La Douma se penche sur la double-nationalité. Dans les semaines à venir, les parlementaires russes se pencheront sur un projet de loi proposant d’assouplir les critères de conservation de la nationalité d’origine lorsque les étrangers souhaitent devenir citoyens russes.

Les analystes estiment que les nouvelles règles pourraient accroître l’attractivité du passeport russe, car dans le passé, les étrangers qui demandaient ces documents devaient renoncer à leur citoyenneté d’origine, constituant un véritable frein à ce type de démarche.

Une procédure simplifiée de demande de nationalité pour une liste de 135 professions – révisée par le Ministère du Travail et de la Protection Sociale dans l’optique d’attirer certains profils hautement qualifiés – est appliquée depuis le 2 octobre 2019.

Il semblerait que la Fédération de Russie soit consciente de la menace de baisse de population, et enclenche en conséquence une politique d’attractivité et d’ouverture partielle en vue d’intégrer des potentiels expérimentés, ou des jeunes étudiants étrangers.

Russia Beyond (ici)

The Moscow Times (ici)