Delta : un ouragan de catégorie 3 a frappé le Mexique

La semaine dernière, la tempête Delta d’intensité 3, a atteint la péninsule du Yucatan, et notamment la région du Quintana Roo, quelques jours seulement après le rétablissement des vols Air France à Cancun. L’ASFE a pu s’entretenir avec Florent Houssais, ancien consul honoraire à Cancun, sur cette catastrophe naturelle

Quel est le bilan après le passage de l’ouragan Delta ?

Grâce à une très bonne gestion de crise, le solde en vie humaine est blanc, on ne comptabilise aucun décès

Les dégâts sont-ils importants ?

C’est assez impressionnant entre les chutes d’arbres, les lignes électriques coupées, les routes endommagées et quelques habitations et commerces touchés, mais structurellement rien de comparable à l’ouragan Wilma qui nous dévasté en octobre 2005.

Ont-ils été chiffrés ?

Nous n’avons pas encore les chiffres, mais dans cette période de crise de la Covid, il est certain que cela ne vient rien arranger.

En combien de temps peut-on espérer que la situation revienne à la normale ?

Le lendemain de l’ouragan, 85% du réseau électrique était déjà rétabli. La grande expérience de ce genre de phénomène par les Mexicains aide à une reprise rapide des activités et nous estimons à un retour à la normale en moins d’une semaine. Les vents de 210 km/h pendant 5 à 6 heures n’ont pas été accompagnés par beaucoup d’eau ce qui a énormément aidé à la remise en état.

Quelques 41 000 touristes qui se situaient dans l’État de Quintana Roo ont été évacués rapidement à l’approche de l’ouragan. Qu’en est-il des touristes français ?

Quand ils doivent évacuer à l’approche de l’ouragan, les hôtels en bord de plage ont tous des refuges désignés pour chacun d’eux dans le centre-ville. Les touristes français ont donc suivi ces recommandations. Maintenant il y a aussi des itinérants, nous faisons alors du cas par cas. Il y a un site que le Gouvernement du Quintana Roo a mis en place « guest Locators » et le Consulat honoraire de France à Cancun avait accès à ces informations pour savoir dans quels refuges étaient les Français. Ces informations ont été transmises au Service de la Sécurité Intérieure et à l’attaché militaire de l’Ambassade de France à Mexico.

Comment s’est passée la préparation de l’ouragan pour la communauté française ?

Etant donné que l’arrivée de Delta fut très rapide, l’important était de relayer les informations des autorités locales. La communauté française du Quintana Roo est généralement bien informée de la situation à travers les réseaux. Le Consulat honoraire de France à Cancun a régulièrement informé la communauté via sa page Facebook en relayant les informations des autorités.

Le réseau des ilotiers a-t-il été activé ?

On va dire qu’un réseau est né entre le Consulat honoraire de France à Cancun et des « amis » de playa del Carmen, Cancun, Cozumel et Tulum en 2005 après l’ouragan Wilma et ce réseau est très efficace. Il travaille en totale autonomie avec le Gouvernement du Quintana Roo, proteccion Civil, secretaria de turismo et securidad publica.

Ce type de phénomène météorologique intervient-il fréquemment au Mexique ?

La région de Cancun est située dans les Caraïbes donc nous pouvons être exposés en période d’ouragans (de juin à novembre). Maintenant cela faisait longtemps que Cancun n’avait pas été touché par un ouragan de cette force. La cote pacifique est aussi touchée régulièrement.

Comment s’était déroulé la préparation du dernier ouragan ?

En 2005 nous avons eu deux ouragans Force 5 (Emily et Wilma). A l’époque, j’étais consul honoraire de France à Cancun et nous avions préparé ces deux ouragans en collaboration active avec le Consulat Général de France à Mexico. Pour Emily, en juillet 2005, le Consul Général de l’époque, Jean-Marie Martinel était venu vivre ce phénomène avec la communauté Française dans un refuge.  En octobre 2005, pour ce terrible ouragan, Didier Goujaud, Consul général de France à Mexico qui venait de prendre ses fonctions, a tenu être sur place pour soutenir la communauté et organiser les évacuations.

De manière générale, pouvez-vous nous expliquer la procédure de gestion de crises localisées pour les Français qui vivent au Mexique ?

En 2005 nous avions monté un plan précis en collaboration avec les autorités locales sous l’impulsion du Consul Général de France à Mexico de l’époque. Nous avions partagé nos expériences avec les Consulats de France à Miami et en Louisiane. C’est à ce moment-là que Didier Goujaud avait mis en place une procédure bien précise en cas d’ouragan. Aujourd’hui, l’équipe actuelle n’a pas jugé utile de poursuivre dans ce sens.

Avez-vous quelque chose à ajouter ?

Un grand Merci à nos amis mexicains qui grâce à leur expérience aident énormément la communauté française quand des ouragans viennent nous frapper.

Il faut vraiment mettre en avant l’excellente relation et communication entre les autorités locales, le Consulat honoraire de France à Cancun, le Service de la Sécurité Intérieur de l’Ambassade de France à Mexico et l’attaché militaire de l’Ambassade de France à Mexico qui ont permis aux Français qui en avaient besoin d’être guidés et rassurés.

Florent Houssais, représentant de l’ASFE au Mexique

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *