Voeux du directeur de l’AEFE pour 2021

Après une année difficile tant pour les élèves et leur famille que les personnels des établissement scolaires à l’étranger, le directeur de l’AEFE a tenu à leur adresser ses voeux pour l’année 2021.

Retour sur 2020

Le directeur rappelle que l’enseignement à distance a été mis en place rapidement par les équipes enseignantes. Bien que la continuité pédagogique ne remplace pas la présence dans une salle de classe, cela a permis d’assurer nombre de cours et de conserver un lien avec les élèves. Les retours d’expérience des professeurs, des élèves et des parents ont permis des améliorations sur cet accompagnement distanciel. Elles seront mises en oeuvre tout au long des mois qui viennent, car dans de nombreux pays encore, les écoles sont fermées ou le seront.

Olivier Brochet indique que l’ensemble des crédits exceptionnels débloqués pour l’enseignement français à l’étranger (aides aux familles via le renforcement des bourses scolaires et aides aux établissements via une subvention directe et des avances de l’Agence France Trésor) ont été versées ou sont en cours de versement.

Projets et objectifs pour 2021

Attractivité

Il est à noter que l’attractivité du réseau est toujours forte : des dizaines d’établissements sont candidats pour le rejoindre et fin 2020, ce sont 540 établissements, dans 138 pays qui forment désormais ce réseau mondial, avec 368 000 élèves. Des associations et des investisseurs souhaitent s’engager auprès de l’Agence dans les mois et années qui viennent.

Cap 2030

La crise sanitaire a freiné les efforts en vue du “Cap 2030” dont l’objectif est de doubler le nombre d’élèves du réseau. La signature du contrat d’objectifs et de moyens entre l’AEFE et le ministère de l’Europe et des affaires étrangères, initialement prévue au printemps 2020 a été retardée. Il s’agit de la déclinaison stratégique et opérationnelle du plan de développement de l’enseignement français à l’étranger qu’Olivier Brochet espère pouvoir signer dans les prochains mois.

Formation

Pour accompagner ce développement, la formation des personnels va être renforcée, notamment pour les nouveaux personnels recrutés localement. Cela devrait passer par la mise en place administrative des instituts régionaux de formation (IRF). En parallèle, les efforts de familiarisation et de formation à l’enseignement à distance seront poursuivis. A cet effet, un nouveau réseau Intranet va être mis en place permettant de faciliter le travail collaboratif en ligne et de mettre à disposition des ressources numériques

Offre éducative

Le plurilinguisme constitue un axe majeur de développement du réseau, notamment via le dispositif PARLE. Il s’adresse aux établissements qui ne souhaitent pas ou ne peuvent pas prétendre à la mise en place d’une section internationale et donne un cadre de référence permettant de proposer aux élèves un parcours linguistique renforcé tout en préservant la priorité qui doit être donnée à la maîtrise de la langue française.

En matière d’inclusion, les travaux engagés dans le cadre de l’Observatoire des besoins éducatifs particuliers vont se poursuivre et se traduire concrètement dans les établissements.

Olivier Brochet souligne que le ministère de l’Education nationale a bien compris les spécificités de l’enseignement français à l’étranger au regard du nouveau baccalauréat et que son organisation sera donc adapté.

Projets communs

Les échanges de lycéens dans le cadre du programme ADN ne reprendront pas immédiatement.

Un nouveau projet nommé ADN Carbone Zéro va permettre à des classes de 3e dans des lycées du monde entier de construire des projets communs autour de la question écologique.

Les tournois oratoires « Ambassadeurs en herbe » reviendront en 2021, dans un premier temps à distance et mettront les valeurs de la citoyenneté, de l’égalité et de la solidarité à l’honneur.

Un salon de l’orientation virtuel, AGORA Monde AEFE en partenariat avec Studyrama, se tiendra fin janvier.

Au printemps, se déroulera la 10e édition des Jeux internationaux de la jeunesse avec des épreuves et défis sportifs, culturels et d’e-sport à distance.

L’Orchestre des lycées français du monde continuera de travailler à distance en espérant que les conditions sanitaires permettent de le réunir à l’automne.

Enfin les talentueux boursiers Excellence-Major 2020 et 2021 ne seront pas oubliés.

Francophonie

L’AEFE renforcera son soutien aux associations FLAM en 2021qui permettent d’apporter aux enfants français qui n’accèdent pas aux établissements AEFE la maîtrise la langue et l’accès à la culture française.

En lien avec les postes diplomatiques, les relations entre les établissements homologués et les établissements labellisés LabelFrancÉducation seront consolidés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *