Cette semaine, les Sénateurs examinent le projet de loi « pour une école de la confiance ». La réforme « Blanquer » propose d’abaisser l’âge de l’instruction obligatoire de 6 à 3 ans – ce que les Sénateurs ont approuvé hier soir. Les parents pourront dispenser le contenu de cette instruction à la maison, sous réserve d’une déclaration aux autorités et d’un contrôle annuel. Cette volonté n’est pas la seule pierre d’achoppement de cette réforme.

   Le texte, dans sa version initiale, prévoit également la création d’ établissements publics locaux d’enseignement préparant à l’option internationale du brevet et du baccalauréat, ou bien à la délivrance conjointe d’un baccalauréat général et d’un diplôme permettant l’accès à l’enseignement supérieur dans un pays étranger.

   Enfin ce projet de loi propose un meilleur accompagnement des élèves handicapés, ainsi que la possibilité pour les assistants d’éducation et les surveillants de se voir confier des fonctions d’enseignants lorsqu’ils préparent des concours de l’enseignement.