Recul du Gouvernement ?

Comme nous vous l’indiquions en début de semaine, la décision d’augmenter de 1,7% le taux de cotisation maladie sur les pensions des retraités résidant à l’étranger et rattachés à un système de sécurité sociale français a été prise par décret, sans consultation préalable des parlementaires et sans en informer les retraités concernés. Face à cette situation, et notamment grâce à vos retours de terrain, Jean-Pierre Bansard a adressé ses remarques à Gérald Darmanin, Ministre de l’Action et des Comptes Publics (voir la question écrite), comme l’ont fait d’autres parlementaires représentant les Français de l’étranger. Le Ministre a reculé et a annoncé lundi soir avoir demandé la suspension du décret en question au Premier Ministre. La victoire sera totale lorsque ce dernier l’aura véritablement suspendu…ce qui n’est pas encore le cas. Vos Sénateurs restent par conséquent mobilisés.

Par ailleurs, la semaine a été marquée par les réunions de la commission économique. Vos Sénateurs ont ainsi poursuivi l’audition des acteurs impliqués dans l’affaire du lait pour nourrissons contaminé aux salmonelles, dite « affaire Lactalis », avec des malades en France et en Espagne. Avec les acteurs de la grande distribution, les membres de la commission économique ont réfléchi à des pistes d’améliorations pour que les dysfonctionnements constatés lors du rappel des lots concernés ne se reproduisent pas. Evelyne Renaud-Garabedian a suggéré des pistes d’amélioration de la stratégie de communication.

La commission économique s’est également penchée sur les directives de négociations relatives au futur accord de libre-échange entre l’Union Européenne et la Nouvelle-Zélande d’une part, l’Union Européenne et l’Australie d’autre part. La résolution prise par le Sénat insiste sur la nécessité de davantage de transparence dans la conduite des négociations par l’Union Européenne, et le besoin de réserver un traitement particulier à certains produits agricoles qui pourraient souffrir de cet accord.