DÉCOUVREZ LES DIFFÉRENTS TYPES DE “VI” (VOLONTARIAT INTERNATIONAL)

De plus en plus de jeunes français sont séduits par le Volontariat International (VI) et partent en mission professionnelle à l’étranger tout en bénéficiant du statut public protecteur de volontaire international.
L’ASFE vous propose une synthèse de ce qu’est le VI, ces implications et spécificités, ainsi qu’un panorama des informations à retenir sur les Volontariat International en Entreprise (VIE) et les Volontariat International en Administration (VIA) conformément au site CIVIWEB.

 

Le Volontariat International

 

Les volontaires internationaux sont placés sous la tutelle de l’Ambassade de France dans le pays étranger pendant toute la durée de leur mission de 6 à 24 mois. Il s’agit d’une mission rémunérée dont l’indemnité forfaitaire mensuelle varie en fonction du pays d’affectation mais est indépendant du niveau de qualification.

Le VI est principalement destiné aux étudiants, jeunes diplômés, ou demandeurs d’emploi, de 18 à 28 ans. Il a pour ambition d’être un véritable tremplin vers une carrière à l’internationale. Posséder la nationalité européenne et être en règle envers les obligations de service nationale du pays de nationalité sont des prérequis.

L’inscription sur le site Centre d’information sur le volontariat international CIVIWEB est nécessaire pour avoir accès aux offres disponibles de VI. Néanmoins, comme l’indique le site du Ministère de l’Economie, pour les personnes intéressées par un VIE, il est recommandé de ne pas se cantonner aux offres diffusées sur le site CIVIWEB, ou à celles répertoriées sur le site Pôle Emploi, en démarchant directement une entreprise agréée Business France à l’étranger.

Après la recherche de missions et la phase de sélection, pour préparer le départ des volontaires internationaux, une convocation à une réunion d’information ou à un entretien a généralement lieu. En ce qui concerne le départ, les volontaires internationaux bénéficient tous d’une couverture sociale pendant la mission, mais doivent souvent trouver seul leur logement.

Si vous souhaitez devenir volontaire international, il ne vous reste plus qu’à choisir entre le VIE et le VIA.

Le Volontariat International en Entreprise

Comme son nom l’indique, le VIE s’effectue au sein d’une entreprise française à l’étranger. Les volontaires internationaux sont alors sous la gestion de Business France, qui d’ailleurs instruit préalablement la demande d’affectation.
Selon l’enquête publiée en octobre 2018 par l’EDHEC et de Business France, le VIE est un accélérateur de carrière incontestable. En effet, 92% des volontaires auraient été embauchés à l’issue de leur retour de mission. De plus, le VIE présente de nombreux avantages :
Indemnités : les indemnités pouveut aller jusqu’à plus de 5000 euros selon le barème de rémunération des volontaires civils au 1er octobre 2018. Elles sont également exonérées d’impôt, de CSG et CRDS.
Frais : les frais de voyage et de transport de bagages aller-retour sont pris en charge.

 

Ces avantages expliquent le succès du VIE, puisque plus de 10 200 jeunes français sont volontaires internationaux en entreprise, auprès d’environ 2 000 entreprises françaises à l’étranger. Enfin, au sujet des destinations, elles restent hétérogènes bien que l’Europe représente 51 % des pays d’affectation.

Le Volontariat International en Administration

Pour ce qui est du VIA, il s’effectue au sein de service de l’Etat français à l’étranger (Ambassades, alliances françaises, instituts de recherche, bureaux Business France, etc.). Les volontaires internationaux sont alors sous la tutelle du Ministère des Affaires Etrangères, ou bien du Ministère de l’Économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *