“La Nouvelle-Orléans a une âme qu’on ne retrouve nulle part ailleurs !”

L’équipe ASFE s’est entretenue avec Claire Marie Montant, référente et candidate ASFE à Houston où elle vit depuis janvier 2020. Née en Haute-Savoie, Clarita a déménagé une première fois à Houston en 2011 où elle a étudié les sciences politiques. Après plusieurs aller-retours entre la France, les États-Unis et l’Afrique du Sud, c’est à Genève qu’elle a obtenu son master de justice transitionnelle et droits humains où elle aura notamment l’opportunité de travailler pour des organisations internationales. Clarita est actuellement consultante dans les droits humains et la responsabilité sociale des entreprises.

Comment se présente la situation sanitaire au Texas, en Louisiane, Oklahoma et Arkansas? A quel stade en est la vaccination au Texas ?

La situation sanitaire semble être assez stable dans la région. Des quatre Etats, le Texas est celui avec le plus de cas, entre 2000 et 4000 par jour ces deux dernières semaines (contre moins de 1000 dans les trois autres Etats) pour une population de 30 millions d’habitants, soit 0.01%.

En plus de cela, depuis le 29 avril, tous les adultes du Texas peuvent se faire vacciner s’ils le souhaitent. Ils ont installé des grands centres de vaccination, notamment dans le parking du stade de Reliant à Houston (stade de foot américain) où on peut se faire vacciner gratuitement, sans rendez-vous, sans assurance et tout en restant dans sa voiture car c’est un drive-thru !

En Louisiane et en Arkansas, environ 26% de la population est vaccinée et 30% dans l’Oklahoma. Tous les Louisianais de plus de 16 ans sont éligibles pour se faire vacciner depuis plus d’un mois et la Louisiane a été l’un des premiers états à élargir l’admissibilité au vaccin à l’ensemble de la population.

Pensez-vous que la région pourra reprendre un rythme normal rapidement ? Par exemple, avant la fin de l’été ?

Au Texas, je dirais que nous avons déjà repris un rythme normal. Le 10 mars dernier, le gouverneur a autorisé la réouverture de tous les commerces et les restaurants à 100% de capacité et il a également levé l’obligation de porter le masque (bien que beaucoup de commerces continuent de demander le port du masque).

Les enfants ont encore la possibilité de suivre les cours en ligne mais à partir de la rentrée tout le monde sera de nouveau à l’école en présentiel (sauf pour raison médicale).

En Louisiane, il n’y a plus de limitation en ce qui concerne les événements tenus à l’extérieur. À l’intérieur, les établissements peuvent choisir de tourner à 75% de leur capacité tout en appliquant une distance sociale de 1.5m ou à 100% de leur capacité en portant le masque.

Parlez-nous de votre parcours, comment êtes-vous arrivée aux États-Unis et pourquoi le choix de Houston ?

Je suis arrivée aux Etats-Unis en 2011 juste après avoir passé mon bac. J’étais venue approfondir mon anglais à l’université de Houston et je n’avais prévu de rester qu’un an… ça commence souvent comme ça !

Après six mois de cours d’anglais, j’ai eu la possibilité de m’inscrire à l’université pour commencer mon cursus en sciences politiques et j’ai finalement décidé de rester pour terminer mes études ici, au plus grand désarroi de mes grands-parents français.

Vous êtes candidate aux élections des Conseillers des Français de l’étranger qui se tiendront du 21 au 26 mai sur internet et le 29 mai à l’urne. Quelles ont été vos motivations pour représenter les Français de Houston et du Centre/Sud-Ouest des États-Unis ?

Comme je suis venue aux Etats-Unis par moi-même, sans aide d’une entreprise ou autre, j’ai eu beaucoup de questions au cours des dernières années qui ont demandé pas mal de recherches sur Google. J’ai trouvé que pour quelqu’un qui ne connaissait pas d’autres Français à Houston, c’était difficile d’avoir accès à certaines informations et encore plus difficile de rencontrer des compatriotes.

C’est cette expérience personnelle qui m’a poussé à vouloir, non seulement représenter les Français de ma circonscription, mais aussi devenir une ressource ou un contact pour ceux qui aurait besoin d’aide, ou qui aurait simplement envie de parler français. 

En quoi vous différenciez-vous des autres candidats ?

Mon profil est très différent des autres candidats, je suis arrivée à Houston à tout juste 18 ans, j’ai fait une partie de mes études ici, je suis une femme et je n’ai que 27 ans.

Depuis mon arrivée aux Etats-Unis je me suis complètement immergée dans la culture américaine, tout en gardant un côté très frenchie, comme me le rappellent souvent mes amis (et j’en suis fière !).

De plus, je n’ai pas vraiment le profil habituel de l’expat’ car j’ai la double nationalité franco-américaine et je suis venue ici par moi-même. Je me rends compte que toutes les situations des Français de l’étranger sont différentes.

Quels conseils auriez-vous à donner aux Français qui souhaiteraient s’installer à Houston et dans le Centre et le Sud-Ouest des États-Unis ? Votre circonscription est d’ailleurs extrêmement vaste, quel est l’endroit que vous préférez ?

Ma mère et ma grand-mère maternelle sont nées à la Nouvelle-Orléans donc je suis particulièrement attachée à cette ville que, je trouve, a une âme qu’on ne retrouve nulle part ailleurs !

Je sais que quand on parle des Etats-Unis, on pense plutôt à New York City, Los Angeles ou Miami mais le Texas, la Louisiane, l’Oklahoma et l’Arkansas sont plein de « hidden gems » et ont beaucoup à offrir.

Claire Marie Montant, référent et candidate ASFE à Houston pour les élections des Conseillers des Français de l’étranger.

3 commentaires

  1. Très intéressant ! Moi je vis en Floride depuis 3 ans et très difficile d’avoir des contacts”suivis” avec les Américains. Leur sens de l’amitié m’est incompréhensible…
    Je n’ai jamais rencontré un seul Français ici !

    1. Bonjour Christine,
      Notre représentant en Floride, Frank Bondrille, sera ravie de pouvoir échanger avec vous et de vous intégrer à la communauté française locale qu’il connaît très bien, vous pouvez nous écrire à l’adresse suivante: contact@alliancesolidaire.org pour que nous puissions vous transférer son contact.

  2. Apres avoir vécu à Houston 15 ans, je voudrais ajouter qu’il y a une très bonne section française au sein de l’école internationale, que l’association Houston Accueil est très active et qu’à part quelques embouteillages aux heures de pointe, il y a une belle qualité de vie dans cette ville cosmopolite. Quant à la Louisiane, c’est un état plein de charme, les Festivals de musique abondent, et beaucoup de traditions françaises y sont célébrées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *