Pékin : la crainte d’une « seconde vague » ?

Source : France 24 https://www.france24.com/fr/video/20200603-covid19-carte-mondiale-deconfinement le 3 juin 2020

Cela fait maintenant plusieurs semaines que la Chine est entrée dans la phase de déconfinement. La vie reprend son cours et des bals s’organisent même au bord du fleuve Yangtze[1]. Cependant, la semaine dernière, des nouveaux cas de coronavirus ont été détectés à Wuhan, berceau de l’épidémie. De plus, une partie du nord-est du pays a une nouvelle fois été mis en quarantaine après l’apparition d’un nouveau foyer de l’épidémie dans la province de Jilin. Les écoles ont dû refermer leurs portes, ainsi que les lieux publics (restaurants, bars, cinémas, etc.). Est-ce un simple cas isolé ou la confirmation d’une crainte relative à l’apparition d’une nouvelle vague ?  Quid de la communauté française en Chine ?

L’équipe de l’ASFE a pu s’entretenir avec Francoise ONILLON, Conseillère consulaire et représentante de l’Alliance Solidaire des Français de l’Etranger (ASFE) à Pékin afin d’en savoir davantage.

Cela fait maintenant quelques semaines que la Chine a amorcé le processus de déconfinement. Quelle est la situation actuelle à Pékin ?

La situation est plutôt confortable, dès l’instant où nous pouvons présenter notre SESAME c’est à dire notre code à la couleur verte.

Il y a quelques jours, six nouveaux cas de coronavirus ont été détectés à en Chine et un confinement a été reconduit dans le nord-est du pays[1]. Craignez-vous l’apparition d’une « seconde vague » ou, au contraire, la Chine a adopté des mesures amplement suffisantes afin de contrer ce type de scénario ?

Les cas sont apparus seulement après l’arrivée à Harbin de nombreux étrangers venus de Russie. La frontière a été fermée. Au total dans cette région les testés positifs sont au nombre de 559 dont 546 sorties de l’hôpital (Heilongjiang). Les contrôles sont omniprésents, je fais donc confiance à la Chine pour limiter les clusters. 

La Chine a-t-elle imposée des restrictions à ses frontières ? Si oui, à quelles conditions pouvons-nous entrer sur le territoire chinois ?

Oui, toutes les frontières sont fermées.

Quelles mesures sanitaires ont été prises dans les entreprises à Pékin ? (télétravail prolongé, livraisons de gel hydroalcoolique, distanciation sociale, gestes barrières, etc…) ?

Les mesures sanitaires sont celles que le monde connait, ni plus ni moins. Les masques partout à l’intérieur, et prise de température par caméra infra-rouge.

Comment la communauté française de Chine, et plus particulièrement de Pékin, vit cette crise sanitaire ?

Un certain nombre d’expatriés souffrent, soit parce qu’ils sont bloqués à l’étranger en famille à la suite des vacances du nouvel an avec les frais d’hébergement, soit, ils sont en perte d’activité.

Les autres vivent sereinement grâce à la sécurité sanitaire mise en place par les autorités.

Selon vous cette crise sanitaire mondiale a-t-elle mis en exergue certaines problématiques à l’égard des Français de l’étranger (rapatriements, lycées français, aides sociales, etc.) ?

Une chose est sûre aujourd’hui, le monde se cloisonne, il faut donc réinventer nos modes de fonctionnement. Le télétravail, les ventes par internet, l’éducation par internet n’a pas besoin  de visa pour circuler.

Réinventer un monde c’est aussi défaire ce qui à été fait, avec toutes les difficultés que cela engendre. De nombreuses sociétés petites ou grandes repensent l’expatriation, ce qui signifie moins de représentation française, moins de familles, moins d’enfants et par conséquent un lycée trop grand et des charges trop  lourdes. C’est aussi des familles en difficultés

Comment avez-vous travaillé avec le consulat de France pendant toute la crise ?

Le consul et vice-consul ont été très présents pendant toute cette période compliquée à gérer la situation tant avec les autorités chinoises qu’avec les français en difficulté.  Etant proche du consulat, mon rôle est plutôt d’alléger leur tâche plutôt que de l’alourdir. J’essaie d’agir et de  servir mes concitoyens avec bon sens et efficacité.   

Étiez-vous très sollicitée par les Français que vous représentez ?

Oui bien évidemment et c’est loin d’être terminé avec les difficultés de retour des familles.

Quel bilan faites-vous de votre action d’élue au cours de cette crise ?

Cette crise n’est pas terminée il y a beaucoup à faire encore.

 

L’équipe de l’ASFE

[1]                    https://www.lavoixdunord.fr/753457/article/2020-05-15/coronavirus-la-chine-reconfine-4-5-millions-d-habitants-dans-le-nord-est-du-pays

[1]                    https://information.tv5monde.com/video/deconfinement-en-chine-depistage-et-bal-masque-wuhan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *