Gestion du harcèlement et du cyberharcèlement scolaire au sein des établissements du réseau de l’AEFE

En mars dernier, la Sénatrice Evelyne Renaud-Garabedian avait interpelé le ministre de l’Education nationale sur les moyens mis en oeuvre pour lutter contre le harcèlement et le cyberharcèlement scolaire au sein du réseau de l’agence de l’enseignement français à l’étranger (AEFE). Pour réponse, le ministère de l’Education a souligné que l’AEFE était particulièrement vigilante et active. Des actions concrètes pour prévenir et sanctionner le harcèlement et le cyber harcèlement sont conduites.

Dispositifs de prévention

Le ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports (MENJS) affirme avoir mis en oeuvre des dispositifs de prévention sont mis en œuvre dans les établissements homologués.

De plus, le personnel des établissements est soumis à une importante sensibilisation. Ils bénéficient d’une présentation du “Protocole de harcèlement entre élève“et du site institutionnel “Non au harcèlement“. Sans compter le guide Que faire pour agir contre le harcèlement dans mon école?”.

L’accent est mis sur le protocole de traitement face à une situation de harcèlement.

Formation des personnels

L’AEFE (en lien avec le MENJS) organise des formations pour ces personnels. Ainsi, un cycle de conférences est engagé depuis mars 2021. Cela inclut tous les chefs d’établissement, adjoints et directeurs d’écoles du secteur Europe du réseau de l’AEFE.

Le plan de formation continu de l’AEFE pour 2021-2022, prévoit également des stages sur cette thématique. Par exemple “Formation d’équipes ressources harcèlement”.

Des thématiques tels que “Comment construire le parcours citoyen des élèves à l’école élémentaire ?” ou “Vie scolaire” y sont abordées. Celles-ci feront partis des séminaires de rentrée, notamment en Afrique.

La situation en Amérique du Nord demeure particulière. Pour rappel, conformément au droit local, une formation organisée par des prestataires locaux est obligatoire pour les établissements. Et chaque école doit intégrer un volet harcèlement dans son règlement intérieur. La thématique du harcèlement reste néanmoins abordée chaque année dans le cadre de la formation des conseillers principaux d’éducation sur la zone et dans une formation sur le climat scolaire.

Sensibilisation des élèves

Les élèves sont, quant à eux, sensibilisés dans le cadre des conseils de vie collégienne ou lycéenne, mais également grâce à des pratiques pédagogiques de coopération ou des opportunités d’engagement citoyen qui leur sont offertes. L’AEFE souligne que si la question du harcèlement doit être traitée avec des réponses spécifiques, elle doit également relever d’une action plus globale en termes de climat scolaire.

En cas de sanctions, c’est le chef d’établissement qui les définit et les exécute.

Au siège de l’AEFE, l’Inspecteur d’académie-inspecteur pédagogique régional (IA-IPR) “vie scolaire”, aura dans ses missions ce dossier prioritaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *