le grand débat national, les élections européennes et la loi « d’orientation des mobilités »

A l’heure où Emmanuel Macron s’apprête à clôturer en Corse le grand débat national par une dernière rencontre avec les Français – il est attendu de pied ferme sur l’île de Beauté – le Gouvernement a accueilli lundi dernier trois nouveaux membres en la personne de Sibeth Ndiaye, désormais porte-parole du gouvernement, de Cédric O, le nouveau Secrétaire d’Etat chargé du numérique et d’Amélie de Montchalin, la Secrétaire d’Etat aux Affaires européennes qui succéde à Nathalie Loiseau.

Cette dernière sera d’ailleurs ce jeudi l’invitée d’un débat télévisé organisé par France 2 réunissant les principales têtes de liste aux élections européennes. Au passage, le tribunal administratif de Paris vient de contraindre la chaîne publique à y inviter trois candidats que la direction de France 2 jugeaient pas assez représentatifs: il s’agit de Benoît Hamon (Générations), de François Asselineau (UPR) et de Florian Philippot (Les Patriotes).

Du côté de la Haute-Assemblée, les Sénateurs ont adopté mardi à une large majorité le projet de loi « d’orientation des mobilités », décrit par le Gouvernement comme « une réponse forte aux fractures sociales et territoriales ». Il comprend de nombreuses mesures relatives à la transition écologique, comme par exemple la création d’un forfait permettant aux employeurs de verser jusqu’à 400 euros aux salariés se rendant à leur travail en vélo, ou par le biais du covoiturage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *