Chères élues, chers élus,

Je vous présente mes vœux les meilleurs pour cette nouvelle année. Que 2018 vous apporte succès, joie et sérénité aussi bien dans l’exercice de vos activités professionnelles que dans votre univers personnel ou familial. La vie d’expatrié, loin de son pays, n’est pas toujours facile, loin s’en faut, mais vous savez que je suis et que je serai toujours à vos côtés pour vous aider à trouver une solution à un problème, à régler un casse-tête administratif ou à surmonter une difficulté inattendue. En tant que Sénateur des Français de l’étranger, j’estime que la noblesse de ma mission consiste avant tout à porter votre voix et à rappeler que vous participez, plus que quiconque sans doute, au rayonnement de votre pays dans le monde.

A la faveur de cette nouvelle année, notre président de la République a exprimé dans ses vœux sa volonté de poursuivre les réformes qu’il avait promises lors de sa campagne électorale : « Je continuerai à faire ce pourquoi vous m’avez élu : rendre la France plus forte et plus juste ». Vaste programme, aurait dit le Général de Gaulle, que je ne peux pourtant qu’encourager tant notre pays a besoin d’avancer et de se moderniser. Emmanuel Macron doit vraiment profiter de cette année sans rendez-vous électoral particulier pour agir tous azimuts.

Les premiers résultats de sa politique – notamment le combat contre le chômage, véritable fléau français – seront-ils perceptibles d’ici à la fin de 2018 ? Nous verrons bien… Le chef de l’État lui-même a annoncé qu’il faudra savoir être patient. Personnellement, je perçois déjà deux réactions très positives auprès des nombreux Français avec qui je suis en contact : ils sont devenus plus ouverts que jamais aux changements et aux réformes mais aussi plus confiants dans l’avenir qu’auparavant. Chacun sait que la confiance est essentielle pour entreprendre, embaucher et innover, c’est même l’un des principaux moteurs de la croissance économique.

Dans les turbulences du monde, où les risques de conflits ne manquent pas, il est également capital, à mes yeux, que l’Europe soit solide et forte. Elle apparaît malheureusement plus divisée que jamais alors que l’étoile d’Angela Merkel semble pâlir outre-Rhin. Je formule donc le vœu qu’Emmanuel Macron sache relever le flambeau et redonner un souffle nouveau à la construction européenne. C’est notre intérêt à tous en cette année 2018, une nouvelle année que je veux placer, avec vous et pour vous tous, sous le signe de l’espoir…

X