Compte-Rendu de la première réunion ASFE à Pointe-Noire (RDC) du 24 juin 2021

Objectifs : Première réunion d’information et d’échanges

Présentateur : Cyril CHANGARNIER

Secrétaire : Servane TOUSSAINT

Participants : 11 Personnes

Lieu : PREVICONSULT, 48 Avenue NGOUEDI, Pointe-Noire

Heure : 18h-20h

RECAPITULATIF

Déroulement :

La réunion était animée par M CHANGARNIER appuyé par une présentation power point structurée. 

Tout le monde a commencé par se présenter à tour de rôle. Grande diversité dans les profils des personnes présentes (financier, ingénieur, comptable, policier, avocat, agent immobilier, personne travaillant dans les loisirs…).

Présentation de l’association ASFE, des membres qui la compose ainsi que leurs fonctions au sein de cette dernière.

Explication de l’objectif de cette association qui est de réunir les Français basés au Congo afin d’informer, de partager et de trouver des solutions aux problèmes auxquels les Français peuvent être confrontés.

Libre échange dans la salle entre les personnes participantes. 

 Les personnes se sont principalement sentis concernés par les débats sur les différents sujets abordés. 

 Après la présentation, il y a eu un moment d’échange à l’extérieur autour d’un buffet. 

 Madame France BAKOUMA a informé les membres de l’association qu’elle souhaitait intégrer le bureau en tant que trésorière. 

Les participants ont appuyé la démarche mise en œuvre, et pour la plupart souhaitent parler de l’association pour amplifier les voies des Français expatriés. 

Fin de réunion dans une ambiance conviviale avec échange de contacts.

Retour échanges consulat :

Lors du premier conseil consulaire organisé pour l’élection des présidents de conseil consulaire, un certain nombre de questions ont été posés au consul et la Vice-consul concernant :

La mise en place de la campagne vaccinale au CONGO pour les Français âgés de +55 ans, qui interroge de nombreux compatriotes souhaitant se faire vacciner, mais n’étant pas âgés de +55 ans.

Le consulat indique ne pas être responsable du choix du vaccin géré par le MAE et qu’il est probable qu’une seconde campagne sera mise en place, sans détails disponibles aujourd’hui.

Proposition ASFE :

Nous sommes disposés à travailler avec le consulat pour recueillir les besoins afin d’optimiser la prochaine commande et pour relayer l’information à la communauté Française du CONGO.

Le manque de rencontre avec les chefs d’îlot et des communications qui ne sont pas centralisés et égalitaires.

Le manque de moyens, d’outils ou de directives venant du consulat français étant les principales raisons évoquées.

À notre question, le consulat répond ne pas avoir de moyen disponible pour les chefs d’îlot et ne pas pouvoir mettre en place des rencontres.

Proposition ASFE :

Nous proposons la mise en place de rencontre, organisée par nos soins, entre les chefs d’îlot et les personnes résidantes, afin de favoriser les échanges.

Par ailleurs, une question sera posée au gouvernement quant à la mise en place d’un budget pour que les chefs d’îlot disposent d’un outil de mailing et que les informations transmises soient les mêmes pour chaque Français installés dans la circonscription.

Des problèmes concernant la prise de rendez-vous pour les demandes de visa ont été remontés par plusieurs personnes, entrainant des réponses en retard et/ou des difficultés récurrentes.Le consulat indique qu’ils ont été informés de plusieurs problématiques, qui sont exclusivement dues à une mauvaise gestion et à une mauvaise application des directives de la part de la plate-forme de prise de rendez-vous externalisée.

Un rappel à l’ordre a été fait.

Le consulat semble favorable à une externalisation complète du processus de gestion des visas, comme pour beaucoup de circonscription dans le monde (94%), mais ne peut y accéder à cause d’un seuil de demande qui n’est pas atteint.

Proposition ASFE :

Une question va être soumise au gouvernement pour connaître les modalités précises pour externaliser un processus de gestion des visas.

Nous proposons qu’un rapport soit établi concernant la plateforme de rendez-vous, ainsi que la mise en place de rendez-vous teste via des clients tiers ASFE, permettant une réelle appréciation du service.

Questions soulevées : 

. Les participants ont proposé plusieurs sujets pour débat sur les thématiques suivantes :

. problèmes liés à la prise en charge médicale en France.

Nous souhaitons proposer au gouvernement que certaines prises en charge soient maintenues définitivement pour les Français et leurs familles directes lors de passages en France, par exemple :

une visite médicale par an et par personne; la prise en charge sans délais de carence pour les personnes dans le besoin qui rentrent en France, 

. Problèmes liés à l’école Charlemagne concernant les frais de scolarité.

Propositions ASFE et participants :

Visiblement des problématiques subsistent quand aux réponses apportées par l’école Charlemagne pour le paiement des frais scolaires.

La mise en place d’échange avec le comité de gestion sera sans doute à un bon moyen de pouvoir mettre en place une communication claire auprès de tous les parents.

 Interrogations sur prix des billets d’avions pour les retours en France en période de vacances scolaires.

Propositions ASFE et participants :

Il apparaît que les tarifs appliqués par AIR France sur la ligne PARIS-POINTE-NOIRE, sont incompréhensibles et injustifiés, ce point va faire l’objet d’une concertation avec la société Air France pour une clarification, en espérant une révision des prix,  tenant compte notamment de la situation actuelle du pays.

. Manque de solidarité et de collaboration dans la communauté Française de Pointe Noire. 

Propositions ASFE et participants :

Il a été proposé la mise en place d’un annuaire des Français et des domaines de compétence, pour accroître la collaboration dans la communauté.

Conclusion :

Les personnes présentes ont été intéressées et souhaitent s’investir pour apporter des solutions aux différents problèmes soulevés.

Tout le monde s’est accordé pour organiser une réunion plus importante à la rentrée afin de débattre sur les problématiques existantes.

Il est nécessaire de mettre en place une réelle solidarité entre les français du Congo et constituer un vrai réseau à moyen terme. 

Décision :

Madame France BAKOUMA va intégrer le bureau de l’association ASFE du CONGO, qui est en cours de création.

Nous lui souhaitons la bienvenue et comptons sur son engagement !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *