Vendredi 26 juillet, le Président des Etats-Unis a dénoncé la mise en place par la France de la « taxe GAFA » et la « stupidité » du Président français. Donald Trump parle d’une riposte des Etats-Unis à travers la taxation du vin français.

Qu’est-ce que la taxe GAFA ?

Le Parlement français a adopté le 11 juillet la mise en place de la taxe GAFA. Il s’agit d’une taxe française sur les géants américains dans le secteur des hautes technologiques : Google, Apple, Facebook et Amazon. Elle correspond à un prélèvement 3% sur le chiffre d’affaires réalisé dans l’Hexagone pour toutes les entreprises du numérique et pourrait générer environ 400 millions d’euros par an. A noter que la France est pionnière en termes d’imposition des GAFA et autres multinationales accusées d’évasion fiscale.

Selon Emmanuel Macron, cette taxe est un sujet d’intérêt commun, « sur lequel il faut continuer d’agir en vue d’obtenir un large accord international ». En effet, d’après Bruno Le Maire ministre de l’économie « La taxation universelle des activités digitales est un défi qui nous concerne tous. Nous souhaitons parvenir à un accord sur ce sujet dans le cadre du G7 et de l’OCDE ». Pour la France, cette taxe est temporaire en attendant l’aboutissement de négociations internationales.

La taxe GAFA, source de conflit

Cette décision à fait apparaître des tensions entre la France et les Etats-Unis.

Courant juillet, les Etats-Unis parlaient déjà d’une discrimination qui allait faire l’objet d’une enquête par l’administration américaine.

L’aboutissement de cette taxe a poussé le gouvernement américain à réagir. Donald Trump a déclaré que « La France vient d’imposer une taxe numérique à nos grandes entreprises technologiques américaines. Si quelqu’un devait les taxer, cela devrait être leur pays d’origine, les Etats-Unis ».

L’exportation du vin vers les Etats-Unis

Le Président des Etats-Unis a alors menacé de représailles en ciblant un des produits d’exportation français les plus emblématiques : le secteur viticole.

Les exportations de vins et de spiritueux français vers les Etats-Unis s’élèvent à près de 1,3 milliards d’euros. Une nouvelle imposition pourrait se faire à travers des taxes douanières supplémentaires au vin français afin de corriger cette concurrence jugée « déloyale ». Selon eux, « la France taxe beaucoup le vin » alors que les Etats-Unis taxent peu ce vin tricolore.

Il faut savoir que pour le vin en bouteille européen, dont français, les taxes douanières sont peu élevées. Au sein de l’Union européenne elles sont de 10 à 30 centimes d’euros. Tandis qu’aux Etats-Unis, elles sont environ de 5 à 15 centimes de dollars l’unité. A propos du vin en vrac, au sein de l’UE les taxes représentent un quart de la valeur des vins américains importés. Les droits de douane sont plus importants aux Etats-Unis (soit 22 centimes) qu’en Europe (12 centimes).

Pour plus d’informations – voir ici.