XVIIème SOMMET DE LA FRANCOPHONIE
S. E. Monsieur Christian TER STEPANIAN
Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire
Représentant personnel du Président de la République d’Arménie à
l’Organisation Internationale de la Francophonie
Organisation du Sommet à Erevan
     «Je crois pouvoir dire que l’Arménie a bien relevé le défi de l’organisation de cette 17ème Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement ayant le Français en partage. Les engagements pris lors du Sommet d’Antananarivo en 2016 d’organiser au plus haut niveau cet événement, ont été tenus. Rappelons également que ses préparatifs se sont déroulés dans le contexte des changements politiques intervenus en Arménie au mois de mai dernier, ce qui témoigne de la mobilisation totale des autorités et institutions arméniennes impliquées dans ces travaux préparatoires. “Le Sommet d’Erevan s’est révélé être un plein succès , tant du point de vue organisationnel qu’au plan du contenu. Tous les échos qui nous reviennent font ressortir l’immense satisfaction des participants des différentes délégations des Etats et gouvernements membres de la Francophonie. » Différents événements organisés en marge du Sommet ont permis « d’associer pleinement la population arménienne et de donner toute sa mesure à la francophonie des peuples à laquelle nous croyons ». « Il restera marqué par la disparition du grand artiste et ambassadeur de la langue française qu’était Charles AZNAVOUR qui nous a quitté le 1 octobre dernier et qui devait se trouver parmi nous lors de ce Sommet et partager avec nous ces moments de solidarité francophone. »
Quand Arménie rime avec Francophonie
    « L’Arménie est un jeune membre de la Francophonie. Elle est devenue membre de plein droit de l’Organisation internationale de la Francophonie en 2012 lors du Sommet de Kinshasa . Elle est l’un des membres les plus actifs de l’Organisation et est particulièrement impliquée dans les travaux des instances de la Francophonie. Elle n’a cessé d’œuvrer en faveur du rayonnement de la Francophonie en organisant déjà à Erevan en 2011, l’Assemblée générale de l’Association internationale des Maires francophones, ou encore, en 2015, la Conférence ministérielle de la Francophonie ». «Concernant les débats lors du Sommet, l’Arménie a proposé de concentrer les travaux du Sommet autour de la thématique du Vivre ensemble : “Vivre ensemble dans la solidarité, le partage des valeurs humanistes et le respect de la diversité: source de paix et de prospérité pour l’espace francophone”; une thématique particulièrement d’actualité au regard du contexte dans lequel nous vivons. »
Avenir de la Francophonie et de l’OIF
     « Le Sommet a, en premier lieu, admis quatre nouveaux observateurs, la Gambie, l’Irlande, Malte et la Louisiane et octroyé le statut de membre associé aux Emirats arabes unies, au Kosovo ainsi qu’à la Serbie. » « Les Chefs d’Etat et de gouvernement ont adopté la “Déclaration d’Erevan” et lancé cet “Appel francophone d’Erevan pour le Vivre ensemble ” qui acte les valeurs et principes sur lesquels repose le Vivre ensemble dans l’espace francophone. Ils ont également concentré leur attention sur le thème de la contribution de la Francophonie au multilatéralisme comme réponse aux défis actuels du monde. » La Francophonie s’est ainsi « donnée une feuille de route pour les années qui viennent. Il reviendra à l’Arménie en sa qualité de président en exercice du Sommet de veiller à sa mise en œuvre. Nous entendons travailler, pour ce faire, en étroite coopération avec la nouvelle Secrétaire générale à laquelle nous apportons toute notre soutien dans l’exercice de sa mission. En effet, le Sommet a « porté à la tête de l’Organisation, Madame Louise MUSHIKIWABO, Ministre des Affaires étrangères du Rwanda, en tant que Secrétaire générale de la Francophonie, et exprimé sa reconnaissance à Madame Michaelle JEAN, Secrétaire générale sortante, pour sa contribution en faveur de la Francophonie et de ses valeurs. »
De beaux résultats
     Les résultats du Sommet sont à la hauteur de nos attentes tous les échos qui nous reviennent
font ressortir l’immense satisfaction des participants des différentes délégations des Etats et
gouvernements membres de la Francophonie. La participation élevée des Chefs d’Etat et de
gouvernement aux travaux du Sommet est un autre indicateur de l’intérêt manifesté par les
Etats membres de la Francophonie. Il y a enfin tous ces événements qui ont été organisés en marge du Sommet, tels que le Village de la Francophonie ou encore le Gala concert qui ont permis d’associer pleinement la population arménienne à cet événement et de donner toute sa mesure à la francophonie des peuples à laquelle nous croyons.».