Dans sa quête de reconnaissance populaire, le bitcoin à franchi ce dimanche 10 décembre, une nouvelle étape, dépassant sans encombre les 18 000 dollars l’unité lors de son entrée à la bourse de Chicago.

Après une année 2017 folle pour le bitcoin – dont la valeur a été multipliée par 16 en un an -, la célèbre monnaie dématérialisée peut désormais s’échanger au même titre que l’euro, le dollar, le pétrole, le gaz ou le soja. Toutefois la Bourse de Chicago ne va pas jusqu’à permettre d’échanger des bitcoins directement contre des dollars. Il ne s’agit donc pas d’un marché de change en bonne et due forme.

Selon Edward Tilly, le PDG du Chicago board options exchange, 2018 sera l’année de la transparence, de la surveillance et de la régulation pour le bitcoin.

Outre le Cboe, un autre opérateur boursier mondial, le CME, compte lancer des échanges de produits en bitcoins le 18 décembre et devrait être suivi en 2018 par le Nasdaq, le deuxième plus important marché d’actions des États-Unis.

Cependant certains observateurs n’hésitent pas à voir dans la devise digitale, la plus importante bulle de toute l’histoire. Selon eux sa hausse ne correspond à aucune donnée fondamentale et les cours se dirigent tout droit vers une correction massive.

X