L’Ouragan Florence

 

Comment on réagit les diverses autorités qui sont intervenues ?

“Le consulat général de France à Atlanta a géré cet événement tout au long de la crise  en lien avec l’ambassade de France à Washington et le Centre de crise du Ministère de l’Europe et des affaires étrangères.

Alors même que la trajectoire de l’ouragan Florence était incertaine, un dispositif de gestion de crise a été mis en place dès le 9 septembre : prise de contact avec les consuls honoraires et les chefs d’îlot des circonscriptions potentiellement concernées, mise à jour de la ”fiche conseils aux voyageurs” (Quai d’Orsay), réunions téléphoniques (cadrage et points de situation) avec l’Ambassade à Washington et le consulat général à Washington, points de situation adressés quotidiennement au Quai d’Orsay, points de situation quotidiens adressés à nos compatriotes par différents moyens de communication (sites internet du Consulat général et de l’Ambassade, réseaux sociaux, emails…).

Les consuls honoraires étaient par ailleurs en contact permanent avec  le consulat d’Atlanta.”

 

Quelle a été votre communication, Si vous en avez fait une ?

“Dès le 11 septembre également et de façon quotidienne jusqu’au 15 septembre, nos compatriotes français résidant dans les Etats concernés ont reçu, par courriel, des points de situation  sur l’avancée de l’ouragan, indiquant le numéro d’urgence du Consulat et un rappel de la conduite à tenir. Parallèlement, un point de situation était  quotidiennement mis à jour sur le site internet du consulat général de France à Atlanta. Cette publication rappelait les consignes à respecter face à un tel événement,  ainsi que les liens pour accéder aux sites internet des autorités locales.

Le Consulat général à Atlanta a également informé nos compatriotes de la mise en place d’une opération  ”hébergement solidarité” lancée par l’une de nos conseillères consulaires dont l’objectif était de centraliser les offres et les demandes d’hébergement provisoire entre Français déplacés. Nos consuls honoraires ont relayé localement cette initiative sur les réseaux associatifs de leurs territoires.

Dès le 11 septembre également le consulat général de France à Atlanta et celui à Washington ont demandé au Centre de crise et de soutien du Ministère de l’Europe et des affaires étrangères d’adresser un message Ariane aux ressortissants français de passage dans les circonscriptions concernées : la Caroline du Sud, la Caroline du Nord, le littoral de la Géorgie pour le consulat général de France à Atlanta – la Virginie pour l’ambassade de France à Washington.

Les conseillers consulaires de la circonscription ont été tenus informés directement par le Consul général de l’évolution de la situation et de l’action du réseau diplomatique. Le consul général a par ailleurs répondu à des demandes d’information émanant de parlementaires nationaux.”

 

Télécharger la fiche PDF