Engagement des praticiens à diplôme hors Union européenne (Padhue) dans la lutte contre le Covid-19

La Sénatrice Évelyne Renaud-Garabedian a interpelé le ministre des solidarités et de la santé sur l’engagement des praticiens à diplôme hors Union européenne (Padhue) dans la lutte contre le Covid-19. Ces médecins, fortement mobilisés dans les hôpitaux et les Ehpad depuis le début de la crise, disposent d’un statut précaire et d’une rémunération plus faible, à charge de travail et de responsabilité équivalentes que leurs confrères titulaires d’un diplôme français. Pour pouvoir être titularisés, les Padhue, professionnels de santé titulaires d’un diplôme de médecine, doivent se soumettre à la “procédure d’autorisation d’exercice” (PAE), parcours long et complexe. Même si la loi n° 2019-774 relative à l’organisation et à la transformation du système de santé prévoit de remplacer ce concours par une étude de dossier au niveau régional, ses décrets d’application tardent cependant à paraître. Elle lui a demandé s’il est envisagé, en reconnaissance de leur dévouement, de les intégrer de façon pleine et entière dans le système de santé français en les titularisant d’office à l’issue de l’épidémie. (voir la question ici)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *