Une année trépidante riche en rebondissements

Beaucoup de Français sont partis en vacances ou s’apprêtent à le faire. Cette période de congé annuel est bien méritée après une année scolaire chargée, qui aura vu une actualité trépidante défiler.

D’abord, la pandémie a encore perturbés l’automne et l’hiver derniers. Celle-ci a officiellement causé, de façon directe ou indirecte, la mort de quelque 150 000 de nos ressortissants. Des restrictions de liberté ont soumis les Français vivant en Asie, et singulièrement en Chine. Ce qui n’ont pas facilité leur activité professionnelle et leur vie personnelle ou familiale. Le satané virus fait un retour en force en ce début d’été, mais la vaccination de la grande majorité de la population éloigne, selon les experts, le risque d’une crise sanitaire comme celles que nous avons précédemment traversées. Heureusement !

Ensuite, l’invasion de l’Ukraine par l’armée russe, en février, a déclenché un mouvement de stupeur dans le monde. Plus particulièrement en Occident, car nombre de pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine ne s’estiment pas concernés par ce conflit et l’ont fait savoir à l’occasion d’un vote organisé aux Nations unies. Cette guerre, que seuls les services américains ont vu venir, fait peser une double menace sur la communauté internationale.

La première est l’extension du bruit des armes. Vladimir Poutine ne cesse de se montrer agressif contre l’ordre occidental. Il montre l’image d’un homme prêt à tout, même au feu nucléaire. Est-ce une posture ou existe-t-il un risque de dérive de sa part ? La seconde menace produit déjà des effets catastrophiques sur l’économie mondiale. Il y a une inflation des prix des sources d’énergie et des matières premières dans tous les pays. Cela ajoute un risque certain de famine dans les contrées les plus pauvres. Cela pourrait bien être le sujet majeur de préoccupation à la rentrée et pendant l’hiver prochain.

Enfin, la longue séquence électorale française a accouché d’une situation inédite dans notre pays. Pour la première fois sous la Vème République, le président sortant a été réélu sans connaître préalablement une cohabitation. D’autre part, le résultat des élections législatives a donné un hémicycle plus composite que jamais, avec une majorité relative pour le chef de l’Etat. L’entrée en force de 89 députés du Rassemblement national et de dizaines d’élus de La France insoumise change la donne de la vie parlementaire. Le pouvoir exécutif va devoir se montrer beaucoup plus souple s’il veut éviter une crise politique et faire passer les réformes qu’il entend conduire. Une nouvelle ère politique s’ouvre en France.


C’est dans ce contexte que l’Alliance solidaire des Français de l’étranger (ASFE) souhaite d’excellentes vacances à tout le monde. Elle reste, bien sûr, à votre entière disposition.

L’équipe de l’ASFE

2 commentaires

  1. pourquoi l’entrée “en force” de 89 députés du R.N ??? vous n’êtes pas impartial, ce sont des personnes qui ont été élu par des citoyens Français. C’est inadmissible de votre part.
    Vos états d’âme ne sont pas en mesure être mentionnés dans vos commentaires….

  2. Hello dear you all
    “… la vaccination de la grande majorité de la population éloigne, selon les experts, le risque d’une crise sanitaire …”
    Vous auriez le mérite d’essayer d’informer, …
    A lors pourquoi persister à rester À L’ENVERS sur certaines questions ? Tout le monde sais que ce sont les pays les plus “injectés ” où il y a le plus de problèmes. B Gates, Gavi, WHO sont tenus responsable criminellement en Inde, pour meurtres (prouvés par injections) et génocides. Y est-il besoin de rappeler les 74 cas au pénal de Pf .zr ? Tous les contentieux qu’on soulevé divers traitements Co vide ? Vous tenez à participer à ce grand mouvement (eugéniste) du moment ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *