Le CNED

Le CNED : qu’est ce que c’est ? 

La fondation du Centre National d’Enseignement à Distance (CNED) trouve son origine dans la pénurie éducative provoquée par le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale. En d’autres termes, dès son origine, cet établissement public sous tutelle du ministère de l’Education Nationale avait pour objectif de faire face à des situations de crise. Il n’est donc pas surprenant que la crise du Covid ait provoqué un regain en popularité de cette plateforme qui compte aujourd’hui près de 180 000 inscrits, dont 13% étant des Français résidant l’étranger. En plus de fournir des cours conformes au programmes officiels avec un suivi pédagogique individualisé, le CNED propose également 250 formations en dehors du parcours scolaire traditionnel.

Quelle modalités de scolarisation par le CNED? 

Que ce soit pour l’école primaire, le collège ou le lycée, plusieurs modalités de scolarisation sont possibles :

La classe complète

Pour les cours en classe complète, l’inscription se fait généralement entre juin et novembre.

La classe complète réglementée

Les cours en classe complète à inscription réglementée s’adressent aux élèves qui ne fréquentent pas un établissement scolaire ou qui résident à l’étranger et souhaitent suivre le programme scolaire français. La totalité de la scolarité est suivie à distance et est soumise à des conditions d’assiduité. C’est à dire que l’étudiant doit régulièrement envoyer des devoirs afin de pouvoir valider son année. De plus, de la même manière que les cours en présentiel, un bulletin est envoyé en fin de trimestre et un conseil de classe se tient en fin d’année. Ce “menu” est donc considéré au même titre qu’une année de scolarité dans un établissement physique. 

La classe complète libre

Les contenus sont conformes aux programmes officiels du ministère français de l’Éducation nationale. L’élève sera suivi de manière individualisé et sera évalué grâce aux devoirs envoyés. En fin d’année scolaire, il n’y aura pas de conseil de classe, mais sur demande, l’élève pourra disposer d’un relevé de notes.

Les cours à la carte

Les cours à la carte réglementés

Ils sont accessibles de la 6e à la terminale. L’inscription à ces cours est conditionnée à un avis favorable délivré par le chef d’établissement scolaire en collège et en lycée. Les notes et les appréciations obtenues sont transmises à l’établissement de l’élève et intégrées à son bulletin scolaire.

Pour les lycées dont l’enseignement de spécialité choisi n’est pas dispensé par son établissement, il est possible de le suivre par le CNED via les cours à la carte réglementés. L’inscription à ces enseignements de spécialité par CNED dans le cadre des cours à la carte réglementés sera exclusivement réalisée par le biais des établissements. Aucune inscription individuelle ne pourra être effectuée directement.

Les cours à la carte à inscription libre 

Les cours à la carte à inscription libre sont, eux, accessibles de la grande section de maternelle à la terminale. Les inscriptions sont ouvertes toute l’année pour les cours à la carte du primaire, de juin à mars pour les cours à la carte à inscription libre du collège et du lycée. Ils sont accessibles sans condition et ne donnent pas lieu à la délivrance d’un livret scolaire, mais un relevé de note peut toutefois être demandé.

La scolarité complémentaire internationale au CNED

Accessible de la grande section de maternelle à la terminale générale, la scolarité complémentaire internationale permet à l’élève de suivre, en parallèle de sa scolarité dans le système scolaire du pays de résidence (hors établissements français homologués), une formation à distance allégée en français, autour de 3 matières fondamentales.
Le conseiller culturel (COCAC) du consulat de France du pays de résidence peut établir, à la demande et notamment en cas de mobilité scolaire, une attestation d’équivalence de niveau avec le système scolaire français (si 75% des devoirs ont été rendus).

Quelles procédures à suivre ? 

Seule l’inscription en classe réglementée est gratuite lorsqu’elle se fait en France. A l’étranger et pour l’ensemble des formules libres, l’inscription est payante. Pour la classe complète il faut compter entre 800 € (numérique) à 1050 € (numérique + papier) par an.

Quelle que soit la formule retenue, il est nécessaire de constituer un dossier (lettre de motivation + copie du livret de famille + de la décision d’orientation prise par l’ancien établissement de l’élève).

Pour une inscription en classe réglementée, l’obtention de l’accord du Directeur des services départementaux de l’Education nationale ou bien, pour les Français résidant à l’étranger, du Conseiller de coopération et d’action culturelle (COCAC) attaché à l’ambassade est nécessaire.

/!\ Il est conseillé de demander au plus tôt l’accord du COCAC, qui peut prendre un certain temps et peut faire courir le risque d’être hors délai pour l’inscription.

Le déroulement des cours 

Une grande autonomie est exigée des étudiants puisque quelque jours après l’inscription l’ensemble des cours arrivent dans un box en carton. Ensuite, il ne reste qu’à s’organiser afin de rendre les devoirs à temps. Le temps de travail dépend donc des disponibilités de chaque étudiant et l’organisation des manuels et exercices est prévue pour pouvoir être facilement comprise et interrompue. Ensuite, la date pour rendre les devoirs est flexible. Autrement dit, elle est indicative plus que contraignante, même s’il faut garder en tête que l’absence de travaux rendus est pénalisant pour l’étudiant ayant choisi le menu «réglementé». Enfin, pour éviter le décrochage, le rythme de travail est très soutenu mais sans être trop contraignant pour les étudiants qui auraient davantage de difficultés dans telle ou telle autre matière.

Les devoirs sont donc rendus soit par voie électronique ou par la poste. Évidemment des tuteurs sont joignables sur certains créneaux pour accompagner les étudiants si besoin mais le programme est conçu de telle sorte qu’il puisse se faire en autonomie. 

En somme, en fonction de vos besoins, c’est un service qui peut offrir un bon complément aux cours ou bien tout simplement prendre le relais si tel est la nécessité. Il est principalement conçu pour préparer des examens comme le baccalauréat mais l’inscription à ces examens doit se faire indépendamment, par exemple en tant que candidat libre. 

L’inscription à l’examen du baccalauréat

Pour les élèves suivant leur scolarité par le CNED sans être inscrit dans un établissement, ils doivent s’inscrire eux-même à l’examen, soit auprès de votre académie de rattachement, soit auprès du lycée français le plus proche. Chaque pays a une académie de rattachement, à retrouver ici
Il est conseillé de prendre contact avec le conseiller culturel de l’ambassade de France ou du consulat le plus proche pour connaître les conditions d’inscription et de passage de l’examen.

Pour les élèves suivant un ou plusieurs cours du CNED et scolarisés dans un établissement partenaire du CNED, c’est l’établissement qui procèdera à l’inscription à l’examen.

L’inscription au baccalauréat est payante : les droits d’examen sont à régler directement à l’agent comptable du lycée français qui organise l’examen.

Autres formations proposées 

En dehors du parcours scolaire lycéen, le CNED propose de nombreuses formations d’études supérieures. Des BTS ou bien des formations pour préparer le concours d’agrégation ou de la fonction publique, des licences de management, des cours de français et autres. C’est un outil qui offre des formations diverses et variées. De plus, ces formations peuvent par exemple également s’adresser à des salariés qui souhaiteraient acquérir des spécialisations particulières ou bien à des personnes en reconversion ou en recherche d’emploi. En bref, il offre à tout âge de nouvelles perspectives de carrière et donne accès à la culture française depuis l’étranger

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *