L’HOSPITALISATION A L’ÉTRANGER

On ne vous le souhaite bien évidemment pas, mais en cas de problème de santé nécessitant une hospitalisation, lorsque l’on est établi à l’étranger il faut réagir vite et bien.

Connaitre votre statut :

Eu égard à la couverture maladie et accident du travail, un Français de l’étranger appartient à l’une des situations suivantes :

1. Les expatriés peuvent adhérer volontairement à la caisse des Français de l’étranger (CFE)
2. Les travailleurs détachés conservent leurs droits à la sécurité sociale française
3. Les Français de l’étranger peuvent également bénéficier du régime de sécurité sociale du pays d’accueil, ou disposer d’une assurance privée

Connaitre votre situation est indispensable pour pouvoir présenter les documents pertinents qui permettront à l’établissement de vérifier l’existence de vos droits et mettre en œuvre la procédure adaptée. En effet, adhérer volontairement à la caisse des Français de l’étranger (CFE) peut vous permettre d’être exempté de l’avance des frais d’hospitalisation dans les conditions ci-dessous.

Les pays ayant des établissements de soins conventionnés (CFE) :

Tout d’abord il faut savoir si dans le pays d’établissement, la Caisse des Français de l’Etranger a passé une convention de tiers payant avec un établissement de soin dont peuvent bénéficier les adhérents et les ayants droit bénéficiant de l’assurance maladie-maternité. Ainsi, si vous habitez au Burkina, au Cameroun, en Côte d’Ivoire, au Gabon, au Guatemala, à l’Ile Maurice, au Liban, au Maroc, au Niger, en Nouvelle Calédonie, au Sénégal, en Tunisie, ou au Vietnam, des établissements de soins conventionnés sont présents sur le territoire. Dans le cas contraire, vous devrez faire l’avance des frais en cas de séjours hospitaliers.
Pour prendre connaissance de la dénomination et de l’adresse des établissements conventionnés, il vous suffit de suivre ce lien.

Le périmètre des conventions CFE :

L’exemption d’avance des frais ne concerne que les hospitalisations de courte durée (admission, séjour en hôpital et occupation d’un lit) et ne s’applique donc pas aux soins ou examens dispensés en externe ou aux longs séjours. Néanmoins, ces derniers seront remboursés par la CFE par la suite.

Pour bénéficier de la procédure d’avance des frais, il est indispensable de présenter à l’établissement de santé votre carte d’adhérent à la CFE, votre notification administrative d’affiliation et une attestation recensant l’ensemble des ayants droit. Pour plus d’informations, rendez-vous sur « L’admission en pratique ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *