L‘Allemagne classe la France entière comme zone à haut risque d’infection au Covid-19

Marc Esser, candidat aux élections consulaires à Francfort sur la liste de Matthieu Pirouelle, nous résume les modalités d’entrées et de sorties du territoire entre l’Allemagne et la France.

La France en “zone à haut risque”

Alors que la France n‘était jusqu’ici considérée par l‘Allemagne comme simple zone à risque d‘infection à la Covid-19 (Niveau 1), l‘Allemagne a classé le territoire français entier comme zone à haut risque d‘infection (Niveau 2) avec prise d‘effet au 28 mars 2021. Le département de la Moselle reste classé comme zone à forte circulation de variants (Niveau 3).

Des contraintes supplémentaires

Pour les travailleurs frontaliers existent des dispositions spécifiques, mais le classement au Niveau 2 apporte des contraintes supplémentaires pour les déplacements entre l’Allemagne et la France.

Désormais toute personne entrant en Allemagne doit – en principe – être en possession d‘un test négatif et ce, déjà au moment de franchir la frontière. Ce test doit remplir les conditions fixées par le Robert-Koch-Insitut et être effectué au maximum 48 heures avant l‘entrée sur le territoire allemand.

Toutefois, le défaut de présentation d‘un test lors du passage de la frontière n‘autorise pas la police à refuser l‘entrée sur le territoire allemand. Elle peut, par contre, faire sanctionner le défaut de test par une contravention.

Séjour de moins de 24 heures

Même les personnes ayant séjourné moins de 24 heures en France doivent désormais être en possession d‘un test négatif lors du franchissement de la frontière.
Faire les courses en France ou rendre visite à un ami en moins de 24 heures notamment dans les bassins de vie frontaliers n‘est donc plus exempté d‘un test négatif.
Toutefois dans ce cas particulier, il n’est pas obligatoire de remplir une déclaration d‘entrée sur le territoire ou d’effectuer une quarantaine.

Exemption de test PCR

Ne sont toujours pas soumises à l‘obligation de présenter un test négatif à l‘entrée du territoire allemand (en provencance d‘un territoire français autre que le département de la Moselle), les personnes n’ayant fait que transiter par la France ou qui ne comptent que transiter par l‘Allemagne pour se rendre dans un autre Etat (cf. § 4 Abs. 2 Nr. 1+2 CoronaEinreiseV).

Il est en effet très pratique et économique de prendre un raccourci par l‘Alsace quand on se rend de certains endroits au Bade-Wurttemberg à des communes situées dans le Sud du Palatinat.

Ainsi, il faut s‘attendre dans les prochains jours à une multiplication des personnes invoquant l‘un des deux motifs – jusqu‘ici peu connus –  lorsqu‘elles seront contrôlées par la police fédérale d’autant plus que cette dernière est en pratique obligée de croire la personne contrôlée sur parole à défaut d’autres éléments.

Contrôles aléatoires à la frontière

La police fédérale ne compte toujours pas procéder à un filtrage systématique à la frontière franco- allemande. Ainsi, elle va continuer ses contrôles aléatoires à proximité des frontières. Mais pour arriver à un contrôle effectif des mesures de lutte contre la Covid-19, la police fédérale est en fait obligée de procéder à ces contrôles à des endroits qui leur permettent de garder la frontière sous surveillance ou au moins à l’issue d‘une voie qui ne permet pas d’arriver au poste de contrôle sans avoir franchi la frontière auparavant.

Autrement, la personne contrôlée pourrait prétendre qu’elle ne vient pas d’entrer sur le territoire allemand mais a emprunté une autre voie située à l’intérieur du territoire menant au poste de contrôle et, par conséquent, n‘être pas obligée de présenter un test négatif. 

Contrôles le long du Rhin et de Scheibenhard

D‘après les expériences des dernières semaines, la police fédérale semble mettre l’accent sur les contrôles le long du Rhin et de Scheibenhard (A35 – Autoroute). Les autres passages de la frontière notamment dans le Sud du Palatinat comme par exemple Scheibenhard (village) ou Sankt Germanshof semblent beaucoup moins soumis à des contrôles.

Malgré les annonces récentes d‘intensification des contrôles dans les jours qui viennent, le syndicat de la police allemand vient de publier un article dans lequel il déplore le manque d‘effectifs suffisants pour être en mesure de procéder à des contrôles plus fréquents.

Enfin, il convient de rappeler qu‘indépendamment de ce nouveau dispositif l‘Allemagne oblige désormais toute personne rentrant sur le territoire allemand par avion d‘être en possession d‘un test négatif et ce même si l‘on revient d‘une zone qui  n‘est pas classée à risque. 

Voici encore quelques liens pratiques pour tous ceux parmi vous qui souhaitent connaître plus de détails :

Corona-Einreiseverordnung

Site d’information COVID-19 Rhénanie-Palatinat

Site d’information COVID-19 Hesse

Site d’information COVID-19 Rhénanie-Westphalie

Site d’information COVID-19 Sarre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *