La culture des armes à feu est-elle inévitable aux Etats-Unis ?

La culture des armes à feu est-elle inévitable aux Etats-Unis ? C’est la question que de nombreuses personnes se posent actuellement. En effet, une énième fusillade a eu lieu dans une école primaire du Texas le 24 mai dernier, faisant 21 morts dont 19 enfants. Depuis le 1er janvier 2022, il y a eu près de 250 tueries de masse et 300 morts sur le sol américain. Au-delà de ces chiffres, l’organisation Everytown For Gun Safety confirme qu’en moyenne 40.620 personnes meurent chaque année par arme à feu aux États-Unis (suicides inclus).

Impossible, en abordant ces chiffres, de nier l’impact de la libre circulation des armes. La question du contrôle des armes revient quotidiennement, les sondages révèlent que plus de 60 % des Américains exigent une loi fédérale limitant les ventes d’armes. L’ASFE s’est entretenue avec Maïté Meseure, représentante de l’ASFE au Texas, sur ce sujet.

En tant que président démocrate récemment élu, pourquoi Joe Biden rencontre-t-il tant de difficultés à durcir la réglementation quant à la circulation des armes dans le pays ?

Le second amendement de la constitution américaine ratifiée en 1791 (l’équivalent de notre Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen) protège le droit de posséder des armes. Revenir aux fondations même des États-Unis est considéré comme un sacrilège pour beaucoup.

“…the right of the people to keep and bear Arms, shall not be infringed.” 

Aux États-Unis, les fabricants d’armes en ont produits plus de 139 millions à destination du commerce sur les vingt dernières années (dont 11,3 millions pour l’année 2020), selon un rapport du ministère de la justice publié mardi 17 mai. Comment expliquez-vous cet attrait qu’ont les Américains pour les armes à feu ?

Les Américains ont un profond respect pour certaines valeurs : leur Histoire, la liberté, le sens du sacrifice. Malheureusement, l’arme à feu a toujours été pour eux le symbole de liberté, et d’émancipation. Il n’est pas rare de recevoir une arme comme cadeau d’anniversaire et ce à n’importe quel âge.

Quels sont les États fédéraux possédant les législations les plus restrictives sur le port d’arme ?

C’est la Californie qui possède les législations les plus restrictives à ce sujet. Pour obtenir le droit de posséder une arme en Californie, une personne devra faire une demande écrite et payer une certaine somme, puis passer un test, le permis n’est alors valable que 5 ans, la vente d’armes est également très encadrée. De plus, la constitution de la Californie, contrairement à celles des autres états ne dispose pas du droit de posséder une arme. L’État ayant le moins de restrictions est l’Alaska (avec un pourcentage de possession d’armes à feu de 64% contre 24% pour la Californie ce qui représente respectivement 15 824 armes contre 344 622). Le taux de décès par arme à feux est généralement plus bas dans les états ayant les législations les plus restrictives.

Photo prise à Austin (Texas) – avril 2022

Un accord a minima a été signé dimanche 12 juin entre des sénateurs républicains et démocrates pour un meilleur encadrement des armes à feu, en quoi consiste plus précisément cet accord ?

Cette proposition, réponse au massacre d’Uvalde au Texas, a pour but d’empêcher les jeunes adultes entre 18 et 21 ayant un passé criminel ou une santé mentale reconnue fragile de ne pas avoir accès à quelque arme que ce soit. Les États qui mettront en place cette loi dite « red flag » se verront allouer une aide monétaire. Cependant, cette proposition doit encore être rédigée et votée au Sénat.

Peut-on espérer dans les prochains mois d’autres mesures visant à la limiter la vente d’armes ?

Si cette proposition l’emporte, les activistes aimeraient voir s’étendre les contrôles à la fois sur les personnes et sur la vente des armes mais cela prend beaucoup de temps notamment à cause des lobbies qui restent très puissants.

Avez-vous autre chose à ajouter ?

Vivant à seulement une centaine de miles d’Uvalde, ce drame a ravivé beaucoup d’inquiétude parmi les parents ici, et certains ont décidé de faire école à la maison. En plus de craindre pour la sécurité de nos enfants à l’école, la réalité est aussi que la plupart des décès par arme à feu sont à la maison, à cause d’armes mal sécurisées. En tant que parent, nous devons par exemple nous assurer que nos enfants ne risquent rien s’ils vont fêter un anniversaire chez un camarade.

Maïté Meseure. Représentante ASFE à Austin au Texas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *