RETOUR EN FRANCE : COMMENT S’Y RETROUVER DANS LES MEANDRES ADMINISTRATIFS ?

RETOUR EN FRANCE

 

Que vous envisagiez seulement un retour ou que vous deviez vous installer prochainement en France, l’appréhension des formalités administratives nécessaires à ce projet ne doit plus vous gagner ! En effet, une rubrique spéciale vous est dédiée sur le site gouvernemental France Diplomatie, intitulée « Préparer son retour en France ». Ainsi, vous pourrez trouver une liste complète des formalités principales à réaliser avant votre retour.

La liste

  • Demander une radiation du registre des Français auprès de votre consulat que vous pouvez faire en ligne ici.
  • Solliciter une attestation de changement de résidence à votre consulat pour faciliter les formalités douanières concernant votre déménagement.
  • Demander également votre radiation de la liste électorale consulaire afin de pouvoir vous inscrire facilement sur la liste électorale de la ville dans laquelle vous allez vous installer.
  • Vérifiez la transcription des événements familiaux survenus pendant votre séjour (naissance, mariage) sur les registres d’état civil de l’ambassade ou du consulat territorialement compétent. En cas de divorce, une mention devra être apposée sur votre acte de naissance et votre acte de mariage.
  • Signaler votre départ à la poste locale ainsi qu’aux institutions administratives pertinentes comme les services fiscaux.

Toujours effrayé ?

Vous avez peur d’oublier des formalités liées à votre situation à l’étranger car vous êtes salarié ou fonctionnaire à l’étranger, étudiant, entrepreneur, retraité ou volontaire international ? Alors le simulateur « retour en France » devrait effacer vos derniers doutes. Cet outil complémentaire a été conçu par les services de l’Etat pour guider et faciliter la préparation des démarches administratives   pour les Français de l’étranger liées à leur retour en France. Le simulateur présente des informations à titre indicatif en fonction de votre profil personnel. Néanmoins, chaque formalité n’en reste pas moins de la compétence exclusive de l’organisme qui en a la charge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *