La crise des gilets jaunes et l’alliance Renault-Nissan

Emmanuel Macron ayant dû repousser ses annonces tant attendues à la suite de l’incendie de Notre Dame, c’est finalement ce jeudi soir qu’il prendra la parole. Il annoncera les réformes qu’il entend entreprendre pour répondre, cinq mois après le début de la crise des gilets jaunes, à l’attente des Français.

Mardi, le Président de la République a pu rencontrer le Premier ministre japonais. Il a tenu à lui réaffirmer publiquement l’attachement de la France à l’alliance Renault-Nissan qui vient de fêter ses 20 ans, « symbole majeur de la coopération industrielle entre la France et le Japon ».

L’Elysée a également fait savoir que lors de leur entretien commun, Emmanuel Macron avait rappelé à Shinzo Abe que Carlos Ghosn avait « droit au respect de la présomption d’innocence et à la protection consulaire, comme tous les ressortissants français », formule pour le moins timide lorsque l’on connaît ses conditions de détention.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *