REFERENDUM : UNE SOLUTION A LA CRISE DES GILETS JAUNES ?

Chères élues, chers élus,

Rien ne dit que le président de la République retiendra cette option, mais l’idée est dans toutes les têtes, le mot sur toutes les bouches. Pour sortir de la crise des Gilets jaunes, la solution s’appellerait le référendum. Pour beaucoup, un changement de premier ministre et de gouvernement paraît insuffisant. Quant à une dissolution de l’Assemblée nationale, évidemment souhaitée par les opposants les plus déterminés à Emmanuel Macron, il semble peu probable qu’elle soit envisageable par le chef de l’Etat.

Certes, le référendum a le mérite de donner la parole directement au peuple, et c’est bien l’une des revendications des Français aujourd’hui en colère, qui entendent se réapproprier le pouvoir de décision. Certes, cette pratique, peu utilisée en France, permet d’apporter des réponses rapides, claires et nettes à des sujets qui divisent l’opinion.

Néanmoins, il n’existe aucune formule magique pour restaurer la confiance entre une population et ses dirigeants, et le référendum n’échappe à cet avertissement. J’y vois, personnellement, plusieurs écueils que ne manqueront pas de souligner nombre de Français si pareille consultation, même à questions multiples, devait avoir lieu.

D’abord, l’ampleur des doléances est telle qu’il sera bien difficile d’y répondre complètement par quelques questions qui seront, par définition, arrêtées par Emmanuel Macron. Or, ce dernier a déjà dit qu’il ne reviendrait pas sur plusieurs points de sa politique, comme la suppression d’une partie de l’impôt sur la fortune. Ensuite, le référendum peut être la porte ouverte aux réformes les plus démagogiques, aux fausses bonnes idées, ce qui serait regrettable à un moment où la France ne peut se permettre plus d’endettement, plus de chômage et plus de bureaucratie. Enfin, son organisation le même jour que les élections européennes du 26 mai prochain me paraît propre à jeter la confusion dans les esprits. D’un côté, seraient posées des questions d’ordre domestique, sur nos institutions et quelques thèmes à caractère économiques et sociales et, de l’autre, un scrutin demanderait aux électeurs de se prononcer sur l’avenir de la construction européenne, déjà bien malade.

Il convient de ne pas confondre vitesse et précipitation. L’urgence de ramener la France à plus de sérénité et de concorde après des mois de désordres et de violences ne doit pas conduire au choix d’une issue qui peut se révéler dangereuse en ne servant que les intérêts des démagogues de tout poil.

Jean-Pierre Bansard

2 commentaires

  1. un référendum vous donne une majorité, à une question posée, et le but est donc de donner la voie à cette majorité,hors nous avons trop de mécontentement dans notre France, es gens qui vivent difficilement avec de petites retraites, la première des choses est une revalorisation digne de ce nom, les gens ont travaillés dur et commencés jeunes pour en fin de compte, être des miséreux, là est le premier point.
    Il faut a tout pris combattre les inégalités, un directeur comme celui de Renault avec des salaires mirobolants
    sont malgré tout tout à fit anormal, qu’ il ait un bon salaire, oui, c’ est un directeur mais pas que cela soit outrancier hors il n’ est pas le seul, plafonnement des salaires, plus de parachutes dorés, au frais du contribuable.

    Nous devons arrêter cette immigration de l’ islam, et des pays africains, surtout de gens qui ne s’ intégreront jamais dans notre France, la France à accueilli, bien des gens, Italiens, Espagnoles, Portugais, Arméniens, et biens d’ autres tous se sont intégrés, hors du fait de la religion qui passe avant les lois de la République, ces gens ne peuvent, et ne veulent pas s’ intégrer, il faut donc les renvoyer dans leurs pays, la France ne peut pas accueillir tout le monde, ceux qui veulent travailler, payer des impôts, et être français s’ installer, aucun soucis
    mais ceux qui viennent pour vivre des aides sociales, et qui critiquent notre pays, je suis désolé, qu’ il retournent
    ou restent chez eux, tout les doubles nationalités en prison, après l’ exécution de leur peine, et remboursement
    paiement des amendes et compensations aux victimes, par un travail en prison, retour au pays d’ origine et déchéance de la nationalité, et interdiction à vie de retourner en France, des gens au casier judiciaire long comme le bras, idem, tout ces djihadistes français à l’ étranger dans les rangs de Daesch, ne doivent nullement rentrer en France, hommes, femmes, enfants qui ont vécu dans la barbarie, et qui sont des bombes à retardement, qui seront de futurs terroristes, qu’ ils soient jugés sur place, ce sont des traites à la France, parti faire la guerre à la France, ils ne sont pas digne de tribunaux civils mais militaires, lors des deux dernières guerres 14-18 et 39-45
    des gens ont été fusillés pour moins que ça, ( intelligence avec l’ ennemi, désertion )
    Réformer le culte de l’ Islam en France la religion doit être chez sois, uniquement, pas de niqab, dans l’ espace publique, nous sommes en France et non au bled, instaurer un Islam tolérant, avec élimination des sourates
    qui prônent le Djihad, et l’élimination des kouffards ou des mécréants, les gens en France sont des invités et doivent respecter la France, s’ ils ne sont pas content, ils peuvent retourner ou partir chez eux personne ne les a forcé à venir, nous avons nos us et nos coutumes, nos habitudes, c’ est à eux à se plier aux nôtres, les gens veulent une justice, égale pour tous, et des juges dignes de ce nom, non pas des juges pro immigration, les juges laxistes nous n’ en avons pas besoin redonner un peu la France aux français, l ‘on pourrait encore dire tant de choses, cela paraît peut-être extrémiste, mais il y a tellement à faire, pour rectifier toutes ces inégalités, et ce depuis tellement longtemps que cela perdure. réduire le train de vie des députés et Sénateurs, faire des économies, et si l ‘on veut en faire il y a matière à trouver des solutions. Voilà un peu de quoi vous apporter des solutions, et redonner une image de la France, et une France aux français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *