COVID-19 : une étape difficile qui ne remet pas en cause l’envie de vivre à l’étranger

NB : Ce sondage reposait sur l’anonymat. Il n’a pas été fait sur un échantillon que l’on pourrait estimer « représentatif » des Français de l’étranger, mais uniquement sur la base du volontariat.

Il permet toutefois de révéler plusieurs tendances : les Français de l’étranger sont économiquement impactés par la pandémie mondiale, même si une part importante estime ne pas avoir besoin d’aides. Près de la moitié des répondants ne possède pas une couverture sociale satisfaisante. Enfin, même si la pandémie mondiale a des conséquences importantes, la grande majorité des Français de l’étranger est attachée au fait de rester vivre à l’étranger.

Dans quel pays vivez-vous ?

Parmi les 3052 réponses collectées, les huit pays qui ont le plus répondu à cette première question sont :

  1. Etats-Unis (261 votants) ;
  2. Royaume-Uni (242 votants) ;
  3. Canada (219 votants) ;
  4. Suisse (182 votants) ;
  5. Allemagne (159 votants) ;
  6. Espagne (145 votants) ;
  7. Maroc (138 votants) ;
  8. Belgique (131 votants) ;
  9. Liban (106 votants) ;
  10. Italie (101 votants).

Quelle est votre situation personnelle ? (Plusieurs réponses possibles)

  • 42% des sondés (soit 1275 Français de l’étranger) estiment avoir de la chance puisque leur situation financière n’a pas changé ;
  • 30,5% des questionnés (soit 932 Français de l’étranger) ont vu leurs revenus diminuer ;
  • Environ 15% (soit 462 Français de l’étranger) affirment que leur entreprise est en sérieuse difficulté ;
  • Enfin, 13% des sondés (soit 402 Français de l’étranger) ont perdu leur emploi.

Indéniablement, la crise du coronavirus a eu des effets négatifs non seulement sur l’économie internationale mais également sur l’emploi des Français vivant à l’étranger. Plus de la moitié des répondants ont subi des dommages financiers provoqués par la crise sanitaire actuelle (rémunération, emploi, entreprises, etc.).

Il est alors utile de rappeler que le Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères a débloqué une aide sociale en faveur des Français de l’étranger exprimant de sérieuses difficultés financières (lorsque le pays d’accueil ne met pas lui-même en place de tels dispositifs). Certes, elle n’est pas très importante, mais elle peut faire la différence lorsque convertie en monnaie locale.

Pour en savoir davantage, rendez-vous sur notre article :

https://alliancesolidaire.org/2020/05/13/covid-19-et-aide-sociale-exceptionnelle-pour-les-francais-de-letranger/

De quel type de couverture de frais de santé disposez-vous ?  

Sur les 3052 réponses collectées :

  • 52,5% des sondés possèdent une bonne couverture sociale ;
  • 27,2% possèdent une couverture sociale partielle ;
  • Enfin, 20,4% ne possèdent pas de couverture de frais de santé.

Pouvez-vous bénéficier d’une aide de l’Etat ?

Sur les 3052 réponses collectées :

  • 40,5% (soit 1237 Français de l’étranger) estiment ne pas avoir besoin d’aide de l’Etat Français ;
  • 35,6% (soit 1085 Français de l’étranger) n’ont bénéficié d’aucun soutien financier public ;
  • 13,6% (soit 416 Français de l’étranger) habitent dans un pays où les dispositifs de soutien pour traverser cette crise sont importants ;
  • La majorité des autres répondants ignore s’ils peuvent bénéficier d’une aide de l’Etat suite à la crise sanitaire.

La crise a-t-elle eu des conséquences sur vos choix de vie ?

 Sur les 3028 réponses récoltées :

  • 47,8% (soit 1447 Français de l’étranger) ne comptent pas changer de pays de résidence ;
  • 25,4% (soit 768 Français de l’étranger) pensent à rentrer en France mais seulement en derniers recours ;
  • 7,5% (soit 226 Français de l’étranger) confirment que leur vie est à l’étranger et qu’ils ne rentreront pas en France ;
  • 5,4% des sondés (soit 162 Français de l’étranger) sont rentrés en France ou veulent le faire ;
  • La majorité des autres questionnés ne savent pas encore.

Malgré la crise sanitaire mondiale, la majorité des Français de l’étranger ne souhaite pas rentrer en France et reste très attachée à leur vie à l’étranger.

18 commentaires

  1. La combinaison de l’anticipation de la fin de la crise sanitaire et les aides, locales et venant de France, calme bcp de français de l’étranger. Par contre la vague de licenciements qui prend de l’ampleur face a l’écroulement de la demande internationale inquiète et les demandes d’aide à l’emploi arrivent en nombre. Cette période risque d’être longue et difficile (1 ou 2 ans) et va générer des retours forcés vers la France dès l’été même si la situation n’y sera pas forcément meilleure. Cette Quarantaine est vraiment l’occasion d’acquérir de nouvelles compétences dans les technologies nouvelles (formation gratuites en ligne même pour débutants) pour se préparer au nouveau normal qui, que l’on aime ou non,sera plus dur et moins protégé.

  2. Bonjour !!!!! aucune réponse de votre part ? Suite a une possibilité de demande d aide financière ,Afin de me faire opérer des cataractes .J’ai 74 ans je suis résidant au Maroc et je vis seul en location appartement. .Je vous est envoyé toutes les informations a ce sujet .Je n ai aucune aide de mes enfants en France et pas du tout d économie . Le faite de payer l acte avant intervention médicale me bloque ! Merci de me répondre en bien ou en mal mais au moins que dois je faire ?
    Bon weekend

  3. Je lis avec surprise qu’ une aide aux Francais a l’ etranger a ete offerte. Je n’ etais pas au courant et je ne sais pas pourquoi. Je suis en confinement complet etant dans la tranche de population la plus en danger. Je suis dans ma 87 ieme annee. J” ai servi la France en Algerie. Il aurait ete reconfortant de savoir qu’ on n’ est pas oublie. Ce n’ est pas le cas.et je peux affirmed que je n’ ai jamis zJe beheficie ni de la solidarite ni de la fraternite. . Je suppose donc que les aides en question ne s’appliquent pas a moi.

  4. Nouveaux risques, nouvelles opportunités…
    Comme chaque crise, il y aura des perdants et des gagnants.
    Le plus difficile sera d’amortir le choc pour ceux qui ont déjà perdu lors de la dernière crise et qui sont en train de perdre à nouveau

  5. etant á mon 125 eme jour de confinement total, et appartenant á une catégorie vulnérable: 68 ans et cardiaque, je redoute d’avoir besoin des services de santé de mon pays de résidence, car ils sont totalement dépassés. En cas de pépin naturellement la France offre plus de sécurié, mais les vols ne sont pas encore rétablis … je ne panique pas, mais il faut aussi dire que je n’ai aucune sécurité même si ma converture sociale est excellente. La question est de savoir si il y a des formes spéciales de rapatriement sanitaires en cas d’urgences?

    1. Ce sont des cas extrêmement rares et peu fréquents (quelques cas par an). Il conviendra de se rapprocher du consulat pour évoquer une telle éventualité.

  6. Bonjour ,

    En fonction des décisions prises en France par les politiciens, je n’envisage pas de rentrer dans mon pays qui n’est plus celui que j’ai connu pendant 60 ans.
    Les aides arrivent par le Government américain.
    Les actes valent mieux que des beaux discours souvent démentis par la suite.
    Je ne sais pas où tout cela va nous mener, mais si la politique française ne change pas du fait des intérêts de chacun, la France ne portera plus ce nom, et les oligarques auront gagnés.
    Quelques-uns s’opposent a eux, mais ils sont peu nombreux face à la toute puissance financière et les industries de l’armement et de la (santé).
    Bien à vous
    Bernard

    1. Et bien moi je trouve qu’avoir levé l’attente de 3 mois avant de pouvoir bénéficier de la Sécu’ était un geste important. Je n’habite plus en France depuis 22 ans, n’envisage pas de retourner y vivre mais je suis très contente et fière que la France est fait ce geste pour les rapatriés:)

    1. Cher Jean-Luc,

      Beaucoup paient leurs impôts à l’étranger, en vertu de conventions fiscales qui assurent une réciprocité entre les ressortissants des deux pays. Ce n’est donc pas une façon d’échapper à l’impôt…

  7. Bonjour, Après avoir notre business d’aquaponique (serres) et arbres fruitiers détruit par le super typhon en 2013 et gros dégâts sur notre maison, la vie deviens dure après avoir vendu nos terrains pour vivre, maintenant le Covid? pas moyen de sortir depuis bientot 4 mois! (66ans et bientot 200 euros de retraite qui serons les bienvenus) et encore un enfant en charge, pas d’aides du consulat (morale et financier) pas les moyens financier de rentrer en France et nous payer une assurance maladie. Expatrie depuis 1983, votre aide de 150 euros? vous nous considérez très bas!
    et merci au gouvernement local qui au moins nous apporte de la nourriture… (comme après le typhon)
    Bon courage dans vos efforts.

  8. Bonjour, Après avoir notre business d’aquaponique (serres) et arbres fruitiers détruit par le super typhon en 2013 et gros dégâts sur notre maison, la vie deviens dure après avoir vendu nos terrains pour vivre, maintenant le Covid? pas moyen de sortir depuis bientot 4 mois! (66ans et bientot 200 euros de retraite qui serons les bienvenus) et encore un enfant en charge, pas d’aides du consulat (morale et financier) pas les moyens financier de rentrer en France et nous payer une assurance maladie. Expatrie depuis 1983, votre aide de 150 euros? vous nous considérez très bas!
    et merci au gouvernement local qui au moins nous apporte de la nourriture… (comme après le typhon)
    Bon courage dans vos efforts.

  9. Les vraie questions comme d’habitude ne sont pas posées.

    soit
    Pensez vous que la terminologie de pandémie est justifié compte tenu du PEU de morts même sous étiquette COVID même si mort d’une autre pathologie, mais étiqueté mort du covid (pour les plus de 85 ans représentant 50% des morts)?
    Pensez vous que plus de gens mourront du chômage que de la crise qualifié de pandémie comme le pense l’ancien responsable Israelien de la santé?
    Pensez vous être correctement informé sur ce que sont et comment fonctionne les tests de dépistages (différentes sortes) même si ceux ci ne détectent pas de virus vivants (PCR Kary Mullis)?
    Si les malades Covid peuvent se soigner avec de l’argile verre dans un simple verre d’eau pensez vous que l’Etat vous informera ou que les liens d’intérêts non déclarés et non sanctionnés sont tels entre industrie et décideurs médicaux pour l’Etat que rien ne vous sera communiqué là dessus?
    Pensez vous que les Français disposent du stricte minium de connaissance basic scolaire pour comprendre des simples problèmes de santé?
    Pensez vous que le rôle de décision des mesures divers doivent resté dans les mains de professionnels de santé, même si ceux ci oeuvre pour des industries avec gros conflits d’intérêts ?
    Pensez vous que les découvertes de Antoine Béchamp doivent être enseignés à l’école, et plus largement l’histoire de la médecine dans toutes ces diversités?
    Pensez vous que des cours doivent être donné à l’école sur les expériences de Milgram, et autre comportement humain face à l’autorité?
    Pensez vous que la qualité des cours à l’école est tellement bas, que les Français en font les frais sur le long terme?

  10. Bonjour,

    Vous pouvez peut-être m’aider, mais je ne pouvais pas exposer ma situation dans le formulaire envoyé. Si donc quelqu’un pouvait me contacter, il serait le bienvenu. Merci.

  11. Je vis en Suisse, pas du tout comme un privilégié mais j’y suis très bien et aucune envie de retourner dans ce qui a pu être mon pays. L’état français peut garder son argent en ce qui me concerne.A part payer des taxes et des impôts pendant près de 30 ans , la France n’a rien fait pour moi.J’ai été accepté en Suisse , on m’a donné du travail et ma fille y fait des études qui en fin de compte reviennent moins chères qu’en France.

  12. d abord dire que meme si j habite loin de france , je paye mes impots , ma seule demande d aide serait de recevoir une augmentation de ma retraite restée figée depuis 2008 …merci .

  13. Bonjour

    Ayant vecu en RSA ces dernieres 30 annees, j ai perdu mon emploi (dans la restauration) et je voudrais retourner en France. Mon ami et moi vivons ensembles depuis 20 ans, mais n’avons jamais penser a nous Pacter.
    Est il possible pour moi de rentrer en France (heberger chez ma soeur) trouver du travail, officialiser ma rentree sur le territoire, et apres la crise Covid faire le neccessaire pour mon “epoux” de me rejoindre plus tard?
    Serait il mieux pour moi de rentrer avant Septembre vu les avantages concedes en regard de la prise en charge au niveau securitee sociale? Et que faire pour valider et officialiser notre “union” de ces dernieres 20 annees, pour assurer que mon conjoint pourra venir vivre avec moi en France une fois la crise finie.
    Les vols n’etant pas encore retablis avec l’Afrique du Sud, doit je attendre ou joindre le consulat?
    PS: et je drois a une aide comme certaines personnes l’indique dans vos correspondances car nos reserves et economies sont epuisees, nous rentrons dans le 5 mois de confinement ici en RSA
    Bien a vous.

    1. Bonjour,

      Vous pouvez faire la demande de cette aide auprès du consulat de France à Johannesburg (https://johannesburg.consulfrance.org/COVID-19-Secours-occasionnel-exceptionnel-en-faveur-des-francais-les-plus) ou auprès de celui du Cap (https://lecap.consulfrance.org/COVID-19-Secours-occasionnel-exceptionnel-en-faveur-des-francais-les-plus).

      En ce qui concerne votre union, si vous avez des justificatifs (tels que facture d’électricité ou de téléphone commune), votre compagnon non français pourra se joindre à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *