La semaine a donc débuté par le discours d’Emmanuel Macron devant l’ensemble des députés et sénateurs réunis en Congrès à Versailles. Le chef de l’État a également indiqué qu’il entendait amender la Constitution pour “écouter mais aussi pour pouvoir répondre” aux parlementaires lors des prochains Congrès.

Jean-Pierre Bansard et Evelyne Renaud-Garabedian au Congrès le 9 juillet 

L’hémicycle du Congrès, depuis la place d’Evelyne Renaud-Garabedian

Mardi, le Sénat a entamé l’examen en séance publique du projet de loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel. Ce texte réforme le système de formation et le fonctionnement de l’assurance chômage. Alors qu’il a déjà été adopté par l’Assemblée Nationale, Emmanuel Macron a annoncé à Versailles, de façon assez surprenante – et institutionnellement délicate – de nouvelles modifications du texte visant à augmenter le rôle des partenaires sociaux.

Vos Sénateurs Jean-Pierre Bansard et Evelyne Renaud-Garabedian ont rendu cette semaine leur contribution sur les enjeux de l’enseignement Français à l’étranger. Dans une courte note adressée aux Sénateurs Féraud et Delayahe, membres de la Commission des Finances du Sénat, réalisant actuellement un contrôle budgétaire sur le réseau de l’enseignement français à l’étranger (AEFE), vos Sénateurs synthétisent les difficultés rencontrées par les lycées français, leurs conséquences et des pistes d’évolution.
Les résultats de ce contrôle budgétaire seront rendus à la rentrée, et nous ne manquerons pas de vous les transmettre. (voir leur contribution)

La jeunesse est pour vos Sénateurs une priorité. C’est pourquoi Jean-Pierre Bansard a également voulu attirer l’attention de la Ministre des Armées sur un sujet qui concerne également l’éducation, civique cette fois.

Il l’a interrogé sur la mise en place du service national universel à destination des jeunes Français établis à l’étranger. Dans ses premiers contours, il est prévu d’ouvrir et de tester ce dispositif à partir de l’automne 2019 auprès des élèves des classes de seconde. Il est essentiel que les adolescents français établis à l’étranger ne soient pas exclus de cette initiative et que le service national universel leur soit également accessible, notamment pour se voir offrir la possibilité de s’engager dans des actions altruistes. Jean-Pierre Bansard a donc demandé dans quelle mesure les Français de l’étranger ont été considérés dans la réflexion, et si la vaste consultation qui sera ouverte en octobre prochain les associera, de façon à définir les modalités d’application spécifique à l’étranger de ce service national universel. (Voir la question écrite ici)

Vos Sénateurs ont, comme tous les Français, suivi scrupuleusement les matchs de la Coupe du monde du football. La demi-finale France-Belgique, mardi soir, a été l’occasion de réunir des conseillers consulaires, parmi lesquels Pierre Leroux (Hong Kong) et Laurent Caizergues (Tunisie).

Rendez-vous est pris évidemment pour la finale dimanche !
Pierre Leroux, élu à Hong-Kong, Evelyne Renaud-Garabedian, Jean-Pierre Bansard et Laurent Caizergues, conseiller consulauire en Tunisie.

L’équipe de l’Alliance Solidaire des Français de l’étranger, présente pour soutenir la France 

X