Évelyne Renaud-Garabedian a interrogé le ministre de l’Europe et des affaires étrangères sur l’enveloppe budgétaire consacrée à l’aide sociale dans le cadre du plan de soutien aux Français de l’étranger pour faire face à la crise sanitaire mondiale. Ce dispositif se voit renforcé de 50 millions d’euros, que les postes consulaires auront tout loisir d’attribuer aux foyers les plus vulnérables qui en ont fait la demande après examen de leur dossier. Toutefois, aucune précision n’a été apportée quant à la répartition de ces crédits supplémentaires, alors même que le déploiement du dispositif – via un formulaire en ligne sur le site des consulats – se déroule de façon inégale en fonction des pays de résidence. Elle lui a demandé si un fléchage de ces crédits vers les différents postes diplomatiques est prévu et quels en sont les critères (importance de la communauté française, coût de la vie dans le pays…). Elle aimerait également savoir si ce dispositif s’étend à l’ensemble du réseau ou s’il est restreint à une liste limitative de postes destinataires.(voir la question ici)