Les Français de l’étranger ne sont pas des exilés fiscaux

Le 17 septembre dernier, la mission d’information relative à l’impôt universel de l’Assemblée nationale a rendu un rapport, qui, en tant que Français de l’étranger, nous concerne directement.

L’objectif premier de cette mission était d’étudier la possibilité de mettre en œuvre le principe d’une fiscalité liée non à la résidence – comme c’est le cas jusqu’à présent – mais à la nationalité. C’est à dire payer des impôts en se fondant sur le critère suivant : celui d’être français.

Trois pays dans le monde imposent à l’ensemble de leurs nationaux une telle taxation : les Etats-Unis, l’Erythrée, et le Myanmar. Alors pourquoi pas la France ? D’après les auteurs de ce rapport, nous assistons en effet à un « affaiblissement du lien entre la citoyenneté et l’impôt » qu’il faudrait contrer.

A sa lecture, on a l’impression que les députés sont partis d’un préjugé : les Français qui partent vivre à l’étranger le font pour des raisons fiscales. Peu importe s’ils rappellent eux même dans ce rapport que seul 7% des Français déclarent partir à l’étranger pour cette raison, leurs propositions disent tout le contraire et nous affectent directement.

Ainsi en est-il de la proposition n°5 visant à « étudier la possibilité de recourir à des formes de prêts à remboursement contingent comme moyen de contribution à la solidarité nationale pour les expatriés fiscaux », ou encore de la proposition n°9 invitant « le législateur à trouver les moyens pour permettre à l’administration fiscale française d’identifier les Français établis fiscalement à l’étranger notamment par des obligations déclaratives ».

Ce rapport nous montre à quel point leurs auteurs – et globalement les partis politiques nationaux – méconnaissent profondément les Français de l’étranger. Ils ignorent que nous partons pour des raisons professionnelles ou familiales, que les communautés françaises sont désormais largement composées de binationaux, pour beaucoup nés à l’étranger, que nos compatriotes dans des situations précaires sont de plus en plus nombreux, que les Français non-résidents fiscaux sont plus de la moitié à résider dans un pays à fiscalité moins avantageuse ou équivalente à celle de l’hexagone, ou encore que le lien avec la France va bien au-delà de l’impôt que l’on peut ou non payer. De fait, faut-il rappeler qu’aujourd’hui en France seul un foyer fiscal sur deux est imposable de l’impôt sur le revenu ?

Cette mission d’information a été créée à la demande du groupe La France Insoumise (LFI). Elle était composée, suivant les règles de l’Assemblée, par huit députés de tous les courants politiques : un LFI, un Modem, un En Marche !, un PS, un gauche démocrate et républicaine, un UDI et un Libertés et territoire (nouveau groupe regroupant divers tendances).

Si les mesures préconisées sont loin d’être mises en œuvre – et ont peu de chances d’aboutir pour le moment – elles nous confortent toutefois sur un élément essentiel : la nécessité de rappeler en permanence aux pouvoirs publics qui nous sommes, la nécessité de défendre collectivement nos intérêts.

Ceci est la mission essentielle de l’Alliance Solidaire des Français de l’Étranger (ASFE), mouvement politique indépendant exclusivement consacré aux Français établis hors de France, que je vous invite à rejoindre. Autrement, nous prenons le risque de continuer à être pointés du doigt alors que nous devrions être considérés comme une chance pour la France. Ou bien nous devons nous taire, jusqu’à se voir supprimer toute représentation politique ? Ce n’est pas impossible si l’on en croit ce passage du rapport :

p. 32 « Les Français de l’étranger ont une spécificité : ils disposent d’une représentation à l’Assemblée nationale, et les députés des Français de l’étranger votent le budget, alors même que les électeurs qu’ils représentent ne paient pas d’impôts en France (ou seulement sur la fraction de leurs revenus de source française). Certains observateurs jugent cette situation anormale. ».

La représentation politique des Français de l’étranger – via les conseillers consulaires, les députés et les sénateurs des Français de l’étranger – est fondamentale dans un monde globalisé. Il nous appartient de la défendre.

Jean-Pierre Bansard
Président de l’ASFE

 

257 commentaires

  1. J’ai 3 enfants scolarisés dans une école française à Beyrouth (privée bien entendu car nous n’avons pas d’autre choix) que nous payons environ 22,000$ par an afin de donner à nos enfants la langue et la culture française qui se perd partout ailleurs. Nous sommes déjà très taxés d’être français à l’étranger car notre propre langue et système sont chers et non acquis pour droit!!!!!!

    1. Je réside aux USA je doit payer ma couverture médicale, mes impôts sur le revenu mes taxes locales et maintenant je devrais en plus payer pour financer en France des structures dont je ne profite pas et je n’ai pas accès?

    2. Les services consulaires servent non seulement les Français résidant à l’étranger, leur enregistrement n’est pas obligatoire, mais les Français en vacances, en voyage, en cas de perte de passeport, d’acte de naissance, d’urgences … mais aussi pour la diplomatie. Sans le français d’outre-mer, ses services doivent quand meme être en place. Si on nous demande de participer avec une taxe sous quelque forme que ce soit, les voyageurs de toutes sortes doivent également participer … A quand un impot pour une naissance? une nouvelle idée … Que les Français s’installent à l’étranger, et que le gouvernement sauve d’abord la pauvreté en France.

  2. La paix, nous recherchons la paix, que nous ne trouvons plus en France.
    Être pourchassé, c’est excédent.
    Nous en avons assez.
    Retraité au Portugal qu’on nous laisse nos dernières années tranquilles.

    1. Bonjour, je suis entierement d’accord avec vous, retraité aussi, je suis installé en algarve depuis le 1/10/2016.
      J’étais non imposable lorsque je résidais en France et cette année pour la même somme déclarée (retraité militaire) j’ai réglé ce 15/09 la somme de 206 euros pour le fait que je sois RNH au Portugal. Completement
      marre de ce parti de la FRANCE INSOUMISE qui a soulevé d’imposer les Français de l’Etranger.

  3. Bonjour,

    Je ne puis que citer le cas de la fille d’un ami italien , née aux USA de mère Française et père Italien .
    Cette personne a été sommée par le fisc Americain de déclarer ses revenus Français afin de payer l’impot USA en tant que citoyenne US .
    Eh bien, qu’a -t-elle fait ? Elle a simplement payé pour RENONCER à la nationalité Americaine !!

    Je vis en Italie depuis 30 ans mais suis toujours resté Français , mais si un matraquage fiscal se déchaine, je n’hésiterai pas une seconde à changer de nationalité . Après tout , je resterai ainsi Européen , non ?

  4. Bonjour,

    je suis une française établie en Italie pour des raisons familiales. Je suis retraitée dépuis 2007 et je paye mes impôts tous les ans en France. Alors que j’ai toujours payé environs 1400 euros sur mes retraites, cette année je me retrouve à payer 5235 euros. C’est invraisemblable, j’ai écrit deus fois à la Direction des impôts à Noisy-le-Grand, mais jusqu’à aujourd’hui je n’ai pas eu de reponse. J’ai lu la lettre de Mr. Meyer Habib où il parle d’un prélevement de 20% sur les retraites à partir de 2020, mais dèjà cette année on a appliqué ce taux pour les retraites de 2018.
    Je ne sais pas si on me remboursera la différence, je l’espère car voir ses impôts augmenter de telle mesure est vraiment de la folie. Sincères salutations
    Madame Angiola Berardi veuve Joly

    1. Bonjour
      Pour moi, partir de France était avant tout pour acquérir une expérience professionnelle mais aussi pour voir ailleurs. Résultat, cela fait 10 ans que je réside à l’étranger et la France ne me manque pas, ni pour sa politique ni pour sa soi disant culture. Je retourne le moins souvent possible en France et rien que le fait d’y penser me déprime, surtout lorsque j’entends ce que doivent payer en taxe les petits autoentrepreneurs (de ma famille), le cahos administratif des remboursements de soins médicaux particuliers et leur reconnaissance et j’en passe.
      C’est une honte de vouloir taxer à la nationalité. Je ferai donc les démarches nécessaires pour en changer et n’aurai aucun regret à ne plus avoir de passeport français ni d’ailleurs aucun lien fiscal, administratif ou autre envers la France. Il est beau le pays des libertés. Quand on se dit terre d’accueil, il faut aussi veiller prendre soin de ceux qui décident de la quitter mais qui ont gardé un lien de coeur avec elle. Aujourd’hui je ne suis plus “fière d’être française”, car je le suis malgré moi.
      Slts

      1. “Il est beau le pays des libertés. Quand on se dit terre d’accueil, il faut aussi veiller prendre soin de ceux qui décident de la quitter mais qui ont gardé un lien de coeur avec elle. Aujourd’hui je ne suis plus “fière d’être française”, car je le suis malgré moi.” à écrit SR

        Je n’aurais pas mieux dit moi-même et c’est tout à fait ce que je ressens. Voilà 20 ans que la vie m’a amenée à vivre en Norvège où j’y ai fondé une famille et trouvé du travail. Je paie mes impôts ici, ce qui est normal puisque c’est de là que provient mon salaire et que c’est ici que je bénéficie des infrastructures et des aides de l’état norvégien.
        Ma nationalité française est une attache sentimentale et j’ai longtemps hésité à prendre la nationalité norvégienne… Mais un coup comme ne me fera plus hésiter. Quelle honte !

        1. “Je paie mes impôts ici, ce qui est normal puisque c’est de là que provient mon salaire et que c’est ici que je bénéficie des infrastructures et des aides de l’état norvégien.” c’est exactement ça. Lorsque nous sommes malades, au chômage ou à la retraite, ce n’est pas l’état français qui nous verse nos indemnités mais le pays de résidence…. lirsque nous payons nos impôts c’est en quelque sorte un ‘investissement’ sur notre avenir. Dans ce cas précis, nous ne reverrons plus cet argent, puisqu’il sera reversé aux résidents français par le biais d’aides sociales ou d’améliorations des infrastructures (j’imagine… à moins que cela ne serve qu’à rembourser les dettes de l’état français ou tout simplement à se faire de la laine sur notre dos !)

      2. vous avez raison nous allons quitter la nationalite francaise tant pis je tardais ca fait 55 ans que j ai quitte et jamais travaille en France pourquoi je leur donnerais que la France ne m a jamais rien donne

    2. Bonjour, pourquoi si vous résidez en Italie que vous ne payez pas vos impôts en Italie ? vous étiez fonctionnaire en France peut-être ?
      Moi, je suis français résident en Belgique mais j’ai toujours travaillé en France et je dois payer mes impôts en Belgique dans le pays de résidence. pour la Belgique, il faut multiplier par 2 voire 3 par rapport à la France, je préférerais les payer en France.

      1. Vous citez là ce que je pense etre une evidence : en Europe ( dans l’UE du moins ) on paie ses impots dans son pays de residence …Concernant les retraites , l’exception est pour les retraites …publiques …qui elles restent fiscalisées en France . De plus il n’y a pas qu’en Belgique que les impots sur les revenus sont + elevés qu’en France …essayez donc l’Espagne ( pour moi , les impots sont 5 à 6.000 euros alors qu’en France ce ne serait que 800 euros …) Par contre sur la partie publique de mes retraites la fiscalisation est restée en France .

      2. Bonjour, je vis en Espagne et pour moi cést pareil qu’en Belgique; les accords entre les deux pays font que je paie mes impôts en Espagne en tant que retraité du privé. Le pouvoir d’achat est plus important en Espagne mais je tiens à préciser qu’ en 2011, j’ai payé 1640 euros d’impôts sur le revenu en France et qu’en 2012, j’ai payé 4000 euros en Espagne … De combien est l’avantage fiscal ?

    3. Bonjour,
      Il Y a eut, lors du passage au prélèvement a la source, une estimation “par default” du taux de prélèvement. Celui-ci était faux pour moi (environ 2 fois supérieur a ce que je payait auparavant) car mes revenus en France revenus ne sont pas des salaires mais plutôt des revenus mobiliers ou Immobiliers. Je suis resident aux USA.
      Vous pouvez changer ce taux de prélèvement manuellement sur le site Impot.gouv.fr qui est d’ailleurs très bien fait.
      S’il y a eut des trop-perçus par les impôts durant l’année 2019, ils vous seront remboursés en 2020 lors de votre declaration de revenus reels.

    4. Née à Paris Je suis partie aux USA il y a 10 ans pour poursuivre mes études et ma carrière sportive parce que malheureusement en France ce n’est pas possible de faire les 2 à 100%, je n’ai jamais eu l’envie d’y retourné y vivre. La seule chose qui me manque c’est ma famille et la gastronomie. C’est une honte de vouloir taxer la nationalité. Je ferai les démarches nécessaires pour me débarrasser de cette nationalité française Je paye déjà suffisamment d’impôts aux États Unis … Pas besoin de payer des impôts en France juste pour garder un passport français, ça ne vaut pas le coup.

  5. Etant bi-national, mon choix sera vite établi. J’ai servi cette France dans une guerre coloniale honteuse et sans objet autre qu’économique dans l’intérêt de quelques-uns. DSK avait en son temps émis cette idée. La France étant par nature mal gérée et dépensière, je ne vois pas à quel titre je devrais financer cette inconséquence.

  6. Je suis frallemand et je partage mon temps entre la France et l’Allemagne. L’essentiel de mes revenus sont allemands et taxés là ensemble avec ma retraite française de 86 € par mois.
    En fait, j’aurais un avantage à me faire taxer en France et non en RFA mais je l’ai évité entre autre parce que mes rencontres avec l’administration étaient pires ( inefficacité,perte de temps, service public qui sous-entend qu’on le serve et non l’inverse…). Alors je ne suis pas d’accord .

    1. Je vis en Allemagne depuis des années travaille et paye mes impôts en Allemagne.
      En tant que frontalière j’ai toujours travaillé en Allemagne et ai décidé d’y vivre . La politique française avec chaque jour de nouveaux impôts on n’est pas des vaches à lait et puis le laxisme général de notre gouvernement toujours à taxer les plus faibles . J’ai décidé d’adopter la nationalité allemande il est hors de question que je paye ne serait-ce qu’un cent à un pays dans lequel je ne vis plus il n’y a plus de culture ni de savoir-faire et de savoir-vivre français tout cela a disparu depuis bien longtemps

    2. Je vis en Allemagne et en tant qu’employée ici, je suis taxée LOGIQUEMENT en Allemagne, je fais ma déclaration annuelle ici , mes contributions sociales sont calculées sur mon salaire alld.
      Ma retraite, je la toucherai de l’Allemagne et ma sécurité sociale est également allemande.

      Comme d’autres mails précédents, je ne suis pas la vache à lait de la France. Je ne vois pas pq je serais taxée doublement sous prétexte que je suis française et que la France ne gère pas son budget.
      Oui il faudra envisager de renoncer à sa nationalité

      C’est un scandale et montre le mépris même de ces politiciens français pr leurs compatriotes.
      MR Melanchon et co qui possède un patrimoine de olus d’un million d’eur a bien à montrer le doigt aux autres qui bossent plus de 50 h pzr semaine et qui n’atteindront jls cette somme.
      Quel mépris

  7. et on peut renoncer a la nationalité française dans ce cas ? taxe par le pays ou on habite, par la France ? on a quitte la France , nous n avons rien en retour, je ne demande d ailleurs rien, je refuse de payer un impôt

  8. Bonjour,
    Oui en effet.
    Je facture dans le monde entier y compris en France en tant que traductrice, et je paie mes impôts en Espagne parce qu’il faut bien s’établir quelque part. Si ça ne dépendait que de moi, je vivrai 6 mois par ci, six mois par là.
    Je ne trouve pas démocratique que l’on paie un impôt supplémentaire en raison de la nationalité parce que les différents gouvernements ne réussissent pas à gagner de l’argent. De plus, en France, la répartition des prestations de la sécurité sociale ne sont pas justes.
    Bref, cette mesure me déplaît.

  9. On peut dire en France on n a pas de pétrole mais alors soutirer de l argent parce qu on vit à l étranger en tant que français on marche sur la tête jusqu ou on ca on devait déclare tous nos revenus en France je parle en tant que retraités et non pas dans le monde ou l on vit

  10. Bonjour
    Commentaire sur l’extrait de la page 32: dans ce cas, n’est il pas non plus anormal de payer des impôts dans son pays de résidence et de ne pas pouvoir être représenté pour voter le budget?? Jusqu’à preuve du contraire le droit de vote n’est pas lié à l’impôt (et heureusement), sinon selon ce principe la moitié des français ne voterai pas…
    Pour les résidents européens je vois mal comment la mesure de taxation sur la nationalité pourrait être validée si nous payons déjà nos impôts dans l’État de résidence.
    Cordiamelent

  11. Ah, si seulement c‘était un problème d’ordre purement philosophique: on pourrait alors en débattre tranquillement. C’est avant tout un problème pratique: les systèmes fiscaux des différents pays sont incompatibles entre eux. Le droit des sociétés, les systèmes de comptabilité, les catégories fiscales etc ne sont pas les mêmes d’un pays à l’autre. Cette idée mènerait directement à la double, voire triple (ce serait le cas des bi-nationaux franco-américains résidant dans un pays tiers) imposition de certains revenus ou actifs, des déclarations extrêmement complexes, des coûts d’opportunité, et finalement ne ferait qu’entraver le libre mouvement des individus au sein de l’Europe. Je parle en connaissance de cause: pendant les trente dernières années, je me suis expatrié trois fois en Angleterre, une fois en Hollande, deux fois en Allemagne: à chaque fois, il m’a fallu tout réapprendre, et accepter des pertes liées aux différentes fiscalités.

    1. Il faut mettre en place l’Europe fiscale et tout cela ne sera plus problématique puisque tout serait régler au niveau européen. Mais d’ici à ce que cela se fasse, la planète sera écroulée… Il faut pousser au c… tout ces technocrates européens pour qu’ils se bougent à agir. Avant qu’il ne soit trop tard et que les nationalismes ne tuent l’Europe en retour! Faites passer!

  12. Je suis POUR l’impôt sur la nationalité. Nous avons eu la chance de disposer d’une éducation gratuite, de soins de santé vivant en France plus jeunes. Nous bénéficions d’une protection liée à notre nationalité si problème à l’étranger.
    Il faut par contre que cet argent soit bien utilisé (recherche, écologie, enseignement, santé, biens communs…)
    Arrêtons de penser que l’on est volé quand on paie un impôt. Je suis incapable de faire tout ce dont j’ai besoin ou de fabriquer l’ensemble des biens que j’utilise. Payer des impôts, c’est recevoir des services que l’on aurait pas su s’offrir (routes, électricité, eau courante, sécurité …)
    Par contre, par mon travail, j’apporte ma pierre à l’édifice.
    Nous vivons en société. Nous ne sommes que des grains de sable sur la planète et dans l’Histoire.

    1. Quand nous étions en France et bénéficions alors de soins et d’éducation “gratuites” (mais payées par les taxes et impôts) nos parents vivaient et travaillaient en France.
      Maintenant que nous vivons à l’étranger, nous payons le lycée français de nos enfants très cher (de 9000 à 20.000 euros par an et par enfant selon les pays), nous payons nos soins de santé via la sécurité sociale ou les assurances privées du pays hôte et nous payons nos impôts là où nous utilisons les services publics, c’est-à-dire dans notre pays d’expatriation.
      Nous ne devons rien à la France dont nous n’utilisons pas les services publics.
      Et si nous y passons des vacances, nous faisons comme tous les touristes : nous contribuons par la TVA et la taxe de séjour.
      Enfin, quand on regarde les chiffres du nombre de fonctionnaires en France rapportés à la population, c’est, par exemple par rapport à l’Allemagne, le double.
      Et l’Allemagne va bien mieux que le France !
      Il n’y a donc aucune raison de payer pour un état inefficace, qui dépense à tort et à travers et dont nous n’utilisons aucun service.

        1. Entièrement d’accord avec cette opinion. J’ai quitté la France il y a 23ans directement apres mes études (Maitrise de Science et Technique Audiovisuelle) car non seulement il etait était difficile de trouver du travail dans mon domaine mais en plus l’horizon se limitait à devenir Intermittent du Spectacle, un statut idiot qui fait vivoter grace aux Assedics, mais ce qui a finalement motivé mon depart c’est qu’on me force a m’enregistrer a l’ANPE comme chomeur alors même que je n’avais pas encore démarré ma carrière. C’est aberrant et rabaissant, et je suis donc parti pour Hong Kong ou j’ai pu trouver un environnement motivant et la liberté d’entreprendre. Marié dans ce pays et 2 enfants plus tard, je n’ai jamais utilisé ou bénéficie de quelconque système Francais, a part pour quelques services consulaires qui sont payants et chers. J’ai aussi paye très cher pour scolariser mes enfants dans les ecoles AFE. Cela n’a pas empeche le Fisc de venir faire un audit de mes comptes de société a HK (grace aux accords entre pays), apres avoir fourni des services a une entreprise Francaise. Meme completement détaché, la France cherche tout les moyens de gratter des impots, et ce pays devient plus un bloqueur d’opportunités, voir meme un agent toxique, plutot qu’une nation visionnaire et ouverte aux echanges. C’est une descente sans fin dans la stupidité et je pense que la contre reaction à cette idée de l’impôt sur la Nationalité sera très forte, et divisera encore plus la société et la diaspora francaise, allant a l’encontre des intérêts de tous. Je ne souhaite d’ailleurs plus aller voter tant ces politiciens travaillent contre les intérêts de leur concitoyens.

    2. Pour ma part, je suis la 2ème génération de Français à l’étranger dans ma famille. Je suis né à l’étranger, donc non, je n’ai pas “bénéficié” de ce dont vous parlez (routes, électricité, eau courante, sécurité, service public, école, etc.) ou alors je les paye indépendamment des impôts.
      L’impôt sur la nationalité est un modèle comme un autre, pourquoi pas, mais là où ce n’est pas acceptable c’est de payer à double: (1) là où on vit et (2) selon la nationalité.
      Si tous les pays taxaient selon la nationalité ce serait plus juste. Mais est-ce juste de bénéficier de l’infrastructure d’un pays où l’on vit (comme vous disiez: écoles, routes, service public, sécurité, etc.) et de payer à un autre pays? Personnellement je ne suis pas de cet avis.

      1. Je bis depuis 10 ans en Allemagne où je paie au moins 15% d impots en plus que ce que je paierais en France. Et si la France me demande de payer des impots en France parce que je suis Francaise, alors sans hésitation je prendrai la nationalité allemande. Si certains politiques veulent remplir les caisses, qu’ils commencent par exemple à arreter de defiscaliser les revenus des militaires qui lorsqu’ils sont delocalises à l’etranger pour une Mission quelconque meme non dangereuse, gagnent 3 fois leur solde et paient 0 impots. Et ce n’est qu un exemple.

    3. Ah……. une petite faille a été trouvée pour sortir encore plus d´argent de nos poches, ARRETEZ de vouloir colmater tous les TROUS !!!!! vous faites très certainement parti du fisc ou travaillez pour eux, sinon vous n´écriveriez pas que vous êtes d´accord à payer un impôt suppl. pour la Nationalité. pire encore, vos revenus sont largement au-dessus de la moyenne et cela ne vous ferait pas mal…..vous parlez aussi de l´enseignement ainsi que des infrastructures en France, sachez que la France n´a pas de monopole la-dessus, que d´autres pays en Europe sont aussi bien
      équipés dans ces mêmes domaines qu´en France et l´on ne leur réclame pas d´impôt suppl. pour habiter et contribuer là où l´on vit, car les choix sont souvent pour causes familiales bi-nationalité ou tout simplement emplois, cela a été cité à plusieures reprises, et si vous regardez bien les commentaires,… vous devez être l´une des rares personnes à dire “oui” pour une imposition, c´est tout simplement honteux

    4. Et pour les binationaux qui n’ont jamais vécu en France? Je vis en société dans MON pays et n’ai rien à voir avec la société française! Alors il n’est pas question de financer… quoi, au juste? Mes impôts servent dans mon pays dans lequel j’utilise les infrastrucures et les services, ce qui fait sens, non? Si vous me demandez pourquoi je n’ai pas demandé l’abandon de cette nationalité, je l’ai fait, mais la procédure – comme toujours en France – est très longue et lourdement bureaucratique.

    5. Bonjour,
      Etonnant ce que vous dites, voir incongru.

      Ecole gratuite? Certainement pas a l etranger ou l ecole francaise coute au moins 20-25 000 Eur/enfant/an.

      Sante gratuite? Non plus! Si je dois etre soignee en France je devrais payer l ensemble des soins car je ne beneficie pas de la securite sociale. Meme chose pour le chomage ou la retraite.
      Donc quoi?

      Bref, je suis d accord avec vous: les impots sont necessaires car ils aident a financer routes, hopitaux, ecoles dont nous beneficions et je suis ravie d’en payer… mais dans le pays dans lequel je vis avec ma famille; certainement pas pour financer le systeme et les infrastructures d’un pays dont je n’ai rien recu (a part les origines et la nationalite par mes parents) et de qui ni moi ni mes enfants ne recevront rien.

      Je suis fiere d etre francaise. Mais si c est en taxant qu on remercie et encourage le deploiement de la culture francaise, je prefere abandonner ma nationalite.

      1. je suis entièrement d’accord avec votre commentaire malheureusement la France nx est plus que l’ombre de ce qu’elle était . je ne vois pas pourquoi je devrais payer pour des services qui ne me serviront à rien et dont je ne bénéficierai point ,mais plutôt à boucher les trous d’une administration endettée inepte et gaspilleuse, Evidemment étant à court d’idées ils n’ont pas trouvé mieux que d’aller racler les fonds de tiroir et de créer cette nouvelle loi pour récupérer un petit peu plus sans avoir eux même à se serrer la ceinture.
        j’ai quitté la France en 1981 année Mitterrand venait d’être élu en pensant m’éloigner de de cette peau de chagrin je voyais déjà les lourds nuages se préciser à l’horizon c’était il y a presque 40 ans . entre-temps j’ai posé mon sac dans plusieurs pays et à chaque fois on m’a foutu la Paix.et voilà que maintenant vivant depuis plus de 30 ans aux États-Unis les imbéciles de Paris avec à leur tête ce petit vermisseau de président ils vont m’obliger à vouloir payer des impôts . parce que j’ai la nationalité française encore . alors pas de problème j’irai brûler mon passeport devant le consulat français à New York . et puis après qu’ils se débrouillent peut-être qu’ils iront taxer les immigrants qui arrivent en France à la pelle , au lieu de leur faire des dons grâce à la générosité du contribuable français pauvre cloche!

    6. Non, l’éducation que j’ai reçue en France n’était pas gratuite, mais payée à l’époque par les impôts de mes parents et autres contribuables. Et moi-même ait contribué au budget national jusqu’à l’âge de 73 ans. Quant à la protection maladie, même en tant que non-résident français je paie chaque mois une cotisation de 4,3% sur ma retraite, et malgré cela la Sécu française ne me rembourse rien, puisque dorénavant je suis affilié au système de santé polonais, bien moins généreux et dont une grande part reste à ma charge. Quant aux impôts sur le revenus, ici en Pologne où je réside pour raisons familiales (et non pour un exil fiscal au soleil) le montant est 3 fois plus élevé que ce que je payais en France. Je ne suis pourtant qu’un ouvrier à la retraite, avec un revenu correspondant à ma catégorie sociale. Alors, pourquoi devrais-je en plus payer un impôt sur ma nationalité ? Si cela devait être le cas, je demanderai la nationalité de mon nouveau pays. De plus, est-ce bien constitutionnel, puisque déjà les textes prévoient que l’on doit payer ses impôts dans le pays où l’on réside le plus longtemps dans l’année, soit au moins 6 mois + 1 jour. De la “branlette” de technocrates, à l’en point douter.

    7. Non, l’éducation que j’ai reçue en France n’était pas gratuite, mais payée à l’époque par les impôts de mes parents et autres contribuables. Et moi-même ait contribué au budget national jusqu’à l’âge de 73 ans. Quant à la protection maladie, même en tant que non-résident français je paie chaque mois une cotisation de 4,3% sur ma retraite, et malgré cela la Sécu française ne me rembourse rien, puisque dorénavant je suis affilié au système de santé polonais, bien moins généreux et dont une grande part reste à ma charge. Quant aux impôts sur le revenus, ici en Pologne où je réside pour raisons familiales (et non pour un exil fiscal au soleil) le montant est 3 fois plus élevé que ce que je payais en France. Je ne suis pourtant qu’un ouvrier à la retraite, avec un revenu correspondant à ma catégorie sociale. Alors, pourquoi devrais-je en plus payer un impôt sur ma nationalité ? Si cela devait être le cas, je demanderai la nationalité de mon nouveau pays. De plus, est-ce bien constitutionnel, puisque déjà les textes prévoient que l’on doit payer ses impôts dans le pays où l’on réside le plus longtemps dans l’année, soit au moins 6 mois + 1 jour. Dans ce cas, devrait-on payer des impôts en France et dans son pays de résidence ?

    8. Ma chère madame, en vivant à l l’étranger même avec une très petite pension, elle est cumulée avec les autres revenus donc nous payons déjà des impôts qui sont retenus à la source et encore un cumul par dessus, il ne nous reste plus qu’à refuser de recevoir ce qu on a déjà donné en travaillant en France. Peut être avez-vous beaucoup de revenus et que cela ne vous empêchera pas de vivre correctement

    9. Elise,
      Ceci n’est pas le cas de tout le monde. Peu de citoyens français résidents à l’étranger ont accès à cette éducation gratuite pour leurs enfants. Un autre example: si un individu a une double citoyenneté US et Française, devrait-il/elle payer des impôts sur leurs revenus dans les deux pays?

    10. Ca ne m’étonne pas que l’idée vienne de celui qui voulait nous retirer le droit de vote
      Notre éducation a déjà été payée par les impôts de nos parents.
      Vivant à l’étanger et y gagnant mes revenus, je paie des impôts sur place pour financer les services fournis par le pays où je vis. Les services de la France à l’étranger sont rognés continuellement, alors que nous sommes les ambassadeurs de notre pays.

    11. Et bien Elise, ils vont me faire pleurer ceux qui nous informent du prix qu’ils paient pour mettre leurs enfants dans une école privée française pour leurs enfants. Les miens sont dans l’école du pays où nous résidons. Je ne savais pas que l’éducation française était à ce point supérieure. On parle même de pays d’expatriation en oubliant que nous sommes tous des immigrés. Pour ma part, je trouve l’idée intéressante et peut-être y mettront-ils un plafond pour éviter les départs pour raison fiscale.

    12. Protection ? LAQUELLE, OÙ et COMMENT ? Résidant au Koweit pendant la guerre du golfe Nº 2, en Freelance et donc en contrat local, J’AI DU, DE MÊME QUE TOUS LES FRANÇAIS DU PAYS ONT DU ÉVACUER LEURS FAMILLES A LEURS FRAIS. (et coyez bien que les compagnies aériennes dont AIR FRANCE unt su majorer leurs tarifs à ce moment.
      Je vis au Pérou où j’ai eu les pires ennuis (escroquerie de mon ex femme péruvienne sur les fonds gagnés et économisés à la sueur de mon front): La seule protection du Consulat de France fut: UNE LISTE D’AVOCATS DE LIMA (et pas les moins chers), etu un message: “NOUS NE NOUS METTONS PAS DANS LES AFFAIRES PRIVÉES”.
      Allocations familiales (2 enfants franco-péruviens mineurs au Pérou): 0,00 € – Aides que les français métro perçoivent: 0,00€.
      J’ai servi la France pendant 7 ans, alors que d’autres ne l’ont jamais servie, même en songe..
      Et on voudrait que je paie des impôts ? Je préfère brûler mon passeport…
      Bon courage! je ne suis jamais rentré en France depuis 23 ans, c’est surement pas demain la veille que j’irais.

    13. Élise F.

      À toute obligation correspond un droit et à tout droit correspond une obligation.
      Votre ignorance ainsi que votre miopie sont accablantes.
      VOUS avez peut être bénéficié de services publics, vous. Cependant des millions de français n’ont jamais rien reçu.
      Je vous rappellerai 2choses:
      A)
      Les services que vous avez reçu dans le passé, ils on déjà été payés et financés par des impôts qui fûrent déjà collectés par l’État à l’époque ou vous les avez reçu.
      Voulez vous avoir à les payer à nouveau?
      B)
      Il y a des MILLIONS de français qiui n’ont jamais rien reçu de lapart de l’État français. Pourquoi devrions nous payer pour ne rien recevoir enéchange?

      Franchement…

    14. Veuillez me pardonner, mais si vous etes assez riche (encore) après vos impositions, je ne vois pas votre problème, hormis d’etre d’accord pour etre à nouveau taxé, cette fois-ci, pour la nationalité.
      En résumé, plus rien n’arretera le gouvernement pour taxer les français, où qu’ils se trouvent, parce que ce gouvernement ne sait pas gérer l’économie, les dépenses et les affaires en général de la France.

    15. Facile de dire cela quand on reside dans un pays ayant signe une convention fiscale avec la France. Le francais de l’ etranger passe difficilement plus d’un mois par an en France. L’ impot devrait etre proportionnel au temps passe. Je touche une retraite francaise minable car le systeme m’ a desavantage (j’ai travaille dans des pays n’ayant pas de conventions avec la France). De toutes facons, des qu’il vous manque 10 annees, vous perdez de toutes facons 50% soit 5% par annee manquante jusqu’ a un maximum de 50%). Etant retraite, j’ ai droit a une carte vitale mais je ne suis couvert que quand je suis physiquement present en France. Mon epouse qui n’ a jamais cotise en France n’a pas droit a la carte vitale. Cette carte vitale n’est pas gratuite car on me decompte respectivement 3,2 et 4,2 % sur l’ ensemble de mes retraites. Si la France est un pays ruine, ce n’est pas de la faute des francais de l’ etranger. D’autre part, l’impot sur le revenu ne represente que 7% des rentrees fiscales de France. 0.2 % de rentree fiscale supplementaire ne sauveront pas la France du gachi permanent.

  13. Vivant à Londres depuis 25 ans et n ayant aucun droit en France, il est bien sûr hors de question pour nous Européens/français de payer des impôts en France, nous en payons la où nous vivons c est déjà pas mal. Le gouvernement ne sait plus quoi inventer pour trouver de l argent. Il serait peut-être bien Qu il commencer par diminuer les avantages (appart, voitures de fonction, primes, salaire qui se cumule …. avantage en nature aussi et les salaires des politiques )et après je verrais, il est hors de qu’est que j entretienne cette bande de bras cassés.

    1. Oui c’est une honte. J’ai garde des bien en france et je suis taxe a 47% ce qui me donne un revenu de 500€/mois. ALors que je ne suis pas impossable aux U.K. Un comble !
      Les Impots francais veulent taxer mon mari qui n’est Francais qui n’a Jamais travaille en France,qui paye ces impots aux UK qui n’a pas meme de compte en Banque en France. Tout cela car j’ai eu la stupidite de leur dire que je m’etais mariee. S’il taxe les Francais sur la nationnalitee, je ferais une demande de nationalite Anglaise et abandonnerais avec plaisir la Nationalite Francaise ainsi que de vendre mes biens en France et les investires autre parts

    2. Bravo !!! Bien diy j habite en Angleterre depuis 21 ans je oaye mes impôts je consomme je contribue actibement dans ma communauté je suis intégrée. Je comlte bien demander ma nationalite Britannique en partie due a Brexit. Si contribuer et payer une taxe de nationalité me donne aussi tous les avantage dés que je suis en france pour le médical et le social ok. Si me contrinutions memes tardive me donne droit a une retraite encore mieux. Pour l instant je suis traitée comme une etrangere dans mon propre pays

  14. Les politiques communistes et socialistes Francais qui détruisent notre pays continue a vouloir nous poursuivre et harceler ainsi que démunir ceux qui partent a l’étranger pour leur carrière ou pour des raisons personnelles, il faut maintenant prendre position, nous les Francais a l’étranger ramenant plus de valeur ajoute a notre nation que la CGT et ces deputes qui ne pensent qu’a attaquer ceux qui réussissent mieux qu’eux de façon a garder le contrôle de leur groupe bien mafieux. A ce moment la s’ils veulent nous imposer qu’ils nous donne une retraite complete et absolument TOUS les benefices des Francais y compris l’assurance Chômage, on part de la France et on a pas envie d’y revenir en parti a cause de ca!

  15. La France a raté l’explosion Internet, mais aussi ne comprend toujours pas que la Chine a pris non seulement les emplois de base (délocalisation), mais aussi les concepts (espionnage industriel/formation), le financement (associé chinois majoritaire obligatoire), puis réexporte les produits chez nous moins cher (déficit commercial), et empêche l’implantation française en Chine (asymétrie économique).

    Dans cette concurrence frontale, la France n’ajuste pas son mode de fonctionnement (l’état), qui doit être rendu plus compétitif, tel le privé. En conséquence, l’état a toujours besoin de taxer plus, alors que sa base taxable décroît par son manque de compétitivité mondial. Voilà la raison fondamentale pour laquelle, les politiciens locaux pensent à taxer les non résidents.

    Or la base taxable émigrée est relativement faible, car la France n’a pas de tradition de grande émigration, contrairement au Royaume-Uni, l’Italie, la Grèce, l’Inde par exemple. Donc le rendement d’une taxation sur la nationalité va être pitoyable. De façon contradictoire, la France fait tout pour attirer les investisseurs étrangers, alors qu’il est bien plus facile d’attirer des gens qui sortent du système d’éducation français, et sont prêts à créer des emplois avec leurs connaissances acquises à l’étranger.

    En conséquence, je prévois une accélération de seconde nationalité de nos émigrés et un abandon de la culture française, en réaction à la tentative de taxer sur une base de la nationalité, car la France n’est pas les Etats-Unis. De plus, cette logique est en parfaite contradiction avec la migration entre pays européens en cours. Il s’agit d’une mauvaise bonne idée, de politiciens qui pensent que s’ils le pouvaient ils taxeraient l’air que l’on respire.

    Comment ne pas voir que nous sommes en train de nous transformer en pays du tiers monde par un assistanat rampant, alors que nos concurrents au contraire, font tout pour désocialiser et abaisser leurs coûts salariaux ? L’approche actuelle est une bataille perdue d’avance sur tous les fronts.

  16. Expatriés en Espagne pour des raisons professionnelles et ensuite par choix de style de vie depuis 1998, nous avons financé la scolarité de nos enfants sans jamais rien demander. Nous payons nos impôts en Espagne, quitus fiscal Français en poche. Nous sommes las d’être traités comme des Français de seconde zone sous prétexte que nous ne payons plus d’impôts en France. Le nombre de fois où les politiques nous ont balancé cet argument à la figure ne se compte plus. Il est fort possible que nous changerions de nationalité si le gouvernement venait à nous imposer sur nos revenus espagnols. Les pays Européens ont des accords pour éviter la double imposition et la France doit s’y plier. Point barre.

  17. Etablie en Allemagne parce que recruté à al fin de me thèse pour bosser dans le secteur de mes rèves, je ne peux ni ne veux retourner en France.
    Et même si je le voulais je devrai diviser mon revenu actuel par deux ou trois (j’ai ris au nez de quelque recruteur Français complemtement ignare sur la situation de l’emplois dans ma branche).
    Pourtant un fervant deffenseur de l’impots et de l’état comme vecteur d’ascensseur social je ne vois pas pourquoi je devrai contribuer à une société qui m’a laissé partir sans problème et qui, en plus, se désangage de l’education, des retraites, des hopitaux mais renforce son arssenal sécuritaire et militaire.
    De plus je ne vois pas comment la France pourrait metre en place un double imposition pour les résidents européen c’est simplement interdit par les traités.

  18. A chaque problème, une solution!
    Si une telle loi passait (ce que je doute fortement, mais on ne sait jamais), on demande la nationalité du pays qui nous accueille et on ne laisse plus aucune trace de notre passage en France (appart’ ou maison, comptes bancaires etc… pour ceux qui en ont encore).
    C’est un tel privilège d’être français qu’il faudrait être taxé pour cela. Quelle belle blague. Il y a de nombreux pays où on vit mieux que dans notre chère patrie.

  19. Je serai plutôt pour un impôt relatif à l’origine des revenus qu’ils soient salarié ou retraité et non pas lié a la résidence. Je trouve anormal qu’un autre pays touche un impôt sur des revenus qui ne viennent pas de chez eux.

  20. Je n’ai jamais eu la possibilité de travailler en France métropolitaine et donc de prétendre à une assurance sociale ou a quelconque aide au logement.
    Le travail, je l’ai toujours trouvé à l’étranger et c’est à l’étranger que j’ai fait ma vie, fondé une famille et éduqué mes enfants dans des établissements français, entièrement à mes frais, sans aucune aide boursière.
    Quel sorte de privilégié suis-je quand je dois, lors de mes rares séjours en France, compter sur la maigre contre-valeur d’une allocation touristique annuelle accordée par mon pays de résidence, ne pas pouvoir bénéficier d’une carte bancaire et me trouver dans l’embarras quand je dois acheter ne serait-ce qu’un ticket de métro ou de pouvoir utiliser un téléphone portable.
    Quel sorte de privilégié suis-je quand, aujourd’hui à la retraite dans le pays de résidence, je dois renoncer à des prothèses dentaires, lunettes de vue appropriées et interventions chirurgicales quand je n’ai jamais eu les moyens de payer les cotisations mirobolantes de l’assurance des français de l’étranger.
    Enfin, quel sorte de privilégié suis-je quand je ne possède absolument rien en France.

    Le seul privilège que j’ai, c’est que je suis français et fier de l’être.

    1. Bravo. Je suis partie de France Par amour il y a 30 ans et me suis mariée en Suisse. J’ai poursuivi toute ma carrière professionnelle et eu mes enfants dans ce pays que j’aime et où se trouve ma famille. Ce pays m’a donné du travail et un cadre de vie et c’est là que je paie mes impôts et cotise à mon assurance maladie. Je préfère renoncer à la nationalité française que payer les impôts en France. Pour cela, nous avant les accords bilatéraux entre la France et la Suisse. Les Etats-Unis de part leur puissance capitaliste poursuivent leurs nationaux et imposent leur pouvoir dans le monde entier, mais la France a perdu cette puissance depuis bien longtemps …

  21. Qu’adviendra-t-il de la convention franco-belge et des couples mixtes belge+français qui déclare leurs revenus en France et en Belgique et sont imposés selon cette convention ?
    Encore une réforme irréfléchie sur le dos des moins nantis….

  22. Mon petit-fils est français, il est ne a l etranger et n etudiera pas en France. Qu est ce que c est que cette histoire d avoir profité d une education gratuite etc etc ? tous mes enfants ont etudies a l etranger a mes frais. Est ce que la France va me rembourser alors ?

  23. Donc LFI souhaite un retour au suffrage censitaire. Étonnant de la part d’un parti qui se prétend de gauche… Depuis la réforme fiscale du prélèvement à la source, Noisy le Grand est injoignable. Ce qui est étonnant, dans la mesure où cette disposition ne concerne qu’une minorité des français de l’étranger, ceux disposant de revenus France (sauf erreur ma part). Après
    , il faut garder à l’esprit que la solidarité s’exprime tant au niveau local qu’à celui de la nationalité. Ces impôts financeront quoi: la sécurité sociale ? Là je veux bien discuter. Les infrastructures routières ? C’est moins évident…

  24. Je suis franco allemande. J’ ai quitté la France il y a 31 ans parce que je ne me reconnaissais pas dans le système étriqué et la mentalité du tout “service public”, voir le commentaire de Klaus plus haut.
    Je travaille en Allemagne, c’ est ma seule source de revenus, j’ y paie mes impots et mes cotaisations sociales. Je ne demande rien à la France, mais je pleure dans mon coeur de voir la gabegie et le mentfoutisme qui y règnent et de voir le pays s’ enfoncer dans la mouise.
    Et cette caste de fonctionnaires et de représentants, souvent la meme chose, qui ne savent plus où trouver de l’ argent pour financer leurs promesses électorales d’ encore plus d’ état/papa gateau, ainsi que leurs propres privilèges, du haut en bas de l’ échelle.
    Un système scolaire qui dérouille dans les études Pisa, des gens qui travaillent dans le privé et n’ en peuvent plus de payer pour tout ce “beau monde” et leurs promesses.
    Alors bien sur, ce qui sont partis sont forcément des “traitres” que l’ on va faire payer…. Cette mentalité me soule et en 31 ans, elle n’ a pas évolué.
    Je paye volontiers de impots, mais pas pour financer le trou noir français dans lequel les ressources disparaissent pour rien. L’ idée de renoncer à la nationalité française m’ a traversé la tete il y a un an puisque je ne me sens plus du tout connectée à la France, peut etre n’ attendrai-je meme pas l’ aboutissement de ce projet de loi.

  25. Je me joins a la contestation unanime, il est normal d’être soumis aux lois fiscales du pays de résidence.
    Curieux de savoir si l’État français compte prendre en charge notre sécurité et autres aides sociales.
    Aussi, compte t-il demander a ses ressortissant étrangers de payer leur taxes dans leur pays d’origine? Cela serait cohérent, et très attractif.

    Le patriotisme ne s’exprime pas par la fiscalité, et l’Etat ne sortira pas grandi a faire les poches de ses ambassadeurs de terrain.

    Salutation distinguées,

  26. j’ai quitte la France en 2003, c’est la plus belle chose que j’ai pu faire
    La france n’est plus la france et cela depuis longtemps, pour cette raison je suis partie, et jamais je n’y retournerais
    je crois que l’on peut vivre ou l’on veut , cela reste au moins une liberte, pour combien de temps ?
    la liberte d’expression est bafouee, la justice n’est pas independante, elle le sera lorsque les juges seront elus par le peuple, on a meme plus le droit de penser !

    1. Non! Le Serf Français du Moyen-Age ne pouvait pas aller ou il voulait! Il était attache a la terre ,propriété du Seigneur ou dignitaire des lieux. Avec un peu de chance, on nous laissera une tenure. La pyramide féodale est en train de se reconstruire.
      Nos politiciens relèvent de l’incompetence. Complètement incapables de relancer l’économie. La “surtaxation” tout azimut n’est évidemment pas la solution au problème économique actuel. L’imbécillité et le manque d’imagination démontrée a outrance depuis les vingt dernières années par les gouvernements successifs sont responsables de la situation courante. Le manque d’aide a l’investissement pour relancer l’emploi est la base sur laquelle il faut reconstruire. Il faut aussi obliger toute entreprise a facturer correctement leurs clients.Trop, beaucoup trop de facturations faites a la main et uniquement du liquide est accepte comme méthode de paiement! L’économie doit être remise au clair et non pas rester dans l’obscure! Les Français RESIDENTS doivent faire le menage et remettre leur maison en ordre. Taxe sur les non residents: Une plaisanterie de très, très mauvais gout. Nous ne ferons pas dans l’amer.

  27. Bonsoir Monsieur le Président,

    Après avoir lu votre annonce, ci-dessus, je me demande, n’ayant plus d’attaches en France, si mon intérêt ne serait pas d’être 100% suisse…..?
    Je me permets, par ce commentaire, de vous demander si un français à 50%, devenu 100% suisse, serait, ou non, ponctionné sur ses retraites en provenance de France ?

    Je me permets cette demande de précision, par ce formulaire, car votre réponse pourrait intéresser d’autres Français en Suisse, dans la même situation que moi.

    Avec ma considération distinguée.

    1. Cher Monsieur,

      L’imposition n’est pas en fonction de la nationalité du contribuable mais de la provenance des revenus. Ainsi il existe des non-résidents fiscaux français ou étrangers. Si votre pension est de source française, elle est imposable en France sauf disposition contraire prévue dans la convention fiscale entre la France et le pays de résidence (si cette convention existe).

      Restant à votre disposition,

      Cordialement,

  28. La suppression de la convention franco-suisse de non double- imposition sur les successions et les donations par François Hollande est proprement scandaleuse mais personne n’en parle !
    Résident et taxé en Suisse lourdement depuis 1967 cette situation me met dans une position impossible car mes biens français, investis à long terme dans des entreprises familiales françaises subiraient à mon décès des charges de succession impossibles à payer par mes enfants, sauf à les forcer à vendre des biens illiquides !

  29. Je viens de lire la lettre adressée par M. Habib Meyer Député des français de l’étranger au Ministre des comptes publics pour lui rappeler qu’un français sur deux en France ne paie pas d’impôts…
    Comme un certain nombre d’expatriés en Italie j’y suis pour ma part venu à ma retraite il y 14 ans pour être proche de mes petits enfants et suis prêt à me mobiliser pour combattre ces technocrates qui s’en exonèrent ( CSG entre autres ) et veulent nous faire payer pour ceux qui n’en paient pas.
    Nous prendraient-ils pour des moutons que l’on mènent à l’abattoir ?
    Ces gamins ont-ils seulement fait un service militaire où servis 30 mois en Algérie comme nombre d’entre nous ?
    Cessez de prendre les expatriés pour des évadés fiscaux.
    L’un d’entre eux.

  30. J’ai du mal à comprendre.. D’après ce que j’ai lu par ailleurs : “Chaque ressortissant demeurant à l’étranger sera imposable sur ses revenus perçus à l’étranger qu’il y réside ou non”
    Cela veut-il dire que les ressortissants Français seront imposés sur l’ensemble de leur revenus de source nationale et de source étrangère, donc si nous avons toujours un revenu ou des biens en France, nous devrons payer le Gouvernement Francais ? Je reside au RU: je croyais que c’etait le Gouvrbement Anglias qui etait suppose nous imposer sur nos revenus Frnavis? Mais si l’on aucun bien our eveu en fRnace et n’y avons meme jamais faille.. Nous n’allons tout de même pas payer nos impôts sur le revenu au Gouvrnment Britannique et les payer de nouveau au gouvernement Français? C’est impossible , personne ne va pouvoir payer à moins d’être très aisé et d’avoir des revenus conséquents..ce qui n’est pas mon cas! Y aura-t-il une limite de revenus? Si les impôts Français sont plus élevés que les Anglais, devrons-nous payer la différence? Je suis sidérée!!

    1. Chère Carole,

      Il ne s’agit que de recommandations issues d’un rapport parlementaire qui n’est pas contraignant Il ne s’agit PAS d’un projet de loi qui sera prochainement examiné. Nous en avons fait état car il est de notre devoir d’être vigilant et que ce genre de propositions est un marronnier politique qui en dit long sur la méconnaissance des Français de l’étranger
      Aujourd’hui les non-résidents fiscaux sont redevables d’impôts uniquement sur leurs revenus de source française.

  31. Non, jamais de la vie. Je préfère prendre la nationalité de mon pays de résidence où je travaille et où je paie l’impôt sur le revenu ordinaire, l’Allemagne, qui a un accord bilatéral avec la France faisant que mes (petits) revenus de source française, pour lesquels je paie naturellement des impôts en France, entre en compte, en Allemagne, pour le calcul de ma classe d’impôt. Ce système est juste, ne m’avantage en rien, et je ne vois pas pourquoi je paierais un impôt supplémentaire en France seulement parce que j’ai la nationalité française.

  32. Payer des Impôts en France ??? Juste pour être français ???
    C’était pas une -mauvaise- idée de Mélenchon ça?

    C’est scandaleux. Non seulement ils nous retire des consulats (celui d Bilbao par exemple, j’habite le nord de l’Espagne), donc des droits… et en plus il faudrait les payer?
    On marche sur la tête.

  33. Pour ma part, c’est très simple : si une telle loi liberticide (de plus) devait voir le jour, je ferai comme les américains bi-nationaux qui habitent en Suisse. Je renoncerai à la nation qui spolie ses ressortissants par une double imposition. Il ne faut quand-même pas prendre les Français (de l’étranger) pour des canards sauvages !

  34. Bonjour,
    Je réside depuis plus de 50 ans en Allemagne, j’ai gardé ma nationalité française par fierté en attendant de pouvoir éventuellement bénéficier de la nationalité Européenne . L’instauration d’une taxe fiscale pour les français à l’étranger m’obligerai d’abandonner ma nationalité par grand regret.

  35. Je suis partie travailler à Cologne en 1982 car il y avait déjà à l’époque un fort taux de chômage des jeunes dans le sud est de la France. J’avais le choix entre chercher du travail en région parisienne ou partir à l’étranger. J’ai choisi l’aventure. J’ai trouvé du travail et j’ai connu mon mari, français lui-aussi, à Cologne. Nous nous y sommes installés. Nous y avons fondé une famille. Nos 2 filles et nous-mêmes avons gardé la nationalité française. Nos filles,nées en Allemagne, sont allées à l’école allemande, et pourtant elles n’ont jamais songé à changer de nationalité.
    Comme vous le voyez, nous ne sommes en aucune façon des privilégiés cherchant à profiter du système. Cette fierté d’être francais pourrait bien s’effriter si cette taxe venait à entrer en vigueur.

  36. Bonjour, quand je vois ce que l’état Belge me réclame en impôts chaque année , je suis loin d’être une évadée fiscale. Je touche une pension d’état partielle de France de 950 € par mois et je travaille à temps partiel en Belgique et je gagne 1450€ par mois… et chaque année je verse plus de 5000 € en impôts à l’état Belge.. Retrait à la source sur mon salaire… et cumul de ma pension française et mes revenus , et enfin je verse un impôts pour revenus étrangers non imposables ! Là je n’ai jamais eu d’explications claires… si quelqu’un peu m’éclairer…

  37. Et voila, il faut bien trouver de l’argent coûte que coûte, faut bien payer tous les bras cassés non imposables en France….soit 65 pour cent de la population….

  38. Mais où va-t-on? Je vis en Angleterre depuis 19 ans et j’avais 43 ans quand je my suis installée . A cet âge en France j’étais déjà agée sur le marché du travail! Mon CV faisait peur aux recruteurs parce j’avais travaillé dans multiples entreprises. Quand je perdais un travail je faisais de l’intérim, normal que mon CV montre multiples expériences. Pour les Anglais j’ai “un bon CV”. Je suis partie pour pouvoir travailler et non pour des raisons fiscales, comme la majorité des européens que je côtoie. Nous taxer doublement, c’est bas. C’est ignorer la loi du libre choix, c’est nous pénaliser d’avoir trouver mieux ailleurs.

  39. 76 ans dont 56 passés en Allemagne. Ai tenté pendant 10 ans de me réinstaller en France où, travailleur indépendant, je n’ai profité d’aucun avantage social. Bien que famille entièrement française, on nous a fait comprendre que nous étions “des Français de l’étranger” – donc des moins que rien, mais riches puisque venant d’Allemagne (image de l’oncle américain?!).. on m’a même dénoncé comme “espion” – car je voyageais souvent. Si bien que nous ne sommes pas sentis “chez nous”… et sommes rentrés en Allemagne. Possédant un appartement en France, je paie donc mes impôts sur les revenus locatifs avec une prime de solidarité sociale dont je ne profite nullement et qui, selon moi, représente déjà un impôt supplémentaire. A un moment de ma vie, on m’a demandé de devenir allemand pour avoir une promotion importante (la double nationalité n’existait pas, à l’époque): j’ai refusé, car je suis né français et suis fier de le rester. Mais si la situation devait changer défavorablement, je reviendrais sans doute sur cette décision.

  40. C’est une honte pour les gens qui osent pondre de tels projets. Mais c’est aussi révélateur de la situation de notre pauvre France, qui se porte mal faute d’être mal dirigée depuis trop longtemps.

  41. Avec 1000 euro de retraite pour deux il est impossible de vivre en France. Donc nous sommes partis au Portugal de toutes façon nous n’étions pas imposable en France.

  42. A lire les autres commentaires, je réalise que je ne suis pas le seul à m’élever contre cette absurdité ! Pourquoi devrais-je payer des impôts parce que je suis également français, alors que j’en paye déjà à l’état belge ? Complètement idiot …

  43. J’arrive à peine à la fin du mois. Je suis indépendante. On dit autonome ici et je n’arrête pas de payer mais comme indépendante et étrangère, je n’ai jamais aucun droit. Quand je viens en France, on me dit que je paie mes impôts à l’étranger et que je n’ai aucun droit non plus. Je n’aurai pas de retraite et gagne trop peu pour arriver à mettre de l’argent de côté…
    Voilà 20 ans que je suis partie parce que je ne voulais pas être au chômage et que même pauvre je voulais créer une activité et vu ce que me demandait l’ursaf cela était impossible et maintenant que je n’ai aucune aide de mulle part, je lis que je devrais payer des taxes justes sur le fait d’être française!!!

  44. Je suis tri-national et j’ai payé des impôts dans tous les pays où j’ai eu la chance de trouver du travail. Aujourd’hui je paye des scolarités mirobolantes dans des écoles privées françaises car je n’ai pas le choix. Je ne bénéficie pas d’assurance maladie ni de retraite quelconque. Ma seule assurance sont mes économies gagnées à la sueur de mon front et sur lesquelles j’ai déjà été imposé. Si on m’impose du jour au lendemain à cause d’un groupe de députés incultes et ignorants, alors je rendrais ma nationalité française sans hésiter une seconde. Le gouvernement français devrais penser à d’autres moyens de générer des revenus que de taxer de façon inique les français de l’etranger.

  45. Bonjour,
    Français mais aussi ayant acquis la Nationalité Suisse parce que résident depuis plus de 20 ans en SUISSE, je ne comprends pas l’attitude du gouvernement Français; mes enfants sont scolarisés dans une système de Lycée Français (L.F.Z.) qui nous coute l’équivalent d’1 budget d’études universitaires, alors qu’ils sont dans le Primaire ou au Lycée : il n’y a la AUCUN financement de l’Etat Français qui au contraire a réduit toute aide pour ponctionner les Lycées Français au travers de la cotisation A.E.F.E.; Si un impôt sur la nationalité est levé par la FRANCE, je ferai comme de nombreux Américains résident en SUISSE que je connais : je renoncerai au Passeport Français, et la France perdra alors – car je ne serai pas la seul à faire ce choix – toute la Soft-Power qu’elle détient au travers des EXPAT dont le seul attachement à la mère Patrie reste la double nationalité et le retour en visite dans la famille ;
    Payer un impôt pour financer un état qui est incapable de réduire ses budgets et gérer au mieux ses dépenses de fonctionnement, c’est un non-sens ; de quels services bénéficie-t-on en tant qu’Expat ??? faire établir un passeport tous les 10 ans (que l’on paie) ? ou une CI ? Franchement, assez de démagogie ! Les Expats ne seront pas la vache à lait de MM. MACRON, DARMANIN et autres donneurs de leçons… pour combler les déficits du budget de l’Etat Français… Messieurs les Gouvernants, venez prendre des leçons de Gestion Etatique en Suisse !

  46. Cher Monsieur,
    En dehors du détail qui fait que ce n’est pas agréable d’être interpellé comme Traube (j’ai un prénom ou, très éventuellement vous pouvez dire Monsieur Traube, je voudrais que vous m’éclairiez sur un point. Ces déclarations seraient faites dans quel but? De faire payer, comme pour les citoyens américains, les impôts des expatriés au fisc français? Dans ce cas comment cela se passerait avec le fisc du pays dans lequel nous résidons? En tout état de cause, je trouve que l’atmosphère qui entoure toute cette démarche est délétère et n’augure rien de bon et je vous sais gré de nous alerter.

    Bien cordialement,

    Nicolas Traube

    Vous pouvez publier mon adresse mail si ça peut être utile

  47. Je vis en UK depuis 25 ans. Retraite de l’administration française imposée par prélèvement libératoire a la source. J’ai travaille 25 ans en GB atteint par la retraite je suis imposé en GB sur mes revenus anglais. Imposition française sur revenu français imposition anglaise sur revenus anglais. Logique pas bien compris ce qu’ils veulent rajouter

  48. A l’heure ou l’Europe devrait mettre en oeuvre l’harmonisation des fiscalités, la France voudrait dénoncer les accords de réciprocité entre les pays Européens qui facilitent la libre circulation des personnes, bravo! Je vois cela comme une entrave aux libertés et d’un anti-commutarisme aigu. Partie en Angleterre pour raisons familiales, les anglais m’ont pris la rationalité et le pragmatisme. Que rapporterait un tel impôt? Les Européens installés en France ne payent-ils pas leurs impôts en France? Un tel impôt serait complètement contre productif.
    Si je me sens Française, j’hésite de moins en moins à décliner ma deuxième nationalité car la residence dans un pays crée des liens avec ce pays et la distance permet de voir son pays d’origine de manière plus lucide. Je n’aimerais pas avoir à me questionner sur ma nationalité Française dans le futur. Je préférerais dire que je suis Européenne originaire de France plutôt que Française, oui de France, ce pays ou il ferait bon vivre si l’administration n’était pas aussi stupide!

  49. CASTILLA. J
    J’AI LU ATTENTIVEMENT VOTRE LETTRE INFORMATION, EN CE QUI ME CONCERNE J’AI PAYÉ MES IMPÔTS EN FRANCE, MES REVENUS SONT FRANÇAIS, LES ESPAGNOLS VEULENT QUE JE LEUR PAYE AUSSI, ALORS QUE JE NE REÇOIS RIEN DE L’ESPAGNE, CELA DOIT ÊTRE MIS AU CLAIR PAR L’ADMINISTRATION DE FRANCE.
    D’AUTRE PART JE SUIS VENU EN ESPAGNE DU FAIT QUE MA MÈRE AVAIT VOULU Y VENIR POUR MOURIR: JE VEUX RETOURNER EN FRANCE, MAIS NOUS N’AVONS AUCUNE AIDE DE L’ETAT FRANÇAIS, POUR OBTENIR UN LOGEMENT DIGNE EN PRIORITÉ: NOUS SOMMES APPAREMENT DES FRANÇAIS DE 3ÈME CATÉGORIE, DES PARIAS OU DES PESTIFAIRES POUR LES ÉLUS LOCAUX QUI GÈRENT LE PARC HABITAT.
    OR, LES FRANÇAIS EXPATRIÉS PAYANT LEURS IMPÔTS EN FRANCE REÇOIVENT-ILS DES ALLOCATIONS FAMILLIALES POR LEUR ENFANTS? OU LES AUTRES AIDES PERÇUES PAR LES FRANÇAIS EN FRANCE?
    JE SERAI D’ACCORD DE ME JOINDRE À VOUS MAIS SUR DES REVINDICATIONS PRECISES CONCERNANT NOS CONDITIONS DE VIE À L’ETRANGER, OU POUR CEUX VOULANT LE RETOUR EN FRANCE.
    MES SALUTATIONS FRATERNELLES.

  50. Je suis partie de France parce qu’avec un Master, il n’y avait pas d’emploi pour moi. Je suis restée à l’étranger où après avoir étudié, on m’a offert un job qu’il n’y avait toujours pas en France. Je suis partie parce que je me sentais rejetée par mon pays. Des impôts? Je crois pas, non.
    Nous payons des impôts dans des pays où nous n’avons pas de représentants parlementaires. Les étrangers en France payent des impôts en France où ils n’onts pas de représentants parlementaires. Qu’ils s’arrangent entre gouvernements si c’est la représentation qui pose problème.
    Et puis l’argument de l’exil fiscal… L’argument de tient pas debout. Je vis en Finlande, franchement y’a mieux que les pays nordiques pour payer moins d’impôts, et je suppose que beaucoup d’autres pays n’apportent pas vraiment de bénéfices fiscaux, par rapport à la France. Qu’ils révisent leur copie.

    Merci pour l’information.

  51. Si nous payons déjà des impôts dans notre pays de résidence et que nous ne générons pas de revenus en France, est ce que nous serons également taxé dans ce projet de loi?

  52. Je vis en Espagne ,je suis retraiter et je paye des impôts en Espagne suite aux accord entre pays européen et j’envisage de déposer une plainte contre les haut fonctionnaire et les politique pour mauvaise gestion et demander une condamnation de ces personne au titre de l’article 1240 du code civil et les obliger eux et leur ayant droit à rembourser et en plus je changerai de nationalité

  53. Parti de France depuis 23 ans pour des raison professionnelles , je me suis établi en Allemagne ou j’ai rencontré mon épouse et fais ma vie.
    je considère que payer l’impôt est un acte citoyen : Je paye mes impôts mes en Allemagne , dans le pays ou je travaille et contribue ainsi au financement dans le pays dans lequel je vie . Cela est cohérent.
    Considérer que les français de l’étranger vivent á l’étranger pour des raisons fiscales est un mauvais procès qui nous est fait et ne peux jeter que la suspicion sur une partie de la communauté nationale .

  54. Quand mon ambassade n’a d’autre moyen pour m’informer que de m’obliger à souscrire à Facebook, organisme privé dont on connait toutes les dérives mercantiles, j’ai beaucoup de peine à me sentir français à l’étranger. De cette forme de contact aux lamentables programmes de TV5 Monde, demeurer FRANÇAIS à l’étranger demeure un véritable challenge et n’incite qu’à prendre la nationalité de notre pays de résidence au vu du mépris qu’on nous manifeste.

    1. Bonjour Monsieur Poindessault,

      résidant en Allemagne depuis 40 ans, je suis tout à fait d’accord avec vous. Même la carte consulaire ne se renouvelle dorénavant que par Internet et non plus par courrier postal.

  55. J’ai quitté la France en 1962 à 15 ans pour suivre mon père,muté professionnellement en Suisse.
    Poursuite des études, formation, carrière professionnelle n’ont donc rien coûté à la France,
    où j’ai toutefois rempli mes obligations militaires ( versé dans la réserve au grade de sergent ).
    Je m’acquitte ici de tous impôts, assurances, taxes et charges diverses, ne bénéficie d’aucune aide
    ou réduction.
    Je réponds souvent aux français, en France, qui me disent que les suisses sont riches, que ma seule
    assurance maladie représente 27% de ma rente de retraité, ils me regardent curieusement; j’ajoute
    que j’ai travaillé jusqu’à 67 ans à 45-50 heures par semaine. ça la fiche mal dans le paysage franco-français
    des 35 heures / 62 ans !
    Ce projet d’ impôt aux nationaux non résidents, qui n’est autre qu’une taxe à la nationalité par ces Messieurs
    de la gauche, est significatif de la déliquescence de nos institutions, du bradage de notre sol
    et de notre industrie, du saccage de l’économie, de l’accueil inconsidéré de hordes d’envahisseurs
    avides de biens sociaux que l’on distribue sans compter au nom de la repentance.
    Qu’on abaisse d’abord le taux d’exonérés, (profiteurs et subsidiés divers) dans ce pays d’assistés,
    que nos édiles, élus par ces mêmes assistés, cessent de gaspiller l’argent public, abaissent la dette
    abyssale de ce pays, et on n’aura pas besoin de glaner 3 cacahuètes aux représentants de la France
    à l’étranger qui, rappelons-le, n’ont pas vraiment droit au chapitre.

  56. S’expatrier n’est pas un privilège mais plutôt et très souvent une nécessité professionnelle et représente un investissement financier conséquent qui devrait dès lors être reconnu par le fisc français tels que les frais de déménagement, les frais d’écoles privées, les assurances…etc sans parler de l’inconfort psychologique et des effets de stress cumulés. Non, ce n’est pas simple de quitter son pays, sa famille, ses repères et finalement, c’est très cher payé! Enfin, ce n’est pas la France qui a financé nos études mais les contribuables c’est à dire nos parents!
    Ne bénéficiant d’aucune prestation sociale en France ni n’utilisant aucune infrastructure ni habitant pas, je ne concevrais pas d’y payer des impôts!
    Binationale comme nombre de nos compatriotes français d’origine, je n’hésiterai pas à renoncer à ma nationalité française!
    Isabelle

  57. Franchement, ça ne me ferait ni chaud ni froid de renoncer à la nationalité française, sans pour autant prendre celle du pays où je suis résident permanent depuis 30 ans, et où je travaille et paye mes impôts. Apatride, point final, et zéro papier.

  58. Vivant au Mexique depuis 9 ans, je cumule les emplois pour m’en sortir. Je suis Professeur de FLE le matin, de FLAM et de cours particuliers de langue française les après-midi et les week-end et vacances scolaires je suis guide touristique pour francophones sur place. La nationalité française ne donne aucun privilège, si ce n’est celui de se plaindre à peine l’avion atteri à CDG. Même si je suis française et fière de l’être, il est hors de question que je paye des impôts pour un pays oú je ne réside pas. La vie est déjà assez difficile comme ça.

  59. je vis depuis 50 ans en Belgique je paie mes impots en Belgique et depuis 10 ans je suis retraité et touche une petite pension pour mes 11ans de travail en France sur laquelle je n’ai aucune retenue mais que je déclare au fisc Belge et sur laquelle je paie l’impot

  60. Je suis retraité du privé et Je vis en Espagne depuis trois ans . Je paye mes impôts en Espagne. Le montant de l’impôt est supérieur à celui que je payerais en France : ils prélèvent le 19,6% de ma retraite nette (la France prélève au préalable la cotisation pour la Sécurité Sociale, ce qui me permet de me faire soigner en Espagne en accord avec la Sécurité Sociale espagnole) . Ceci dit, il existe une convention fiscale entre la France et les Pays de la communauté européenne et ce ne seront pas trois guignols qui la modifieront en racontant des bobards à leurs troupes.
    Et enfin je suis aujourd’hui en droit de demander la nationalité espagnole ( je réunis 5 ans de résidence en Espagne au total, en comptant les années d’expatriation pour le travail) : Si les guignols gagnent je serai Espagnol.

  61. Je vis au Chili depuis 12 ans. Mariée à un Chilien et mère de 2 enfants franco-chiliens.
    J’accepterai de payer des impôts en France en fonction de mes revenus chiliens, uniquement dans le cas où je bénéficierai des mêmes avantages qu’un français de France. Je paie 1.000 Euros de scolarité mensuelle à Aliance Française! Ce serai même un avantage pour moi d être fiscalisé selon mes revenus ici et de bénéficie de la gratuité de l école. Sans parler du système de santé!

  62. Etrangement, il ya eu une revolution du peuple en 1789. Depuis, les choses ont alors quelque-peu changées dans le sens ou le pouvoir a change de mains.Le système d’imposition quand a lui est demeuré très semblable!
    Aujourd’hui, il semblerai que nous faisons marche arrière! Je suis Francais, resident dans un pays de l’Union Européenne… et quelque technocrate autochtone, pense que ce fait, est suffisant pour justifier une nouvelle taxe! Non,
    Je ne suis pas un Serf. Le servage est aboli depuis belle lurette.
    Apres quarante quatre ans d’activité professionnelle, régler toutes mes taxes prélevées a la source, je suis parvenu a realiser mon rêve d’acquérir une residence secondaire en France , il ya maintenant deux ans. Cette acquisition a été réglée avec un apport de devise étrangère. Je paye ma taxe d’habitation et ma taxe foncière avec un transfert de devise étrangère , je paye toutes mes dépenses lors de mes séjours en France avec un transfert de devises étrangères. L’ensemble de ces dépenses bénéficient l’économie française. J’ai de la chance? Oui, mais j’ai cree ma chance, j’ai travaille pour. J’adore mon Pays. Est-ce réciproque?? Ne m’obligez pas a choisir!

  63. Payer les impots en france ok! …mais alors on a droit comme les français qui vivent en France et qui ne paient pas d’impots : aux allocs? au RSA? à la secu pour tous ou cmu? aux APL? au mínimum vieillesse ??? etc etc
    là oui je serai heureuse de payer des impots en France !
    La majorité des français de l’etranger, nous sommes de la classe moyenne…qui ces dernières années tend à disparaitre
    Il faut plutot regarder du côté de l’evasion fiscale des societes du CAC40 …cela rapporterait plus a l’etat que nous taxer le peu qu’il Nous reste

  64. C´est incroyable ! Je vis en Allemagne depuis presque 30 ans maintenant. Ce fut d´abord un choix professionnel puis par la suite familial. Je m´y plait énormement mais je retourne régulièrement en France dans ma famille et dans ma maison. Je dois y retourner: c´est physique. Entendre parler francais. Rentrer dans une boulangerie, où se diffuse l´odeur du pain et des croissants. C´est une déclaration d´amour à un si beau et riche (riche en culture et patrimoine) pays. La France, c´est mon pays de naissance et j´y ai vécu de nombreuses années. Je suis fière d´être francaise. Mais accepter une imposition fiscale pour pouvoir garder la nationalité francaise et “être fière d´être francaise”? C´est hilarant et grotesque. Les politiques ne savent plus quoi faire pour combler les caisses vides. C´est en-effet un matraquage fiscal qui est en train d´être planifié. Beaucoup d´expatrié(é)s francais risquent de changer de nationalité et de tourner définitivement le dos à leur pays d´origine. Depuis quelques années j´ai parfois l´ impression, que la France ne s´intéresse plus à ses expatrié(e)s. Nous sommes la cinquième roue du carrosse. Nous représentons notre pays, notre culture, notre patrimoine dans le monde entier et nous sommes fièr(e)s de le faire. Du moins encore pour le moment.

  65. Je serais prête, en effet, à mettre ma main au feu pour prouver et confirmer que nous nous sommes tous installés à l’étranger pour des raisons professionnelles, familiales, personnelles (parfois contre notre gré) et absolument pas pour des raisons fiscales. La preuve en est que dans les pays où nous vivons, dans mon cas il s’agit de l’Allemagne, la fiscalité est aussi haute qu’en France, si ce n’est plus haute, considérant les hauts montants que l’on a à régler pour notre assurance-maladie par ex., (une sorte de deuxième ‘impôt’ caché), surtout en tant que travailleur en libéral. J’espère que ce projet de loi ridicule ne se réalisera pas, il conduirait à ce que les Francais établis à l’Etranger se voient contraints de renoncer à leur nationalité francaise. Ainsi, les candidats à la Présidence de la République francaise aux élections présidentielles/législatives perdront énormément de voix qui auraient pu leur être profitables puisque nous ne pourrons plus voter. Je trouve également tr ès paradoxal que l’on envisage de nous faire payer un impôt également en France, en plus de nos impôts dans le pays où nous exercons notre profession et où nous vivons, alors que nous ne profitons pas du tout, étant donnée notre absence en France, de ce qui a pu être acquis, construit, etc… en France grâce aux impôts. D’autre part: pourquoi vouloir nous faire payer un impôt en France alors qu’on n’a pas vraiment ‘voulu’ nous laisser voter pour les listes francaises aux élections européennes de mai 2019, tout simplement parce-que nous avions automatiquement la possibilité de voter pour une des listes allemandes (ce fut le cas dans toute l’Allemagne) ? En tous cas, rien n’a été réalisé au préalable par la France pour que cette chose inacceptable ne se produise pas. Marylène

  66. Ne protestent que ceux qui le peuvent et je proteste contre l’obligation de continuer à payer des impôts à l’état français qui prive les ruraux de leur jouissance et de leur tranquillité
    Alors que nos taxes et impots fonciers se sont accrus, nous constatons et je témoigne personnellement de :
    + la perte des services publics à proximité de notre village donc désormais nos vieux habitants meurent et les jeunes délaissent notre village (plus de pain, plus de médecin, des gendarmes à temps partiel et nous vivons des cambriolages, l’école perd ses classes, etc…)
    + l’implantation d’éoliennes forcée par les préfets contre la volonté des agriculteurs qui ont du bétail (morts d’animaux) et contre les propriétaires fonciers qui voient leur patrimoine se dévaluer et contre les commerces-artisans qui perdent leur clients et contre les associations historiques qui s’insurgent de voir des ICPE (sans vent dans notre région) enlaidir notre patrimoine touristique du Périgord, etc…
    + des agressions m’ayant conduit au commissariat ou au tribunal or ces derniers nous donnent raison mais ne punissent pas donc la vie devient impossible en France
    + une inégalité dans les déductions d’impôts qui sont refusées aux RNH>70-ans qui ont besoin de M.O. à domicile
    + etc….
    Evidemment, on est de tout coeur avec les gentils gilets qui actuellement protestent mais ne sont pas entendus car ils ne se font pas entendre fiscalement

  67. je vis et travail en angleterre depuis 23 ans . je paye bien assez de taxe sur mes revenus dans le pays ou je travail. Pourquoi payer d’autre taxe pour le gourvernement francais pour lequel je n’ai aucun lien financierement. Aucune chance de ma part pour contribuer a cette injuste taxe, je prefererai faire la demande pour adopter la nationalite britanique.
    il semble que le gourvernement francais ne sait plus quoi inventer pour couvrir leur deficit. Comme une autre personne a commente : benefices, primes, etc devrais etre regarde.

  68. Je suis arrivée en1989 en Allemagne avec une bourse d’étude dans le cadre de mes études (préparant à l’époque une maîtrise). J’y ai rencontrée le grand amour et je suis restée.
    Je paie comme tout résident étranger mes impots en Allemangne et on est pas épargnée surtout losque l’on est célibataire (pour le fisc). Certes, je n’ai pas d’enfant et je gagne assez bien ma vie mais je verse quand même plus de 50% de mon salaire au fisc bavarois !!! Je n’ai pas le choix, c’est directement prélevé à la source !!!
    Et tous mes compatriotes vivant en Allemagne n’échappent ni aux imptôts ni aux taxes de toute sorte (cf. taxe de solidarité pour l’ex. DDR) . Nous sommes tous imposables !!!
    Le gouvernement français,ou plus exactement les représentants du cgouvernement, imbus de leurs personnes, s’imaginent tous que nous – expatriés en majorité des classes moyennes, d’en bas, étudiants, regroupement falilial, etc. – sommes des “Bettencourt ou des Arnault” exilés fiscalement !!! Ils se trompent gravement et devraient changer le cap de leur lorgnette et traquer leurs exilés fiscaux au sein de leur propre rang !!!

  69. Malheureusement, je préférerai renoncer a ma citoyenneté Française que de payer pour le moindre centime pour un pays dont je n’habite meme plus… Je suis sur que je ne suis pas le seul dans cette situation.

  70. Bonjour à tous,

    Je suis née en France et j’y ai vécu pendant la première partie de ma vie. Je vis aux États-Unis depuis 33 ans où j’ai élevé mes trois enfants avec mon mari Américain. Nous n’avons jamais bénéficier d’aucuns services publics ou de droits. Je n’hésiterais pas à renoncer à ma nationalité française si ce matraquage fiscal aboutit. Cette proposition n’a aucun sens. J’ai du mal à croire que quelqu’un ait pu la pondre.

  71. L’innovation des incultes doit-elle passer par l’aberration ? Il faut espérer que ”nos” députés et sénateurs vont remettre rapidement les pendules à l’heure. Taxer la nationalité ? l’absurdité confine à l’idiotie, cette taxe devrait en effet également concerner les résidents français en France… Bonjour le retour des gilets jaunes !

  72. Ouch, etant Franco-Americaine, ca serait de la pure folie.
    Residant aux US, il faudrait donc que je renonce a ma nationalite Francaise, ma nationalite de coeur?
    Macron ne devrait pas copier ce que font les Americains en ce moment…

  73. Tout d’abord les Américains ne sont pas taxés deux fois. Les accords bi-nationaux sont appliqués. Ils doivent déclarer leurs revenus étrangers mais ne paient pas d’impôts si ces deniers ont été déjà payés dans le pays de résidence.
    En ce qui concerne ce “projet de taxation en fonction de la nationalité” il n’a aucune chance d’aboutir. D’abord le coût du recouvrement serait énorme (comme l’a été celui de l’ISF) et coûterait plus qu’il ne rapporterait; par ailleurs la localisation des Français non inscrits dans leurs consulats serait impossible. Les inscrits pourraient radier leur inscription et le tour est joué. Ils disparaîtraient dans la nature.
    J’aimerais aussi rappeler que les expatriés ne sont pas seulement des Français de souche installés en Europe, en Amérique du Nord ou à Hong Kong mais aussi des nord-Africains, des Africains, des Asiatiques ou des Océaniens qui se feront un plaisir de montrer l’index à l’administration française.
    Comme toujours toutes ces nouvelles “fiscales” ne viennent jamais de sources officielles mais arrivent par la bande d’associations ou autres organismes.
    J’attend toujours (depuis qu’il a été élu en 1976) une lettre d’information de notre député de la “circonscription d’Amérique du Nord” Mr. Lescure.
    Ce monsieur n’a aucun respect pour ses administrés et j’aimerais connaître l’avis des électeurs qui ont voté “en masse” pour lui.
    Comme la plupart des commentaires le souligne, la gabegie a atteint des nouveaux sommets. La Cour des Comptes vient de le confirmer en ce qui concerne la création des nouvelles super régions (voulues par Hollande “encore lui”) qui devaient faire des économies en supprimant toutes les infrastructures administratives subalternes. En fait ces infrastructures sont toujours là. On a fait que rajouter quelques feuilles de plus au mille-feuille administratif et les dépenses ont explosé.

  74. Complètement ridicule – je vis aux US, mes enfants sont américains, ma femme roumaine et je suis franco- portugais
    A ce petit jeux je devrais bientôt payer mes impôts dans 4 pays dont 3 pays dont les revenus n’y proviennent pas…

  75. Je suis résident à l’étranger, mais je paie CSG-CRDS en France, alors que je n’ai droit ni à la sécu ni au chômage français, et ça, ça ne choque pas les députés (sachant qu’en plus, c’est illégal au regard de la loi française sur la sécurité sociale). De plus, étant non-résident en France, les impôts que je paie en France sont majorés.

    Ce que cela va donner, c’est que des français vont abandonner leur citoyenneté, et seront définitivement perdus pour la France

  76. Je serai d’accord de payer des impôts en France, à condition d’avoir Les mêmes avantages que tout français. Sécurité sociale, école gratuite pour les enfants, etc… je suis aux USA, certes on gagne plus d’argent, mais on doit payer pour sa propre retraite, ses soins de santé, les écoles pour les enfants.

  77. Je vis a New York. C est tout simplement impossible a mettre en oeuvre car certes les impots sur le travail sont plus faible. Mais ce qui paye les ecoles et les routes c est les taxes foncieres qui sont tres elevees annuellement. De plus la sante et la retraite sont a payer separemment. En prenant tout en compte on paye le meme niveau d impot, mais si l on compare uniquement l impot sur le revenu on est mal barre. Je renoncerai a ma nationalite francaise si cela est possible

  78. Désinscription du registre consulaire à Boston, ma femme, qui n’est pas francaise, deviendra propriétaire de ma LLC, et toc, le tour est joué : déclaration de revenus=0. Qu’il vienne me demander de l’argent, le fisc francais. Il attendra longtemps…

  79. si je dois payer des impôts en france, je veux avoir les même droits. Pareil, la sécu, les dents, les avantages proffessionnel, … suis en suisse, gagne juste ce qu’il faut pour vivre et pay un max d’assurance, de bagnole, de dents et soins médicaux. Je suis né en suisse de mère suisse et italienne et de père français.

  80. Bon, faisant le point sur le privilège de l’education Gratuite , je ne me sens pas concernée , ayant eu le privilège de me retrouver au fond de la classe , avec un nom arabe dans les années 60 , donc je ne suis éduquée moi même , je suis partie ne trouvant pas de travail , et me suis mariée vivant aux États Unis , la France , je retiens une belle langue apprise par ma fille âgée de 15 ans , mais dont je paye l’education , pas d’ecole Gratuite pour nous les “privilégiés” . Vous voulez taxe qui au juste ? Mon époux américain
    Qui travaille 60 à plus d’heures par semaine, pour vos cocktail à ONU ? Merci de ma pas toujours nous prendre pour des idiots , évidement cela serait plus facile de trouver encore une taxe ailleurs , car nous ne pouvons pas défiler avec notre gilet jaune ou rouge (car je vous rouge ) vraiment vous n’avez pas de meilleurs idées ? On vous payes vraiment pour trouver ces idées ? Pourquoi pas une taxe dès la naissance pour le droit de “Vivre”
    Merci
    Cordialement tout de meme , il faut restez poli

  81. J’ai quitté l’Algérie à 25 ans et c’est en suisse que j’ai trouvé du travail, créé une famille et m’y suis fait des amis. Je vais crever bientôt! Je ne dois rien à la France qui n’a pas su m’accueillir en 1962!!! Je me suis débrouillé tout seul et pour récupérer un petit bout de retraite, j’ai fait 10kg de paperasse! Alors!
    Adieu va!

  82. Deja ne pas dire n’importe quoi….
    Ce qu’a proposé la FI ce n’est pas de payer double impot, mais de payer a la France le complement au cas ou les impots de votre pays de residence serait inferieur a ceux que vous auriez du payer en france.
    Donc si tu paye deja suffisamment dans ton pays de residence, tu ne paieras pas. Certains peuvent trouver ca injuste, mais il faud bien trouver des mesures pour lutter contre l’évasion fiscale… non?
    Moi je trouve que l’idee n’est pas idiote, mais bon, tout dépend bien evidement des l’ideologies de chacun…
    Pour ma part, je vis en Argentine et je suis bien tranquille, car vue le cout de la monnaie, mes revenus en pesos ne seront surrement jamais imposable en France (et si ils le sont c’est que j’aurai donc bien les moyens de les payer).

    Apres, je ne comprend pas pourquoi certains font l’éffort de payer une école Française hors de prix, mais sont pret a rennoncer a leur nationalité des qu’on leur demande de payer un peu plus… Patriotisme a la carte!!!!

  83. Je suis établi depuis plus de 40 ans aux États Unis. Né français, j’ai acquis la nationalité américaine il y a 30 ans. Et je n’ai pas renoncé pour autant a ma nationalité française car j’aime et je respecte ma patrie d’origine.
    Donc la France pourrait décider soudain que je lui dois des taxes sur mon revenu américain du seul fait de ma naissance?
    Ma réponse logique serait alors de renoncer a ma nationalité française (avec un gros pincement au cœur).
    Mais je ne le peux même pas! On ne peut renoncer a la nationalité française que sous des conditions très strictes. Dans mon cas, il aurait fallu le faire dans l’année d’acquisition de ma nationalité américaine (je n’en savais rien a l’époque et je ne l’aurais certainement pas fait) !
    Cela pourrait créer un cas intéressant de droit international: un état peut-il taxer une personne vivant légalement a l’étranger sur la seule base de sa nationalité tout en lui refusant le droit d’y renoncer?
    Je ne pense pas qu’une cour de justice américaine accepterait cet argument. Mais les cours de justice françaises et européennes le pourraient peut être. Dans ce cas, je pourrais me trouver dans l’impossibilité de visiter la France et même l’Europe sans risquer la prison pour évasion fiscale.

  84. Payer un impôt nous donne t-il le droit de voter et accessoirement d’être représenté par des élus ? Avons nous besoin d’être représenté en France?
    Notre droit de vote en tant que citoyen (et pas de manière électronique au passage) dépend-il de nos ressources?

    Beaucoup d’interrogations, je suis français en Allemagne depuis 2012, il y a des avantages comme des inconvénients mais surtout un manque d’uniformité européenne.
    J’avais choisi de voter aux dernières élections européennes pour MA circonscription allemande, ne suis je pas européen avant tout?

  85. Incroyable!
    Personnellement ne sait à quoi sa rime en réalité. Je me suis exilé en Bavière pour des raisons exclusivement professionnelles, pour éviter d’entamer une carrière de sdf à Paris, car malgré mon bac plus 8, je me trouvais marginalinalisé en France, en subissant les préjugés et le mépris à cause de mon statut de chômeur. “La fuite” était donc la seule soulution salvatrice.
    Je rencontre souvent des Francais en Europe; la majeure partie de nos compatriotes ne veut rentrer en France. Une personne m’a même dit, suite à ma question si elle songe un jour à rentrer en France, “je ne suis pas suicidaire”.

  86. Cela fait 48 ans que je réside dans des pays autres que la France. N’ayant ni revenus, ni biens d’aucune sorte en France, je n’y suis donc pas taxé aujourd’hui… Personnellement, je n’hésiterai pas une seconde a rendre mon passeport français si par malheur les Insoumis et autres gauchistes arrivaient a faire passer une loi d’impôt sur le revenu lié a la nationalité française, au lieu du lieu de résidence comme c’est le cas en ce moment.

  87. J’ai 72 ans. Je suis ne en Pologne avec deux nationalites: francaise et polonaise. J’ai vecu 27 ans en Pologne, puis 5 ans au total en France. Puis, il y a 40 ans, j’ai emigre aux Etats Unis. J’ai devenue Americain naturalise il y a 35 ans. Mes ressources de vie sont entierement de provenance americaine, sauf la petite retraite (50 euro par mois) que je recoie de CNAV. Etre un citoyen francais n’est plus pour moi qu’un acte symbolique car je ne vivrai jamais en France, je n’ai meme plus d’envie d’aller la bas pour les vacances. C’est trop loin, cher, et trop incommode.
    Et alors, il se peut que regrettablement il me va falloir prendre une decision de couper meme ce lien symbolique avec la France, du a la cupidite insatiable du gouvernement plus ou moins socialiste. C’est la vie, mais c’est aussi dommage.

  88. J’ai quitté la France en 99 pour travailler dans différents pays autour du monde et n’ai jamais songé revenir. Je me considère toujours Français, du fait de ma culture et de ma langue maternelle, mais je ne profite pas de la secu, je ne toucherai probablement aucune pension, et je n’ai aucune protection contre la perte d’emploi… Quelqu’un voudrait m’expliquer ce que ça m’apporterait de payer des impôts en France? Je vote parce que c’est un devoir citoyen, et que j’ai de la famille qui vit en France, mais le gain pour moi est relativement nul. Qu’on vienne me taxer au Canada, et ça sera “bye-bye nationalité française”… la France est bien loin des idéaux que j’avais quand j’étais encore là-bas de toutes façons… Même le système scolaire, l’orgueil de la France dans le monde entier dans le passé, n’est plus jamais mentionné dans les conversations… On se demande ce que ça signifie…

    Honnêtement, même pas sûr que ça vaille le coup de se battre pour ça…

  89. Ça fait 23 ans que je suis aux US. Je ne possède rien en France, ni résidences, ni comptes en banques, absolument rien. Je ne bénéficie d’aucun avantages français à part le « privilège » d’avoir un passport français (qui est d’ailleurs expiré et que je n’utilise jamais). Pourquoi devrais-je payer des impôts dans un pays où je n’utilise aucun de ses services?
    Si ça devenait le cas, je renoncerai bien volontiers à ma citoyenneté française étant déjà citoyen américain depuis 18 ans.
    Et en lisant les commentaires ici, j’ai l’Impression que je ne suis pas le seul.

  90. Je fais partie de cette immigration française aux États-Unis qui n’a tout simplement pas les moyens de payer des impôts deux fois, ça va me poser un vrai problème du coup si cette loi passe. Je suis adhérente à la CFE, je paie donc pour mes soins médicaux en France, je participe… C’est tout le temps la même chose, les patrons de grandes entreprises, les hommes politiques, ceux qui ont de l’argent en somme font de la fraude fiscale et ce sont les gens qui n’ont pas les moyens qui trinquent.

  91. Je me suis mariée avec un allemand , et j’ai suivi mon mari en Allemagne. J’ai appris la langue et j’y ai toujours travaillé. Mon mari étant décédé, j’ai réfléchi à retourner en France, mais quand je vois la politique, l’insécurité, le débordement des autorités et tout le reste !! J’ai préféré rester en Allemagne. Je reçois une retraite française, j’y ai travaillé 19 années, à laquelle s’ajoute la pension de veuve . Évidemment, je paie mes impôts de ses deux retraites cumulées., en Allemagne. Je pouvais bénéficier de la nationalité Allemande, mais je suis fière de mes origines… et j’ai préféré rester Française, sachant que j’aurais perdu ma nationalité en devenant Allemande . Mais si je dois payer un impôt en France , parce que je née Française, alors là c’est un comble !! Elle est belle l’Europe , lois, législations, droits , rien n’est identiques …. on marche sur la tête…c’est incroyable, ce que l’on peut pondre comme conneries . C’est fort dommage , que toute cette intelligence , ses solutions de remplir les coffres ne servent pas pour des choses indispensables à nos concitoyens. …. Pauvre France…

  92. Si des francais s’expatrient pour des raisons professionnelles que la France ne peut offrir et que la nationalité devient un prétexte de vol légal institutionnel. Alors autant rennoncer à cette nationalité qui ne devient qu’une nationalité de taxation et de vol. Payer sa nationalité n’a aucun sens moral. Faut pas s’étonner que des français renoncent à leur nationalité après.

  93. Si il y a taxation, il y a services! Assurance médicale, assurance chômage, education…
    Ou sont ces services pour les expatriés?
    Si il y a un jour une taxe pour être Français. Ils y aura 2 millions de Français qui renonceront a leur nationalité!

    Pas sur que les politiques apprécient!

  94. Je me joins à ce qui a été dit par certains : la nationalité on s’en fout. Fuyons ! Mais regardons les choses en face : 1 Metslanchois n’a guerre de chance de voir gagner son projet. Le type est marrant comme les caricatures de Jean-Pierre Koff, il fait parti du folclore plus que de la politique. 2 Nous avons quelque avantage d’être français : un lieur où changer notre CNI 3 autre avantage : une certaine condescendence quand les gens apprenennent qu’on vient du pays de Hollande et Metslanchois. Mitterand a laissé plus de souvenirs persistents à l’étranger. Il faut souvent expliquer que la France n’est pas une démocratie, mais une ploutocratie, on se rapellera les manipulations et mensonges pour faire élire Moncron. Et ṕuis ça fait du bien de dire du mal de la France étant soi-même français : comment les consulats se foutent de la libre conccurence par exemple, les consulats exigeant que les traductions leur étant destinées viennent exclusivement des alliance françaises. Ou liberté égalité fraternité, mais pas pour les autres… le discours socialo-humaniste envers le triers-monde, mais dans la réalité, seul les très riches de ces pays aurons la chance de pouvoir obtenir un visa. Sélection par l’argent, les plus souvent, dans ces pays, des gens pourris ayant fait leur fortune par le mensonge et l’extorsion. Seuls eux sont assez bons pour la loi française. Et puis je ne suis pas parti pour des raisons fiscales, soit, mais je n’y reviendrai pas ! Pour des raisons fiscales entre autres.

  95. Mr Bansard, voici un commentaire à rebours de ce qu’on lit ici dès que l’on vient à rappeler un principe élémentaire: l’égalité devant l’impôt. Tout le monde est fier d’être français sauf lorsqu’il est question d’être solidaire.
    Ne biaisez pas le projet de loi tel qu’il est presenté. Dans ce projet de loi, il s’agit juste de payer le différentiel entre ce que l’on devrait payer en France et ce que l’on paye dans le pays d’accueil.
    Nous sommes tous assujettis à l’impôt, a proportion de nos moyens, et cela devrait être le cas, que l’on vive à Lyon ou à Tombouctou.
    L’impôt est le meilleur outil pour gommer les inégalités si et seulement s’il est bien reparti entre les différents niveaux de revenu, ce qui n’est malheureusement pas le cas. Je vis au Mexique depuis 20 ans et les services publics sont deplorables. Je paye une fortune pour que mon gamin aille au Lycée Franco Mexicain, et une fortune pour acceder à des services de soin de qualité, ce qui ne serait pas le cas en France.
    Le monde entier (les peuples et non pas les nantis) nous envie ce modèle de solidarité ou chacun contribue au pot commun pour pouvoir bénéficier de services publics de qualité, que l’on soit pauvre ou riche.
    Je trouve cela juste parce ce système m’a permis d’acceder a un niveau d’education à moindre frais.
    De surcroit, si cet effort me permet, aujourd’hui, de mettre gratuitement mon gamin au Lycée Francais et d’avoir une carte vitale, alors pourquoi pas…
    Ou alors que voulez vous?? une société du chacun pour soi? ou celui qui a les moyens peut se payer son éducation, sa santé, sa sécurité, et celui qui ne peut pas resterait à quai? Désolé mais moi, je n’arrive pas à vivre épanoui dans un monde misère.
    Ceux qui ne sont pas d’accord, rendez votre passeport, la France ne veut pas de vous non plus.

    1. Si vous payiez des impots exorbitants au Mexique, et qu’on vous en rajoutait une couche a cause de votre passeport, peut-etre auriez-vous un autre discours, Tout depend du pays de residence.
      Quant a l’education francaise chere a l’etranger, c’est vrai par rapport a la France, et si les impots des non-residents servaient a subventionner les lycees francais a l’etranger, je serais pret a payer.
      Mais prenons un exemple : les USA imposent suivant la nationalite, et pourtant leurs lycees a l’etranger sont parmi les plus chers (environ le triple du Lycee Francais de Doha…)

  96. Je me sens si peu français, par l’abandon démontré par ce pays, qui seulement nous considère comme tel pour ce qu’il peut nous prélever.
    Je vis hors de France depuis 24 ans, et pourtant ils m’ont pris pendant des années des taxes importantes pour une maison héritée de mes parents, et taxé au maximum car considérée Résidence secondaire, alors qu’elle était vide et je n’y ai jamais vécu. De nouveau taxé au maximum quand, excédé, je l’ai vendue. “plus value”. Je me sens traité comme un escroc.
    Et je passe sur les détails.

  97. Si j’ai une maladie grave, je rentrerai probablement en France pour me faire soigner. Alors cela ne me dérange pas tellement de devoir payer des impôts en France. Ce n’est que naturel.

  98. Bonjour,
    Personnellement, je suis pour la suppression de tous ces députés, sénateurs, conseillers et autres représentants des Français de l’étranger. C’est devenu un délire! C’est une justification pour nous taxer un peu plus. On a un consulat pour les Français à l’étranger, ça suffit.
    Autre chose : je suis pour la privatisation des lycées français à l’étranger. Pourquoi? Parce qu’on y apprend plus l’anglais que le français aujourd’hui! Allez voir les cours de récréation, plus aucun élève ne parle français. Sans compter tous ces profs syndiqués obsédés par leur emploi du temps et leurs vacances qui se barrent à la première occasion…
    Si je dois renoncer un jour à ma nationalité française, je le ferai. Ce matraquage fiscal ne sert qu’à financer des assistés et des fonctionnaires français qui n’en ont jamais assez.

  99. Clairement, tous ces impôts sur les expatriés sont un scandale. Nous avons eu une entrevue sur notre demande avec la députée de notre circonscription des français expatriés. Une LREM, qui fasse à nos argument irréfutables de l’injustice fiscale visant les expat, nous a répondu : vous devez être solidaire ! Et lorsqu’on lui a dit, que la solidarité dans ce cas devait être à double sens, pas nous seulement pour payer, et les français résidants pour avoir les bénéfices, mme la députée n’avait plus de réponse. Elle a juste conclu : trouvez nous 250 000 000 € et on vous enlèvera les prélèvement sociaux !!!! Merci Madame, et qui est responsable de tous les gaspillages et déficits sociaux français ???? les Expats ????
    Ce gouvernement, comme les autres, est incapable de réduire les dépenses, les gaspillages. ce sont des faibles et tout ce qu’ils savent faire c’est toujours plus de taxes, plus d’impôts.

  100. Franchement comme j habite en australie depuis 1980 et que je suis encore francais vous voudriez que je paye des impot en France car je suis Francais, parce que deux pay de cons font ainsi? en etant en ausyralie je recois les papiers pour voter une ou 2 semaines APRES les elections.je ne vais pas rentrer en france qui est vraiment un pays de merde , fiscalise au max, ou pleins de citoyens n ont que des boulots a faire chier le monde.Franchement paye des taxes a cause de sa nationalite vous etes vraiment cons ou betes?

  101. La France veut-elle m’imposer l’obligation de payer l’impôt pour être française à l’étranger, en France de quel droit aurais-je? aucun
    Je suis absolument contre
    Max Pierre Saüt

  102. Je me suis expatrié au Canada après avoir rencontré l’amour de ma vie et non pour des raisons fiscales. Nous avons fondé une famille et travaillé toute notre vie au Canada et avons tous la double nationalité Canadienne et Française. J’ai même fait mon service militaire en France et ai travaillé quelques années au sein de l’entreprise familiale avant de m’expatrié au Canada. J’ai du refaire mes études universitaires, mon barreau au Canada et apprendre l’anglais pour survive en territoire nord américain. Nos enfants sont complètement bilingues et sont fiers d’être Français et Canadiens. Ils sont les futures ambassadeurs de la culture française au Canada et partout dans le monde. Nous sommes maintenant tous les deux retraités de la fonction publique Canadienne et payons nos impôts au Canada. Normal puisque nous y vivons et devons contribuer à l’effort fiscal du pays. En retour, nous bénéficions des services publiques Canadiens, avantages sociaux et soins de santé gratuits. Nous avons la double nationalité et envisageons un jour acheter une résidence secondaire en France afin de renouer avec les amis d’enfance, la culture et les racines, tout en coupant l’hiver canadien. Cependant, ce projet de loi risquerait d’entrainer une double taxation et aurait des conséquences désastreuses pour les expatriés français comme nous. Pour votre information, les Canadiens-Américains qui vivent aux USA et qui reviennent travailler au Canada ou prendre leur retraite renoncent bien souvent à leur nationalité Américaine pour des raisons fiscales et notamment la double taxation. Il est évident que les expatriés français adopteront le même comportement pour éviter une telle injustice fiscale. À l’aire de la Globalisation et de la Mondialisation, comment pouvons nous envisager une telle hérésie fiscale. Nos projets d’acheter une résidence secondaire en France et de dépenser nos dollars Canadien sur le territoire français risquent fort d’être compromis si ce projet rentrait en vigueur… Nous pourrions très bien aller passer nos hivers au Portugal ou ailleurs et dépenser notre argent et nos investissements dans un autre pays plutôt qu’en France. Je suis fier d’être Français et de partager ma culture française à l’étranger… Cependant, il ne faudrait pas pousser le bouchon trop loin. La France doit véritablement être au bord du gouffre pour envisager de renflouer les caisses de l’État avec des prélèvements fiscaux sur le dos des expatriés sur le seul fondement de la Nationalité Française. La France a tout a y perdre et rien a y gagner en adoptant un tel projet de loi. Ce système fiscal est tellement impopulaire qu’il n’est adopté que par quelques pays à travers le monde et va à l’encontre de la mobilité des personnes, du droit de travailler et s’établir dans un autre pays, des conventions fiscales internationales et probablement des accords européens. J’espère sincèrement que nos parlementaires Français s’élèveront au dessus des bassesses de l’arène politique dans l’intérêt commun de tous les Français.

  103. Si cela arrive ma nationalité française passera à la poubelle, La France N est même plus un pays, culture africaine, plus de frontières, plus de monnaie

  104. monsieur le President je vie en Australie depuis 45 ans j’ais payer mes prestation d’impot sur le revenue et maintenant je suis pensionner ainsi que ma femme j’ais trouver un havre pour ellever mes fils et je ne doit certainement rien a la France j’ais fais l’armee et quand je travaillais en France j’ais payer mes impot comme il se devais et si je suis tricher c’est plutot la France qui me doit plus en cheque pension que le contraire chere president prener bien soin des refugier avec l’argent que nos pere on fais mais ne chercher pas la pousiere dans les poche des retraiter un bon entendeur salut en plus je suis Alsacien alore je doit deux fois moin

  105. Bonjours tous,
    Je suis retraité depuis peu, et comme je n’ai pas travaillé depuis 2004, je vais toucher quelque 5 ou 600 euros dont 1 tiers en CHF parce que j’ai travaillé 5 ans en Suisse. Ils ont accès au compte que j’ai en France. Avec ou sans la nationalité française, ils pourront toujours se servir ! J’en arriverai(s) à demander combien avec et combien sans cette nationalité avant d’éventuellement brûler mon passeport (pourtant propriété de l’état)…
    Plus encore qu’un modeste OS à la retraite, nous sommes des “sans dents” , comme disait de nous le cynique Hollande. Et nous pouvons toujours nous vêtir d’un gilet jaune, n’étant pas sur place… Qu’ils gardent cette devise : les riches plus riches et les pauvres plus pauvres, et Paris finira bien par être brûlé par les Parisiens eux-mêmes.
    Oui Sebastien Stanajic Petrovic, je crois aussi que c’est l’Europe qui pèse trop lourd, avec le soutient des USA et de la diaspora juive. Mais ils ont le pouvoir et ont fermé le caquet de Asselineau.

  106. Incroyable! Mon fils nait en Australie, de moi Aus-Franc et mere Aus-Italian, il ne parle meme pas Francais, le choix sera simplement brutal!
    Good bye…
    De nous tous.

  107. Une proposition absurde! Je vis en Australie depuis 33 ans et mes deux enfants, qui sont binationaux, sont nés la-bas. J”ai travaillé pendant 25 ans pour un employeur australien et payé mes impots en Australie (selon l’accord placé entre les deux pays) nous n’avons pas beneficié de la sécurité sociale ni de congés de maternité, et nous avons payé pour l’éducation de nos enfants et cotisé pour notre retraite en Australie. Le seul service dont nous bénéficions est une permanence consulaire qui nous fournit nos passeports (a un prix exorbitant) et ou nous votons (4h de queue aux dernieres elections présidentielles). Nous contribuons au rayonnement de la culture francaise, ma fille a fait une these sur la littérature francaise et enseigné le francais a l’université. Je suis tres attachée a ma nationalité francaise (la seule que je possede) et je ne veux pas y renoncer Mais je ne comprends pas pourquoi moi ou mes enfants devrions payer des impots en France. Ma retraite ici n’est pas taxée, mais elle provient de revenus taxés que j’ai accumulés pendant ma carriere. Donc, non pas d’impots en France! Il faut que les députés fassent une enquete pour comprendre la situation des francais de l’étranger. Taxer les entreprises qui font de l’optimisation fiscale, oui, mais pas les individus.

  108. Cette proposition de loi ne passera probablement jamais. Si on la laisse être mise sur la table c’est probablement pour que ses promoteurs (LFI) se décrédibilisent complètement, et que le gouvernement en place vienne jouer les gentils sauveurs en la mettant à la poubelle sous les yeux du public, tout en faisant oublier le massacre fiscal et social déjà enterriné des français de l’étranger ces derniers temps.
    Si néanmoins ils étaient sérieux, qu’ils en étaient à un tel niveau de désespoir sur l’équilibre des comptes et un tel niveau d’incompétence et de déconnexion des réalités sur les conséquences immédiates que cela provoquerait (renoncements massifs à la nationalité française, fuite des capitaux des nouveaux ex-français, litiges sur tous les fronts quant à l’application des dizaines de traités bilatéraux existants, etc.), je ne donne pas cher du temps qu’il leur resterait avant qu’ils ne perdent le contrôle dans une fuite en avant dont l’issue serait si incertaine qu’elle pourrait aboutir à tout un tas de scénarios allant d’un effondrement brutal de l’économie engendrant des mouvements beaucoup moins pacifiques que les Gilets Jaunes, à la constitution d’un gouvernement en exil hors Europe où l’Etat Français au bord de la dictature n’aura aucun pouvoir.

  109. Le gouvernement se rend impopulaire en voulant percevoir une “taxe d’exilé fiscaux”. Bien qu’il s’agisse d’une activité fondamentale dans nos sociétés modernes, la perception des charges fiscales n’en demeure pas moins être vue comme un mal nécessaire pour la très grande majorité des gens. Cette réforme déguisé fiscale, n’est ni plus ni moins une revitalisation de la caisse sur notre dos.
    En France il n’y a aucune harmonie fiscale a l’intérieur du territoire et cette politique de taxer au non d’une identité vivant a l’étranger sans tenir compte la réalité d’où provient la ressource et sur qu’elle mode fiscale elle existe, cela s’appelle de l’extorsion !
    Alors que, le gouvernement verse ou accepte des remises a des grands groupes étrangers qui péjore le portefeuille économique. Il cherche a ce refaire sur notre dos.
    L’idéologie du gouvernement par ces représentants marche sur la tête en rien cette initiative est juste et responsable.

  110. fin de carrière au Maroc pendant 14 ans et retour en Espagne depuis 3 ans je ne regrette pas d’avoir quitté cette France que je ne reconnais plus.
    Je prendrais la Nationalité Espagnole sans remords et avec plaisir.
    Daniel

  111. Si on pousse la logique a fond, il faudrait que les etrangers residents en France ou percevant des revenus en France ne paient plus d’impots. Est-ce que ces chers deputes de LFI sont prets a y renoncer? Ca represente tout de meme entre 4 et 4.5 millions de residents, et surtout tous les actionnaires de societe francaises qui touchent des dividendes, les proprietaires de biens immobiliers qui touchent des loyers… Compares aux 1.8-2 millions de Francais vivant a l’etranger (et qui paient deja des impots sur leur revenus d’origine francaise), il ne faut pas etre trop fort en maths pour faire le calcul!

  112. Bonjour
    je suis aller m installer en Suisse pour me sortir de la Merde.
    Mes parents ramassaient les poubelles pour nous nourrir
    mon frere est handicapé et touche 900 euros.
    je fais tout pour qu ils soient heureux,je bosse 42 heures par semaines dans un métier tres dur ou il y as que des étrangers car mal payé.
    assez pour nous sortir de la galére.
    la je tombe sur le cul.lA France veus me taxer alors que je travaille en Suisse et paye mes impots la bas.
    ou vas t on?
    Je n ai jamais renié ma nationnalité contrairement aux Français qui bosses avec moi et qui sont tous devenus Suisse.
    Si ca continu,je fais comme eux car la c en est trop

  113. Resident en Suisse depuis 2012, j’ai quitté la France pour des raisons purement éthique.
    La France se dit un pays démocratique, alors qu’ils n’ont jamais demandé au peuple son avis pour la Dette, les GUERRES ET CONFLITS ARMÉS, ainsi que pour L’ÉMIGRATION. Sans oublier qu’en 2005, les français ont voté non à l’union européenne, et que cette dictature n’a pas respecté le choix démocratique des français.

    Par ailleurs, je m’acquitter de tous les impôts issus des revenus perçus en France et payé aussi des impôts dans mon pays de résidence.

    La France est en faillite, et celle-ci cherche par tous les moyens à faire assumer les erreurs des techno et bureaucrates au peuple et à ses ressortissants, alors que je le rappelle, ce dernier n’a jamais pu donner son avis sur des sujets on ne peut plus stratégiques pour l’avenir d’une nation.

  114. La situation de notre pays me fait penser a un seau percé de toutes parts (les depenses publiques) que l’on essayerait de remplir (avec nos impots).
    La fraude a la Secu atteint des proportions hallucinantes avec des millions de cartes Vitale attibuees sans discernement a des gens qui ne voient dans la France qu’une source d’argent facile. La CSG nous ratisse aujourd’hui plus que l’IR, et elle n’existait pas il y a 30 ans ! La fraude fiscale pourrait a elle seule combler le deficit national. Quant a la cour des comptes qui n’arrete pas de pointer du doigt et de faire des rapports qui finissent tous a la poubelle, qu’on lui donne le droit de poursuivre en justice, parce qu’en l’etat, elle ne nous sert a rien …
    La France est un pays gouverné par des laches qui ne voient qu’une solution facile pour tous leurs problemes : faire les poches de la classe moyenne, et des retraités en particulier.

  115. Je trouve que cette taxation scandaleuse ! Ce qui m’a poussé à l exile c est que en France la vie est devenu impossible avec des salaires au smic, j ai jamais posé les pieds à la caf ou bénéficier autres, en étant à l etranger j ai payé des milliers d’ euros au trésor public, les impôt en Belgique sont supérieurs à la France.
    Avec cette nouvel taxe, ce que l etat français gagnera, c est que je demanderai à être naturalisé et je rendrai ma nationalité française !!!

  116. Je soumets à votre réflexion quelques questions basiques que soulève ce projet inique:

    – Est-il normal que l’expatrié soit taxé d’office en France alors qu’il ne bénéficie d’aucun service ni d’aucune aide à l’étranger (assurance maladie, retraite, gratuité de l’enseignement, hôpitaux, sécurité des biens et des personnes, etc…etc…)???
    – Est-il normal qu’il ne puisse posséder une seule résidence en France sans qu’elle soit taxée comme une résidence secondaire???
    – Est-il normal que le droit de vote des expatriés ne soit à l’avenir accordé qu’à ceux qui payent des impôts en France alors que à peine un français sur deux paye l’impôt sur le revenu ?
    – Est-il normal qu’une part astronomique de l’impôt sur le revenu serve à payer tout un système d’aide et d’allocation à des étrangers venus en France de manière volontaire légale ou comme illégale ???

    Pour information, je vis en Côte d’Ivoire depuis 10 ans et la réglementation en vigueur déjà très peu favorable aux expatriés dès qu’on a une situation un peu particulière, m’a contraint à maintenir ma résidence fiscale en France ! Je suis loin d’être un cas unique…

  117. Je vis en Italie depuis presque 20 ans mais me sens toujours Française. Mon mari est Italien, nos 3 enfants binationaux. Nous payons plus de 7000 euro par ans pour les scolariser à l’école française et leur faire passer l’esabac qui leur donnera le choix de continuer leurs études en France ou en Italie. Ici, l’école française n’est pas gratuite !! Nous sommes déjà taxés.
    En cas de taxe par rapport à la nationalité, nous renoncerons sans doute à la nationalité française…

  118. C’est déprimant. Si je suis partie, c’est effectivement pour trouver du travail, et je paie déjà mes impôts à l’étranger (quasiment au même taux qu’en France d’ailleurs). Je ne bénéficie pas des avantages sociaux français depuis que j’ai quitté la France, alors je ne vois pas pourquoi je devrais payer le double de mes impôts… Ça donne vraiment l’impression que le gouvernement français est un rapace caché derrière des écrans de fumées démultipliés.

  119. Il faut rappeler à ces messieurs de l’assemblée nationale que les français de l’étranger ne bénéficient d’AUCUNE gratuité en matière d’enseignement français à l’étranger, que les français de l’étranger qui ont des revenus locaux n’ont AUCUNE aide que ce soit allocations familiales, RMI… Que cotiser à la sécurité sociale française ou au régime de retraite française est TROP cher pour un grand nombre de binationaux qui ont des revenus bien en dessous du SMIG français!!!

  120. Je vis et travaille depuis 3 ans dans une école internationale en Thaïlande, et paye mes impôts Thaï. En quel honneur et à quel bénéfice devrais-Je payer une taxe sur la nationalité ? Allons nous bénéficier d’aides sociales ? Vais-je par ce biais bénéficier d’une retraite en France le jour où je décide de revenir ? La France va-t-Elle nous faire bénéficier d’une couverture maladie (sécu) à l’international ? L’impôts / taxes est un système servant à la base à la redistribution, non? Cette redistribution est fort peu probable dans notre cas (expats), il est donc complètement aberrant et scandaleux d’envisager un tel procédé.
    Aller plutôt chercher l’argent auprès des dignitaires africains qui viennent se faire soigner en France au frais de la princesse pour commencer après on en reparlera.

  121. Resident en Grande Bretagne avec mon epouse et avec deux jeunes adultes Francais qui n’ont vecu que quelque mois en France, j’ai aussi plusieurs couple d’amis dont l’un des conjoints est Francais. Cela fait un bon nombre de personnes qui ne peuvent pas etre suspectees d’avoir chercher a eviter la fiscalite francaise. De plus, la Grande Bretagne est loin d’etre un paradis fiscal lorsque les deux conjoints travaillent et lorsque le choix et le cout de l’ecole prive s’imposent.
    Mon sentiment est que le rapport temoigne d’une grande ignorance de la situation. Mais je suggere egalement que “les Francais de l’etranger” qui contribuent avec leurs messages, n’aggravent pas la situation en critiquant la France avec dedain. Personnellement je souhaite rester Francais et j’ai resiste aux tentations, voire a la facilite (en contexte Brexit), de prendre la nationalite britanique. Chaque pays a ses qualites et ses defauts. Tant que je pourrais rester Francais, je ferai valoir mes droits et mon opinion en France. Je remercie donc l’ASFE pour son travail
    Salutations
    Franck C
    (avec mes excuses pour l’absence d’accents et une orthographe qui gagnerait a plus de practique de notre belle langue!)

  122. Bonjour,
    Heureusement, cette initiative a peu de chances d’aboutir. Il convient de relever qu’elle émane de la “France Insoumise” (pauvre France) dont le chef démontre en permanence son esprit stalinien avec ses outrances, son irrespect des règles démocratiques et son sectarisme. J’ai quitté mon “cher et vieux pays” depuis bien longtemps pour échapper à la chape de plomb administrative et à cet esprit d’irresponsabilité, d’assistanat et de jalousie égoïste qui caractérise mes ex-compatriotes. Aujourd’hui, force est de constater que le pays a sombré dans les bas-fonds de la décadence et par conséquent, au lieu de regarder la réalité en face, cherche à manger dans l’assiette des autres pour limiter la casse. En un mot, concernant le sujet évoqué ici, s’il devait avancer, j’abandonnerais aussitôt avec regret, comme certainement bien d’autres, mon passeport français. Ainsi, les staliniens de LFI auront perdu sur toute la ligne, mais ces gens-là n’ont pas l’intelligence pour s’en rendre compte. “Vieille France, accablée d’histoire. meurtrie de guerres et de révolutions, allant et venant sans relâche de la grandeur au déclin, ….”

  123. En effet, pour moi ces impôts au passeport seraient honteux alors que la majorité d’entre nous (les expatriés), on cotise, payent des impôts dans les pays chez qui on est expatrié … Pour la plupart on a des assurances santé privées, on investi dans le pays d’accueil. Pourquoi être taxé en France si on n’a plus aucun lien ? C’est absurde … mais le but est forcément de taper encore une fois sur ceux qui créent de la valeur, entreprennent, prennent des risques pour entretenir un système de castes.

  124. la France insoumise devrait s’ occuper de l’ équité des retraités devant la sécurité sociale, gratuite pour les Français de la métropole, payante ( CFE ) à hauteur de 5 % du montant de la retraite pour les Français de l’ étranger.

  125. Je suis né en Suisse d’un père autrichien et d’un mère française, j’ai passé ma vie en Suisse, fait mes études en Suisse, diplômé en Suisse, travaillé en Suisse, marié avec une suissesse avec deux enfants suisses, je ne me sens pas plus français qu’autrichien mais plutôt suisse de cœur, j’ai œuvré dans plusieurs associations suisses,
    la double nationalité autrichienne- française n’étant pas possible à l’époque ma mère a décidé de me donner sa nationalité (française)
    Je n’ai donc pas quitté la France, puisque ma vie s’est passée en Suisse et n’ai jamais vécu dans un pays qui ne représente que la moitié de mes origines et une infime partie de ma vie,
    Par ailleurs je me demande comment un retraité vivant de l’AVS pourrait payer même un centime d’impôt pour un pays ou il ne vit pas, connaissant le prix de loyers et des assurances maladies en Suisse sans compter les frais dentaires et de vue non remboursés, et le coût de la vie en général.
    Il ne faut par ailleurs ne pas confondre un ” exilé” avec une personne née à l’étranger, et qui se retrouve avec une nationalité qui ne correspond pas à sa vie réelle!!!
    Toute démarche visant à taxer un français visant à l’étranger est dès lors choquante et inadéquate, voir invivable pour la personne concernée.
    Si une telle décision rend la vie impossible pour cette personne, il ne lui restera plus qu’ä aller vivre en France, pour profiter de toutes sortes d’aides existantes, loyer bas, sécurité sociale…. Intelligent??? Economiquement gagnant pour la France??? Pas sûr!

  126. A voir tous ces commentaires, il va y avoir beaucoup d’abandon de nationalités !!
    Et moi aussi !
    Donc que fera notre “beau” pays si les “exilés” rendent leur nationalité ?
    Une suggestion pour ceux que ce projet intéresse, plutôt qu’une imposition sur nos revenus, une taxe forfaitaire,
    pour le bonheur de rester français.
    Personnellement, je vais déjà anticiper et faire les démarches (longues évidemment) pour me libérer de cette nationalité, qui ne m’a jamais rien apportée.

  127. Taxer les expatriés !
    Quelle drôle de blague ! Comme si les élus n’avaient rien d’autres à faire…
    Si l’état français cherche de l’argent, qu’il commence par être un peu moins irresponsable dans la gestion de son budget et de son endettement !
    Qu’il commence épar réduire les revenus et salaires de tous ces élus et notables qui pompent les fiances, sans oublier les revenus à vie dans anciens Présidents et Premiers Ministres…

    C’est de toute façon irréalisable pour la raison suivante :
    Comment l’état français pourrait imposer une taxation aux expatriés sans moyen de pression ? La notion de nationalité étant un droit constitutionnel qui ne peut pas être enlevé si vous n’avez pas d’autres nationalité.
    La France ne pouvant pas faire des apatrides de ses natifs Français, elle ne peut donc rien faire pour enlever une nationalité française à ses natifs.

    Et dire que l’on ce pays paie des élus pour réfléchir à de telles études sans aucun intérêt !

    De plus, il serait souhaitable que le élus réfléchissent de façon plus positive sur la notion de non imposition au lieu de continuer à essouffler les citoyennes et citoyens sous une montagne de taxes et impôts scandaleux.
    J’avais ces derniers temps écrit un bille t’en ce sens :
    “ Une société sans taxes, sans TVA et sans impôts, c’est possible ! ”
    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/une-societe-sans-taxes-sans-tva-et-189997

    Bien courtoisement et avec mes salutations citoyennes courtoises.

  128. Je suis tout a fait d’accord d’etre taxe comme tout francais….

    … si comme tout francais j’ai le droit a la retraite, la couverture sociale, la couverture chomage, les allocations familiales, les APL, les bourses pour mes enfants, l’acces a une ecole gratuite, …

    Etant francais de HongKong, avec des revenus fonciers Francais, je paye deja 37.2% de ces revenus en impots, je n’ai le droit a rien en retour, je pense que cela suffit, non?

    Sinon, plus serieusement, les conventions anti double imposition devraient limiter cela, si je paye deja l’impots sur mon revenu local, il ne peut donc plus etre taxe.

    1. D’accord avec vous et c’est encore pire que ça : même lorsqu’il y a convention l’état français avec ,depuis 2016, la complicité de Bruxelles ne le reconnais pas toujours car il a été décidé de favoriser les expats intra Europe et de léser les autres. Une mesure discriminatoire ahurissante concernant la CSG que même les tribunaux approuvent …et ensuite on parle de justice indépendante ! Cette CSG anti expatrié fut mise en place par Hollande dès son arrivée en mai 2012, comme une envie pressante. Il a fait une interprétation de cette contribution a sa manière d’obsédé de la taxe, une maladie qui a fait sa réputation, mais apparemment les couloirs des ministères sont encore contaminés par des gens qui ne sont jamais sortie hors du périf et je ne suis pas surpris de l’attitude contre les expatriés ni de leur obsession d’ ignares : “comment faire payer ces salopards de fugitifs fiscaux qui doivent être riches et fraudeurs” .. il y a peut être un mur des cons dans le ministère des finances avec les expatriés comme cible.

  129. Payer des impôts lorsque l’on vit a l’etranger en tant que résident ? Cela ne me dérange absolument pas.
    Je vis au Japon depuis 26 années ,perdre ma Nationalité Française , me dénaturaliser ( je n,y ai jamais pensé..) pour quelques Euros Non Merci !
    Je ne pourrais jamais dire que je suis Japonais ou Sénégalais , ou autres ,je suis né Français un point c’est tout .
    Je suis fier d’etre Français, heureux de savoir que mon pays a les meilleures infrastructures, j’aimerais qu’avec cet argent on fasse de l’Ecologie pour la future génération ou supprimer les contraventions cela serait le top !
    C,est à partir de quand 🙂 ?

  130. Seul un imbécile pourrait avoir une idée pareille. Et faire quoi avec cet argent? Le verser à une société d’assistés? Plutôt supprimez les avantages octroyés à tous ces politiciens de tout bord qui ont ruiné la France, c’est le meilleur moyen de récupérer de l’argent pour financer vos hôpitaux.

  131. Super nouvelle, on va enfin avoir droit au chômage, les allocations, l’éducation gratuite ou presque, la sécu peut être, je plaisante bien sur, de toute évidence si ce projet a pour but la chasse au exilés fiscaux, ils n’auront aucun problème pour acquérir une nouvelle citoyenneté plus amicale et contourner ainsi ce projet de loi fiscale. Cependant il conviendra encore de faire la différence entre les français exilés et ceux nés overseas, il va y avoir compétition de lancé de passeport bientôt! Grandeur et superbe décadence, vive la France!

  132. J’ai presque 70 ans et le gouvernment Francais ne m’accord pas plus que 11 Euro 30 par mois. Combien allez vous deduire de ca?
    J’ai garde ma nationalite Francais pendant 42 annee pour finalement lire ca??

  133. Je vous rejoint totalement. Voici de plus quelques surprises quant à la CFE. En France où nous avons résidé mon épouse (colombo-française) et moi, nous bénéficions du régime de la sécurité sociale sans autres prélèvements spécifiques que ceux imposés. Résidant maintenant à Bogotá, mon épouse percevant une retraite locale équivalente à quelques 400 euros doit payer 429 trimestriellement pour la CFE et surprise, moi aussi doit payer pour la CFE 348 euros par trimestre. Le résultat est que sur des revenus de pensions convertis au total en euros de 2300+400 soit 2700 euros, cette retraite est maintenant diminuée de (429+348)3 = 259 euros. Nous sommes donc perdants de 10 % de nos revenus et bien sur personne n’est responsable.

  134. Bonjour,
    j habite au Bresil depuis plus de 20 ans et je suis domicilie fiscal ds ce pays . C est a dire que je n ai aucune contrepartie de l Etat Français ( alloc, securite sociale , RMI , ecole etc..) et ayant l ensemble de mes revenus generes par mon travail au Bresil , je ne vois pas pourquoi je devrai payer des impots en France , j en paye suffisament au Bresil . Il s agirait en outre d une double imposition pour un revenu unique non genere en France …
    Ou alors cela voudrait il dire que les Francais de l etranger doivent payer pour continuer a etre Français ????
    Cordialement
    Hugues GODEFROY

  135. Eyant fuit la France, pour des raison de pressions proffessionnelles, je vie en Thaïlande très bien avec 400 Euros par mois de revenues venant de placements dans des assurances vie (taxe 15pour cent), Ici rien est gratuit éducation pour mon fils, soins et même chaque intervention du consulat de france……Bien que n’éyant plus aucun revenue en France sur un bien “abris de chasse” je me vois taxer de taxe d’habitation de redevence TV pour un abris ne pocèdant ni eau ni électricité ni rien…mais le plus je me vois pousuivre par un hussier de justice pour pour non payement d’une taxe fonciaire pour un champ vendu 5 ans avant! Moi si je dois payer des impots sur mes revenues “ultra maigre” je change de nationalité RAF de le France et je vend mon abris de chasse!

  136. Bonjour,
    Nous sommes retraités et nous vivons en Espagne depuis 2017 nous avons demandé le transfert fiscal lors de notre départ. nous n’avons plus rien en France nous payons donc nos impôts en Espagne compte tenu que nous profitons des soins gratuits ( nous ne payons que 10 % d’une boite de médicament) nous payons la communauté comme tous les Espagnol . L’avantage certain est que la vie est beaucoup moins chères . Le soleil est présent pratiquement toute l’année(en Andalousie) Nous avons travaillé toute notre vie en France notre retraite est correcte mais sans plus et compte tenu que l’on nous annonçait encore , et encore des taxes, des augmentations de toute part nous avons préféré partir. Malgré cela sur notre retraite on nous prélève la sécurité sociale alors que nous ne nous en servons plus. Ici l’état prend soin de ses retraités, personne ne leur réclame de payer pour les jeunes . C’est vrai qu’il y a de la misère mais tout le monde à un petit boulot, et chacun se rend service.
    Bien cordialement

  137. Je suis français, retraité de l’État français, résident En Colombie.
    Je paye mes impôts en France.
    L’an dernier J’ai payé €2000 d’impôts, en 2020, selon le projet de loi de finances 2020: €7000!!!
    Si j’étais résident en France, dans les mêmes conditions de revenus et familiales, j’aurais payé l’an dernier €900.
    Un impôt multiplié par 8!!!!

  138. Veut-on empêcher les gens de voyager facilement et de vivre des expériences à l’étranger pour nous cloisonner ? Ce serait dommage. Les français ont toujours explorés le monde et partagés leur culture. Le gourvenement français veut-il nous faire renoncer à partir à l’étranger ou à revenir dans notre pays sous la menace de perdre notre nationalité, en l’imposant sans raison tangible ? Une nationalité, rappelons-le, qui nous revient de plein droit et pour laquelle nous n’avons pas à payer quoique ce soit. Au lieu de nous dire clairement qu’il veut nous abandonner à l’étranger , on dirait que le gouvernement place toutes les conditions pour que ce soit nous qui abandonnions la nationalité française, et ainsi ne pas avoir le mauvais rôle. Les expatriés ne veulent en général abandonner personne. Au contraire, ils aiment tout le monde. C’est pour cela qu’ils ont plusieurs passeports… et c’est un droit fondamental. Nous n’avons pas à payer pour être naturalisé français, ni à payer une location de notre nationalité car nous sommes nés français. Pourquoi ne pas faire payer ceux qui veulent le devenir, plutôt que ceux qui le sont déjà ?!
    Je croyais que nous étions dans une démocratie équilibrée et que nous étions capable d’une ouverture internationale. Au xxi eme siècle. À suivre.

    1. Mettez tous vos avoirs en société suivant les lois du pays où vous vivez et ne recevez plus de salaire en votre nom personnel, ne vous octroyez que des remboursements de frais …. et la France n’aura plus aucun élément pour vous imposer puisque plus rien ne sera à votre nom !!!!

  139. Christine

    Payer des impots a la France… on aura tout vu. J’ai quitte la France en 1969. Je n’ai jamais rien reclame a la France, je paye deja des impots dans le pays ou je reside…. j’ai renouvelle mon passeport francais avec toutes les difficultes de lieu et d’attente que l’on connait, parce que j’ai garde une ame francaise. A present je vais m’assurer que mes enfants nees a l’etranger ne renouvellent pas leur passeport. C’est odieux. Je comprends a present la revolte des francais de France.

  140. Je partage l’indignation générale mais je m’interroge: qui agit contre cette idée stupide, comment, et comment pouvons nous, francais de l’étranger, aider à informer les auteurs de ce rapport. Ce sont manifestement des gens qui ne savent absolument pas de quoi ils parlent, alors comment allons nous nous y prendre pour leur faire comprendre leur erreur et abandonner cette proposition si dangereuse pour tant de francais?

    Comme le dit le rapport nous avons une représentation à l’assemblée nationale, et éclairer les autre députés sur de tels égarement est précisément ce pourquoi nous avons cette représentation. J’imagine, ou à tout le moins j’espère, que nos représentants prennent ce problème à bras le corps?

    1. Cher Monsieur,

      Nous ne pouvons pas parler pour les autres, mais sachez que notre Sénatrice Evelyne Renaud-Garabedian – qui représente les Français de l’étranger – est parfaitement au fait de ce rapport. (D’ailleurs ceux qui l’ont rédigé ont oublié de dire qu’il y a aussi 12 sénateurs des Français de l’étranger, représentation qui existe depuis la IVème République, alors que les députés datent de la dernière réforme constitutionnelle de 2008).
      Cette mission d’information a peu de chances d’aboutir. Simplement, il nous appartient d’être vigilants et prêts à nous mobiliser, car c’est une idée qui revient régulièrement dans les débats politiques français, et que certains politiques – et non des moindres – défendent.

  141. Toute ma carriere a ete faite au Canada ou je vis depuis 63 ans, (double nationalite franco-canadienne) je paie mes impot au gouvernement canadien. Si cette loi ,injuste et debile, prendrai effet, je renoncera, a qu’a contre coeur a la nationalite francaise.
    Il y a une entente entre le Cnda et la France j’espere que cela ne changera pas…

  142. J’ ai travaillé en France , payé mes impots , mes cotisations et tout et tout , je vis aujourd’hui au Portugal pour des raisons non fiscales , mais parce que la vie en a decidee ainsi et considere aussi etre un citoyen du monde , libre de m’installer ou je veux . Je paye mes impots et cotisations et tout et tout au portugal parce que j’y vis , malgre tout , je garde ma nationalite Francaise car je suis ne , j’ai grandi , j’ai etudie , j’ai effectue mon service militaire dans ce pays et pour des raisons qui selon moi sont evidentes et malgre les moments difficiles que traverse le pays , j’ y reste profondement attache . J’utilise les services consulaires pour la renovation de mon passeport, j’ ai demande la double nationalite pour mes filles , ces services sont payants et trouve tout a fait normale de le faire . Je vis et travaille au Portugal et suis soumis a l’ impot , les cotisatios et tout et tout , je ne profite aucunement des services de l’etat Francais , et ne trouve aucune raison valable a ce projet de loi , totalement irrealisables , nous sommes deja soumis a des impots dans nos pays de residences et n’ envisage pas d’ en payer pour un pays dans lequel je ne vis pas .je n’aurai aucune difficulte a changer de nationalite .

  143. Je suis française et allemande résidente en Allemagne, n’ai jamais travaillé en France, car partie après le bac pour perfectionner mes langues (Anglais et Allemand), car le bac que j’ai eu n’était pas trop reconnu en 1973. Donc école de langues privée en Allemagne, de là ensuite travail (divers petits boulots) en Angleterre avec cours par correspondance et certificats obtenus sur place, ensuite retour en Allemagne car trop oublié de la langue et en été 1975 mon premier travail de bureau. Continué des cours par mon employeur, fait une carrière depuis ce temps jusqu’à ma retraite. Je n’ai pas été assurée en France pour maladie, retraite, chômage après le bac. Ma famille n’est plus. J’ai payé beaucoup d’impôts sur les successions (en France et aussi en Allemagne), ai finalement vendu la maison familiale l’an passé, car tout devient aberrant et trop compliqué. Depuis 2019 je paie encore des impôts, ai eu un mal fou à m’enregistrer pour payer les impôts et aussi sur le registre des Français, car pas de mails possible, téléphone ne fonctionne pas. Et le comble il m’ont changé mon nom de famille français pour le nom de mari, sans que j’en fasse demande. Quand j’ai enfin pu essayer de corriger cela, on m’a demandé ma carte d’invalidité pour vérifier mon identité, alors que je n’en ai pas ni ici ni en France. On me prélève des impôts pour 2019 sur la maison vendue en 2018, alors que j’ai signalé la vente. Pour voter les années passées sur ordinateur ça ne marchait pas. Cette fois ça suffit, je vais abandonner la nationalité française le plus vite possible, car j’ai entre temps obtenu la nationalité allemande après mon deuxième mariage avec un Allemand, car ça devient du grand n’importe quoi (en principe un peu partout maintenant, mais ici au point de vue paperasse c’est moins pire). J’avais pensé prendre ma retraite en France, mais j’en vu et subi de trop. Pauvre France. Dommage c’était un pays agréable dans le temps.

  144. La France détient le “ruban bleu” mondial des prélèvements obligatoires. Son endettement réel, si on tient compte des retraites et autres dettes cachées, est, contrairement à ce que racontent politiciens et statisticiens, de près de 2 fois le PIB.
    Les politiciens ne savent plus quoi trouver pour “joindre les deux bouts”, tout en se refusant obstinément à réduire la dépense publique qui continue à croître, atteignant maintenant près de 57% du PIB. Un système para-communiste.
    Un de leurs grands soucis est la “concurrence fiscale” qui, quoi qu’on en dise, existe dans l’Union européenne. Les français de l’étranger, dans la mesure où les prélèvements obligatoires sont partout plus bas, en profitent, même si ce n’était, dans la grande majorité des cas, pas l’objectif de leur expatriation.
    Comme beaucoup d’intervenants l’observent, si tel impôt devait être institué, violant en passant les traités contre la double imposition, je demanderais à quitter la nationalité française.
    La situation ne peut en aucun cas être comparée à celle des Etats-Unis où les prélèvements obligatoires sont de moitié. Quant à l’Erythrée et le Myanmar, qui voudrait prendre exemple sur ces dictatures ?
    Sauf peut-être les cryptocommunistes de LFI toujours orphelins du grand Staline…

  145. Je n’ai pas fui l’impôt en France, j’ai fui le chômage. Si travailler ailleurs pour pouvoir manger est un crime, pourquoi les députés ne me proposent pas un travail en France? Parce que leur solution à tout est le mot ‘impôt’.

    Ils me reprochent de gagner de l’argent ailleurs, grâce à mes études payées par la France (c’est à dire les impôt s de mes parents). Si ce que je sais faire est si important, pourquoi aucune entreprise française publique ou privée ne me propose un travail? Pourquoi le concurrent français de l’entreprise où je travaille ne m’a jamais proposé un travail?(pour mon plus grand bonheur, puisqu’elle a fait faillite).

    Pourquoi ne me propose t’on pas de créer de la richesse en France, qui contribuerait à créer plusieurs emplois, au lieu de simplement avoir l’ambition de ponctionner mon salaire qui est bien inférieur à celui d’un député n’ayant ni mes diplômes, ni mon expérience professionnelle, ni aucune capacité à parler une langue étrangère?
    Les députés sont jaloux et se battent pour des miettes, parce que contrairement à leurs homologues étrangers, ils ne savent pas créer d’emploi, ils sont impuissants en tout. C’est pour cela qu’ils voient petit et manquent d’ambition.

    Je sais que si ils lisent cela, ils se moqueront de moi du haut de leur mépris, et me reprocheront mon manque de morale et de patriotisme; mais depuis la mort de ma mère, plus personne ne m’attend en France, et ceux qui l’attendent à la maison vivent ailleurs.

    De votre côté, je vous souhaite Bonne chance messieurs les députés, parce que même si votre loi passe, vous en aurez bien plus besoin que moi.

  146. Le beau prétexte de bandit : “les USA font payer cet impôt !” Ce que ces voyous de ministère ne disent pas c’est qu’aux USA, on est très peu imposé, il n’y a pas tous ces montages d’usine a gaz avec des multitudes de taxes a la française. Dans ces conditions pourquoi pas….Mais il se trouve que la France n’a pas de meilleures infrastructures que les USA, n’a pas de meilleurs hôpitaux, n’a pas de meilleures écoles, alors que font ils avec mon fric ? ET dire qu’ils bouffent 49% du PIB pour les dépenses publiques ! Pourquoi la France n’est pas capable de se gérer ? Ce nouvel impôt n’est qu’un de plus pour m’inspirer un grand dégout et un sentiment de trahison. Nous les expats (dans mon cas travaillant pour des entreprises non françaises) déjà que nous payons des impôts comme tout le monde (Non : Beaucoup plus que tout le monde !) sans RIEN en retour, nous rapportons des devises a coût zéro, chose extraordinaire pour un pays qui ne connait que le déficit commercial. La France devrait nous stimuler au lieu de nous démoraliser et nous exclure. A ce jeu, la France perdra forcément beaucoup et qu’on ne compte pas sur moi ni pour la vanter, ni pour la relever, ni pour la pleurer.

  147. L’idée n’est pas nouvelle. Je l’ai entendue de la bouche de Didier Migaud en 2005 ou 2006 à l’ambassade de France à Ottawa au Canada. Dommage que des gens intelligents s’égarent de la sorte. Pour ma part, je suis à moins de 10 ans de la retraite et la perspective d’un “retour fiscal en France” est de moins en moins claire dans ma pensée. Si la proposition est votée en loi, j’attendrai l’alternance gouvernementale suivante pour voir si la décision est renversée, Si non, je prendrai une autre nationalité du continent européen et je demanderai la révocation de ma nationalité francaise. J’ai payé au prix fort les études de mon fils au lycée Claudel d’Ottawa sans aucune aide avant de réaliser que le système éducatif canadien était supérieur au modèle francais. Si la France est dans un état de délabrement social, il faut regarder là ou sont formés les esprits, c’est à dire l’école. Désolé, mais l’école française est un désastre. En 20 ans au Canada, J’ai vu de nombreuses personnes francophones de toutes nationalités ayant “passé un temps en France” venir au Canada y démarrer une affaire, trouver un job, y fonder une famille : Ce sont des boulangers, des consultants, traducteurs, chef de projets, des soudeurs etc. Tous des gens qui ont de projets. Bref, la middle class qui a tourné le dos à nos politiciens coincés entre une population endoctrinée d’idéologie depuis l’enfance et la réalité du monde.

    1. oui le Canada est un bon exemple; mais pour aller jusqu’au bout d el alogique au Canada si vous quittez le pays plus d’un certains nombres de mois et que vous ne cotisez pas vous perdez votre couverture sociale et médicale. Cela c’est une attitude cohérente. Je suis pour que cela nous soit appliqué à nous expat car c’est logique. Pas de cotisations, pas d’impôts, donc pas d’avantages acquis automatiquement par la “nationalité”.

  148. Je vis au Méxique depuis plus de trente ans. J’ai un travail dans ce pays et je paye mes impôts (a la source). Je n’ai aucun bien en France ni compte en banque. Je n’ai jamais recu d’allocations familiales, de chomage etc. Je suis veuve d’un mexicain et ma fille est francomexicaine. Pourquoi devrais je payer un impot en France? Je n’ai pas encore demandé la double nationalité mais si ca continue je vais me nationaliser mexicaine.

  149. Rien d’étonnant …. Mélenchon et tous ceux qui soutiennent cette initiative sont logiques puisqu’ils ont toujours vécu sur le dos des contribuables …. donc il est assez normal qu’ils trouvent d’autres combines pour pressuriser encore un peu plus le pékin, où qu’il se trouve dans el monde …. il ne faut surtout PAS qu’il échappe au fascisme fiscal révolutionnaire français !!!!

    Bref, vous n’avez plus qu’à vous expatrier dans des pays qui n’ont signé AUCUNE convention avec la France et ne plus JAMAIS remettre les pieds en France …. ces “parasites institutionnels” finiront bien entendu par pondre des lois qui obligeront, soit disant, TOUS les nationaux français, où qu’ils vivent sur cette planète, à déclarer au fisc français tous leurs revenus mondiaux, mais sans convention, comment pourront-ils contrôler et verbaliser les défauts de déclaration ????

    Et par ailleurs, pour que ça marche, il faudra bien dénoncer les multiples conventions de **non double-imposition**, signées entre la France et plus de 100 pays dans le monde …

    Enfin bref, ce n’est pas encore demain la veille que leur rêve de spoliation universelle verra le jour ….

  150. Est-ce que l’extrême gauche (LFI) se bat pour que les Français vivant à l’étranger aient également le droit à une couverture médicale, une assurance chômage, l’accès à la scolarité et à la formation professionnelle remboursés? Bien-sûr que non, vu que ce parti politique stigmatise sciemment les Français vivant à l’étranger en les assimilant aux riches qui quittent la France pour des raisons fiscales (7% seulement).
    Je n’hésiterait pas une seconde à prendre une autre nationalité pour pouvoir rennoncer à la nationalité française qui ne sert de toute façon plus à rien vu à quel point ce pays est-en train de devenir une locque.

  151. Sait-on a quel taux ils nous imposeraient? Je suis contre une double taxation a taux pleins des deux pays, cela dit si l’impot de l’etat francais sur les expatries n’est que de quelques pourmilles de notre revenu, je crois que j’arriverai a me faire une raison sans pour autant bruler mon passeport… Il est vrai que je ne beneficie d’aucun support de la France, mais le fait d’avoir conserve ce passeport francais me donne cette “assurance” que, si les choses tournent au vinaigre dans mon pays d’accueil depuis 10 ans, je peux immediatement rentrer en France et reprendre ou j’avais arrete… Pour quelques dizaines d’euros par an je serais pret a payer pour cette “assurance”. Mais pas pour des centaines ou des milliers d’euros en plus des impots que je paie dans mon pays d’accueil… (cf commentaires precedents sur les services publics et infrastructures dont je ne beneficie aucunement)

  152. Je pense qu’il faut distinguer plusieurs populations.
    1/ Ceux qui touchent des retraites payées par les Français et on fait le choix de dépenser cet argent à l’étranger pour diverses raisons. La taxation devrait être soit sensiblement supérieure soit leurs droits sociaux et médicaux réduits; car c’est de l’argent des impôts qui financent leur retraite et qui ne participent donc pas à l’économie interne de France et donc un système compensatoire devrait être étudié. Car lorsqu’il s’agit de se faire soigner ou rembourser des soins cela sera fait aux frais de la population française. Donc double perte et double cours pour la population restant en France et “cotisant” ou dépensant pour faire tourner l’économie dans l’hexagone.

    2/Les expats économiques ou pour quelques autres raisons que ce soit, désamour du pays, volonté de voyager etc. ne devraient pas être taxés. Mais, à l’instar de certains pays (Canada par exemple), devraient perdre au bout d’un temps leurs “droits” à la sécurité sociale et les “avantages” de Français qui vivent et dépensent voire même payent leurs impôts en France. Au Canada (Québec) si vous quittez votre pays au retour il vous faut un minimum de temps de cotisations pour recouvrer vos “droits”. Cela me paraît plus cohérent que de taxer à la nationalité. Mais en contrepartie de pas d’impôts à la France (je ne parle pas des impôts fonciers…), pas d’aides sociales ou médicales.

    Pour les gens qui réclament l’éducation gratuite pour tous… c’est incohérent. Si nous faisons le choix de l’expatriation et de ne pas payer nos impôts en France, pourquoi les “Français de France “devraient payer pour nos choix et ce à des tarifs exorbitants pour nos choix de vie pro ou personnelle.

    Pour ceux qui “revendiquent” de pouvoir être “au chaud” dans des pays “moins cher” (moins chers car les gens touchent de petits salaires, voire des misères, moins cher car sans système social aussi généreux que celui de la …) tout en bénéficiant de retraites françaises (plus décente) et de la couverture médicale ; souvent ces expats en pays “moins chers que la France” sont les mêmes qui lorsqu’ils travaillaient en France manifestaient pour avoir des salaires plus “dignes” et élevés. Ils ont donc participé à créer ce coût de la vie plus “élevée” en France que dans certains pays frontaliers vers le Sud ; où ils n’auraient évidemment jamais voulu travailler pour de tels salaires de misère… mais veulent bien aller y prendre leur retraite et dépenser l’argent de leur retraite. Ceux-là doivent soit être taxés soit perdre tout ou partie de leurs droits sociaux en France.

    Mais l’expat qui fait le choix de partir (parfois comme certains dans les commentaires en crachant sur le pays) il fait son choix personnel. Donc cela doit être logique jusqu’au bout ; soit il cotise en France et bénéficie des couvertures sociales et médicales, soit il ne cotise pas et donc reste cohérent avec lui même et ne bénéficie pas des couvertures médicales (dont certains usent et abusent durant leur passage au “pays” :=) :=) )

    Bien sûr il faudrait pour rester juste et cohérent il faudrait appliquer ces règles aux “étrangers économiques et médicaux” qui profitent du système avec la bénédiction de nos élites et minorité bien pensante et agissante…
    Avant d’envisager d’être rigoureux avec nos nationaux, soyons-le avec les étrangers.

    Pour tous les pleureurs qui disent vouloir “rendre leur passeport”… Je ne pense pas que l’on change sa nationalité ou son passeport pour un motif financier. Mais pour certains apparemment si…Mais vous ne le ferez pas… tant de gens viennent faire naître leurs enfants en France, tant de gens ont la double nationalité… il doit y avoir un motif… apparement social et économique?

  153. s’il devait en être ainsi, je renoncerais à ma nationalité française pour la seconde fois, la première car j’ai épousé un allemand vivant en suisse et je vis en suisse depuis 45 ans. Ce sera un déchirement car je suis profondément française. mais il n’est pas question de payer encore des impôts. Le peu que j’ai travaillé en france m’a donné droit à une retraite de 2000 euros par an, à laquelle j’ai renoncée. donc je paie déjà quelque chose à l’état.

  154. Je vis depuis 23 ans aux Pays-Bas, ou je travaille, cotise et suis assuree sur la sante comme tous les neerlandais. Comme l’a dit un autre repondant, ce sont les Pays-Bas qui payent l’ecole de mon fils, remboursent nos soins medicaux, entretiennent notre voirie, reseaux routiers, et payeront ma retraite etc, pas la France !
    Je suis restee francaise par fierte d’etre francaise, mais ce sentiment vient d’en prendre un coup !! 🙁

  155. Pour moi c’est une excellente proposition au contraire. Il faut arrêter de déformer la réalité, personne ne parle de double taxation. Cela ne s’appliquerait que si vous payez moins d’impôt à l’étranger que ce que vous paieriez en France. On parle ici juste de payer cette différence. Au final vous ne paieriez ni plus ni moins que ce que vous paieriez en France. Cela éviterait en effet l’exil fiscal. De plus partant du principe qu’en tant que citoyen vous conservez votre droit de vote, il semble normal de contribuer. Si vous ne le souhaitez pas, libre à vous de changer de nationalité. Habitant en Suède je paie moi-même plus d’impôts que ce que je paierais en France. Et j’en suis heureuse. Nous bénéficions d’un service public de très bonne qualité. Je souhaite un jour revenir en France et je serais heureuse de payer plus d’impôts pour soutenir notre service publique qui se meurt. Si j’ai bonne mémoire, la devise de la France ce n’est pas seulement liberté mais également égalité et fraternité. Si vous ne partagez pas ces valeurs, la France se passera de votre impôt mais aussi de votre vote. Ce n’est pas normal qu’on profite du système sans y contribuer. Le dernier rapport oxfam n’est pas très élogieux vis à vis de la France, championne d’Europe des dividendes versés aux actionnaires, deuxième pays d’Europe après la Suisse où les riches sont les plus riches. Les inégalités explosent, et la fraude fiscale atteindrait 100 milliard d’euros. Cocorico pour le pays des droits de l’homme. Cela m’émeut de voir tant d’élans de solidarité dans cet article et ces commentaires…

  156. Nous sommes revenus en France il y a 2 ans avec nos 3 enfants. Nous étions rayés de toutes les administrations caf, cpam….
    Je n’ai même pas encore reçu ma carte vital. Je paye tous mes soins avec mon assurance privée. La CAF n en parlons pas j ai envoyé 2 fois mon dossier et là je n ai toujours aucune nouvelle!
    J ai démissionné pour pouvoir suivre mon conjoint en France je ne perçois aucune aide de pôle emploi.
    Aucune place en crèche lorsque nous sommes arrivés donc impossible de chercher du travail.
    Ils on mis 2 mois à scolariser ma fille de 4 ans.
    Aux Pays-Bas nous avions déjà changé d école de l école française de La Haye pour aller à l’école britannique. Car l école française un vrai désastre tant dans l éducation très sexiste et sectaire et des services administratifs incompétents et non organisés et hors de prix.
    Et bien nous avons pris la décision de repartir aux Pays-Bas à la fin de cette année scolaire.
    Je refuse de payer des impôts pour des gens dans les administrations qui sont incompetents et qui se permettent de faire des grèves c est inadmissible. Aux Pays-Bas on paye tout les crèches, les actes de naissances …mais vous avez tout , tout de suite.
    Donc non pour une mafia de politiques qui ne savent rien gérer avec des charges salariales trop lourdes qui plombent les salaires et le niveau de vie des francais.
    Bref on peut trouver une multitude d autres arguments pour contrer cette décision qui je l’espère n’aboutira pas.
    Et dire que la nationalité française est symbole de liberté et de paix…..

  157. Et bien si cela arrive…..je retire ma nationalité Française et fait une application pour une autre nationalité.
    Je ne suis pas un billet, je ne suis pas une pièce. Si je n’utilise plus les services en France car je vis dans le pays de ma femme, pourquoi payer une taxe dans mon pays d’origine, cela est du vol. Bye Bye France si ca se passe comme ca.
    Les ministres s’en mettent plein les poches et c’est toujours nous qui payons pour leurs dépenses??? Non et non!

    Pour moi être fière d’être Francais c’est au niveau de l’ histoire, la gastronomie, l’humour, la beauté du paysage. Mais absolument rien a voir avec des taxes.

  158. Bonjour,
    A mon tour de vous apporter notre expérience et le fait que je trouve cela injuste de nous considérer comme des vaches a lait.
    Nous sommes avec mon mari installes depuis deux ans aux Emirats arabes unis, nous n’avons pas d’impôts a payer dans ce pays car cela n’existe pas. Par contre, nous devons cotiser de façon personnelle et privée a la CFE, a pole emploi et aux caisses de retraite et nous devons couvrir la part patronale et salariale de ces cotisations. Nous avons une résidence en France qui est considérée comme une résidence secondaire et nos taxes d’habitation et taxes foncières sont beaucoup plus élevées de 30 a 50% alors que nous utilisons peu les services que doivent couvrir ces deux taxes. Notre vie nous a emmené a vivre a l’étranger mais cela a un prix et nous donne moins accès aux services de l’état français, nous faire payer serait ne pas reconnaître que toutes les vies a l’étranger ne sont pas sources d’enrichissement et de fuite fiscale.

  159. Je vis aux Pays-Bas depuis quelques annees maintenant. Je paie moi-meme la scolarite de mes enfants qui au demeurant sont dans un ecole europeenne dans la section francais , je beneficie d’aucune bourse, d’aide financiere ou de prestations sociales ou de quoi que ce soit de la France , Je paie deja des impots ici et j’e n’ ai nulle envie de payer cette taxe basee sur la nationalite . Franchement le gouvernement francais ne sais plus quoi inventer pour trouver l’argent. ils n’ont qu’a se taxer eux-memes sur leur salaire et sur tous les avantages fiscaux dont ils beneficient. Scandaleux!!!! Bientot ils vont demander aux Francais vivant en France de payer aussi des taxes pour avoir le droit d’etre francais!!!

  160. Non mais ca vas pas?

    Je paye les impots du pays ou je reside,
    La france me refuse des droits des residents comme assurance sante, chomage etc… si l’on nous force a payer alors que j’habite hors pays pour des etudes avancees alors j’exige que l’on me redonne les droits d’une residente. Mes visites medicales, mes medicaments, mon chomage.

    N’importe quoi.

  161. Cette étude, lancée par LFI, n’a aucune chance de passer: ce n’est que démagogie et incompétence par des gens qui bafouent nos droits civiques régulièrement. (voire la dernière sortie de son ”leader”)
    D’une part, Je crois en l’intelligence du gouvernent actuel de continuer a favoriser et considérer l’expatriation pour tous les Français comme une chance pour notre pays et d’autre part que cela ne sera jamais validé au niveau européen. Arrêtons donc de fantasmer et a l’ASFE de communiquer d’une façon exemplaire sans aucun parti pris….

  162. une idee pour les faire voir qu’on a une reponse si simple contre ce terrorisme fiscale.VOTONS TOUS : J’ABANDONNE MA NATIONALITE SI ON ME FISCALISE .
    COMME CA ON VA VOIR QUI RIRA LE DERNIER

  163. Qu’en est-il des personnes qui n’ont jamais vécu en France, mais qui ont obtenu la nationalité française par l’un de leurs parents. Ma mère est née de père suisse et de mère française.

    1. Les dispositions détaillées dans l’article ne sont que des pistes de réflexions que les membres du groupe de travail ont formulé. Il ne s’agit en rien d’un futur projet de loi.

  164. Pas question de payer un quelconque impot en France sur des revenus gagnes dans mon pays d’accueil (anglo-saxon). Je suis restee foncierement francaise de coeur, d’esprit, de culture, mais la vie dans cette nouvelle France qui accueille a tour de bras et a grand frais des immigres, des illegaux, des enfants non-accompagnes pour la plupart adultes, me scandalisait. Une vie paisible en France est devenue impossible. Pourquoi devrions-nous financer cette immigration non souhaitee, qui detruit l’ame du pays de mes ancetres et met le Francais de Souche au pilori. Il n’est pas un jour qui passe sans qu’une agression de sang ou autre n’ait lieu. J’aime la France plus que tout au monde, mais une France qui reconnait ses enfants et les defend contre une colonisation par le bas, ce qui n’est pas le cas avec de plus en plus de “francais” issus de l’etranger dans les instances de l’etat, qui ne jurent que par une France multicurelle/cultuelle et raciale. Ce chaudron de sorciers ne marche nulle part ailleurs et ne marchera pas en France, sans la disparition de cette derniere !!

  165. Cet impôt n’a aucun sens, puisqu’il serait payé par des Français expatriés (qui travaillent, vivent et payent des impôts hors de France). Ils n’auraient aucun bénéfice. Le principe de payer un impôt, c’est de le redistribuer et cette redistribution fait parfois défaut dans les pays cités (pourquoi la France devrait se doter de ce genre de mesure ? de quoi a-t-elle peur ?). Hors beaucoup de Français de l’étranger ne perçoit aucun bénéfice des impôts en France. Certaines fois même pas d’école pour faire rayonner la culture française. Certains enfants nés de parents français (ou un parent français) ne parlent même pas le français parce qu’ils n’ont rien (ou presque) autour d’eux pour s’identifier à cette culture. C’est lamentable et c’est mal connaître les besoins d’interactivités dont un être humain a besoin pour se développer et devenir un adulte cohérent. De plus, la nationalité n’appartient pas à la République, c’est un héritage de nos ancêtres qui n’est redevable d’aucun impôt (nos ancêtres ont payé leur dû de leur sang à maintes reprises !), ils se partagent et se transmettent. C’est tout.

  166. JE PENSE QUE VOUS N’AVEZ BIEN COMPRIS LE BALLON D’ESSAI d’impots fondes sur la nationalite….Ce projet je le pense, n’a rien a voir avec la fiscalite….Mais c’est un projet quand meme, et pas de la part de politiciens tete en l’air. Concentrez-vous sur la fiscalite, mais le danger vient d’ailleurs.

    Les francais de l’etranger sont les seuls francais a qui l’Etat, et les Medias a sa solde, ne peuvent pas bourrer le crane de propagande mensongere et de polemique ridicule et sterile…pendant que “la Maison brule” comme le disait feu Jacques Chirac sur un autre sujet. Nous, les francais de l’etranger, sommes a meme de comparer la gestion deplorable de la France avec celle des pays de notre residence habituelle.

    Les gouvernements francais et leurs technocrates, bureaucrates et autres infeodes nous en veulent car, a chaques elections, nous sommes les seuls capables de faire pencher la balance d’un cote ou d’un autre. Et il n’y a rien que les medias francais ou le gouvernement ou President du moment peuvent faire pour nous persuader que “Tout va tres bien, Madame la Marquise, tout va tres bien, tout va tres bien….” ….votez pour moi.!

    Plus les francais de l’etranger seront nombreux et plus ce risque electoral sera grand. Et, avec la fuite acceleree des “souchards” qui ne veulent plus etre sous-chiens, cette force electorale aleatoire deviendra encore plus incontrolable. D’ou, toutes les difficultes pratiques que nous rencontrons pour voter (ex. professions de foi recues apres le vote…, pas de vote par internet dans des pays immenses ou l’on ne peut raisonablement se rendre aux urnes). Si les francais de l’etranger sont decourages de voter, et s’abstiennent, alors ils ne representent pas un grand danger. Et si, en reaction a la menace d’imposition a travers la nationalite les francais renoncent a leur nationalite, le projet aura eu le resultat desire et les francais de l’etranger auront fait le jeu des Aparatchiks.

    Mais, quand l’Etat a des revers politiques (“Rainbow Warrior”) (essais nucleaires ou la meute internationale se jette sur la France et met a mal Consulats et Ambassades avec boycott de courrier etc..) l’Etat et son Aparat lance la huee et la criee “Solidarite!” et les francais de l’etranger doivent soudain etre “solidaires” et faire de notre mieux pour mettre de l’huile sur l’eau pour calmer la haine, grace a nos relations dans notre pays d’accueil pour rendre la vie moins difficile a nos admimistrations.

    Donc, a mon avis, l’Etat veut se debarrasser des francais de l’etranger qui votent. Certains pays d’Europe ne donnent pas le vote a leurs expatries…c’est la ou nous mene ces politiciens qui savent que ce sera probablement l’hecatombe de leurs sieges aux prochaines elections de la part des francais de l’etranger – non pas par conviction politique de droite ou de gauche – mais par degout d’avoir ete dupes.

    Apres 69 ans a l’etranger, je reste francais car mon grand pere est mort pour la France a Verdun le 22 septembre 1917 – croix de guerre, medaille militaire + deux citations et je porte son nom. La France ne m’a rien donne. Je n’ai rien demande. Je ne demande rien. Quant a l’impots sur mes revenus etranger… puisque notre President fait du franglais, alors, “Catch me, if you can”!

  167. Je suis une franco-allemande en retraite, ayant absolve une vie professionnelle de 42 ans en France.
    Pour des raisons de famille, j’ai du retourner a l’age de ma retraite, en l’Allemagne il y a 7 ans maintenant.
    Aussi, durant mon sejour actuel en Allemagne, une nouvelle loi fiscale est entree en vigueur depuis 2016 afin de payer mes impots de revenus en Allemagne. Depuis je paye 400 a 500 euros de plus d’impots qu’en France sur ma retraite, uniquement de ressource francaise.
    Donc payer encore plus pour avoir la double nationalite francaise : non ! Ce serait injuste… Un accord franco-allemand contre la double fiscalite est toujours en vigueur et je ne vois pas de raison de payer plus pour avoir obtenue la double nationalite francaise…
    ,

  168. C’est du grand délire ! Je vis aux états-unis depuis 8 ans et la France ne me manque pas. Si je dois payer un impôt à la France pour être née et élevée là-bas, la France a intérêt à m’apporter les mêmes bénéfices, comme la sécu et la cotisation retraite, que j’aurais si je vivais toujours là-bas.

  169. Ma première réaction fut de la colère, mais plus j’y songe, plus je rêve de voir les députés passer à l’action. Des personnes veulent créer et appliquer une loi extra territoriale sans maîtriser une seule langue étrangère ; voilà qui est ambitieux!
    Certes, ils ne veulent qu’appliquer ce texte à des pays où la fiscalité est plus avantageuse qu’en France, mais au niveau de taxation actuel, seuls les derniers pays communistes du monde ne font pas figure de paradis fiscaux, donc tous les pays sont concernés.

    Alors, imaginons un seul instant ces députés soumettre ce texte de loi à Vladimir Poutine, Donald Trump, Angela Merkel ou encore Boris Johnson en plein Brexit!

    Par contre, si Berlusconi retourne au pouvoir, les italiens vont signer plus facilement; Silvio le fera même avec le sourire, et vous fera la bise. Par contre, ne vous attendez jamais à voir la couleur de l’argent.

    Autrement, messieurs les députés vont demander au gouvernement grec de remplir une déclaration d’impôt.
    Ils vont également demander à des pays du tiers monde, à travers cette taxe, de sortir du pays des devises dont les pauvres auraient bien plus besoin que la France.

    Viennent alors les chinois, ou cela peut dépasser mon imagination, parce que quand un officiel chinois dit;’Bonjour, nous sommes un pays protectionniste, vous voulez faire du libre échange avec nous?’ , le député français répond ;’Oui!’.

    Par contre, si vous jouissez d’une once de bon sens, évitez le Brésil ! Dernièrement, avec vos accords du Mercosur, vous avez sonné le glas de la paysannerie européenne, réduit à néant l’indépendance alimentaire européenne, et encouragé les brésiliens à brûler le moitié de ce qui restait de la forêt amazonienne.

    Donc oui, messieurs les députés, passez à l’action (sauf au Bresil), ce projet vous fera découvrir le monde, et sera pour vous une opportunité d’apprendre la vie.

    Et dans le pire des cas, si cette expérience ne vous met pas un peu de plomb et de jugeote dans la tête, au moins, pour une fois, vous donnerez beaucoup de bonheur en faisant rire pas mal de monde.

    Bonne chance mesdames et messieurs les députés français, et, je l’espère, à bientôt !

  170. On dit que les principes de “de liberté,d’ ÉGALITÉ, et de fraternité” sont parties de la constitution française. S’il y a une taxe sur la nationalité française, elle doit donc s’appliquer à tous les Français, grâce ou à cause de l’objectif d’ÉGALITÉ. La proposition concerne donc une loi anticonstitutionnelle.

  171. Je me suis installe’ aux Etats Units depuis longtime, mais je n’ai jamais oublie’ La France, et je pense il est
    nécessaire que nous les français qui vie hors the France et qui, nous avons garde’ notre Nationalité’ Française, nous devrions faire quelques chose pour La France, come tous les français. Je prêt a faire ce quelques choses du moment qu’il no soit pas trop. Si je peut participer aux charges de notre Ambassade ou consulats aux Etats Units, je ne vois pas pourquoi. Ca peut aider L’ambassade ou Consulats d’avoir plus de programs ou tout just de n’avoir pas besoin de prendre plus l’argent de France. Si je peut contribute par exemple $500.00 par an, et si nous some 100 a contribute, ce fera $50,000.00 par an pour La France. Ce sera $50,000.00 par an que La France a économiser pour maintenir L’ambassade ou a consulat, ou un program de Français ua monde. Oui je prêt.

    Paul,
    du Colorado, USA.

  172. Bonjour,
    D’apres cet article, seulement 7% des Francais de l’etranger sont partis de la France pour des raisons fiscales seulement. Et bien dans ce cas-la, que le gouvernement francais s’attache aux 7% mais peut-etre que ces 7% sont trop forts pour ce gouvernement et donc dans ce cas-la le gouvernement prefere jouer aux forts contre les petits autres 93% des Francais de l’etranger. Quelle honte ce gouvernement ! (et les autres des 30-40 dernieres annees!). Je suis parti des la fin de mes etudes de la France pour des raisons professionelles car la Belgique et les Pays-Bas m’offrent des conditions de development professionel bien plus valorisantes et reconnues qu’en France. Je paie mes impots aux Pays-Bas car j’ai un contrat de travail 100% neerlandais, et donc je paye mon assurance maladie, mes impots en Hollande…et surtout mes cotisations mensuelles pour ma retraite sont pour ma retraite et donc aucune envie de voir un seul euro partir pour financer les derives budgetaires du gouvernement francais (notamment sur le sujet de l’immigration illegale, l’AME, etc…), et de l’Union Europeenne (ie Bruxelles pour qui j’ai lu recement que le budget jet prive (!!!) des soi-disants dirigeants de l’Union Europeenne va augmenter de ~7 millions a ~10 millions d’euros). Quelle bande d’hypocrites ces politiques francais ! Car ils disent aussi souvent que nous sommes les ambassadeurs de la France a travers le monde et qu’ils sont fiers de nous. Et bien si ce projet de taxe liee a la nationalite aboutit definitivement, adieu la representation francaise dans le monde! Car pratiquement tout le monde risque fort de changer de nationalite! Si le gouvernement etait un petit peu malin, au lieu de degouter les francais de la France actuelle, ils feraient mieux de tout faire pour rapatrier le plus de Francais possibles, notamment ceux partis pour des raisons professionnelles. Mes etudes d’ingenieur en france ont ete paye via le seul salaire de mon pere (qui etait pas des masses), ou etait le gouvernement? Je pense que le gouvernement veut se debarasser des francais de l’etranger car nous ne sommes pas a la merci par exemple des medias de propagande a la solde du macronisme (comme BFMTV par exemple) et donc nous voyons bien de l’exterieur que la maison France brule depuis des annees et que la France n’est plus la France. Un jour, lorsque j’etais en deplacement professionel au Maroc, les gens locaux du Maroc m’avaient interpele en me disant que la France et les Francais se font bouffes. En lisant ce projet de taxe, on aurait presque l’impression que les 93% des Francais de l’etranger partis pour raisons professionelles et/ou personnelles sont presque des traitres. Mais qui est responsable de la pauvrete en France? prenons le cas de la suppression des 1000 emplois d’Alstom Belfort, en suis je responsable? Non par contre l’oligarque Patrick Kron oui , peut-etre une bonne idee que les politiques francais (s’ils ont du courage) lui prennent les 4 millions d’euros de bonus qu’il a percu au moment de vendre Alstom aux americains de General Electric sous des conditions plus que douteuses, relevant presque de la trahison. Malgre tout, je suis et reste fier d’etre francais, fier et reconnaissant des francais tombes morts pour une France libre et souveraine. Et donc renoncer a ma nationalite francaise serait faire fi de ces gens qui se sont battus pour la France et ce serait aussi une sorte de dechirement familial. De plus mes collegues professionnels etrangers sont ravis et meme fiers d’avoir une touche francaise au sein de leur equipe en louant notamment le cote creatif, inventeur et la bonne humeur francaise. Si je dois payer des taxes, alors qu’elles soient destinees uniquement au fonctionnement durable des lycees/ecoles francaises etablies a l’etranger (comme aux Pays Bas dans mon cas) pour y permettre un acces plus simple aux familles francaises etablies a l’etranger…mais payer des taxes pour l’AME (Aide Medicale Etat) ou pour payer les derives du gouvernement francais vis-a-vis de l’immigration illegale par exemple, NO WAY !!!

  173. Voilà, français parti en suede avec deux enfants binationaux, je me retrouve aujourd’hui avec trois enfants dont un français né à l’etranger. Oui, séparé de ma première compagne je ne pouvais abandonner mes deux premiers enfants. La Suède est donc devenue un lien indispensable i compris pour ma nouvelle compagne françaises qui a accepté de déménager.
    Expérience professionnelle vie différente je ne regrette rien même après 14 ans de vie ici . Français de cœur hooo oui. Car je dois avouer que notre réputation est plutôt positive même si elle s’est sérieusement érodée ces dernières années.
    Concernant l’imposition, je dois avouer que nous payons quotidiennement une sorte d’impot Moral car on représente la France en permanence. Je serais toujours le français même si je parle écrit et pense en suédois.,mais chaque mots, geste et action professionnelle est plus ou moins associé à la culture française. Une pression qui n’est pas sans conséquence quand tout le monde sait qui est ce frenchy. Eh oui dans mon microcosme le fait d’être Français est une lourde responsabilité alors je dirais sans aucun doute que l’impôt Je le paye au quotidien ne serais ce que parce qu’il m’empêche de pouvoir me noyer dans la masse. Si je devais poursuivre le raisonnement de cette proposition de loi je pense que tout francais résident à l’étranger Devrait bénéficier de compensations pour se rôle de représentation. Ce qui devient absurde.

  174. La raison de mon depart a l étranger était tout simplement car il n’y a pas d évolution en France. Le marché du travail est bloqué et saturé.
    Les employés en France ne change plus de métier, il ne prennent plus de risque. Ils restent des années sur le même poste ou dans la même compagnie.
    En Australie, c est l inverse. Les employés changent régulièrement de compagnie, c est un cauchemar pour les patrons. La durée maximum moyenne est de 3ans pour les cadres. Mais au final c est l employé qui en position de force et de négociation et le marché est en toujours en recherche.

    La France devrait essayer de redonner une dynamique au marché du travail plutôt que taxé des citoyens qui prennent des risques d aller s’installer à l’étranger pour avoir une évolution professionnel !

  175. L’impôt fondé sur des règles universelles de territorialité et de résidence fiscale. Selon ces principes: « Les personnes qui ont en France leur domicile fiscal sont passibles de l’impôt sur le revenu en fonction de l’ensemble de leur revenu ». Et, « les personnes dont le domicile fiscal est situé hors de France sont passibles de l’impôt sur le revenu en raison de leur seul revenu de source française. » . Ce principe repose sur le fait que quelqu’un qui reside hors de France n’utilise pas les infrastructures et les services administratifs français et ses revenus étrangers ont taxés dans le pays de résidence.
    L a résidence fiscale est bien définie dans chaque pays mais généralement, on est résident fiscale si on vit dans un pays plus de 183 jours par an. Donc on est resident en France si on y vit plus de 6 mois par an. Bien entendu le Fisc peut invoquer d’autres notions telles que le Foyer en France, la durée des séjours, les centres d’intérêts pour qualifier une résidence fiscale en France. Il est possible alors qu’une double résidence soit établie. Et pour cela, les conventions fiscales entre Etats sont établies pour éviter la double impositions. Les conventions prévoient, en cas de double résidence, le pays qui pourrait prélever l’impôt. L’absence de telles convention ou la volonté des pays a taxer leur citoyens dans tous les cas, causerait un chaos fiscal mondial qui nuirait au development économique des pays concernés.
    Donc vouloir poursuivre les citoyens pour les taxer hors de ces principes universels, relève d’une volonté de punir ces citoyens non résident et les pays dans lesquels ils résident. Cela cache un esprit de harcèlement, contraire aux principes de souveraineté des juridictions de l’UE conférant le privilège d’établir des politiques fiscales adaptées à leurs conditions économiques et démographiques.

  176. La statocratie a donc décidé de monétiser la nationalité … La France deviendra un club exclusif. Mais les migrants, les fugitifs, les demandeurs d’asile, les personnes qui entrent librement et continuent de recevoir des allocations, méritent-ils plus que les Français à l’étranger?

    Je n’abandonnerai pas ma nationalité car c’est exactement ce qu’ils veulent. Détruire la nation, le concept de patrie, la citoyenneté, les frontières et pourquoi pas la propriété?

    Une invasion silencieuse, subjective et graduelle est en cours, pervertissant l’orgueil d’être français, d’appartenir à un peuple, afin de défendre conjointement les valeurs et les principes unis par nos ancêtres.

    Nombreux d’entre eux, au prix de leur propre vie, du sang de leurs familles, du sacrifice de leur lutte et de leur travail pour des idéaux qui se dissolvent maintenant dans un creuset de relativisation et de controverse illusoire.

    Non, malgré les banquiers qui détiennent maintenant le pouvoir en France, il ne s’agit pas de citoyenneté et de nationalité en tant que compte bancaire, dont l’existence se limite à des espèces.

    De plus, les consulats français à l’étranger ont diminué en termes d’espace, de personnel et de services, remplacés par des procédures Internet.

    La France ne fournit pas les services publics et les infrastructures existants sur son territoire aux citoyens résidant à l’étranger, ni l’environnement économique dans lequel les revenus générés sont imposables.

    Il semble vouloir adopter la politique cubaine, qui propose des groupes médicaux aux pays déficitaires d’assistence social et confisque une partie de leurs salaires, à la charge des pays qui les embauchent. La doctrine marxiste préconise l’homme en tant que propriété de l’État. Est-ce la nouvelle doctrine française?

  177. Je suis français et je vis en Suisse . Pourquoi ? Parce que c’est dans ce pays où j’ai trouvé du travail, pas parce que je me suis exilé fiscalement. Pour ça faut être député, ministre ou atteint de phobie administrative.
    Mais à l’époque où j’étais au chômage, on était bien content que je m’exile pour ne pas avoir à m’indemniser.
    Je vis et je paye mes impôts en Suisse, mon assurance maladie et diverses taxes mais je vis tellement mieux qu’en France alors la nationalité française qu’il me la prenne et qu’il la donne à un migrant et bon debarras .
    Être français ce n’est une nationalité c’est une honte

  178. Education gratuite ? c’est se payer la tête des gens de dire ça ? Mes parents ont payé des impôts et moi de même quand je travaillais en France. Et la scolarité était loin d’être gratuite.
    Qu’on s’occupe déjà des donneurs de leçons qui détournent de l’argent public, qui ont des comptes dans des paradis fiscaux et qui malgré des malversations reconnues se présentent encore aux élections.

  179. Voilà plusieurs années que je travaille à l’étranger pour des raisons purement professionnelles et non fiscales, et parce que les opportunités ont été simplement plus importantes pour moi en dehors de la France compte tenu de mon profil. Complètement d’accord avec les commentaires. Nous payons déjà beaucoup comme par exemple la scolarité en établissement AEFE (Ecole Française à l’Etranger), à La Haye je paye 12’000 EUR par enfants, à Singapour c’était 22’000 EUR – et je ne fais référence qu’aux droits de scolarité ! Beaucoup d’entre nous doivent aussi prévoir une couverture santé payante. Il est bon de rappeler à ces messieurs que c’est toujours une prise de risque de quitter son pays et de s’établir à l’étranger. Pourquoi serions-nous traités comme des déserteurs fiscaux et des parias ? Mon épouse travaille à Genève et, pour bénéficier de la couverture sociale française, doit payer un montant 10% calculé sur la totalité de notre capital, et pas seulement par rapport à son revenu en Suisse. Cette mesure du gouvernement Hollande est-elle bien juste alors qu’en France les prélèvements de la sécurité sociale se font uniquement sur le salaire ? Enfin, lorsque nous sommes fiscalement résidents dans un pays étranger, nous payons nos impôts dans le pays concerné – ce qui est mon cas aux Pays-Bas + 52% de prélèvements sur mon salaire prélevé à la source. N’est-ce pas déjà suffisant ? A quand ces messieurs de la politique française commenceront par réguler leurs propres revenus, le cumul des mandats, les avantages faramineux dont ils bénéficient grassement, la maintenance du salaire ou d’un revenu après avoir quitté leur mandat etc… Merci de votre attention. Un français de l’Etranger.

  180. Je vis, depuis plusieurs années, en Indonésie, et je suis retraité militaire. J’ai toujours, déclaré et payé mes impôts en France et bien évidement je continue à déclarer ma retraite au trésor public en France. Je ne comprend pas cet acharnement, à vouloir impérativement, taxer les Français vivent à l’étranger, alors que peut être 95 % d’entres nous sont des honnêtes citoyens qui déclarons nos impôts en France. Je ne suis pas malheureusement un exilé fiscal et croyais moi j’aimerai bien que ce soit le cas. Je ne planque pas mon argent par-ci par là alors foutez nous la paix les donneurs de leçons. Balayer d’abord devant vos portes………….

  181. Et que faites-vous de l´accord de non-double imposition entre les deux pays? Je paie mes impôts et mes charges sociales en Allemagne, ce qui représente une somme fiscale importante. Pourquoi devrais-je payer des impôts en France? Je n´y habite plus depuis longtemps. C´est complètement débile! Non à ce gouvernement qui ne cherche quà récupérer le fric qu´il dépense à bout de bras. Si l´argent était mieux géré, on n´en serait pas là. C´est une honte et, par dessus le marché, complètement illégal!

  182. C´est parfaitement illégal au regard de l´accord de non-double imposition. Ce gouvernement n´a qu´a bien gérer son budget. Quelle honte!

  183. J´habite en Allemagne depuis 41 ans et j´ai la bi-nationalité.
    Pourquoi devrais-je payer des impôts à la France puisque je vis en Allemagne, je paie mes impôts à la source comme depuis toujours en Allemagne. Tous mes besoins se font depuis ce pays. Pourquoi devrais-je être redevable à mon pays de naissance? La vie est assez dure comme cela. Si une double imposition se faisait, je renoncerais à ma nationalité francaise. Ce serait déplorable et j´en serai désolée mais financièrement, ce ne serait pas gérable. Mais que font nos politiques?

  184. La pourriture française a l’état pur!! Ces abrutis de la france insoumise devrait plutôt s’occuper de l’abus constant des français qui profitent du système.Je paie mes impôts a l’étranger puis que je vis et travaille a l’étranger. La France n’a aucun droit sur moi, je n’ai rien en France. Alors ils peuvent toujours rêver. Je ne paierai jamais un sou en France, JAMAIS !!! DES ORDURES !!
    Evidemment, quand on a un programme qui va coûter des milliards, il faut bien voler de l’argent quelque part.
    Mais, Monsieur Melenchon a un patrimoine d’un million d’euros, alors il pourrait en donner a ces compatriotes…

  185. C’est facile, on met un abattement de 100000 euros/an pour les non-résidents, ceux qui gagnent moins ne payent pas d’impot sur la nationalité. Comme ça les gens normaux ne sont pas impactés, et les haut salaires i.e. ceux qui pourraient être tentés par l’évasion fiscale, oui.

  186. Je vis aux USA depuis 5 ans, je suis retraité du secteur privé français, et je perçois directement mes pensions sur un compte bancaire dans mon pays de résidence, ce sont mes seuls revenus. Le fisc des non r

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *