Situation des couples binationaux séparés l’un de l’autre du fait de la fermeture des frontières

Evelyne Renaud-Garabedian a fait part au ministre de l’Europe et des affaires étrangères des difficultés des couples binationaux séparés du fait de la fermeture des frontières. Dans le cas de couples non mariés ou non pacsés, nombre de concubins de nationalité étrangère n’ont pas pu obtenir de visa leur permettant de retrouver leur conjoint en France. Tous espèrent – sans visibilité aucune – y parvenir malgré tout. Elle lui a demandé si des consignes pouvaient être transmises aux consulats afin qu’ils étudient au cas par cas ces situations. (Voir la question ici)

Un commentaire

  1. Ma compagne Laurie Ramsey, américaine, et moi, français résidant à Strasbourg, soutenons cette initiative. Nous sommes ensemble depuis treize ans et demi mais non-mariés et non-pacsés. Nous ne nous sommes pas vus depuis le 6 avril, date à laquelle je suis rentré des Etats-Unis, difficilement suite à plusieurs annulations de vols. Avant les fermetures de frontières dûes au Coronavirus, nous nous voyions tous les deux mois. Laurie n’a pas pu venir en France cet été en raison de la pandémie. Nous demandons une exception pour qu’elle puisse me rejoindre dès que possible car “l’amour n’est pas du tourisme”. Nous sommes prêts à subir des tests et à effectuer une quatorzaine chez moi à Strasbourg. Respectueusement,
    Claude Gerling et Laurie Ramsey.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *