. c’etait bizarre,quand même.
    car ces joueurs là sortis, n’auraoent pas raté leur penalties…et laFrance,aurait été vainqueur puisque l argentine a raté un penaltie.
    on ne revient pas mais c’est ainsi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *