Création d’entreprise a l’etranger: nous avons discuté avec un Francais de Prague, Stéphane Corbet, du Havre, résident en Tchéquie depuis 2002. 

Stéphane, tu es un Francais de l’étranger depuis longtemps. Pourquoi ouvrir un concept store pour des produits typiquement tchèques ?  

J’étais arrivé à un tournant de ma vie professionnelle. Je souhaitais rester à Prague et j’avais donc le choix entre accepter la proposition qui m’était faite de donner une nouvelle orientation à ma carrière au sein du groupe dans lequel je travaillais depuis presque 20 ans ou bien tenter une aventure entrepreneuriale.
Mon projet part du constat que bien que Prague soit une ville très touristique, l’offre en termes de magasins de cadeaux et de souvenirs est très pauvre et très peu authentique et locale. J’ai donc choisi de me positionner sur ce marché et d’offrir un gamme unique et originale de produits artisanaux tchèques. Ce n’est pas facile tous les jours mais c’est passionnant!

Tu t’es lancé dans l’aventure de la création d’entreprise. Quelles sont les choses que tu as apprises qui pourraient être utiles à d’autres Français qui rêvent comme toi de se lancer?  

Créer une entreprise ne m’a pas semblé particulièrement compliqué. Je me suis fait aidé par un avocat et les démarches ont été rapides et fluides. La grosse différence avec le statut de salarié est bien entendu l’absence de certitudes dans les revenus de l’activité, voire l’absence de revenus tout court. Il est important avant de se lancer de se fixer des limites, de savoir pendant combien de temps on est prêt à affronter cette absence de revenus et à quel moment arrêter si cela s’avère nécessaire.
Une fois ce cadre posé, il faut s’y tenir et surtout ne pas penser aux aspects financiers quotidiennement car cela pénaliserait le projet lui-même qui a besoin d’énergie positive et d’enthousiasme pour pouvoir réussir.