La Mission laïque française (MLF) est une association à but non lucratif reconnue d’utilité publique et à la tête d’un réseau de 109 établissements d’enseignement français à l’étranger scolarisant plus de 60 000 élèves dans 38 pays. Elle mène également 19 actions de coopération éducative dans 9 pays.

 

Le congrès de la mission laïque française – organisé à la cité universitaire de Paris – s’est achevé le 8 avril dernier, après 3 jours d’échanges et de réflexions sur l’importance d’une culture d’établissement au service de l’élève.

L’objectif de ces rencontres était de rassembler les acteurs qui font vivre les écoles et les lycées français à l’étranger, les enseignants d’académies de France, ainsi que les représentants des partenaires institutionnels de la Mission laïque française.

A l’ordre du jour cette année, la volonté d’Emmanuel Macron de doubler d’ici 2030 le nombre d’élèves scolarisés dans l’enseignement français homologué à l’étranger (EFE). La MLF s’attache à convaincre de nouveaux publics de la pertinence d’engager leurs enfants dans une scolarité française.

Pour Jean-Christophe Deberre, Directeur général de la MLF : « A l’étranger la marge d’autonomie de l’établissement est d’autant plus importante qu’en France. Conquérir les publics, augmenter les moyens financiers/humains/pédagogiques – s’organiser dans un contexte juridique spécial, sont tous des critères à prendre en compte à l’étranger plus qu’en France. Construire une continuité de la culture française dans nos établissements est un élément essentiel ».

LES STRATÉGIES EN COURS

Etre les relais de la culture française

Pour Jean-Christophe Deberre, le but premier de toutes les réflexions en cours est d’améliorer les stratégies des établissements afin de mener à bien le développement de l’enfant. La culture française est pour cela un outil indispensable.

Une identité unique dans chaque établissement

L’Union-ALFM (ancien des lycées français du monde) – dont la MLF est membre du conseil d’administration – a pour but de donner une Identité à chaque établissement.

 

LES OBJECTIFS A ATTEINDRE

Pour Jean-Christophe Deberre, ce congrès est une Boite à idées dans le monde de l’éducation française. Le but est aussi de donner envie aux enseignants d’établir les valeurs de la culture française au sein des établissements.

Le président a souhaité recréer – au travers du congrès – une communauté éducative dans son ensemble regroupant élèves, professeurs, proviseurs, parents d’élèves…autour d’un seul sujet commun: la réussite scolaire.

Rappelons qu’il est essentiel de pas oublier l’implication des parents dans ce processus d’intégration, car eux-aussi doivent trouver leur place au sien de chaque établissement.

 

Pour plus d’informations:

Revivez le congrès et ces temps forts: ici

Revivez la journée du dimanche 7 avril au congrès en écoutant l’émission de l’après-midi de la webradio scolaire: ici

Le bilan de Ron Canuel: ici