LA VALIDATION DES ACQUIS DE L’EXPERIENCE (VAE) : UNE PROCEDURE OUVERTE DEPUIS L’ETRANGER

LA VALIDATION DES ACQUIS DE L’EXPERIENCE (VAE)

 

Chaque expérience professionnelle compte, qu’elle se fasse en France où à l’étranger, salarié ou bénévole et c’est pour ça que la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) existe. En plus, pas besoin d’être en France pour la faire, donc Françaises et Français de l’étranger, faites valoriser vos expériences en mettant en adéquation votre niveau d’activité avec un certificat pour faciliter vos projets de promotion, insertion ou reconversion professionnelle !

 

La VAE, qu’est-ce que c’est ?

 

Le code du travail désigne la formation professionnelle tout au long de la vie comme une obligation nationale qui comprend le droit pour toute personne engagée dans la vie active de faire valider les acquis de son expérience, notamment professionnelle ou liée à l’exercice de responsabilités syndicales. Ainsi, l’article L6411-1 du même code, énonce que la validation des acquis de l’expérience a pour objet l’acquisition d’une certification professionnelle enregistrée dans le répertoire national des certifications professionnelles.

Les conditions

Pour prétendre à une certification, il faut avoir exercé au moins trois ans une activité salariée, non salariée ou bénévole qui soit en rapport avec le contenu de la certification envisagée. Par conséquent, la VAE a pour but de valoriser l’expérience professionnelle de chacun pour optimiser sa reconnaissance sur le marché du travail.

En France 

Il est possible de contacter un centre de conseil sur la validation des acquis de l’expérience (PRC) pour obtenir des conseils sur la pertinence d’un projet de VAE, sur l’orientation auprès des certificateurs concernés et sur les possibilités de financement. Pour trouver un centre dans une région particulière suivez ce lien.

Pour les français de l’étranger

Un site spécifique vous est dédié, Vaexpat.com, qui propose un dispositif d’aide à la réalisation de parcours de VAE à distance à l’attention des Français expatriés amenés à travailler à l’étranger pour des organismes français ou autres, de leurs conjoints, et des volontaires internationaux.

Les étapes

 

Un des inconvénients de la VAE est sa longueur car il faut compter 10 à 12 mois de procédure. Vous pouvez consulter les étapes de la VAE ici.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *