Depuis le début de la crise sanitaire, l’équipe de l’ASFE s’est mobilisée afin d’informer, orienter et soutenir les Français de l’étranger. Voici un petit compte-rendu de nos actions au cours des derniers mois.

30 janvier 2020 : pour la première fois, nous abordons le sujet du coronavirus en traitant de la situation sanitaire qui se dégrade en Chine, et plus particulièrement à Wuhan.

20 février 2020 : nous demandons à deux grands professeurs de médecine de la Pitié-Salpêtrière de nous expliquer ce qu’est le coronavirus.

17 mars 2020 : début du confinement en France.

8 avril 2020 : lancement de notre Foire aux Questions consacrée aux Français de l’étranger face à la pandémie, que l’on reste à l’étranger ou que l’on pense à rentrer en France. faq-covid.alliancesolidaire.org c’est :

  • Environ 50 questions/réponses sur des sujets administratifs, juridiques, de santé, de fiscalité, d’éducation que posent le COVID et auxquels nous avons apporté les réponses les plus précises possibles ;
  • Plus de 32 000 utilisateurs ;
  • Plus de 37 000 visites ;
  • Les réponses sur la catégorie « le retour en France » et celle sur « je reste à l’étranger » recensent plus de 11 000 visites chacune ;
  • Des questions qui intéressent toutes les tranches d’âge mais plus particulièrement les 18-34 ans (+ de 60% des visiteurs) ;
  • Une FAQ qui a touché plus de 180 pays.

Entre avril et juin 2020, l’équipe de l’ASFE a répondu a plus de 3.500 mails de Français de l’étranger posant des questions, faisant remonter leurs difficultés et leurs inquiétudes, sans compter les commentaires laissés sur notre site internet.

INFORMATION – Au cours de cette période, nous avons axé nos sujets sur le fonctionnement de la Caisse des Français de l’étranger, la couverture santé, les aides sociales des consulats, puis les aides sociales exceptionnelles, le droit au chômage quand on habite à l’étranger, les bourses scolaires pour les parents qui verraient leur situation financière dégradée, la fermeture et l’ouverture des frontières, etc.

En tout, nous avons produit 22 articles et fiches de fond, 10 notes relatives à des dispositifs de soutien étrangers, et restitué 13 témoignages en provenance d’autant de pays dans le monde.

Depuis le 1er mars 2020 et jusqu’à aujourd’hui, le site internet de l’ASFE a enregistré 104.340 utilisateurs. Les pages les plus visitées sont les articles : sur les aides sociales exceptionnelles pour les Français de l’étranger, la déclaration d’impôt, le report de la production des certificats de vie, les aides sociales pour les Français de l’étranger, et l’extension du dispositif de bourses scolaires. Le besoin de soutien est donc extrêmement palpable.

SOLIDARITE – L’action de l’ASFE, c’est également la mise en place d’une cellule de crise qui, en lien avec les élus consulaires et représentants de l’ASFE, a permis de faire remonter, accompagner et résoudre des centaines de cas particuliers. Nous avons ainsi pu signaler via notre Sénatrice aux autorités françaises les cas les plus délicats, et nous sommes allés jusqu’à organiser l’envoi de médicaments d’importance vitale (anticancéreux) pour des Français de l’étranger qui n’avaient plus accès à leur traitement du fait de l’interruption des liaisons aériennes. Nous avons alors dû constituer une chaîne de solidarité de façon à contourner les obstacles administratifs.

Et ce premier bilan ne concerne que l’ASFE Paris. Les représentants de l’ASFE à travers le monde se sont attelés à répondre à toutes les interrogations de nos compatriotes, ce qui se ressent dans l’augmentation de l’influence sur les réseaux sociaux. Pour notre page Facebook principale, c’est un doublement de notre nombre d’abonnés sur ces dernières semaines. Notre page Facebook relayait et continue à relayer la situation épidémiologique dans le monde et ses conséquences pour les Français de l’étranger.

TRAVAIL SENATORIAL – Ces différentes saisines ont permis de nourrir le travail sénatorial d’Evelyne Renaud-Garabedian, qui au cours de ces derniers mois à multiplié les interventions – au cours d’échanges officiels ou informels – auprès de la CFE, du Ministre des Affaires Étrangères, du Ministre de l’Economie, de Bpifrance, de la Caisse des Français de l’étranger (2 courriers sur le taux de prise en charge), de différents Ambassadeurs et Consuls de France… Depuis mars, 23 questions écrites de notre Sénatrice, publiées au journal officiel, avaient un lien direct avec le COVID-19.

L’équipe de l’ASFE