Le rachat des Chantiers de l’Atlantique a également été évoqué en commission économique. La perspective que le premier constructeur naval français puisse être racheté par l’italien Fincantieri ne finit pas d’inquiéter. La Commission européenne s’apprêterait d’ailleurs à bloquer cette reprise à moins que le groupe italien « ne propose d’importantes concessions » pour répondre aux inquiétudes de l’exécutif de l’Union européenne sur le plan de la concurrence ». Evelyne Renaud-Garabedian a interrogé Bruno Le Maire, sur les termes de cette fusion au cas où celle-ci serait finalement autorisée (voir la vidéo de l’intervention ici).