“Rien n’est jamais acquis, pas même la démocratie”

Toute l’équipe de l’Alliance solidaire des Français de l’étranger vous présente ses meilleurs vœux pour la nouvelle année. Que celle-ci soit synonyme, pour chacun d’entre vous, de succès et de prospérité dans vos activités professionnelles, de joie et de bien être sur les plans personnel et familial. Sachez que nous sommes toujours là pour vous aider dans toutes vos démarches et pour répondre à toutes vos questions, alors que vous êtes, pour beaucoup parmi vous, à des milliers de kilomètres de la France.

Sur la scène internationale, l’année 2023 devrait encore vivre sous l’influence du conflit en Ukraine où l’armée russe livre une guerre de territoire d’un autre siècle, d’un temps que l’on croyait révolu. Bien sûr, il y a la tragédie humaine que vit la population ukrainienne, sauvagement agressée dans son intégrité et sa chair, aux portes de l’Union européenne. Bien sûr, on pense aussi à tous ces soldats russes que le Kremlin envoie comme de la chair à canon sur le front. Le nombre des victimes n’est pas connu avec précision, mais il est très important, beaucoup trop important.

Cette guerre va continuer en 2023 à avoir des conséquences pour le reste de la planète. Economiques, évidemment, puisqu’elle désorganise les routes du commerce international, qu’elle favorise l’inflation et complique les approvisionnements en énergie. L’Occident en souffre, mais aussi tous les pays, plus modestes, de l’hémisphère sud, très dépendants de leurs importations en céréales.

A ce paysage tourmenté, il convient d’ajouter les menaces qui pèsent un peu partout dans le monde sur la démocratie. L’Ukraine est bien placée pour le savoir face à l’ogre moscovite, comme d’autres nations en Afrique – Mali, Burkina Faso – ou en Asie – Chine et Birmanie. Mais les récents événements du Brésil, où les symboles du pouvoir ont été attaqués comme le 6 janvier 2021 à Washington, dans la plus grande puissance du monde, montrent que rien n’est jamais acquis, pas même la démocratie. Et, à ce titre, il convient de rester vigilant pour que, ici et là, dans le monde, les tentations populistes ne deviennent pas une réalité.

La France n’échappe pas à ces vents mauvais. La réforme des retraites, étape qui s’annonce des plus délicates et que vient de lancer la première ministre, devrait donner le ton de ce début d’année. On en reparlera très certainement.

Encore bonne année à tous !

L’équipe de l’ASFE

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *