Recréer le lien avec la France est une nécessité

Si vous lisez ces lignes, c’est sans doute parce que vous êtes inscrit sur le registre des Français de votre Ambassade ou Consulat. Malheureusement, de plus en plus de Français ne font pas cette démarche. Par nonchalance souvent, par choix parfois, lorsqu’ils sont partis pour ne plus regarder en arrière. Mais beaucoup ne sont pas inscrits pour d’autres raisons : car ils se sentent trop éloignés de la France, notamment ceux qui possèdent également une autre nationalité. Les premières, secondes ou troisièmes générations de Français installés à l’étranger, qui se sentent parfois plus locaux que Français. C’est peut-être vous, vos enfants, ou bientôt vos petits-enfants…

DEUX PAYS, UNE IDENTITE

Il est impossible de savoir précisément combien de Français de l’étranger ont également une autre nationalité. D’après les rapports officiels, nous serions autour de 760.000. Mais le fait d’avoir deux nationalités – dans mon cas, la nationalité française et la nationalité argentine – n’est pas toujours quelque chose d’évident à vivre. Les personnes à qui l’on se présente cherchent souvent à savoir si l’on est davantage d’un pays ou de l’autre. Comme s’il fallait absolument choisir. Comme si on ne pouvait pas être de deux pays à la fois.

Saviez-vous que jusqu’en 1967 et un arrêt de la Cour Suprême, les États-Unis pouvaient ôter à un citoyen américain sa nationalité, uniquement car il avait pris part à une élection à l’étranger comme simple électeur ? Voter était alors compris comme un acte révélant une loyauté à l’égard d’un autre pays, et on ne pourrait être loyal à deux pays à la fois. La France n’a jamais eu une telle politique. Pour autant, ma conclusion a été simple : je n’ai jamais participé à aucune élection argentine, par peur que la France puisse un jour me le reprocher, et m’ôter cette partie de moi-même qu’est ma nationalité française.

Cette peur est à la fois irrationnelle et légalement infondée. Mais c’est une crainte, qui se réveille parfois, et même assez régulièrement, lorsque les politiques se souviennent qu’il existe des Français qui ont d’autres nationalités. Le débat, il y a quelques années, sur l’extension de la déchéance de nationalité en est l’illustration. Nous serions donc moins Français que les autres ?

DES FRANÇAIS AUXQUELS ON NE PEUT PAS RENONCER

Alors que fait la France pour ces Français ? De moins en moins. Elle vient par exemple de supprimer la Journée Défense et Citoyenneté. Certes, la plupart des organisateurs comme des participants s’en plaignaient : il s’agissait d’une journée de présentation de nos forces militaires, assez éloignée d’une explication sur notre vision française de la citoyenneté. Mais elle avait un avantage : chaque adolescent français recevait cette lettre lui rappelant que la France le reconnaissait, savait qu’il existait.

Que peut-on inventer pour renouer le lien ? Un Consul général de France me disait il y a peu que c’était à ces personnes de faire la démarche : apprendre le français, lire en français, s’intéresser à la politique française. Pas à la France. Mais comment, lorsque tout ce qui renforce le lien avec la France devient de plus en plus rare. Ou bien les lycées français ne sont-ils pas en train de devenir, partout dans le monde, lentement mais sûrement, hors de prix ? Comment faire en sorte que ces Français de passeport le soient aussi de cœur et de tête, si on les oublie ?

C’est une question que je me pose depuis longtemps et à laquelle je n’ai pas encore trouvé de réponse. Évidemment, le lien premier avec la France vient de ce que veulent bien nous transmettre nos parents et nos grands-parents. Mais n’y a t-il pas autre chose à inventer ? A l’ASFE, nous comptons sur vous, qui lisez cet article, pour nous aider à trouver des solutions. Nous ne pouvons pas accepter que la France renonce progressivement à ces Français. Ils sont une richesse rare : un vivier de talent et de connaissances, un pont vers d’autres cultures, qu’il nous appartient de valoriser.

Sophie Briante Guillemont
Secrétaire générale de l’ASFE

78 commentaires

    1. Cher Monsieur, l’UFE est une association reconnue d’intérêt général, qui a des partenariats avec le privé. L’ASFE est un mouvement politique indépendant, avec des représentants élus au Sénat. Ce sont deux formes juridiques distinctes ! Voici nos objectifs :

      – Devenir le relais privilégié des intérêts des Français de l’étranger dans les instances de décision nationales. Nous allons débattre, construire et adopter ensemble des propositions qui seront présentées aux pouvoirs publics par des voies institutionnelles, et en premier lieu au Sénat.
      – Inciter les Français de l’étranger à participer à la vie publique française, en s’inscrivant sur les listes électorales et en votant aux élections consulaires et nationales. En effet, la participation à l’étranger demeure encore trop faible. Or il est nécessaire d’accroître la légitimité des Représentants. Plus ces Français se mobiliseront pour les élections, mieux leurs intérêts seront pris en compte.
      – Devenir la principale « plateforme » de diffusion d’informations sur les Français de l’étranger : parce que savoir c’est pouvoir, faire en sorte que le site internet de l’ASFE et ses lettres d’informations permettent concrètement « l’accès aux droits » de nos compatriotes.

    2. Je sui français “PIEDNOIR” depuis toujours mais malheureusement pour des motifs très graves je n’ai jamais habité la France métropolitaine. Je vis en Suisse, avec double nationalité mais je n’ai jamais renoncé à ma NATIONALITE FRANCAISE et j’ai beaucoup d’amis en France. En plus je vais souvent au Mexique où une de mes filles habite et je fréquente quand il est possible l’Alliance Française de San Cristobal de las Casas dans le Chiapas où mes de 2 petites filles apprennent la langue française,
      Voilà en gros ma position.
      Je vote quand même pour certaines élections en France

  1. Bonjour,
    Je ne vie plus en france (“f” minuscule volontaire) mais aux PHILIPPINES, et pour votre info j’ai reçu il y a 1 mois un avis de gouv.fr que je ne pouvais être incrit à la fois sur les listes de votant aux PHILIPPINES et en france où je posséde toujours un petit bien foncier d’un héritage et que faute de me manifestee avant une date butoire x… je ne serai inscrit qu’aux PHILIPPINES et plus dutout en france ! CONSEQUENCE : je n’ai PLUS DUTOUT ACCES AUX ELECTIONS MUNICIPALES DU LIEU OU SE TTOUVE MA PROPRIETÉ !!!
    il faut renseigner son nom et son adresse email !!! encore une stupidité puisque par retour vous avez mes coordonées de mail et mon nom puisque vous vous êtes adressé à moi par mon prénom
    Je trouve cela tout à fait anormal et je tenais à l’exprimer !
    Merci de m’avoir lu.

    1. Monsieur, effectivement la nouvelle législation ne permet pas d ‘inscription à la fois en France et à l’etranger ( consulat) Par contre on peut s’inscrire sur la liste électorale jusqu’à six semaines avant un scrutin ( on est alors automatiquement radié de la liste précédente. Donc vous pouvez être inscrit à l’etranger et lorsqu’il y a des municipales, vous inscrire dans votre commune. Vous serez alors radié de la liste électorale consulaire sur laquelle vous pourrez vous réinscrire une fois les municipales passées. C’est certes un peu compliqué et demande de l’attention pour ne pas oublier de refaire le changement mais aussi relativement facile car vous pouvez faire la demande d’inscription en ligne .

  2. C’est vrai qu’en tant que Français à l’étranger, on se sent souvent oublié et malaimé par la mère patrie. Il n’y a que pour nous imposer des taxes injustes que la France se souvient de nous (CSG etc. sur revenu immobilier / plusvalue à la revente d’un bien en France). Les écoles françaises sont hors de prix et il n’y a souvent pas assez de places alors que les enfants des petits copains diplomates étrangers des consuls français y recoivent la priorité ( cf. rejet de ma demande pour ma fille Hélène en 2008 au lycée Louis Massignon d’Abu Dhabi). Ce sentiment d’être traîté malhonêtement par l’administration française contribue à mon avis grandement à notre éloignement émotionel. Et puis, il y a cette arrogance des diplomates français vis-à-vis de leurs compatriotes expatriés…
    Le bilan est vraiment consternant.

    1. Je suis tout à fait d’accord avec vous. Quand mon fils est né à Madrid, il y a 30 ans, je n’avais qu’un désir, qu’il fasse ses études au Lycée français. Quand il avait 3 ans, je suis allée demander au lycée français, en pensant qu’étant française, et désirant que mon fils soit bilingüe depuis sa plus tendre enfance, j’aurai le support de mes compatriotes et peut-être même une bourse d’études étant donné que ma situation économique, sans être mauvaise, n’était pas non plus de richesse absolue!! Ma surprise a été quand, demandant s’il avait une garde le mercredi pour les enfants dont les parents travaillaient et donc, ne pouvaient prendre leur mercredi, le lycée français me répondit que les “mamans qui amenaient leurs enfants au lycée français, ou bien ne travaillaient pas,, ou bien avaient une bonne”!! Je me suis vite rendue compte que les enfants qui allaient au Lycée français de Madrid avaient peu à voir avec le fait qu’ils étaient français, c’était tous des enfants de diplomates ou de personnes très haut placées.. Je suis sortie en pleurant et en me jurant que mon fils apprendrait quand même le français mais j’avoue avoir été très très déçue. !! Cela fait maintenant 40 ans que je suis en Espagne, je n’ai jamais voulu renoncer à ma nationalité française bien que cela signifie que n’ayant jamais pu obtenir la double nationalité française-espagnole, je n’ai pas le droit de voter en Espagne ce que je trouve injuste car je paye mes impôts et mes cotisations comme n’importe quel espagnol souvent, je me suis sentie un peu abandonnée par la France.. Les expatriés nous nous sentons un peu comme des “alliens”, espérons que les choses changent pour les futures générations…Merci de me lire.

  3. Bonjour,
    Je suis très touché et ému par cet article, je vous en remercie. C’est la première fois que je rencontre un message adressé aux français ayant une autre nationalité parmi les masses de messages declamateurs que je reçois dans ma boite aux lettres de la part des différents organismes français.
    Possédant les deux nationalités russe et françaises, je me suis installé à Moscou depuis le 2006. J’ai deux fils de 11 ans et de 22 mois. Les deux ont eu les deux nationalités dès la naissance. Mon fils aîné souhaite apprendre le français, mais par manque de ressources je ne peux pas lui payer ces cours. Le lycée français est hors de prix, les cours de français organisés par l’Institut français sont également très chers. Je me trouve donc dans une situation où je suis obligé de lui apprendre la langue tout seul, ce qui n’est pas facile par ce que notre entourage est russophone. En résultat, nous avons un franças qui ne parle pas sa langue.
    Donc pour moi, la priorité c’est d’organiser les cours de français gratuits pour tous les français.
    Le système actuel (éducation des enfants, communications, rencontres) est fait pour les expatriés, on ne pense pas aux français travaillants en contrats locaux. Et on part du principe que les enfants grandissent dans un univers francophone et ils n’ont pas besoin d’apprendre et de pratiquer le français.
    J’avais essayé de mettre en place un projet de création à Moscou d’un espace éducatif pour les petits français sous programme FLAM. Mais les décisionnaires de l’Institut français n’ont pas soutenu ce projet par ce que pour eux il n’avait pas d’utilité.
    Je compte beaucoup sur votre intervention, merci de nous aider à apprendre aux petits français leurs langue natale.

    1. Merci beaucoup Monsieur pour votre témoignage. Si jamais vous re-déposez un dossier pour le programme FLAM, on sera ravi de vous aider… l’argument des décisionnaires semble en effet un peu faible! Il y a beaucoup de solutions à trouver et les commentaires sur cet article sont déjà un début de réponse.

    2. Bonjour, je suis francais residant en Allemagne. J’ai une fille franco-allemande qui ne parlait pas francais jusqu’à ses 4 ans. Je ne pouvais pas la voir suffisamment jusquà peu de temps. J’ai pourtant toujours tout fait pour lui apprendre moi même le francais quitte à lire des histoires au lit en 2 langues et de s’entendre dire “pourquoi tu me parles Francais, on est en Allemagne”. La perseverance a payé. Elle a 12 ans et parle courramment francais, l’ecrit correctement et je note une certaine fierté de me parler en Francais devant ses copines. Je dis seulement à tous les francophones de garder confiance et de transmettre les raisons de votre attachement à la France ou tout autre pays francophone. Vos enfants le ressentiront et le Francais deviendra une partie de votre lien intime même si la distance fait qu’ils ne connaîtront ce lien que par vous.

  4. Bonjour,
    Je vis en Espagne depuis 34 ans maintenant, et j’accueille avec plaisir toutes les nouvelles formules de contacts qui se font dernièrement.
    Quand je suis arrivée dans uce pays récemment issu de la dictature, les consulats de France, l’ambassade et les 3 lycées français représentaient la modernité et le prestige de la France. Les démarches administratives étaient parfaites et rapides. L’aide à la scolarisation pour un enfant français couvrait alors la totalité des frais. (Je ne pû en benéficier, car il n’y avait pas de lycée français à Séville, lorsque mes enfants étaient étudiants)
    Depuis quelques années, tout est pire: Le consulat ne sert plua à ríen, il faut aller à Madrid pour avoir une CNI ou se faire un passeport, avec plusieurs mois d’attente… Pour voter, le bureau est au lycée; les horaires d’ouverture au public sont très réduits…. Tout le contraire de l’Espagne!
    En conclusión, c’est la France qui nous laisse tomber, en plus de donner une image pathétique!

  5. Le constat est le meme vu d‘Allemagne pourtant pas si éloigné de la mère patrie.

    Et quand on me demande de me rendre au consulat de Munich a 100km de chez moi pour renouveller mon adhesion et recevoir une pauvre carte en plastique mal découpée…. une honte !
    Franchement, fier d etre champion du monde de foot mais pour le reste… peut mieux faire sans forcer!

    Salutations

  6. J’habite dans la province de Florence, et moi et mes fils avons nos passeports périmés depuis longtemps. Il fut un temps où l’on s’adressait au Consulat à Florence,qui maintenant ne l’es plus.
    La seule solution est de perdre une journée avec des frais non indiférents pour aller à Rome.
    Ceci est impensable! Tant pis, nous resterons sans passeport, et peut etre meme sans Carte d’identité.
    Salutations.
    Adrienne

    1. Voyez avec Rome ou Milan s’il y a des tournées consulaires. Une autre solution si vous venez en vacances en France c’est de la faire faire ( CNI ou passeports) dans une commune en France ce qui est maintenant possible. S’il faut rechercher la carte d’identité , valable maintenant 15 ans, là où on l’a demandée, vous pouvez dans certains pays vous faire envoyer votre passeport ou le retirer auprès de consuls honoraires , renseignez vous au consulat.

  7. Une idée: Le consulat pourrait créer un site dans lequel uniquement les personnes enregistrées pourraient (s’ils donnent leur accord) se connecter sur un site privé pour Français à l’étranger et apparaitrent sur une carte de leur région. De cette façon, chaque personne française pourrait se mettre en contact avec les autres français de leur région. Personnellement ca me plairait car, de cette façon, je pourrais trouver peut-être d’ autres enfants parlant français pour jouer avec les miens dont la langue dominante maintenant est l’anglais. Rien de tel pour le français de mes enfants et pour rester de cette façon un peu connecté avec la France. Mais je pense que beaucoup de français apprécieraient d’ en rencontrer d’ autres dans leur région pour beaucoup de différentes raisons. Ca renforcerait l’ esprit de communauté à l’étranger. Et ca donnerait une bonne raison de s’ enregistrer au consulat. Je viens de changer de pays et je dois encore m’ inscrire dans le nouveau. Je vais le faire mais c’ est vrai que, hormis le droit de vote, je ne vois pas d’ autres motivations pour le faire. Ce site pourrait apporter une raison pour les français à l’étranger de le faire.

    1. Voila une excellente idée, je suis pour a 110%.
      Je vis au Canada dans la region de Toronto (a 50km) et toutes les manifestations culturelles francaises sont sur Toronto. Je n’y vais jamais a cause de la distance et du traffic, comparable a celui de Paris des fois!!. Avoir un site qui indiquerait tous les francais (qui voudraient le faire) qui habitent dans ma region permettrait de nouer des contacts pour moi ou mes enfants et entretenir notre langue. est-ce trop demander??

    2. C’est une très bonne idée Sylvie, merci beaucoup ! Quelle différence voyez-vous entre un tel site internet, et les groupes de français qui existent sur Facebook par ville ou par pays ? Plus “officiel”, donc plus “sûr” ?

  8. bonjour, lorsque mon fils est né en 1982, je l’ai immédiatement inscrit à l’ambassade de France à Bonn. Maintenant, le consulat se trouve à Francfort/Main et il faut s’y rendre 2 fois pour une CNI. Mon fils n’a pas fait la démarche après la Journée Défense et Citoyenneté. C’est pour moi-même une servitude et comment faire lorsque l’on devient âgé? Ces déplacements ne sont pas simples.

    1. Madame,
      Ce n’est pas à vous de vous déplacer mais à votre fils pour sa CNI. Elles sont maintenant valables 15 ans.Sinon il est possible de faire faire un passeport ( 10 ans), Il faudra certes aller à Francfort mais vous pourrez ( ou il pourra retirer le sien) à Dusseldorf par exemple si vous êtes toujours à Bonn.

  9. Il est vrai qu’on peut se sentir seule à l’étranger avec une nouvelle langue à apprendre. Pour ma part, je vis en Espagne près de Valencia mais pour renouveler mon passeport il faut que j’aille à Madrid. À quoi donc sert le Consulat de Valencia?
    J’ai l’impression que vous pensez à nous uniquement lorsque les élections approchent, le reste du temps c’est le désert. Étant handicapée moteur j’aimerai que presque tout puisse être fait via internet. Est-ce trop demander ?

  10. Tout à fait d’accord avec Mme Veronica Boulais, se taper 1000 km. Pour une CNI, c est a penser serieusement a renoncera une nationalité, avant on devait aller à Seville, bon c est pas la mer a boire, mais quabd même, et on nous rabache que tout est simplifié au point de vue paperasserie ( sic !!) , et l agence consulaire de Málaga elle est là pour qui ??je viens de recevoir un mail, pour les demandes de CNI, une équipe de Madrid va passer à Málaga, MAIS IL F AUT ETRE INVALIDE et envoyer un certificat !!!! On se sent vrsiment oubliés, sauf pour nous demander notre vote.

    1. Cher Monsieur,
      Voter… Selon certains commentaires de Monsieur Tati, qui dit déjà fatueusement connaitre vraisemblablement “LA PROCHAINE” Présidente, et les bruits de coulisses qui se tortillent sur internet, il serait possible d´en déduire que nos votes seraient tout simplement trafiqués; j´en déduit que voter est insuffisant pour participer à la VIE de notre pays, le seul pays (ou plutôt seul Peuple de grand mélange éthnique où Liberté et Ègalité ont un sens profond et réel); d´autres Pays jonglent autrement: liberté et inégalité, autorité et égalité, autorité et inégalité… Dans certains lieux, autorité fantaisiste , arbitraire et changeante, et rien du tout. Quelque fois, je jalouse amicalement les Suisses…
      Que penseriez-vous d´un cite “Politique et Vie Française” Français dans le genre Farcedebook ou Skyp, où tout un chacun pourrait communiquer et organiser visites, rencontres et plus?

  11. Tout a fait d accord avec Mme. veronica Boulais, résident à Málaga au nom de la simplification de la paperrasserie on nous oblige à se taper 1000 et quelques kms. et au moins perdre 2 jours, pour une demande de CNI, avant on pouvait faire tout ça à Seville dans la journée, j’ ai été informé qu’une équipe de Madrid, viendra pour, uniquement , les personnes invalides !!! et sur présentation d un certificat (sic!) C est á penser sérieusement à renoncer a une nationalité. Je suis persuadé que la place de Málaga est plus utile aux résidents et aux touristes français de passage que celle de Seville.

  12. Bel article il est vrai qu’on ne ne devrait pas être obligé de choisir entre 2 nationalités. Les écoles sont hors de prix sans la bourse je ne serais pas en mesure de payer la scolarité de mon enfant. Il ne faudrait pas oublier que les français en expatriation ne sont pas tous pris en charge par leur entreprise à 100% sur cet aspect. Les cotisations à la caisse sont également très élevées ce qui fait qu’en ne cotisant pas nous ne sommes pas sur de pouvoir prétendre au système de retraite le moment venu. Il faudrait les revoir à la baisse. En terme d’acquisition de logement en France au cas où nous souhaiterions y retourner plus tard est quasi impossible.

  13. L’idée de Sylvie Stewart paraît intéressante, créer une communication entre résidents suivant un repère géographique, car je n’ai pas confiance aux réseaux sociaux.
    Água Minas gerais Brasil les rares contacts fortuites que j’ai pu avoir (depuis plus de 25 ans) furent guidés par le hasard.

  14. Je suis française de naissance ,devenue américaine à cause de la profession de mon mari.j’etais prof de français dans un lycée americains,maintenant je suis à la retraite
    Pendant mes années au lycée,j’allais en France chaque année avec mes étudiants,certains y sont retournés pour étudier au niveau maîtrise,j’avais le club de français,le thé pour les profs,les sorties aux restaurants français,je n’ai eu que du bonheur ,d’avoir des etudìants qui aimaient la langue et le pays.
    Beaucoup ont passé leur AP en français et réussissaient très bien.
    Je ne voyageais qu’avec Air France,mes enfants parlent français ( j’etais Leur prof)
    Maintenant je voudrais partager avec vous quelques observations
    Les fêtes ou réceptions au consulat français à Washington sont chers
    Les personnes qui travaillent au consulat,ne sont pas toujours très aimables
    Je dirais même impolies…c’est triste,je suis désolée de voir que France n’est
    Pas bien représentée.

  15. triste de voir que toute ces demandes de passeport et carte nationale ne se font pas par courier. Aux Etats unis on peut renouveler notre passeport par courier. Pas besoin de perdre des jours pour faire une demande et revenir chercher.

    l’ecole??? Comme tout les commentaires, l’ecole lycee francais est devenu trop cher et pas pour les francais mais pour les riches etrangers qui veulent leurs enfants parlent francais. Les francais devraient avoir la priorite et payer moins. Ses enfants francais sont laisses a l’abandon par nos politiciens.

    retour en france? les consulats sont nuls aucun support aucune informations…surtout sur la carte vitale …

  16. D’après mes connaissances, il n’est pas possible d’avoir la double nationalité avec le Brésil, elle est à peine toléré en pratique car le gouvernement brésilien ne vérifie pas si l’on a renoncé à ses documents Français…
    Dans le doute d’un changement de régime politique, et la bureaucratie excéssive j’ai préféré ne pas demander la nationalité brésilienne malgré l’avoir longtemps souhaité.

  17. Hello,

    I am responding to this article in english although I speak and read french but I am mot a good french writer.
    I am a french citizen that has a second nationality and so are my children. Although always searching on ways on how to stay close to France by registering at the consulate, travelling to France and staying involved in the political progress of our country, I believe one of the hardest barriers to feel integrated is the poor acccess to the french education. French lycees are way too expensive and geographically never available to where we have lived. Thus, the french patriotism I feel is hard to transmit to my children. How can you help on giving us more ties to France educationally, politically and in culture? Both of my children would like the opportunity to continue their university studies in France but since they have not had access to the french educational baccaloreat, they are not good candidates.

    Thanks,

    1. Hi Susanne. Thank you so much for your comment. It’s exactly what I’m talking about, and I’m asking the same question. We are slowly loosing a lot of French people. But know that the CNED (http://www.cned.fr/scolaire/lycee/general) exists, and even if your children don’t have the french “baccalauréat” many many French universities can consider them good candidates. If we can help you by giving you more info, don’t hesitate to write to us !

  18. Tout a fait d’accord avec les commentaires précédents. Je trouve honteux que l’on oblige les personnes âgées à prendre 2 taxis, 2 cars, et 2 trains pour un aller-retour à Madrid ( sans parler du coût d’une chambre d’hôtel sur place) afin de pouvoir obtenir une pièce d’identé. Au bout de 2 mois, le même procédé pour retirer le document à Alicante. Les Allemands sont efficients : il leur suffit de se présenter à leur consulat avec le passeport périmé et le livre de famille. Les photos se font sur place. Le nouveau passeport leur est envoyé par courrier.

  19. Bonjour,
    Je suis toujours étonnée de voir des demandes telles que la gratuité de cours de français… c’est bien français ça..! Qui va payer?
    Il faut assumer de Choisir de s’installer à l’etranger Et de prendre une autre nationalité . On ne peut pas tout avoir et il faut arrêter de vouloir être assistés pour tout et arrêter de se plaindre. La France ne peut pas tout prendre en charge et payer pour nos choix. Ce qui devrait être normal , c’est de pouvoir rentrer facilement en France avec des démarches simplifiées, des équivalences scolaires…pour faciliter la réadaptation de nos jeunes dans le système français.

    1. Bien sûr tout a un coût, vous avez entièrement raison et la gratuité pure et simple est irréaliste.
      Cela dit, ce n’est pas la demande de la majorité des commentaires ici, juste un prix raisonable et de donner la priorité aux enfants français par rapports aux enfants de diplomates (ou autres professions) des autres pays dans les lycées Français.
      Quant aux cours de langues, le Canada propose des cours d’anglais et de français gratuits pour tous les résidents permanents, preuve que c’est possible. Certes la qualité n’est pas forcément exceptionnelle, mais de là à payer plus de 400euros par semestre/trimeste à l’Alliance Française pour un enseignement de qualité largement inégale; vous conviendrez qu’il y a la place pour un programme entre les deux. Personnellement je paye 100 dollars canadiens (environ 60euros) pour 40heures de coréen par trimestre, soit 2h30 une fois/semaine pour les longs trimestres soit 5h/semaine pour les cours (été et hiver). Nous n’avons jamais été plus de 10 dans une classe, quand nous sommes devenus 12, cela a débouché sur 2 groupes de 6. Le manuel coûte 20dollars canadiens, toutes les activités culturelles sont gratuites et il y a souvent un petit snack coréen offert. Pour les enfants, il y a un atelier de lecture de contes de fées traditionnels (en coréen) tous les mois, gratuit également. Lors de la coupe du monde, tous les matchs de la Corée étaient retransmis live dans l’amphithéatre de l’institut culturel coréen et ouvert à tous (coréens ou non). Tout ceci ne coûte pas très cher et fait beaucoup pour se sentir proche d’un pays (et encore ce n’est même pas le mien, ni celui où j’habite; pour la finale de la coupe du monde, l’ambassade a finalement décidé d’ouvrir “exceptionnellement”, à la dernière seconde).
      Autre exemple, la communauté écossaise a organisé une soirée de nouvel an en centre ville avec chansons et nourritures (et kilt!) traditionnels ouverts à tous, chacun payant ses consommations (évidémment). La France? Rien! La galette des rois? rien. La Chandeleur? Rien. Serait-ce vraiment difficile de faire des crêpes? Quitte à les vendre à profit pour financer d’autres activités, le problème n’est pas la gratuité dans ces cas-là.
      Il y a énormément de petites initiatives qui ne coûteraient pas grand chose et qui permettraient d’entretenir plus de liens avec la France qui malheureusement ne se font pas. Cela renforcerait par la même occasion l’image de la France auprès des habitants des villes concernées, on pourrait par exemple envisager de mettre un point d’informations touristiques pour que les gens participant aux différentes activités décrites ci-dessus aient envie de venir visiter notre beau pays?
      Si les autres pays peuvent le faire, pourquoi pas nous? Je ne pense pas qu’organiser ce genre d’activités puisse être qualifié d’assistanat.

      Par ailleurs, je vous rejoins complètement sur le manque totale d’aide (ou même d’informations) sur les retours en France. Cela contribue fortement au sentiment d’abandons exprimés par tant de nos compatriotes ici.

  20. Bonjour,
    je vis au Costa Rica pour des raisons grave de santé je n ai pas eu d autres choix que de quitter la France étant atteinte d une maladie rare orpheline et incurable…..je dois souvent joindre les administrations français et c est un enfer…d ailleurs on y arrive pas……et puis touchant une petite pension d invalidité je vis plus aisément financièrement ici que dans mon pays…si les impôts ne m avait pas ponctionner par inadvertance 86 euros par mois depuis des mois et des mois je serais encore plus sereine ……mon dossier est régler mais ils ne m ont pas ENCORE rembourser cette histoire va fêter ses 2 ans au mois de mai…j ai encore lutter ce matin mais personne ne répond a vos appels a Noisy Le Grand..on a juste ce sentiment desagreable qu on se fout complètement de nous…..enfin …les politiques ne m intéressent pas ils ne sont la pour personne ….seul leur petite personne compte et leurs intérêts c est bien dommage….a force de ne plus avoir confiance aux personnes politiques on ne sait pas trop comment tout ca va se terminer…..merci pour l article je vous souhaite une bonne fin de semaine

    1. Chère Madame, Il se trouve que nous allons bientôt rencontrer la directrice de la direction des impôts des non-résidents, donc si vous avez une demande particulière, vous pouvez peut-être nous l’expliquer et nous pourrons alors leur en parler directement ? Vous pouvez nous écrire à contact@alliancesolidaire.org

  21. Bonjour,

    VOUS NOUS DITRES QUE L’ASFE est un mouvement politique indÉpendant.
    ce n4est pas possible.
    il a forcÉment une couleur politique…..laquelle ,,,,,,

    1. Mais si monsieur, il s’agit de la politique au sens etymologique: ce qui concerne le citoyen et ici en l ‘occurence le citoyen francais A L’ETRANGER. cela n’exclut donc ni l’appartenance a un parti poitique francais, ni à diverses associations ou ni l’un , ni l’autre. Pourquoi d’ailleurs ne pas retenir de toutes ces entités que le meilleur au service des Francais de l’étranger.

  22. Luego de formalizar todos los trámites para pertenecer a la comunidad de franceses en el extranjero, mis dos hermanos y yo nos encuentramos con una limitación muy importante: el desconocimiento del idioma. En la ciudad donde vivimos, en Argentina, no existen beneficios, becas o al menos una ayuda para que podamos estudiar. Todo corre por cuenta propia. Es realmente difícil mantener los vínculos con el país cuando hay tan pocos lugares donde enseñen la lengua y transmitan la cultura, y los pocos que hay son de altos costos. Ojalá se pudiera obtener algún convenio con alguna escuela/institución que nos brinde este beneficio que seguramente redundará en beneficio de toda la comunidad, acercandonos mas a Francia, a su política y gente.

  23. Merci pour le beau panorama parisien (en photo).
    Depuis mai 1999 je vis en Bavière, suis parfaitement intégré mais je n’ai pas opté pour la double nationalité, je restgerai Francais, – je n’y vois aucun intérêt en raison des droits concernant les citoyens de l’UE. Le seul problème que j’ai: l’administration francaise en France; j’ai l’impression on nous considère comme des citoyens deuxième classe, ou pire. Il m’est arrivé que l’on ne répondait pas ou de manière inefficace.
    Je note ègalement que de nombreux Francais ont peur (!) de rentrer en France à cause des difficultés en terme de logement, chômage, entre autres, qu’un “revenant” peut rencontrer s’il ne dispose pas de fonds propres suffisants.

  24. Je vis aux USA. Je suis d’accord avec tout le monde. Je dois faire 3 heures de voiture pour voter ou faire des demarches pour passeport ou autre, De plus les consulats marchent a l’heure Francaise et ferme 2 heures le midi
    Ce qui fait que lorsque l’on voyage de loin il est difficile d’avoir un rendez-vous. Je ne comprends pas pourquoi tous les employes doivent partir a la meme heure. Chose que l’on ne voit pas dans les bureaux americains,
    De plus le personel n’est pas toujours tres agreable.
    Je ne recois pas de courrier a moins que ce soit pour voter.
    Je n’ai pas double nationalite encore mais je pense a changer tres prochainement.

  25. Je suis heureuse de ne plus etre abandonee ..
    Mon fils aine ne en 1972 dans le Tennessee et inscrit sur mon livret de famille a la Nouvelle Orleans, cherche a reintegrer sa nationalite francaise pour la passer a son fils, qui ne reve que de partir en France pour apprendre l’art culinaire.
    Son dossier a ete transferre a Los Angeles ou il habite maintenant et semble etre tombe dans les oubliettes.
    Quelles demarches doit il adopter a ce point?

  26. Merci pour cet article. Il est vrai qu’il est difficile de rester connecte a la France quand on est a l’etranger. Habitant a Boston, je n’ai meme pas pu participer au grand debat national car il n’y avait pas de reunion organisee dans ma (plutot grande) ville.
    Pour moi, les liens qui me rattachent a la France sont la langue et la culture francaise. J’aurai bientot vecu plus longtemps a l’etranger qu’en France, mais ce qui fait que je me sente francaise, c’est de parler francais a la maison avec mes enfants, lire en francais, ecouter la radio francaise, et regarder des films francais. Développer des outils, par exemple sur internet, qui permettraient un plus grand acces a la culture francaise rapprocherait ma famille a la France. Compare au volume de contenu en anglais sur youtube, netflix, podcasts, etc. le contenu en francais fait pale figure. Surtout pour les enfants.

  27. Résidant à Ottawa (capitale du Canada), je fais le même constat que les autres utilisateurs. Le lycée français est hors de prix, l’alliance française aussi. Pour toute démarche l’ambassade soit ne décroche pas, soit me demande d’aller au Consulat de Toronto (600km aller, ouvert uniquement en semaine…). On sent vraiment qu’on dérange.
    Je compare ça avec les autres pays; j’apprends le coréen à l’institut culturel à Ottawa pour environ 7fois moins (!!) que les tarifs de l’alliance française. Il y a des films, soirées et ateliers culturels gratuits tous les mois, l’ambassade de Corée gère toutes les démarches des citoyens coréens sans problèmes apparents, et fournit des renseignements aux étrangers.
    J’ai plusieurs amis étrangers d’autres pays (Allemagne, Espagne, Ecosse) et le constat est le même. Seule la France semble activement nous ignorer, sauf en période d’élection.
    Je n’ai vu l’ambassadrice qu’une fois, brièvement au 14juillet, alors que j’ai déjà vu les ambassadeurs Coréen, Japonais et Allemand à différents évènements dans la ville. Lorsque l’on reçoit des nouvelles consulaires ou de notre député, on mesure l’immense déconnexion entre eux et nous. Le consul n’est même pas au courant des équivalences de diplômes entre le Canada et la France (pour médecine, ingéniérie etc…).
    Je connais peu de français ici mais ils sont tous en contrat local, sans aucune aide de la France à aucun moment des démarches d’expatriation, ce sont plutôt des bâtons dans les roues (sécu, impôts, caf, banques…).
    Par ailleurs, avoir une antenne des services publics locale (ou au moins continentale) serait très utile pour éviter de jongler avec le décalage horaire et d’être contraint d’appeler un numéro français sur les heures d’ouvertures française pour tout problème (d’impôts ou de banque, en particulier).

    C’est une bonne initiative de demander aux français de l’étranger de présenter des idées, mais le sentiment d’abandon de la France vient des différentes institutions, qui doivent aussi faire quelques efforts, la réaction du consul mentionné dans l’article est symptomatique de ce problème.

  28. Le consulat devrait offrir les services de CIN et de passports. Il n’y a aucune excuse de ne pas le faire. Pour nous il faut faire 1000km pour aller à l’ambassade ou 250 pour le consulat. Cela veut dire 2000km et 660 km aller-retour.

    Il n’y a aucune raison de ne pas avoir un vote par internet si l’administration pense à envoyer les documents pour qu’ils arrivent avant le vote et non pas après comme lors des denières élections. Durant celles=ci il a fallu faire 600km a/r pour voter au premier tour,

    Malheureusement la courtoisie de l’ambassade à Montreal laisse beaucoup à désirer. Il serait une bonne idée que les services de l’ambassade ou du consulat s’adaptent au mode vie et aux contraintes locales afin de fournir un service de qualité respectueux. À Moncton pendant 25 ans, nous avons toujours reçu des services de grande qualité sauf que maintenant ce n’est plus possible.
    Est-ce que nous comptons pour la France, je ne le pense pas…

  29. J’ai commence mes periples d’expat tres jeunes commencant par le Venezuela, le Mexique, le Canada, la Bolivie, Puerto Rico , la Republique Dominicaine et a present en Floride et je dois avouer que je n’ai jamais eu de problemes avec les embassades ou consulats Francais (chose rare, vue la bureaucratie Francaise). J’a 3 nationalites et je recommence a penser de changer d’air

    Philipp Cozzari

  30. Merciiii de penser aux binationaux! Binationale arrivée en Colombie il y a plus de 12 ans, j’ai été invitée quelques années après à une réunion à l’ambassade sur la question de la sécurité. Je travaillais à l’époque pour une organisation de défense des droits de l’Homme, dans un pays où ils sont bien maltraités et où ce n’est pas un métier anondin. Lorsque j’ai demandé de préciser les actions de l’ambassade pour les binationaux, je me suis vue répondre qu’en tant que binationale seul l’État colombien était responsable de moi en Colombie et que “au pire si (j’allais) en prison” (sic) ils viendraient me rendre visite… La réponse a été pour moi d’une grande violence, d’autant que je me sentais bien plus française que colombienne à l’époque, étant née et ayant été élevée en France de mère française et que d’un autre côté le gouvernement français négociait dur la libération d’Ingrid Bétancourt, française par mariage (comme son patronyme ne l’indique pas) mais bien plus médiatique. J’aimerais écrire qu’ils ont depuis rectifié le tir, mais l’ambassade n’a plus jamais tenu de réunion de sécurité pour les français de Colombie donc que dire…

  31. Intéressant de voir que les préocupations sont les mêmes.
    Habitant en Allemagne á 120km de la frontière
    * Consultat de Stuttgart/Munich inutile pour les papiers, la recommendation est d´aller en France.
    * Voter – 2h de route pour glisser un bulletin – pas assez d´engagement. Faire une procuration pour les parents était plus simple, malheureusement, ils sont décédés.
    * Scolarité – en français, la question ne se pose même pas. On choisit donc bilingue Anglais/Langue du pays, les écoles sont partout (mais payantes). Le francais sera donc la troisiéme langue de mon fils, heureusement, ses deux parents sont francais.
    Par contre, devoir payer impôts sur les revenus fonciers, les taxes sur la maison de ses parents. Lá, on est français, et le gouvernement ne nous oublie pas.
    Le retour en France, oui, pour la retraite au soleil au bord de la mer, aprés 40 ans en Angleterre, Allemagne, Pays Bas. Mais n´ayant travaillé qu´avec des contrats locaux, qui sera mon interlocuteur pour faciliter les démarches, le paiement de la retraite, le retour dans les méandres administratifs?
    Comme beaucoup d´étrangers, j´aime aller en France pour les vacances.
    Suis-je Francaise? Non, je suis Européenne mobile.
    Suis-je fiére d´être francaise? La montée de l´extreme droite dans tous les pays m´a fait devenir une vraie supporter des Bleus face aux remarques racistes entendues dans les bars. L´arrogance Allemande me pousse á acheter Peugeot. Mais pour le reste – on regarde cela de loin, comme le Brexit : une comédie tragique oú les politques cafouillent et oú une partie du peuple s´isole.
    Depuis peu, on semble s´interresser beaucoup á nous, francais á l´étranger, mais est-ce par philanthropie ou servir des dessins politques ou trouver d´autres mânes fiscalites.

    1. Si vous allez en France vous pouvez faire faire votre procuration dans une gendarmerie par exemple lors de vacances ( ou dans n’importe quel consulat si vous voyagez à l’etranger ou consul honoraire de nationalite francaise)
      Pour vos retraites, vous devrez le moment venu, faire la demande là où vous résiderez. Ayant travaillé dans des pays de l ‘Union Européennes toutes vos périodes travaillées ( et cotisées) ou chômage seront prises en compte. Chaque pays vous versera la partie correspondant aux periodes chez eux mais en prenant en compte pour le calcul l’ensemble de votre carrière, quel que soit le pays. Vous pouvez par exemple déjà demander en ligne votre relevé de carriere en France. Pour l’Allemagne vous le recevrez automatiquement plusieurs années avant.

  32. J aurais deux suggestions pour nous qui sommes a l etranger comme la propose Mma Genetet :
    Pour ma part je vis a l’etranger depuis 14 ans pour raison professionelle et me suis marie ici et ai eu 2 enfants nes aussi dans le pays .
    1 .creer une plate forme en ligne qui coordinerais tous nos besoins administratifs
    2 .Et puis il y a le probleme des couts de l ecole qui annee apres annee devient hors de prix , je me souviens sous Sarkozy l’ecole etait devenue gratuite depuis la terminale et chaque annee il descendait , je crois quil s’etait arrete a la fin de son mandat a la seconde .Puis le gouvernement d’apres a tout supprime .C’est un reel probleme si lon veut que nos enfants suivent le programme Francais ( j’ai deux fils ) .
    Merci de votre ecoute .
    Cordialement .

    1. D’accord avec de nombreux commentaires. Concernant le rapport de Mme Gennetet , certaines idées ont deja ete etudiées et proposées par l’AFE ( voire le CSFE) mais n’ont maheureusement pas ete acceptées ou mises en oeuvre par l’administration ( numero vert, consulats “virtuels” ( 2007) ,absence de mutualisation au sein de l’admniistration, simplification des procurations etc….
      Un rapport de plus aidera peut être à faire avancer les choses.

  33. J’ai aussi le même problème. Mes enfants sont français et hollandais. Jusqu’à présent, ils n’avaient que des passeports hollandais, le consulat étant à deux pas de chez nous…
    J’ai voulu me renseigner pour leur faire des cartes d’identité françaises: nous sommes allés à Francfort un jour où ils n’avaient pas école… nous avons fait 500km dans la journée et je dois retourner à Francfort pour aller les chercher!!!! 1000km pour deux cartes d’identité „gratuites“!!!!
    Il faut vraiment le vouloir. Je doute qu’ils ne refassent les démarches d’eux-mêmes…
    Ça fera bientôt deux français de moins….

    1. Vous pouvez retirer vos passeports aupres d’un autre consulat ( Düsseldorf?,Hamburg, Stuttgart ou Saarbrucken ou auprès de certains consuls honoraires Saarlouis, Aix la Chapelle ( je ne sais pas où vous habitez) … renseignez vous auprès de Francfort. Le déplacement pour la demande sera ainsi suffisante.

  34. Ma fille a 9 ans et demi, mon fils 7. Ils parlent bien le francais, mais n’ont aucune notion de grammaire et d’orthographe, ils ecrivent le francais phonetiquement. Je travaille a temps plein en 3 langues (allemand, anglais et tcheque) et n’ai ni le temps, ni l’energie de le leur enseigner. Je ne vois qu’une seule chose qui pourrait nous aider: des cours par correspondance (internet) gratuits.

  35. Binational Franco_Tunisien; je n’ai jamais compris pour qu’elles raisons que les binationaux résidents à l’étranger et bénéficiant d’une faible retraite française (voire même avec le cumul étranger), ne peuvent pas bénéficier du RSA ou d’un revenu minimum ?La raison évoquée est qu’ils résident à l’étranger…Raison de plus car ils coutent moins chers au budget français puisqu’ils ne bénéficient même pas d’aides au logement ou autres avantages…!!
    Je remercie votre organisme pour son attention aux citoyens binationaux résidents à l’étranger.

  36. “… beaucoup ne sont pas inscrits…”. Oui beaucoup ne sont pas inscrits parce qu’au consulat de Casablanca par exemple on vous demande des papiers marocains pour l’inscription, or on peut résider dans un pays sans avoir de carte de séjour. Bref il faudrait former les fonctionnaires.

  37. Je ne sais pas si le centre des impôts à Noisy le Grand s’est amélioré mais j’ai eu beaucoup de problèmes touchant mes prélèvements automatiques sur ma retraite d’enseignant , que je reçois , ayant été en détachement au Canada
    pendant toute ma carrière : aucune information sur mes prélèvements au moment de faire ma déclaration d’impôts, puis on me réclamait des sommes exorbitantes non payées alors que mon impôt était déduit à la source. Des mois de pour avoir des réponses, de dizaines de téléphones de l’un à l’autre sans pouvoir savoir qui était les responsables, alors que savoir combien j’avais touché et le montant de l’impôt déduit était si simple. Et puis l’arrogance de certains fonctionnaires au consulat ..

  38. Bonjour.

    Moi ça fais 20 ans que je vis au Canada. Lors des dernières élections j’ai pu apprécier de voir un candidat “proposant” aux expat de payer des impôts a la France sans aucun service en retour. La pour ça on se souvient de nous. Je m’étais promis que si une telle loi passe, je renierais ma citoyenneté française.
    J’ai pu apprécier la mentalité française vis a vis de nous, d’abord bravo il voyage c’est bien, ensuite c’était tu as raison ne reviens plus. Apres on passes a renégat, traître, et maintenant vache a lait.

    Pour ma part, ayant la chance de vivre dans un pays francophone, je n’ai eu besoin de services consulaires que pour naturalisé mes enfants, (si on considère que le vote est un devoir et non un service) et je n’utilise même plus mon passeport français depuis 2006.
    J’imagine que c’est ce que la population française attende de leur propre immigrant : une immersion/assimilation complète, et le fait de trouver sa place dans une société étrangère. Mais paradoxalement, on nous le reproche quand nous partons faire des choix de vie ailleurs.
    Moi je ne demande qu’une chose a la France c’est de nous laisser en paix durant les campagnes présidentielles.

    Au passage j’aimerais quand même féliciter le personnel du consultât de Montréal, qui a toujours été très serviable et gentil durant le peu de visite que j’ai pu faire la bas. On critique assez les fonctionnaires mais c’Est bien de leur dire bravo et belle job les boys pareille !!

  39. Belle initiative. Merci!
    J’adore être binationale franco-américaine depuis l’Arizona où j’ai un immense plaisir à enseigner notre langue et promouvoir notre culture, mais aussi, l’été, depuis l’Italie où nous avons conservé un pied-à-terre; ma fille l’est également – depuis Londres actuellement pour raisons professionnelles.
    J’ai la chance de passer du temps chaque année en France et y accomplis mes démarches administratives éventuelles. Pour ma demande de retraite (j’ai bientôt 62 ans), je vais devoir prochainement, sur les conseils de la CARSAT, prétendre que je suis à l’adresse de mon frère en France ‘pour simplifier les choses’.
    Ça ne me dérange pas trop matériellement, mais ça me dérange psychologiquement. Je vis beaucoup dans l’ambivalence: je suis américaine aux USA et française en Europe. En fait, je me considère plus ‘européenne’ (avec une grand mère d’origine allemande) que strictement française, mais mon accent en toute langue est épouvantablement français. Ce qui paradoxalement a l’air d’enchanter mon entourage….

  40. plus de consulat a Malaga plus de consulat a Seville Nous sommes abandonnes ici comment faire comprendre a nos politiques qu´ils Nous prennent pour des imbéciles

  41. Ca fait 35 ans que je vis au milieu de l’Illinois et mes remarques sont les memes que ci-dessus:

    1. Avoir a conduire a Chicago pour les demarches consulaires est tres lourd, quand on n’a que 15 jours ouvres de vacances par an…. Envoyer une CNI par recommande avec avis de reception ne poserait aucun risque.

    2. Le centre des impots de Noisy le Grand est pour moi un grand Mystere: des mois d’attente pour des reponses, des reponses incompletes et cryptiques, des prelevements automatiques non expliques, impossible a joindre au telephone. Tres penible.

    3. L’idee que le consulat pourrait avoir une liste ouverte a tous sur le web ou on puisse s’inscrire volontairement avec juste nom et adresse, option telephone, et option courriel, serait bienvenue pour contacter les voisins et compatir ensemble! Est soyons modernes, comme epingles sur une carte Google Maps ou autre. Ca creerait des liens pour sur.

  42. Vous aider à trouver des solutions… Il y a longtemps, très longtemps, je partageais vos préoccupations: comment resserrer les liens avec la patrie, tout en étant de deux pays à la fois? Quel beau sujet de dissertation philosophique! J’ai maintenant 65 ans et suis de plus en plus convaincu que le sujet est mal, très mal posé. Tout d’abord, parce qu’il n’est pas posé par nous, ni pour nous, mais par les hommes et femmes politiques, ainsi que par leurs relais de tout poil qui nous l’imposent – à commencer par les termes-mêmes dans lesquels il est formulé: “Nationalité”, “religion”, “frontières”, “patrie”, “race”, “culture” et j’en passe: cela fait longtemps que je rêve de voir disparaître toutes ces étiquettes discriminatoires. Ne prêtons point d’oreille à ces cocoricos et kikiriki désuets, de quelque volaille de basse-cour qu’ils proviennent! Étant d’origine en partie lorraine, je puis affirmer que l’histoire de l’humanité, ainsi que celle de tout un chacun, serait fort différente sans toutes ces inventions politiques. Voter ? Je n’ai jamais voté pour aucun guignol que ce soit, aperçu fugitivementà travers un écran de fumée… pardon, de télévision. Je ne voterai que lorsqu’on me proposera de m’exprimer pour ou contre des projets concrets, via referendum (comme un Suisse, cas rare autant qu’admirable). Premier projet : abolir toute nationalité. Hélas ! Je sais maintenant que je mourrai sans voir mon beau programme se réaliser.
    “Utopique, le bonhomme!”, vous entends-je murmurer. Sans doute. Mais à vivre sans utopie on se condamne à vivoter sans autre idéal à l’horizon que celui qui nous est fixé par d’autres. Pire encore, on accepte implicitement que ces autres sont meilleurs et plus intelligents que nous-mêmes. Devenons donc nous-mêmes: voilà certes l’utopie la plus exigeante, mais aussi la seule qui nous permette de nous épanouir en tant que véritables individus, et non en tant que ressortissants de telle ou telle nationalité, adeptes de telle ou telle religion, appartenant à telle ou telle race, culture ou même genre. A bon entendeur, salut !

  43. Francaise , mariée à un allemand, j’habite Francfort depuis 54 ans et ne paie en France aucun impôt, à part les taxes foncières et d’habitation pour ma résidence secondaire. La Direction des Finances publiques, refusent le prélèvement SEPA (en vigueur depuis 2014) de mon compte bancaire en Allemagne, pour ces deux taxes, et m’obligent à entretenir un compte en France, sous prétexte (depuis 5ans…)qu’il soit techniquement impossible d’utiliser un compte bancaire étranger!!! alors qu’EDF, Orange ou la MAIF me prélèvent les sommes dues, chaque mois, de mon compte allemand. Je rappelle que depuis le 5.8,2014 les consommateurs européens doivent pouvoir avoir un compte auprès de l’établissement bancaire de leur choix…(directive 2014/92/UE dite “PAD”). J’ai consulté:
    la DGCCRF/CCSF, le premier Ministre dans le cadre d’une mission visant à étudier la fiscalité des francais de l’étranger, Frédéric Petit, NOTRE député, ….depuis 1 an aucune réponse…
    N’étant sûrement pas la seule non-résidente dans cette situation, j’estime que mon cas n’est pas négligeable. Puis-je vous demander de me répondre?

  44. Expatrié depuis 2012 et au final le seul sentiment qui persiste est un goût amer dans la bouche. Ce que l’on veut c’est notre vote pour une absolution et notre argent pour palier la mauvaise gestion de politiciens incompétents et sans courage.
    Moi qui pensait benoîtement que l’égalité de traitement signifiait quelque chose, que c’était une valeur de la république. Et bien non. Si tu as le malheur de ne plus être sur le sol de la mère patrie ce qui t’attend c’est le néant mais après que l’on t’ait fait les poches.
    Je suis en train de faire les démarches pour récupérer la nationalité espagnole de mon père et quand ce sera fait, adieu la France et ce pour toujours. Je la regarderai de loin sans complaisance, avec froideur, avec sincérité et avec la nostalgie d’une époque révolue, d’un âge d’or qui augurait tant de bien mais qui ne vit jamais le jour.

  45. Je vis à Calitzdorp en Afrique du Sud, je reçois régulièrement des invitations de l’ambassade de France qui se trouve à Cape Town, à 400 km ! Quelle farce ! J’ai habité près de Port Elysabeth qui m’envoyaIt son programme d’activité en Anglais, j’ai demandé à la secrétaire de l’écrire en Français elle m’a répondu faites un effort en Anglais !

  46. Je vis à Calitzdorp en Afrique du Sud j’aimerais voter pour les Européennes, l’ambassade de France se trouve à Cape Town à 400 km ! Je ne ferai pas le voyage pour cela. Pourquoi nous ne pouvons pas voter par internet ?

    1. Cher Monsieur, le processus de vote électronique a été jugé par les autorités françaises insuffisamment fiable lors des dernières élections législatives, c’est la raison pour laquelle il a été suspendu. Cependant, il devrait (en principe) être à nouveau disponible pour les prochaines élections consulaires, en mai 2020. Effectivement, ce ne sera pas le cas pour les élections européennes… Vous avez une autre option : le vote par procuration https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/services-aux-citoyens/droit-de-vote-et-elections-a-l-etranger/vote-par-procuration/

  47. Merci de nous donner la possibilite de nous exprimer en tant que
    Français résident à l’étranger.
    Je suis française et habite en Italie.
    Ma fille vit en Espagne.
    Pour nous tous, les problèmes sont souvent les mêmes: bureaucratie, des centaines de kilomètres pour aller voter, Lycée Français hors de prix (ex.iscription au lycée de Barcellone 1000 Euro!),
    impôts non – résidents etc…
    Serait il possible d’avoir une chaîne de télévision française pour permettre à nos enfants, petits enfants et à nous mêmes de voir activités culturelles, débats politiques, films, etc.
    Cordialement.

  48. Christine 26 septembre 2019,

    Je ne viens de lire tous ses commentaires qu‘aujourd‘hui. Cela fait du bien de vour combien les soi-disant „nantis“ qui vivent à l‘étranger souffrent de descriminations de la part de nos concitoyens, de jalousie (souvent non fondées) reprises par les politiques cherchant depuis Sarkozy à pénaliser les français qui sont partis vivre à l‘étranger par goût ou par obligation. Cela a résulté en une taxation abusive et injuste pour les non résidents de la zone euro soumis à des côtisations sociales alors qu‘ils côtisaient déjà sur leur salaire dans leur pays de résidemce et n‘utilisaient pas le sécurité sociale ni aune autre administration.

    Aujourd‘hui, je suis en retraite et demeure toujours dans un pays de L‘UE, l‘Allemagne, or je m‘aperçois ayant reçu un avis d‘imposition que le gouvernement a décidé dans la foulée de l‘applucation de l‘impôt à la source de taxer à la source les retraites d‘état bersées en France alors que jusqu‘à présent, on nous avait dit qu‘il fallait déclarer ses retraites de différents pays dans le pays où l‘on résidait.

    C‘est un peu bizarre comme changement soudain ceci dit, je remarque que l‘Union Européenne a du mal à maintenir son idée de libre circulation pour les travaillleurs abec égalité des droits dans chaque pays de l‘UE.

    En fait, chaque pays a une politique de plus en plus nationaliste. Par conséquent chaque oays souhaite maintenant taxer les retraites publiques à la source dabs le pays où celle-co sont Payés, donc à nouveau la France nous refait payer pour des „côtisation sociales“ sur ces retraites aöors que nous n‘utilisons pas les prestations sociales en France et aue c‘est le pays dans lequel nous vivons qui s‘occupe de nous socialement donc qui s‘il le jugeait nécessaire devrer taxer ces retraites.

    Il est choquant de voir que l‘état français cherche par tous les moyens à mettre la main sur les non-résidents résidant dans la zone de l‘UE. Pourtant, après les accords de Schengen en1992, il était clair que les citoyens de la zone euro pouvaient s‘installer où ils le souhaitaient pour travailler et payer leurs impôts et côtisations sociales et que toute double imposition devait être évitée.

    Il me semble que chaque pays refuse véritablement l’UE. Les nationalismes avec toute la jalousie, haine et xénophobie inhérentes à ceux-ci est le véritable moteur derrière l’UE et c’est vraiment regrettable.

    Comment la France peut-elle penser qu‘en taxant injustements les quelques français partis à l‘étranger pour raisons professonnelles pour la plupart le chômage étabt un fléau geave depuis des décennies en France, comment la France peut-elle penser que ces injustices de vol de français moyens et peu nombreux pourra résoudre le déficit français causé par la délocalisation d‘entreprises françaises, de manque d‘initiatives pour avoir pu financer des créations d‘entreprises, etc…

    Chercher le bouc émissaire telle est la mission des électeurs du FN maintenant appelé RN.
    Nous, les français non-résidents sommes devenus le nouveau bouc émissaire de ces gens-là et de la gauche de Mélenchon apparemment. Ces deux partis rassembkent à eux deux une minirité énorme enFrance, celle des mécontanra decdroite et de gauche pour la plupart des citoyens au revenu modeste qui envient ceux qui sont partis.

    Qui les empêchaient d‘aller chercher du travail , une nouvelle forme de vue ailleurs? Non, ils préfèrent nozs jaliuser et se morfondre. Ils ne savent rien de nis vies, clnditins, salaires ou autres mais ils sont envieux et jaloux par principe.

    Nous les français sommes pratiquement la seule nationalité qui ne cherche pas à se fréquenter une fois à l‘étranger! Pourquoi de nombreux employés consulaires ne sont-ils pas Sympas? La réponse est qu‘ils font partie de la même population en France qui jalouse son voisin en petmanence pour une raison ou pour une autre.

    Si la France est décevante avec ses politiques, c‘est que la population est aussi décevante dans son ensemble. S‘en prendre à ceux qui sont partis, à ceux qui n‘ont pas choisi de vivre du RSA semble plus facile que de chercher les responsables de cette crise économique.

    On est finalement traité comme les pieds-noirs l‘avaient été dans les années soixante à leur retour en France. J‘ai perdu une amie de 30/40 ans qui FN considérait qu‘il était anormal que moi et mes enfants bi nationaux votent encore aux élections françaises. L‘amitié n‘était donc plus possible. Même chose avec une cousine qui s‘inquiète du montant de ma retraite pozr savoir si d‘une manière ou d‘une autre je ne suis pas avantagée en tant que non résidente.

    Je pense malgré mon amour pozr ka France à prendre la nationalité allemande car l‘attitude de la France me fait peur depuis l‘arrivée en masse de députés RN au parlement de Strasbourg (UE). Je me sens persécutée dans mes droits de citoyenne européene et de retraitée par la France, mon pays: persécutions fiscales la France cherchant à impossr ses règles sur les retraites aux non résidents de l‘UE.

    Je suis déçue par la France depuis l‘élection fe Sarkozi. C‘est lui qui a commencé ces persécution des non-résidents et qui a dit:“ Les français partis à l‘étranger int des droits (lesquels???) mais aussi des devoirs! Les devoirs étants une imposition injuste des cotisations sociales, un empêchement de vendre son ancienne résidence principale en France sans être taxé injustement et je vois que cette mesure revient.

    J’ai en effet lu que maintenant il ne suffit plus d’avoir eu sa maison depuis trente ans pour être exonéré d’impôts au moment de la revente, il faut aussi être résident.

    Donc on nous tire dessus à nouveau! Vouloir taxer les riches investisseurs dans l’immobilier en France, très bien mais pas les non-résidents salariés aux revenus modestes ou moyens. Nous empêcher de votre notre propriété en France au moment de la retraite
    Pour se reloger ou AUTRE, s’imiscer et ainsi dans la vie personnelles des français de l’étranger cherchant litéralemebt à les étrangler par des mesures fiscales injustes est inadmissible au pays des droits de l’homme.

    Les persecutions que nous subissons sont graves et inadmissibles. De quel droits parlait Sarkozy? Que nous apporte la France en tant que non-résidents? Rien. Donc quels devoirs devrions nous avoir vis à vis de la France? Aucun dans le sens où nous n’y habitons plus.

    Donc le gouvernement français ba devoir cesser de nous punir et va devoir respester L’UE et les libertés de mobilité au sein de l’Union Européennes. Si la France se comporte comme les britanniques l’Europe ne veut plus rien dire alors!

    Je ne suis d’ailleurs pas non plus pour les persécutions de nos concitoyens qui ont quitté l’Europe non plus bien entendu. Depuis quand la France doit-elle se comporter comme les Etats-Unis?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *