Le Président de la République entame Lundi 8 janvier une visite d’Etat de trois jours en Chine.  Il est accompagné de son épouse Brigitte, de plusieurs membres du gouvernement et de plus de 50 chefs d’entreprises dont ceux d’Airbus, Auchan, Dassault et Sodexo.

Lors de ce voyage, le Président Macron souhaite développer et rééquilibrer les relations bilatérales avec la Chine, avec qui la France a un déficit commercial de plus de 30 milliards d’euros. En 2016, la France comptait seulement 1,6% des parts de marché en Chine et se classe au 13ème rang des fournisseurs du pays.

Cette visite vise surtout à établir un lien personnel entre Emmanuel Macron et le Président Xi Jinping.
La visite du Président Macron a commencé avec un discours devant plus de mille personnes à Xian, ville où les soldats en terre cuite du premier empereur sont enterrés. Les rencontres avec les dirigeants politiques auront en revanche lieu à Pékin ; des réunions de travail sont prévues avec les acteurs de la culture et de l’économie.

Outre les sujets économiques, la France souhaite travailler avec la Chine sur des grands sujets actuels tels que le réchauffement climatique, la  crise en Corée du Nord et la lutte contre le terrorisme.

Avec le recul des Etats-Unis sur le sujet environnemental, et avec une Allemagne affaiblie sur le plan intérieur, le Président Macron souhaite saisir l’opportunité de faire de la France une puissance leader sur la scène internationale.

C’est donc « le moment opportun pour aller discuter avec Xi Jinping alors que la Chine veut renforcer sa place dans la gouvernance mondiale », explique-t-on à l’Elysée.