Le Festival de musique Solidays organisé par Solidarité Sida s’est déroulé pour la 21ème édition à l’hippodrome de Longchamp du 21 au 23 juin 2019. L’événement baptisé “Free your mind”, a battu son record de fréquentation avec 228 416 visiteurs.

 

Une campagne tournée vers le divertissement et l’information

L’objectif principal est de ramener des fonds pour la lutte contre le VIH, mais aussi de maintenir les victimes dans les mémoires grâce à la cérémonie organisée samedi. Des pachworks ont été réalisé en honneur des défunts pour la cérémonie.

 

 

Lors de la Color Party des couleurs ont été jeté dans le ciel, comme le Holi en Inde. Le drapeau tricolore réalisé par la patrouille française n’est pas passé inaperçue par les festivaliers.

 

D’autres festivités encore ont animé ces trois jours : faire du saut à l’élastique, aller à l’exposition Sex and the City sur la prévention. Egalement visiter le village des associations (OXFAM, Licra, Défenseur des droits, Actions contre la faim, SGDF, Champ Libre, Fondation Nicolas Hulot, …). Sans oublier la possibilité d’assister à des conférences et témoignages au Social Club: Yann Arthus-Bertrand, Marisol Touraine, Joseph Chovanec, Eric Toledano et Olivier Nakache y étaient présents entre autres.

 

Des personnalités engagés contre le VIH

Le Président Emmanuel Macron avait aussi fait le déplacement et remis le jour même la légion d’honneur à Elton John. Décoration méritée, vu  son engagement dans la lutte contre le sida (cf tribune parue dans Le Monde).

 

Parmi les principales têtes d’affiches des concerts, Thérapie Taxi, Angèle, NTM, Youssoupha. Sans oublier The Blaze, Ofenbach, Lomepal (en duo avec Orelsan). Ou encore Macklemore, Hocus Pocus, Die Antwoord, Papooz, Dadju ont fait le déplacement.

 

Une maladie mal connue du grand public

Et même si des traitements existent pour les personnes porteuses du VIH, leur prise en charge est inégale dans le monde. On peut quand même constater que l’épidémie est moins prégnante que dans les années 90’ . Mais plus dévastatrice en dehors des frontières (25 des 35 million de personnes porteuses du VIH dans le monde sont en Afrique). La banalisation du virus VIH reste à craindre parmi les nouvelles générations, car le port du préservatif et les dépistages deviennent des pratiques moins fréquentes. Alors qu’ils restent des moyens surs de se protéger contre le sida et les IST (infection sexuellement transmissible).

 

 

Il faut savoir que contrairement aux idées reçues, les personnes porteuses du virus ne sont pas forcéemment homosexuelles. Mais très souvent victimes d’une très forte discrimination et stigmatisation. Cela s’explique par  la mauvaise connaissance de la maladie et de ses modes de transmission par une partie de la population. En France, plus de 150 000 personnes sont porteuses du VIH dont 30 000 sans le savoir, ce qui laisse imaginer l’importance du dépistage à tout âge (gratuit et anonyme dans bon nombre de centres)

 

 

SOURCES :

Pour en savoir plus sur la maladie, Sida Info Service 0 800 840 800

Site officiel des Solidays 

France Info (voir ici)

Le Monde (article ici)