Otages français dans le monde: état des lieux

Si en mars 2013 la France comptait encore 15 otages dans le monde, principalement en Afrique, il n’en reste actuellement plus qu’une seule, Sophie Pétronin détenue au Mali. 

En effet, le navigateur Alain Goma, détenu au Yemen depuis le 3 juin 2018, date à laquelle il avait été arrêté au port d’Hodeida alors qu’il venait se réapprovisionner en eau à bord de son voilier, a été libéré le mardi dernier, 16 octobre. Il avait été transféré à la capitale yéménite Sanaa par les rebelles houthis et retenu pendant près de 4 mois et demi. L’Elysée a annoncé sa libération, adressant des remerciements au Sultan d’Oman Qabous bin Said al Said et aux autorités omanaises pour leur médiation.  

La seule française à l’étranger retenue à l’heure actuelle, Sophie Pétronin, est une humanitaire française enlevée la veille de Noël 2016 dans le Nord du Mali, où elle dirigeait une petite ONG franco-suisse venant en aide aux orphelins de la région. Si l’enlèvement n’avait pas été élucidé au début, le Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans (GSIM), alliance de plusieurs mouvements islamistes proches d’Al Qaida, a revendiqué l’enlèvement et fait parvenir plusieurs vidéos de l’otage française. En septembre, une de ces vidéos a été publiée, l’otage y invitant son fils à venir la voir et rappelant au président de la République son engagement de protéger les français, partout dans le monde. 

La France était le pays comptant le plus d’otages en mars 2013 (15), devant les Etats-Unis (9). Cependant, ces 15 otages ont été tous libérés ou tués entre mars 2013 et décembre 2014.  La plupart d’entre eux étaient retenus dans la région du Sahel. Aucun otage français n’était recensé entre la libération de Serge Lazarevic, en décembre 2014 et la séquestration de Sophie Pétronin en décembre 2016. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *