Vos Sénateurs se sont tout d’abord intéressés à Bpifrance, et en particulier à sa mission d’aide à l’internationalisation des entreprises. Dans le cadre de la commission économique, Nicolas Dufourcq, directeur général de la Banque Publique d’Investissement, a été interrogé par Evelyne Renaud-Garabedian. Votre Sénateur voulait en savoir davantage quant à la communication de la BPI auprès des jeunes souhaitant s’expatrier, et s’interrogeait également sur l’adéquation de l’offre de la BPI aux besoins des petites entreprises.
Nicolas Dufourcq est longuement revenu sur l’internationalisation, en abordant notamment le « VIE PME », et en expliquant le mouvement « French lab », né pour faire rayonner l’industrie française dans le monde. Découvrez en vidéo son audition:

Jean-Pierre Bansard s’est également penché sur le sujet, en posant une question écrite au ministre de l’économie et des finances sur l’évolution de « l’assurance prospection ». Cet outil, extrêmement utile aux entreprises cherchant à s’implanter à l’étranger, permettant par exemple de financer les études préalables à une implantation, est progressivement devenu davantage une avance de trésorerie qu’une véritable avance sur recette.  En interrogeant Bruno le Maire, Jean-Pierre Bansard souhaite surtout l’alerter sur les moyens à la disposition de Bpifrance pour ses produits d’assurance export auprès des entreprises françaises. De plus le Sénateur souhaiterait que les services économiques de nos postes à l’étranger en fassent mieux la promotion.

Cette semaine également, les Sénateurs membres du groupe d’amitié France-Israël ont reçu la visite d’une délégation israélienne. Désormais, à l’initiative des Sénateurs français, le Sénat et la Knesset se rencontreront deux fois par an, de façon à renforcer les liens entre les deux assemblées et faire le point sur leurs actions communes.

Enfin, vos Sénateurs ont été conviés à Londres, pour participer au jury d’un simulacre de débat parlementaire entre les équipes des universités de King’s Collège et de Paris Dauphine. King’s College accueille plusieurs milliers d’étudiants français ! Ces jeunes étudiants sont devenus pour quelques heures des représentants politiques passionnés.