Cette semaine le chancelier Sebastian Kurz a annoncé qu’il n’avait pas d’autre choix que de mettre fin à ses relations avec le Parti de la liberté d’Autriche (FPÖ). Le scandale a en effet été causé par la révélation d’une tentative de collusion du numéro deux de l’exécutif (Heinz-Christian Strache, vice-chancelier FPÖ) avec la Russie, dit affaire « Ibiza Gate ». Il discutait de la meilleure façon de financer de manière occulte le FPÖ et de racheter un média autrichien puissant. A l’occasion de cette révélation nous avons pu nous entretenir avec une résidente autrichienne qui anime des émissions francophones à Vienne sur Orange94.0: Les sardines Francophones de Monika Heller.

 

CONTEXTE ET RESSENTI EN AUTRICHE

 

Le média dont tout le monde parle est la Kronen Zeitung, aussi connu sous le nom de Krone – et actuellement le plus important quotidien d’information autrichien.Pour les Autrichiens il me semble impossible de généraliser, il y a eu “la liesse” sur la place Heldenplatz dite « place des héros ».

Ainsi, l’année dernière plus de 20.000 personnes avait eu l’occasion de manifester contre la politique antisociale de Kurz.

Il y a le fameux “jetzt erst recht » : « maintenant plus que jamais »…. Pour beaucoup d’entre nous, se faire prendre à Ibiza en train de vendre son parti et son pays à des oligarques russes était la meilleure façon d’illustrer la réalité « pathétique » de l’extrême droite.

Les médias ont de leur côté vivement réagi, notamment à l’étranger. Un quotidien allemand de gauche a ainsi titré « Les nazis, dehors » avec une photo du désormais ex-vice-chancelier autrichien Heinz-Christian Strache en culotte de peau…

ll y a les pro FPÖ qui défendent Strache, il y a des gens qui sont contents… Pour ma part, je pense que si Norbet Hofer (ancien candidat FPÖ aux élections présidentielles) était président, il aurait certainement dissolu le parlement, qui sait…

Alors que Le Parti de la liberté (FPÖ) a perdu cinq points depuis cette révélation, Sebastian Kurz reste en tête des sondages pour être élu premier Ministre à la suite des élections législatives anticipées de dimanche.

Selon moi, le président Alexander Van der Bellen fait preuve de contenance et de dignité dans ce contexte général.