Qu’est-ce qu’un doctorat ?

Un doctorat, qui a également l’appellation anglo-saxonne PhD, est le plus haut grade universitaire. Le doctorat s’obtient après un minimum de trois ans de recherches, après un Master 2. Il correspond à un diplôme de niveau bac+8. Durant ces années de recherches, le futur doctorant réalise une thèse sur un sujet précis et déterminé avec son directeur.

Pourquoi embaucher un docteur ?

Pour un employeur, le docteur permet de travailler sur des sujets plus techniques et complexes. A la différence des profils de type Master qui ont plutôt de notions et connaissances plus générales.
Dorénavant, les sociétés se complexifient face aux divers enjeux : le changement climatique, la sécurité alimentaire, des mobilités, le vieillissement de la population ou des matériaux ou encore la révolution numériques. Dans ce cadre, les regards, visions, des chercheurs permettent d’aborder ces sujets en profondeur pour des solutions adaptées et de haut niveau.
Ainsi, pour les entreprises ou organisations, la connaissance pointue des chercheurs permet un perfectionnement des biens et/ou services qui sont proposés. Autrement dit « Embaucher des docteurs en entreprise, c’est entrer de plain-pied dans une mondialisation compétitive, se positionner sur le haut de gamme et sur l’innovation, en se nourrissant des avancées considérables de la recherche publique. » – voir ici.

Reconnaissance des docteurs en France et à l’étranger

On observe que le doctorat est un diplôme valorisé dans la grande majorité des pays développés, excepté en France.

A l’étranger

A l’étranger, le doctorat est un signe d’excellence notamment sur le marché du travail. Etre titulaire d’un doctorat mène à des nombreuses opportunités en termes d’emplois hautement qualifiés et bien rémunérés à des postes à responsabilité. Par exemple, le PhD aux Etats-Unis est plus attractif pour les étudiants et les futurs recruteurs qu’en France. De plus, ce diplôme étant valorisé, il permet de faciliter les carrières dans des grands groupes.

En France

En France, les docteurs peinent à rivaliser avec les bac+5. Les employeurs se dirigent davantage vers les diplômés d’écoles d’ingénieurs et de masters 2. A titre d’exemple, le taux de chômage des docteurs est plus élevé que celui des ingénieurs. Le nombre d’étudiants qui souhaitent se diriger vers la thèse baisse selon les différents rapports sur l’état de l’emploi scientifique.
Cependant, le secteur professionnel se rend compte progressivement des bénéfices à embaucher un docteur. En effet, les besoins des entreprises ont changé, devenant de plus en plus complexes. Ainsi, les profils d’experts sont de plus en plus recherchés, notamment dans le secteur de l’innovation – voir ici.