Situé entre le Pérou et la Colombie, l’Equateur, le plus petit pays andin, offre de nombreuses opportunités aux étrangers qui souhaitent s’y installer. Dans cet article, nous vous dresserons un bref portrait d’un pays qui a beaucoup à offrir.

L’attractivité équatorienne auprès de Français

Selon l’enquête Expat Insider 2018, l’Equateur se positionne 3ème pays préféré des expatriés français. Près de 69% de Français habitant en Equateur s’y plaisent. Les perspectives professionnelles sont une des principales raisons de l’expatriation. Les dispositifs entrepreneuriaux sont simples. Au départ, il n’est pas nécessaire d’avoir un apport important pour lancer sa propre affaire. Près de 2 830 Français sont inscrits au registre des Français d’Equateur en 2018.

Le contexte économique

L’Equateur a une population d’environ 16,6 millions d’habitants. Les trois villes majeures sont Quito (la capitale), Guayaquil et Cuenca.

En termes économiques, l’Etat équatorien est 7ème en Amérique latine avec un taux de croissance de l’ordre de 3% du PIB. Le chômage a atteint 5,21% en 2016 avec une part importante de travail informel. L’Equateur reste dépendant du pétrole. Cette ressource représente 40% des revenus de l’Etat et 60% de ses exportations. Les autres secteurs importants sont l’agriculture et la pêche. Le domaine du tourisme représente également une part essentiel en matière économique. En effet, le pays bénéficie d’une grande richesse au niveau de sa flore, de sa faune et son patrimoine.

L’évolution du pays

C’est un pays avancé économiquement qui, au début des années 2000’, avait une croissance de 4,2% du PIB en moyenne. Suite à la chute du prix du pétrole et du cours du dollar US, la situation économique équatorienne s’est dégradée. L’Equateur est également un pays endetté. Ainsi, sa dette publique s’élève à 1,5 milliards USD en 2018 soit 56,8% du PIB.

Il faut savoir que les échanges avec l’Union européenne (UE) sont importants. En 2015, l’Equateur intègre l’accord commercial liant initialement la Colombie, le Pérou et l’UE.

Bon à savoir

Il existe une antenne à Quito du Service économique régional pour soutenir les entreprises françaises dans divers secteurs comme l’environnement, l’énergie ou encore les transports urbains.

Pour plus d’informations :