Cette semaine marque le début des vacances parlementaires au Sénat, et ce jusqu’au 7 mai. Les travaux législatifs en séance plénière sont ainsi suspendus.

Pour autant, votre Sénateur Jean-Pierre Bansard, saisi par les élus consulaires du Japon, a attiré l’attention du Ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères sur le projet de suppression de deux postes d’agents consulaires. Ces postes seraient supprimés à la section consulaire de l’Ambassade de France à Tokyo et au consulat général de Kyoto, alors même que le Japon est le pays d’Asie enregistrant la plus forte progression d’expatriés Français. Votre Sénateur lui a demandé des explications et de surseoir cette suppression.

Votre Sénatrice Evelyne Renaud-Garabedian a de son côté multiplié les rencontres avec des acteurs du tourisme, dans le cadre de son groupe d’études, mais également en préparation de l’arrivée en commission économique d’un texte large et important : le projet de loi sur le logement, sur lequel nous aurons largement l’occasion de revenir.

Enfin, cette semaine parlementaire serait incomplète si nous n’abordions par le projet de loi sur l’asile et l’immigration, qui a fait couler beaucoup d’encre. C’est en effet la première fois depuis le début de la législature que l’Assemblée Nationale connaît des turbulences et que la majorité se fracture. Un tiers du groupe « La République en marche » n’a pas voté pour le projet de loi asile et immigration. Leur président, Richard Ferrand, avait prévenu: « S’abstenir est un péché véniel, voter contre, un péché mortel. » Les députés ont choisi de suivre une autre solution : celle de s’absenter de l’hémicycle au moment du scrutin. Ces points de vue divergents ont relancé les spéculations autour de la création d’un nouveau groupe parlementaire par des députés qui ne se sentent pas totalement à l’aise au sein de LREM, mais nous en sommes encore loin.