Election des Conseillers des Français de l’étranger : à vos votes !

Alors que la France, comme le reste du monde, a l’esprit occupé par la pandémie et les moyens d’en sortir à l’approche de l’été, voici que nous avons rendez-vous avec la démocratie.

A partir de demain, vendredi 21 mai 2021 à midi (heure de Paris), et jusqu’au mercredi 26 mai à la même heure, vous allez être amenés à élire vos Conseillers des Français de l’étranger sur Internet, avant de pouvoir le faire à l’urne, samedi 29 mai pour les Amériques, dimanche 30 mai pour le reste du monde.

Pour les Français de l’étranger, ce scrutin est essentiel. Il s’agit non seulement d’élire ceux qui seront leurs représentants de proximité au cours des 5 prochaines années, qui les défendront et les représenterons au sein des commissions consulaires et auprès des autorités françaises, il s’agit aussi – et même surtout – de se saisir véritablement d’une fonction qui jusqu’à présent était mal connue.

Les élus sortants ont, pour beaucoup d’entre eux, fait un travail formidable qu’il convient de saluer. Les élus qui viennent auront une autre mission, en plus de leur mandat : le faire savoir. La dernière élection a eu lieu en 2014, une époque où la vie politique française se structurait encore de façon binaire : la droite et la gauche. Depuis, le monde a profondément changé. Il s’est complexifié. La France la première a montré que ce clivage pouvait être dépassé.

En ce qui concerne l’ASFE, notre choix est très clair : nous pouvons collaborer ensemble, au-delà de nos sensibilités politiques, tant que notre seul objectif reste la défense des intérêts des Français de l’étranger. La seule chose qui compte est la qualité du travail fourni.

La campagne qui s’achève – toutes tendances confondues – a permis de mettre en lumière ce mandat et nous ne pouvons que nous en réjouir. Il y a très exactement 1 356 122 inscrits sur les listes électorales. Deux modes de scrutin cohabitent. Le scrutin uninominal majoritaire dans les 22 circonscriptions où un unique siège est à pourvoir : Andorre, Guinée, Bolivie, Guatemala, Salvador, Haïti, Paraguay, Arménie, Géorgie, Croatie, Serbie, Ukraine, Chypre, Mauritanie, Niger, Angola, Comores, Ethiopie, Soudan, Soudan du Sud, Nigeria, République centrafricaine, Tchad, Jordanie, Irak, Laos et Vanuatu.

Le scrutin de liste, à la représentation proportionnelle suivant la règle de la plus forte moyenne, est celui des 108 autres circonscriptions. Pour cette année, le nombre de conseillers des Français de l’étranger à élire s’élève à 442 et celui des délégués consulaires à 68 (dont la mission est de compléter le collège électoral des sénateurs des Français de l’étranger). 

Les conseillers siègent au sein de conseils consulaires auprès de chaque ambassade et poste consulaire. Les conseillers élisent, en outre, les 90 d’entre eux qui siègeront au sein de l’Assemblée des Français de l’étranger. A la veille de cette élection, il n’est pas inutile d’en rappeler les règles.

En somme, les Conseillers des Français de l’étranger sont les élus locaux des Français vivant hors des frontières. Choisir des représentants de qualité, investis et engagés, est essentiel pour améliorer votre représentation. A partir de demain, vous pouvez tout changer.

Choisissez les bonnes personnes pour vous défendre.

Bon vote !

L’équipe de l’ASFE

2 commentaires

    1. Bonjour Paul,
      Il est possible de voter à l’urne à Bruxelles. Vous recevrez par courriel ou courrier postal une lettre de convocation vous indiquant les coordonnées précises de votre bureau de vote consulaire quelques semaines avant le scrutin. Si vous avez déménagé après le 30 mars 2021, pensez à contacter le Consulat général pour vérifier l’adresse de votre bureau de vote !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *